Tendances Vidéo e...
Follow
Find
475 views | +0 today
Tendances Vidéo en ligne
Vod, IVoD, SVoD, pure players
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Wuaki.tv et Télérama lancent le premier festival cinéma 100% digital en France

Wuaki.tv et Télérama lancent le premier festival cinéma 100% digital en France | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Dès le 13 mai et jusqu’au 31 mai, Wuaki.tv, service paneuropéen de vidéo à la demande, et Télérama, l’hebdo culturel français du groupe Le Monde, offre une occasion de voir ou de revoir les derniers films ayant marqué le Festival de Cannes sélectionnés par la rédaction de Télérama avec le Festival Cinéma ...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Kevin Systrom : Le cofondateur d’Instagram : « Nous passons d’un Web texte à un Web image »

Kevin Systrom : Le cofondateur d’Instagram : « Nous passons d’un Web texte à un Web image » | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Enjeux Les Echos – Cela fait trois ans qu’Instagram a été racheté par Facebook . Comment jugez-vous l’intégration ? Kevin Systrom –...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Internet : gratuite ou payante, la vidéo continue d’étendre son emprise

Internet : gratuite ou payante, la vidéo continue d’étendre son emprise | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Dans son incontournable étude consacrée à l’année internet, Mediametrie dresse un bilan particulièrement intéressant de l’évolution de l’usage de la vidéo. Alors que 82,6 % des familles sont connectées ce qui représente 43,8% millions d’internautes, Mediametrie constate l’émergence des « ultra » et des « hyper » connectés, grands utilisateurs d’écrans et de vidéo.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

YouTube Kids app launching for Android – but it's US-only for now

YouTube Kids app launching for Android – but it's US-only for now | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
New app will filter out inappropriate videos and ads, with 15m hours of ‘family entertainment’ already being watched every day
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

CSA.fr - La télévision de rattrapage : une pratique installée, une économie en devenir / Les études du CSA / Les études / Etudes et publications / Accueil

CSA.fr - La télévision de rattrapage : une pratique installée, une économie en devenir / Les études du CSA / Les études / Etudes et publications / Accueil | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Elle garantit l'exercice de la liberté de communication audiovisuelle dans les conditions définies par la loi.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Le marché de la vidéo programmatique va être multiplié par 5 en 2 ans aux US

Le marché de la vidéo programmatique va être multiplié par 5 en 2 ans aux US | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
D'ici fin 2016, le marché de la vidéo programmatique va quintupler pour atteindre 3,84 milliards de dollars.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Le RTB : comprendre sa complexité et connaître ses limites

Le RTB : comprendre sa complexité et connaître ses limites | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Bien que les dépenses en display classique demeurent toujours importantes en France, le Real Time Bidding (RTB) s’impose comme le levier média...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

The 'Game of Thrones' game could be just as thrilling as the show

The 'Game of Thrones' game could be just as thrilling as the show | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
The first episode of Telltale's Game of Thrones sets the tone for a dangerous season where every decision really matters.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Study Finds YouTube Is No. 1 Digital Destination for TV Shows. Wait, Really?

Study Finds YouTube Is No. 1 Digital Destination for TV Shows. Wait, Really? | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
It's certainly a surprising stat: More Internet users say they go to YouTube to watch TV shows than Netflix, Hulu or Amazon.com, according to research released this week. About 38% of 2,400 consume...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

The Young Turks is running circles around news networks on YouTube - Digiday

The Young Turks is running circles around news networks on YouTube - Digiday | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
The Young Turks has amassed a massive YouTube following while others with bigger budgets have stumbled. Its founder told Digiday how.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

U.K.'s Channel 4 to Launch Online Hub for Live, On-Demand Content - Hollywood Reporter

U.K.'s Channel 4 to Launch Online Hub for Live, On-Demand Content - Hollywood Reporter | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Britain's Channel 4 will next year launch a single online destination for all its content, whether live streaming or on-demand, CEO David Abraham said ...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

CanalPlay revoit son offre : Suggest, hors-ligne, nouveaux contenus, etc.

