Télémedecine en pratique
4.4K views | +5 today
Follow
 
Scooped by sylvie Royant-Parola
onto Télémedecine en pratique
Scoop.it!

Télémédecine: neuf régions sélectionnées pour mener des expérimentations

Télémédecine: neuf régions sélectionnées pour mener des expérimentations | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Neuf régions ont été sélectionnées pour participer aux expérimentations de télémédecine prévues dans la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2014, a indiqué mardi le ministère des affaires sociales et de la santé, qui a transmis à l'APM le détail de ces régions.Il s'agit de l'Alsace, de la Basse-Normandie, de la Bourgogne, du Centre, de la Haute-Normandie, du Languedoc-Roussillon, de la Martinique, des Pays-de-la-Loire et de la Picardie.



sylvie Royant-Parola's insight:

Bravo aux sélectionnés, et dommage... Le projet de l'IdF n'a pas été retenu!

more...
No comment yet.
Télémedecine en pratique
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by sylvie Royant-Parola from E-sante, web 2.0, 3.0, M-sante, télémedecine, serious games
Scoop.it!

Dominique Noel, coordinatrice du TLM n°103 (avril à juin 2016) : les enjeux de l'open data en santé.

Dominique Noel, coordinatrice du TLM n°103 (avril à juin 2016) : les enjeux de l'open data en santé. | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Dominique Noel, présidente du Festival de la Communication Santé, est coordinatrice du TLM 103 qui a pour thème : les enjeux de l'open data en santé

Via FestivalCommunicationSanté
sylvie Royant-Parola's insight:

Un sujet passionnant!

more...
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Simulation numérique en santé : les clés pour comprendre

Simulation numérique en santé : les clés pour comprendre | Télémedecine en pratique | Scoop.it
A l’occasion de la conférence #Sim4Health, Dossier spécial "Simulation numérique en santé" avec un premier volet : les clés pour comprendre.
sylvie Royant-Parola's insight:

En médecine, c'est un domaine qui va exploser pour la formation des futurs médecins.

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Face au manque de dermatologues dans la Nièvre, un expert consulte sur photos

Face au manque de dermatologues dans la Nièvre, un expert consulte sur photos | Télémedecine en pratique | Scoop.it
L’ouverture, il y a sept ans, d’une maison médicale à Fours était une première offensive contre la désertification médicale. Beau Soleil récidive et s’arme d’un service de télédermatologie.


Bruno (1) a une vilaine tache sur la tête. Impossible de consulter l’un des deux dermatologues nivernais avant cinq mois à Decize et six mois à Nevers. Depuis décembre, une alternative rapide et rassurante s’offre à lui, à la maison médicale de Fours. Sur simple consultation d’un des deux médecins généralistes de Beau Soleil, le patient peut bénéficier de l’avis expert du docteur Jean Friedel, dermatologue à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) qui examine son problème de peau via des photos.

sylvie Royant-Parola's insight:

Vu le manque de médecins, cette situation va surement devenir le quotidien des médecins généralistes ou des infirmières intervenant au domicile. C'est une médecine différente, plus rapide, mais qui devra être plus vigilante. La réponse ne peut être tranchée que si le cas est évident. Le moindre doute devra être levé par une consultation physique. La responsabilité médicale sera partagée  ce qui promet  un bel avenir aux avocats spécialisés dans le droit médical.

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Le droit des patients à un deuxième avis médical : place de la santé connectée

Le droit des patients à un deuxième avis médical : place de la santé connectée | Télémedecine en pratique | Scoop.it

Pouvoir obtenir un deuxième avis médical est garanti aux personnes malades par le code de déontologie médicale dans au moins deux articles.

L'article 6 (R.4127-6 du Code la santé publique) précise que le médecin doit respecter le droit que possède toute personne de choisir librement son médecin. Il doit lui faciliter l'exercice de ce droit.

L'article 32 (R.4127-32 du CSP) précise que dès lors qu'il a accepté de répondre à une demande, le médecin s'engage à assurer personnellement au patient des soins consciencieux, dévoués et fondés sur les données acquises de la science, en faisant appel, s'il y a lieu, à l'aide de tiers compétents.


sylvie Royant-Parola's insight:

Une bonne mise au point sur ce qu'est "le deuxième avis" sur le plan médical!

more...
No comment yet.
Rescooped by sylvie Royant-Parola from E-learning francophone
Scoop.it!

