Théo, Zoé, Léo et...
Follow
1.9K views | +0 today
Théo, Zoé, Léo et les autres...
tout ce qui m'interesse sur l'histoire et la généalogie
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Druesne Christine from Merveilles - Marvels
Scoop.it!

100 splendides photos de la Seconde Guerre mondiale

100 splendides photos de la Seconde Guerre mondiale | Théo, Zoé, Léo et les autres... | Scoop.it

La plupart des photos datant de la Seconde Guerre mondiale sont en noir et blanc. Mais certaines, rares, ont été prises en couleur, notamment celles commandées par le gouvernement américain. Au total, plus de 1600 clichés ont été pris, notamment celles prises par le photographe Alfred T. Palmer de 1941 à 1943. Les Etats-Unis voulaient ainsi mettre en avant l'effort de guerre et la mobilisation américaine. On peut notamment y voir la place des femmes, qui ont investi les usines alors que les hommes partaient en guerre...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Druesne Christine from Merveilles - Marvels
Scoop.it!

Félix Thiollier (1842-1914), photographies | Musée d’Orsay | Actualité du XIXe siècle

Félix Thiollier (1842-1914), photographies | Musée d’Orsay | Actualité du XIXe siècle | Théo, Zoé, Léo et les autres... | Scoop.it

Première monographie parisienne consacrée à Félix Thiollier, l’exposition mettra à l’honneur cet industriel stéphanois qui, à l’âge de 35 ans, avait décidé de devenir rentier afin de se consacrer à ses passions d’érudit local et d’amateur d’art. Assouvies à travers une activité d’édition illustrée destinée à promouvoir tant la sauvegarde du patrimoine forézien que l’œuvre de ses amis peintres, celles-ci font naître un photographe amateur au talent longtemps sous-estimé. Resté résolument en marge des milieux photographiques de son temps, Félix Thiollier se révèle l’auteur d’un œuvre immense et contrastée, dont l’originalité découle avant tout d’une soif intarissable de pittoresque: aux commandes de la machine photographique, cette mécanique du regard devait le conduire, de paysages champêtres en scènes de la vie rurale, à l’évocation sensible d’un monde industriel largement ignoré par la photographie française du tournant des XIXe et XXe siècles...

 

 


Via Alcofribas
more...