CanalPlay revoit son offre : Suggest, hors-ligne, nouveaux contenus, etc. | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Alors que Netflix arrivera maintenant d'ici moins d'une semaine en France, ses concurrents ont décidé de se bouger. Parmi eux, CanalPlay est sans doute celui qui a le plus à...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Original and local content at heart of future Netflix strategy | VideoNet

Original and local content at heart of future Netflix strategy | VideoNet | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Netflix has confirmed its commitment to investing in more original series and  holding onto the worldwide rights, and has not ruled out buying its own studio. Its new chat show is a departure to its long-tail strategy, with one commentator calling it “the most audacious move the TV industry has seen since House of Cards”.
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Et les journaux qui vendent le plus en numérique sont...

Et les journaux qui vendent le plus en numérique sont... | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
2014 aura été l'année du boom des ventes numériques de journaux et magazines en France. Des ventes qui ont permis de soutenir la diffusion totale des titres de presse. "71,3 millions de journaux et...
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

CBEEBIES to Launch SVOD Platform

CBEEBIES to Launch SVOD Platform | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
The imminent launch of CBEEBIES SVOD platform for Latin America would take place during Q2, 2015, starting in Mexico. The launch comes as BBC's first project in Latin America.

"The only company that has had a similar development is Netflix. The goal is to aim at a preschool audience, but with top content from CBeebies, through a subscription VOD platform," said Fabio Sgarabi, CEO of Planet Kids.

The platform will also offer a safe environment for kids to access videos, videogames, recreational
more...
No comment yet.
Rescooped by Aliette de Villeneuve from (Media & Trend)
Scoop.it!

La menace de la mondialisation des droits télé

La menace de la mondialisation des droits télé | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it

Les chaînes françaises seront-elles un jour privées de séries américaines ? Un tel scénario modifierait, de manière drastique, le visage de l’offre de télévision française, qui fait aujourd’hui la part belle aux grandes productions des studios d’outre-Atlantique.

A ce jour, les droits des fictions de télévision se commercialisent pays par pays, même dans le cas de production d’envergure mondiale comme « Game of Thrones ». C’est pour cette raison que Netflix ne peut pas diffuser en France sa série phare « House of Cards », dont la saison 3 doit être diffusée à partir du 27 février. Le service américain de vidéo par abonnement en avait en effet vendu les droits français à Canal+ avant de débarquer en France.

 

Canal+, mais aussi TF1 ou M6, achètent ainsi chaque série, ou signent des contrats-cadres leur assurant pour plusieurs années l’accès, plus ou moins exclusif, aux œuvres de grands producteurs de séries. Netflix a dû se plier à ce système et, pour chaque nouveau pays où il s’est lancé, racheter des droits. Ce qui explique l’épaisseur variable de son catalogue selon les pays.

Ce système territorial pourrait à terme être bouleversé. Maintenant qu’il est présent dans une cinquantaine de pays et qu’il projette de poursuivre son déploiement, Netflix ne cache pas qu’il espère acheter davantage de droits pour le monde entier. C’est ce qu’il vient de faire pour « Gotham », de Warner Bros.

 

Quand on demande à Joris Evers, vice-président pour l’Europe, quelle part d’œuvres le service à la demande compte à terme négocier en droits mondiaux, il répond sans équivoque : « 100 % ». D’ores et déjà, Netflix acquiert des droits au niveau régional, pour l’Europe ou l’Asie.

 

Netflix s’oriente vers des oeuvres exclusives

 

Or, après avoir bâti sa réputation aux Etats-Unis en rachetant les droits d’œuvres de seconde main, Netflix veut évoluer vers des œuvres de plus en plus exclusives : celles qu’il produit bien sûr, mais aussi des films et séries dont il entend être le premier diffuseur, en même temps que les salles de cinéma ou avant les chaînes de télévision classiques.