Apprendre à programmer ou être programmé : tel est l’enjeu citoyen aujourd’hui

Apprendre à programmer ou être programmé : tel est l’enjeu citoyen aujourd’hui | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Sophie Pène, professeure à l’université Paris Descartes et membre du Conseil national du numérique (CNNum) s’inquiète : « si on ne transmet pas la culture informatique nécessaire équitablement, on bloque le pouvoir d’agir des citoyens, on les laisse être dominés par la machine dans un illettrisme numérique ». Comprendre les conséquences des puissants algorithmes de Facebook et [...]Cet article Apprendre à programmer ou être programmé : tel est l’enjeu citoyen aujourd’hui est apparu en premier sur Ludovia Magazine .
Via Xavier Van Dieren
more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Objets connectés: "Nous passons d'une société digitale à une société sanitaire" (Filippo Monteleone)

Objets connectés: "Nous passons d'une société digitale à une société sanitaire" (Filippo Monteleone) | Télémedecine en pratique | Scoop.it
PARIS, 30 octobre 2015 (TICsanté) – Filippo Monteleone, ancien directeur général du groupe Générale de santé, s'est exprimé sur la place du patient dans le système de santé à l'heure des nouvelles technologies, mercredi lors d'une conférence organisée par GE Healthcare
Cette conférence s'est tenue dans le cadre des "Garages", une série d'événements sur le futur de l'industrie organisée du lundi 26 octobre au vendredi 6 novembre à l'espace Comines (Paris IIIe arrondissement). GE Healthcare organise dans ce cadre plusieurs événements sur l'innovation dans la santé, dont une table ronde "l'innovation en santé, pourquoi ? Vers où ?" le jeudi 5 novembre.
sylvie Royant-Parola's insight:

Oui, la médecine va changer, mais dire sans cesse que le médecin n'est pas formé à l'innovation et/ou ne s'intéresse pas aux nouvelles technologies commence à être lourd... Les médecins ont besoin avant tout de s'occuper de leurs patients. Ils ne s'intéresseront, dans leur quotidien, aux nouvelles technologies que lorsque celles ci auront fait leur preuve et que les starts-up arrêterons de prendre leur désir pour des réalités.

more...
No comment yet.
Rescooped by sylvie Royant-Parola from E-sante, web 2.0, 3.0, M-sante, télémedecine, serious games
Scoop.it!

Saint-Malo. La psychiatre consulte à distance, par écran - Ouest France Entreprises

Saint-Malo. La psychiatre consulte à distance, par écran - Ouest France Entreprises | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Avant la consultation, le Dr Anne-Marie Hemery, à Saint-Malo, s'entretient avec Anouck Foisnet, infirmière en psycho- gériatrie, à Cancale.

Via FestivalCommunicationSanté
more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Le service de coaching en ligne "Santé active" de la Cnamts au coeur d'un important litige financier avec un prestataire

Le service de coaching en ligne "Santé active" de la Cnamts au coeur d'un important litige financier avec un prestataire | Télémedecine en pratique | Scoop.it

 Le service de coaching en ligne "Santé active" déployé depuis 2012 par la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) est au coeur d'un important litige financier avec CRM Company, le prestataire en charge du développement de son application informatique, a-t-on appris auprès des deux parties, confirmant une information du site internet Economie Matin.

sylvie Royant-Parola's insight:

4 millions pour le développement et l'utilisation depuis 2 ans c'est quand même très correct pour un programme de coaching en ligne... Tant que le modèle économique de notre société est de considérer l'état comme une vache à lait, il ne faudra pas s'étonner qu'on ne progresse pas. 

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

[Dossier] La médecine en 2030 : un patient connecté et son docteur Big Data

[Dossier] La médecine en 2030 : un patient connecté et son docteur Big Data | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Les objets connectés et savoir-faire en Big Data sont sur le point de transformer la médecine telle que nous la connaissons. Analyse de l'écosystème qui pourrait bien assurer votre santé d'ici 2030
sylvie Royant-Parola's insight:

La limite entre santé et bien-être va surement s'atténuer. 

