Serge Papin et Système U quittent la Fédération du commerce | Actualités & Tendances | Scoop.it

En annonçant, vendredi, son départ de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), Système U se met en conformité avec la réalité économique et juridique de la grande distribution française : d'un côté, de vastes réseaux coopératifs comme Leclerc, Intermarché et donc le mouvement U ; de l'autre, les groupes capitalistiques intégrés et, pour certains cotés en Bourse, Auchan, Carrefour, Casino, Cora. Leclerc et Intermarché en avaient tiré les conséquences dès 2008 en cessant d'être membres « partenaires » de la FCD.

« Ecarts de position »

Le choix du groupement présidé par Serge Papin est « motivé par une moindre prise en compte des intérêts de Système U au sein de la Fédération consécutive à un durcissement de la concurrence », selon le communiqué publié vendredi. Dans le contexte de crise actuel, les enseignes intégrées et les indépendants se livrent en effet une guerre acharnée sur les prix et pour les parts de marché. Une lutte qui tourne depuis plusieurs mois en faveur de Leclerc et de ses émules.

Système U évoque aussi « des écarts de position sur des sujets comme la LME et les relations avec le monde agricole et les PME ». Serge Papin s'est, de fait, prononcé dans « Les Echos » en faveur d'un traitement différencié des PME dans les négociations commerciales. Un argument réfuté à la FCD où l'on affirme que, sur le sujet, « il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette » entre les points de vue.

Sous couvert d'anonymat, certains évoquent plutôt la volonté de Serge Papin, qui aurait obtenu avec difficulté l'aval de son conseil d'administration, de mener un parcours médiatique individuel. Ambition qui aurait été contrariée par sa probable élection à la présidence de la FCD à la fin du mandat de François Bouriez, le patron de Cora et actuel président. D'autres évoquent des relations difficiles avec Georges Plassat, l' abrupt nouveau PDG de Carrefour.


Via Paul-Jean Ricolfi