Avec la capacité de proposer au studio une facture d’un montant global plus élevé et un seul interlocuteur, un acheteur de ce type pourrait un jour devenir concurrent pour des chaînes de TNT qui misent beaucoup sur les rediffusions, mais aussi pour les grandes chaînes historiques.

 

En 2014, Netflix aurait dépensé environ 2,8 milliards de dollars en programmes l’an dernier, devant la chaîne américaine HBO (près de 2 milliards), le géant de la vente en ligne Amazon (1,3 milliard), le service de vidéo en ligne Hulu (1,1 milliard) et la chaîne Showtime (800 millions), selon un rapport de la société américaine Janney Montgomery Scott, cité par Les Echos.

Netflix est-il le seul à imaginer un marché global qui lui serait favorable ? Pas du tout. En France, beaucoup anticipent une mondialisation des droits et l’intègrent dans leur discours et leur stratégie. Au cabinet de la ministre de la culture, Fleur Pellerin, on pointe cette tendance pour étayer la volonté de construire des « champions internationaux de la fiction ». Encourager la production d’œuvres locales deviendrait d’autant plus crucial que l’approvisionnement en séries américaines pourrait devenir un marché ultra-compétitif, voire fermé aux chaînes françaises.

 

Une menace pour les chaînes de télévision gratuites

 

Chez le premier producteur français de fiction, Lagardère Entertainment, la perspective est jugée proche. « En fiction, les grandes chaînes françaises vivent des séries françaises et des séries américaines, a exposé son PDG, Takis Candilis, lors d’un déjeuner de l’association des journalistes médias, le 11 février. Or, les Américains vont court-circuiter les chaînes françaises et vont commercialiser en direct leurs œuvres. Les acteurs comme Netflix vont assécher le marché. Et si ce n’est pas Netflix, ce sera Google, ou Amazon… ».

M. Candilis voit une menace particulière pour les grandes chaînes de télévision gratuites, comme TF1, M6 voire France Télévisions. « On peut imaginer qu’il y aura, en plus des Netflix, une application Warner Brothers. Les studios auront grâce à Internet le moyen de marketer leurs œuvres en direct », croit le PDG, qui anticipe un « manque de programmes » pour les grandes chaînes françaises.

 

A Canal+, la perspective d’une mondialisation des droits est intégrée depuis longtemps et sous-tend la politique de création originale, lancée il y a dix ans, explique Rodolphe Belmer, numéro deux du groupe. « La globalisation va voir certains contenus nous échapper et la fragmentation de l’offre audiovisuelle entraîne une relative banalisation des programmes américains. Cela pousse tous les acteurs à développer leurs propres contenus. »

 

« A la croisée des chemins »

 

Canal+ comme Lagardère Entertainment utilisent ce discours pour demander aux pouvoirs publics des réglementations plus favorables sur la production, un domaine qui fait l’objet d’intenses tractations.

Du côté de TF1, en revanche, on relativise le risque. « Nous ne sommes pas du tout inquiets, assure Benoît Louvet, responsable des acquisitions du groupe. Il y a d’abord une raison contractuelle : nos accords avec les studios nous protègent et les œuvres comme “Grey’s Anatomy” ou “Mentalist” sont achetées pour toute la vie de la série. Il y a ensuite une raison financière : nous achetons aux studios des séries et des films, du catalogue, des téléfilms… Les chaînes sont donc leurs premiers acheteurs. Enfin, nous achetons des séries grand public qui sont des produits conçus pour la télévision gratuite et moins pour les services de vidéo par abonnement, comme les séries plus feuilletonnantes. »

 