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Un rapport sur l'éthique de la télémédecine rejeté par l'AMA aux Etats-Unis

Un rapport sur l'éthique de la télémédecine rejeté par l'AMA aux Etats-Unis | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Cette semaine, l'Association Médicale Américaine a rejeté un rapport concernant les aspects éthiques de la pratique de la télémédecine aux Etats-Unis.
sylvie Royant-Parola's insight:

Si les juristes s'y mettent, ça va devenir complexe.

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Hacking Health Camp: 11 applications distinguées après un week-end de travail en équipe

Hacking Health Camp: 11 applications distinguées après un week-end de travail en équipe | Télémedecine en pratique | Scoop.it
La deuxième édition du Hacking Health Camp, qui s'est tenue du 19 au 22 mars à Strasbourg, a réuni 600 personnes, dont 300 ont collaboré en équipe à faire émerger des solutions d'e-santé. 



sylvie Royant-Parola's insight:

Certaines solutions marchent d'autres sont des projets....

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Projet de loi santé: les députés votent la refonte du DMP et son transfert à la Cnamts

Projet de loi santé: les députés votent la refonte du DMP et son transfert à la Cnamts | Télémedecine en pratique | Scoop.it
PARIS, 13 avril 2015 (TICsanté) - Les députés ont voté jeudi l'article 25 du projet de loi de santé qui refonde le dossier médical informatisé, qui ne sera désormais plus "personnel" mais "partagé", et dont le pilotage est confié à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts).L'examen du projet de loi "de modernisation de notre système de santé", débattu en séance publique à l'Assemblée nationale depuis le 31 mars, devait s'achever vendredi 10 avril, avec un vote solennel mardi 14 avril.

L'article 25 du texte vise à la fois à réviser le régime de l'hébergement des données de santé, réécrire certaines dispositions du code de la santé publique relatives aux droits des malades et à refonder le dossier médical informatisé, institué par la loi du 13 août 2004 réformant l'assurance maladie.

Le nouveau "dossier médical partagé" et non plus "personnel", dont le caractère facultatif est conforté, vise à "favoriser la prévention, la coordination, la qualité et la continuité des soins". Il est créé "sous réserve du consentement exprès de la personne".

Désormais "chaque professionnel de santé, quels que soient son mode et son lieu d'exercice, reporte dans le dossier médical partagé, à l'occasion de chaque acte ou consultation, les éléments diagnostiques et thérapeutiques nécessaires à la coordination des soins de la personne prise en charge", en respectant les règles déontologiques et les dispositions relatives au partage de l'information en équipe de soins.

SYNTHESE ANNUELLE PAR LE MEDECIN TRAITANT

Le DMP inclura également les données de remboursement "nécessaires à la coordination des soins". Les députés ont maintenu les dispositions introduites en commission, dont la création de volets du DMP relatifs au don d'organes, aux directives anticipées et à la personne de confiance.

Contrairement à la version soumise au Conseil d'Etat, le droit de masquage figure désormais dans le texte. Le patient pourra ainsi rendre "inaccessibles" certaines informations.

Seul le médecin traitant, par dérogation, pourra avoir un accès exhaustif au dossier, y compris aux données masquées. Il verserait "périodiquement" et "au moins une fois par an" au dossier une synthèse dont le contenu serait défini par la HAS.

Les députés ont adopté un amendement du gouvernement permettant d'exonérer les professionnels de santé de leur responsabilité en cas de litige portant sur l'ignorance d'une information masquée dans le DMP, dont il ne pouvait avoir connaissance.

ACCORD TACITE POUR L'ACCES EN URGENCE

Le texte s'en tient finalement à l'écriture actuelle du code de la santé publique prévoyant l'accord tacite du patient à l'accès à son dossier en urgence ou lorsqu'il est incapable d'exprimer sa volonté, sauf opposition expresse exprimée au préalable.

Les députés ont par ailleurs maintenu un amendement d'Arnaud Robinet (UMP, Marne) voté en commission prévoyant expressément que le chirurgien-dentiste accède à "l'ensemble des données médicales nécessaires à l'exercice de sa profession, sous réserve de l'accord préalable du patient".

Le bénéficiaire du DMP pourra se connecter directement en ligne au contenu de son dossier, prendre connaissance des accès, obtenir la liste des professionnels y ayant accès et la modifier à tout moment.

Un décret en Conseil d'Etat, pris après avis de la Cnil et des ordres professionnels, devrait préciser les conditions de création et de fermeture du DMP, les modalités d'exercice des droits des personnes sur les informations figurant dans leur dossier (y compris le masquage) les conditions d'utilisation par les professionnels de santé et les conditions d'accès au dossier en urgence.

L'article supprime par ailleurs la possibilité pour les caisses de prononcer des pénalités financières à l'encontre des professionnels de santé qui refusent d'alimenter le DMP, prévue par la loi de 2004 réformant l'assurance maladie.

VERS UNE PRE-CREATION D'UN DOSSIER POUR TOUS

Les députés ont adopté plusieurs amendements du gouvernement autorisant la création d'un "identifiant du DMP pour l'ensemble des bénéficiaires de l'assurance maladie". L'objectif est d'organiser la "pré-création" d'un DMP vide pour l'ensemble des bénéficiaires. Le consentement du patient serait ensuite requis au moment de la création effective du dossier, lorsque les premières données médicales y seraient versées.

L'article confie par ailleurs la mise en oeuvre du DMP à la Cnamts, qui sera désormais chargée de la "conception, la mise en oeuvre et l'administration du DMP", dans des conditions précisées par décret en Conseil d'Etat pris après avis de la Cnil.

L'amendement ajoute qu'elle "participe également à la conception, la mise en oeuvre et l'administration d'un système de communication sécurisée permettant l'échange d'informations entre les professionnels de santé".

Les députés ont toutefois modifié, sous l'impulsion de Gérard Bapt (PS, Haute-Garonne), un autre amendement du gouvernement qui aurait eu pour effet de transférer automatiquement l'ensemble des moyens de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) à la Cnamts pour la mise en oeuvre des deux dispositifs.

L'amendement révisé par Gérard Bapt prévoit que les deux institutions détermineront par convention "les conditions du transfert des droits et obligations permettant la participation de la Cnamts à la conception, à la mise en oeuvre et à l'administration du système de messagerie électronique sécurisée de santé, permettant l'échange de données de santé".

Avec ces dispositions, la gestion du DMP quitterait le giron de l'Asip santé créée en 2009, et dont l'un des principaux rôles était de reprendre les missions du groupement d'intérêt public chargé du DMP (GIP-DMP).

L'Asip santé resterait donc en charge de la mission de gestion des cartes de professionnels de santé (CPS) en lien avec les ordres et la définition du cadre d'interopérabilité et des référentiels des systèmes d'information dans le domaine de la santé mais elle devrait partager celle du déploiement des messageries sécurisées.

L'Asip santé et les conseils nationaux des ordres des professions de santé travaillent depuis plusieurs années au développement d'un système de mails sécurisés entre professionnels de santé, finalement baptisé "MSSanté".

INCERTITUDES SUR L'AVENIR DE L'ASIP SANTE

Dans un courrier adressé le 5 mars à la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, le député Gérard Bapt estimait que cette réattribution du DMP et de MSSanté pourrait être l'occasion d'économies budgétaires, en rapprochant l'Asip santé de structures existantes.

Mais, interrogée en séance sur l'avenir de l'Asip santé, Marisol Touraine a éludé la question en se contentant d'évoquer les missions qui lui étaient retirées.

L'article 42 du projet de loi prévoit justement d'autoriser le gouvernement à prendre une série d'ordonnances pour renforcer la coordination du système d'agences sanitaires. Il prévoit aussi "de faire évoluer, y compris par rapprochement avec d'autres structures [...] le régime, les missions et l'organisation du groupement d'intérêt public" Asip santé, rappelle-t-on.

L'Asip santé comptait 130 employés fin 2014.



Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=2341&mjeton=alWUytSXA2X2HQ2bvjmjnIC8OBc_MiHhfeTFYVPK5hL8oMSC7iGcRNTBIfcDv5a9QDSORmBw8ahByEufgSIrIQ..#ixzz3XHuWfcp0

sylvie Royant-Parola's insight:

Le DMP... La CNAM l'a voulu, elle l'a eu ! Juste 10 ans d'attente! 

more...
No comment yet.
Rescooped by sylvie Royant-Parola from Tout savoir sur le sommeil
Scoop.it!

Données de santé: le SIB lance un "cloud personnel" agréé pour les professionnels de santé

Données de santé: le SIB lance un "cloud personnel" agréé pour les professionnels de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it

Le groupement d'intérêt public (GIP) Santé informatique Bretagne (SIB, ex-Syndicat interhospitalier de Bretagne) a développé un espace de stockage personnel offrant les garanties de l'hébergement agréé de données de santé, à destination des professionnels.

more...
sylvie Royant-Parola's curator insight, March 24, 2015 4:36 AM

Peut-être un solution à terme, en tout cas mieux que dropbox! :)

Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Celtipharm devient OpenHealth Company et mise sur l'analyse des données de santé

Celtipharm devient OpenHealth Company et mise sur l'analyse des données de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it
PARIS, 3 mai 2016 (TICsanté) - La société Celtipharm, spécialisée dans les données pharmaceutiques, a changé de dénomination sociale en avril pour devenir OpenHealth Company et achever une réorganisation entamée en 2015 afin de "se recentrer sur l'analyse et le traitement des données", a expliqué à TICsanté son directeur général, Jean-Yves Robin.
more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Un "changement de paradigme" à opérer dans la conception des objets connectés de santé

Un "changement de paradigme" à opérer dans la conception des objets connectés de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Un "changement de paradigme" à opérer dans la conception des objets connectés de santé
STRASBOURG, 22 mars 2016 (TICsanté) - Les constructeurs d'objets connectés de santé doivent "changer de paradigme" et "mieux définir les attentes en termes d'usage" dans la conception de leurs produits, a expliqué Pierre Garner, designer cofondateur de l'agence EliumStudio, intervenant le 17 mars lors de la troisième édition du Hacking Health Camp.
more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

ORTIF : Objectif 2016, devenir le 1er service national de télémédecine avec plus de 10.000 patients annuels

ORTIF : Objectif 2016, devenir le 1er service national de télémédecine avec plus de 10.000 patients annuels | Télémedecine en pratique | Scoop.it
service en octobre 2014 par le GCS D-SISIF avec le soutien de l’ARS IDF, ORTIF est surtout connu pour ses usages en télémédecine dans le cadre des filières d’urgences neurologiques. En 2015, le nombre d’adhérents a été multiplié par sept et permet de comptabiliser 2.683 comptes utilisateurs. Un nombre croissant d’usages s’est développé tout au long de l’année jusqu’à atteindre plus de 700 patients pris en charge, et ce rien que sur le mois de décembre. En un an, ORTIF est devenu l’un des plus importants service de télémédecine national par le nombre d’usages mensuels. Ceci lui a valu d’être évoqué dans plusieurs communications médicales et retenu au prestigieux congrès américain de télémédecine « ATA » qui se tiendra en mai prochain à Minneapolis. Une première pour une structure française. - See more at: http://www.dsih.fr/article/1833/ortif-objectif-2016-devenir-le-1er-service-national-de-telemedecine-avec-plus-de-10-000-patients-annuels.html#sthash.xvcEhIDU.dpuf
sylvie Royant-Parola's insight:

Belle évolution!

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Un avant-projet de décret sur le futur DMP soumis à concertation

Un avant-projet de décret sur le futur DMP soumis à concertation | Télémedecine en pratique | Scoop.it

Un avant-projet de décret d'application de la loi de santé, relatif au dossier médical "partagé" (DMP), qui doit succéder à l'actuel dossier médical "personnel", a été soumis à concertation.

La loi de "modernisation de notre système de santé", définitivement adoptée le 17 décembre 2015 et dont la promulgation devrait intervenir d'ici fin janvier 2016, procède dans son article 96 à la refondation du DMP (voir dépêche du 22 septembre 2015).

sylvie Royant-Parola's insight:

Encore un soubresaut pour ce pauvre DMP. Et où enfin,  la notion d'équipe de soins apparait. Comme c'est la période de voeux, espérons!