Caroline Lang, senior vice-président France de Warner Bros International Television, défend, elle, une vision nuancée : « On est à la croisée des chemins. Les acteurs comme Netflix auront tendance à acheter des droits mondiaux car cela leur donne un pouvoir de négociations mais aussi par facilité, car cela leur évite de gérer pays par pays », reconnaît-elle, tout en soulignant que Netflix n’est pas le seul acheteur. Mais pour elle, « il n’est pas dit que les groupes de contenus adopteront tous le même système. Certains résisteront peut-être à cette tentation de vendre au niveau mondial. Certains seront attirés par de gros chèques, mais d’autres verront davantage le long terme. »

Le coût des programmes télévisés en hausse

Avec la vogue des séries et l’arrivée de nouveaux acteurs, il y a une inflation des coûts dans les programmes télévisés : Netflix pourrait dépenser 5 milliards de dollars (environ 4,4 milliards d’euros) dans ses contenus en 2016, contre 2,8 milliards de dollars en 2014, selon le cabinet Janney Montgomery Scott. Time Warner, propriétaire des chaînes HBO ou CNN, a dépensé 14,5 milliards de dollars l’an dernier en programmation, production et marketing, « environ 3 milliards de plus qu’il y a seulement cinq ans », a souligné son PDG, Jeff Bewkes, cité par l’AFP. Les coûts de programmation du groupe Viacom (Nickelodeon, MTV, Comedy Central) ont grimpé de 15 % au dernier trimestre.

 


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

YouTube Is Launching A Kid-Friendly Video App

YouTube Is Launching A Kid-Friendly Video App | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
YouTube will launch a new, child-friendly version of its service for mobile phones on Monday. USA Today broke details of the news, which we've confirmed with..
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

YouTube is 10 years old, but what will it look like in 2025?

YouTube is 10 years old, but what will it look like in 2025? | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Predictions for the future of Google’s online video service, from sports rights and games to co-viewing and voice recognition
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

La Grande Interview: Twitter analyse ses stratégies de monétisation en programmatique-%post_id%

Twitter a récemment rendu publiques aux Etats-Unis des informations au sujet de ses revenus et activités publicitaires (lire notre article à ce sujet) dont notamment une hausse de 110% de leurs revenus publicitaires le troisième trimestre de 2014 comparée à la même période de 2013. Ils seraient ainsi 60 mille annonceurs à se servir de Twitter sur 60 pays, pour exhiber leurs promoted tweets et autres formats publicitaires sur le réseau à 284 millions d’utilisateurs actifs. On a appris à cette occ
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

TV of Tomorrow 2014: MCNs, UX and more - Cynopsis Media

TV of Tomorrow 2014: MCNs, UX and more - Cynopsis Media | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
The TV of Tomorrow conference took place in New York City yesterday, focusing on multiplatform and interactive television.
more...
No comment yet.
Rescooped by Aliette de Villeneuve from TV Trends
Scoop.it!

Netflix wants to bring personalization to mobile devices

Netflix wants to bring personalization to mobile devices | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
For Netflix, the concept of personalization doesn’t just apply to what movies or television shows tickle your fancy; it also applies to the way you watch video, especially as it pertains to your mobile device.

Via MIP Markets
more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard

Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
AudienceLeMag.com est le site de référence qui donnent accès à des analyses de fond réalisées par Médiamétrie, sur les grandes tendances de la consommation média et de la convergence des contenus, ainsi que les usages et les comportements du public à l'égard de la télévision, de la radio, du cinéma, d'internet et de la téléphonie mobile
Aliette de Villeneuve's insight:

Il va y avoir des déçus ...

more...
No comment yet.
Scooped by Aliette de Villeneuve
Scoop.it!

Streaming catches up with linear TV consumption while viewers seek more ad-free environments, study finds

Streaming catches up with linear TV consumption while viewers seek more ad-free environments, study finds | Tendances Vidéo en ligne | Scoop.it
Streaming TV has caught up significantly with linear TV viewing, with only two percentage points separating the TV consumption...
more...
No comment yet.