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Relance du DMP: une création automatique d'ici fin 2016 et un intéressement à l'alimentation pour les médecins (Cnamts)

Relance du DMP: une création automatique d'ici fin 2016 et un intéressement à l'alimentation pour les médecins (Cnamts) | Télémedecine en pratique | Scoop.it
La Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) a présenté son plan de soutien au déploiement du dossier médical partagé (DMP), qui passe notamment par la possibilité pour les patients de les créer automatiquement, jeudi lors de la cinquième conférence santé connectée organisée par Les Echos à Paris.
Le dossier médical informatisé ne sera plus "personnel" mais "partagé", verra en outre son pilotage confié à la Cnamts et quittera le giron de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), comme le prévoit le projet de loi de santé, rappelle-t-on (voir dépêche du 13 avril 2015).
sylvie Royant-Parola's insight:

Enfin un espoir pour que ça marche. Mais faudra rester vigilant pour qu'il garde sa confidentialité!

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Le Conseil national du numérique (CNNum) formule 15 préconisations sur "la transformation numérique" du système de santé

Le Conseil national du numérique (CNNum) formule 15 préconisations sur "la transformation numérique" du système de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Le Conseil national du numérique (CNNum) formule 15 préconisations sur "la transformation numérique" du système de santé
La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, Marisol Touraine, a reçu mardi le rapport du Conseil national du numérique (CNNum) consacré au rôle du numérique dans la refondation du système de santé français, dont certaines propositions seront mises en oeuvre dans le cadre des chantiers menés par le ministère.
more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Etats-Unis: 75% des patients n'ont pas confiance en la télémédecine (sondage)

Etats-Unis: 75% des patients n'ont pas confiance en la télémédecine (sondage) | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Etats-Unis: 75% des patients n'ont pas confiance en la télémédecine (sondage)Les trois quarts des patients américains disent ne pas faire confiance à un diagnostic obtenu par télémédecine ou faire moins confiance à cette méthode qu'à une visite chez le médecin, selon une étude publiée cet été par la société TechnologyAdvice Research.
sylvie Royant-Parola's insight:

La visite continue a être le mode de consultation préférée. Quelque part, c'est quand même rassurant! 

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Les logiciels et applications pour l'aide à l'autodiagnostic peu fiables

Les logiciels et applications pour l'aide à l'autodiagnostic peu fiables | Télémedecine en pratique | Scoop.it

LONDRES, 7 août 2015 (TICsanté) - Les logiciels et applications destinés aux particuliers pour l'aide à l'autodiagnostic et à la prise de décision semblent peu fiables, selon une étude américaine publiée par The British Medical Journal (BMJ).


sylvie Royant-Parola's insight:

Outre que les applications ont surement des algorithmes très différents, le reproche majeur est d'ouvrir le parapluie pour inciter le patient à consulter,  éventuellement en urgence, et d'augmenter ainsi le nombre de consultation. 

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

La télémédecine au chevet des déserts médicaux

La télémédecine au chevet des déserts médicaux | Télémedecine en pratique | Scoop.it
Un village du Var lance la consultation médicale à distance. Plusieurs acteurs espèrent investir ce service, non reconnu par l’assurance maladie.
sylvie Royant-Parola's insight:

Si cela peut permettre une régulation en cas de  demande urgente, pourquoi pas. Le tout est savoir comment se fera "l'après" s'il y a besoin d'aller plus loin (délais, moyen de véhiculer le patient, remboursement...)

more...
No comment yet.
Rescooped by sylvie Royant-Parola from Buzz e-sante
Scoop.it!

AXA France lance un service de Téléconsultation médicale

AXA France lance un service de Téléconsultation médicale | Télémedecine en pratique | Scoop.it
AXA France est le 1er assureur à proposer, dans ses contrats santé, un service de Téléconsultation médicale. Il permet l’accès à des médecins généralistes pour une consultation médicale par téléphone. Ce service est accessible sur l’ensemble du territoire français.

Via Rémy TESTON
sylvie Royant-Parola's insight:

Quand les mutuelles se lancent... Hors réglementaire?

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Projet de loi renseignement: l'ordre des médecins réclame la protection des données de santé

Projet de loi renseignement: l'ordre des médecins réclame la protection des données de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it

Le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) réclame, dans un communiqué diffusé le 22 avril que les données de santé soient exclues des mécanismes de surveillance instaurés par le projet de loi relatif au renseignement.

Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=2370&mjeton=alWUytSXA2X2HQ2bvjmjnIC8OBc_MiHhfeTFYVPK5hL8oMSC7iGcRNTBIfcDv5a9AUg1IL3_7qhByEufgSIrIQ..#ixzz3YUTPjYl4

sylvie Royant-Parola's insight:

C'est un point sensible qui fait aussi parti de la confiance du patient dans son médecin.

more...
No comment yet.
Scooped by sylvie Royant-Parola
Scoop.it!

Projet de loi de santé: les députés révisent l'hébergement des données de santé

Projet de loi de santé: les députés révisent l'hébergement des données de santé | Télémedecine en pratique | Scoop.it
PARIS, 13 avril 2015 (TICsanté) - Les députés ont révisé jeudi le régime juridique de l'hébergement des données de santé, dans le cadre du projet de loi de santé.L'examen du projet de loi "de modernisation de notre système de santé", débattu en séance publique à l'Assemblée nationale depuis le 31 mars, devait s'achever vendredi, avec un vote solennel mardi 14 avril.

L'article 25 du texte vise à la fois à refonder le dossier médical informatisé, qui ne sera plus "personnel" mais partagé (DMP), révise le régime de l'hébergement des données de santé et réécrit certaines dispositions du code de la santé publique relatives aux droits des malades.

La nouvelle rédaction des dispositions encadrant l'hébergement des données de santé vise "à remplacer l'actuelle liste limitative des professionnels et des structures pouvant faire appel à un hébergement externe de leurs données de santé par une définition des activités dont la mise en oeuvre permet l'hébergement externe", est-il indiqué dans le rapport de la commission des affaires sociales.

L'objectif est d'éviter qu'une définition trop restrictive ne puisse s'appliquer lorsqu'un nouveau type de structure médicale est créé par le législateur, comme cela a été le cas pour les maisons de santé pluriprofessionnelles.

Désormais, il est prévu que "toute personne qui héberge des données de santé à caractère personnel, recueillies à l'occasion d'activités de prévention, de diagnostic, de soins ou de suivi social et médico-social, pour le compte de personnes physiques ou morales à l'origine de la production ou du recueil desdites données ou pour le compte du patient lui-même doit être agréée à cet effet".

"Cet hébergement, quel qu'en soit le support, papier ou électronique, est réalisé après que la personne prise en charge en a été dûment informée et sauf opposition pour un motif légitime", selon le texte.

L'article révise par ailleurs les dispositions du code relatives à la conformité des dispositifs d'hébergement des données de santé.

"Afin de garantir la qualité et la confidentialité des données de santé à caractère personnel et leur protection, les professionnels de santé, les établissements et services de santé, les hébergeurs de données de santé à caractère personnel et tout autre organisme participant à la prévention, aux soins ou au suivi médico-social et social utilisent, pour leur traitement, leur conservation sur support informatique et leur transmission par voie électronique, des systèmes d'information conformes aux référentiels d'interopérabilité et de sécurité élaborés" actuellement par l'Agence des systèmes d'informations partagés de santé (Asip santé).

"Ces référentiels sont approuvés par arrêté du ministre chargé de la santé, pris après avis de la Cnil", est-il ajouté.

Par ailleurs, l'article assouplit les modalités d'hébergement des données de santé et la procédure d'agrément, qui ne serait plus assurée par le comité d'agrément des hébergeurs (CAH) placé auprès de l'Asip santé, mais transféré au Comité français d'accréditation (Cofrac). Cette modification, prévue à l'article 51 du texte, interviendrait par voie d'ordonnance.



Source: http://www.ticsante.com/story.php?story=2342&mjeton=alWUytSXA2X2HQ2bvjmjnIC8OBc_MiHhfeTFYVPK5hL8oMSC7iGcRNTBIfcDv5a9al91wUv2GufyEN2Fk-IibQ..#ixzz3XCa1jfw4

more...
No comment yet.