TAHITI Le Mag
104.1K views | +0 today
Follow
TAHITI Le Mag
Le beau, le bon et le bizarre
Curated by Anik Buhlmann
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

"MEETING BAROIN"

"MEETING BAROIN" | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Par Anik Buhlmann - 

 

“MICK JAGGER A TAHITI”, ou “COMMENT ENVOYER UNE ANCIENNE CARTE POSTALE EN GRAND FORMAT” - 

 

Grand meeting pour la campagne de Nicolas Sarkozy à Tahiti. “Salle Aorai Tini Hau, 17h30-22h00, vendredi 13 avril”, dit l’affiche. J’arrive à 17h35, bien étonnée de la facilité pour trouver une place de parking pratiquement à l’entrée de la salle. Je m'attendais à un embouteillage, une foule, une vibration dans l'air...  Je me demande si je ne me suis pas trompée d’endroit... Non. C’est bien ici, mais il n’y a pas grand monde, étrangement. Une centaine de personnes tout au plus.

 

Un homme traverse la salle dans toutes les directions. Habillé d’un gilet kaki à grosses poches, un pantalon large à grosses poches, deux appareils photos gigantesques en bandoulière et un bandana sur le crâne, on dirait un reporter de guerre des années 80. Quelques groupuscules avec des t-shirts marqués “Tahoeraa Huiraatira” discutent sur le parking. Dans la salle, un carré VIP au centre, bien en face de la scène, est isolé du reste par des rubans plastiques. Comme pour les défilés de haute couture pendant la Fashion Week, chaque siège a un nom placardé dessus. Le plus on est bien placé, le plus ça dénote le prestige (tels que vus par To Tatou Aia, représentant l’UMP?). En toute première ligne, les very-very VIP. (L'avantage d'arriver pendant que c'est encore vide, c'est qu'on peut aller lire les noms sur les sièges, au lieu de devoir reconnaitre des visages après...)  Le tout premier nom à droite, c’est Clarenntz Vernaudon. Est-ce le même qui vient d’être libéré de Nuutania? Hmmmm, charmant. Un siège pour J.-C. Bouissou, un pour T. Rohfritsch (O’Hiva, Parti Radical de Borloo), un pour Quito Braun-Ortega (Te Hiti Tau Api), un pour J. Pannie, un pour T. Alpha...  Plusieurs noms sont mal-écrits. Au centre, le carton qui dit “François Baroin”. A sa gauche, "Gaston Tong-Sang", à sa droite... "Gaston Flosse". Un Gaston de chaque côté, ça va être sport pour François...  Pas un siège pour Edouard Fritsch? Tiens. En strapontin, comme après un oubli, un siège ajouté à la hâte pour le président du comité organisateur, Athanas Hikutini...

 

Il est 18h00, et il n’y a toujours pas grand monde. Les militants Tahoeraa se repèrent de loin. T-shirt orange, parfois casquette assortie (pour un meeting le soir?). Ils sont tous ensemble sur le coin arrière-gauche de la salle, 20 ou 25 personnes. T-shirts neufs. Les gens qui le portent sont un peu moins neufs: moyenne d’âge, 65 ans. Le carré de 50 chaises devant, à gauche des VIP, est vide, et réservé aux “jeunes qui votent”. Aucun panneau ni ruban plastique, mais la présentatrice veille... Plusieurs personnes - dans la trentaine ou quarantaine - qui s’y placent sont priées à chaque fois de se lever et aller s’asseoir ailleurs. Sauf que quand ils se lèvent, ça donne une vue imprenable sur les seniors en orange qui sont juste derrière...  Au microphone, la dame appelle plusieurs fois les “jeunes qui votent” à venir se placer là, sur leur carré... “De préférence sur le premier rang”, répète-t-elle... Sans succès, il n’y en a pas. Il est aussi demandé aux personnes qui portent le t-shirt blanc de l’événement “Vive Sarkozy” à venir se placer devant. Toujours sans succès. Elle insiste. J’imagine que c’est par rapport aux photos et aux séquences vidéos, ils souhaitent montrer les jeunes en première ligne habillés de t-shirt blanc, en train de frémir à l’idée d’exercer leur devoir civique, pleins d’enthousiasme et de dynamisme, soutenant Sarkozy. Mince, ça n’a pas l’air de marcher... Ca reste vide. A la fin, quelques “vieux” de 30 et 40 ans finissent par s’y installer. La musique qui sort des hauts-parleurs pour chauffer l’hypothétique foule avant les concerts est d’ailleurs prévue pour cette hypothétique jeunesse qui n’est pas là - du rap, du hip-hop, de la techno, le tout en anglais. Pas un seul morceau en tahitien encore.

 

18h30. Pas plus de monde que il y a une heure. Etrange. Quelques t-shirts blancs au logo “Sarko” sont finalement distribués au hasard, par-ci, par-là. Pas tous ceux qui les reçoivent ne le mettent. Les gens qui le portent ne viennent pas se placer devant pour autant. Il y a quelques 250 personnes dans la salle. Peut-être encore une centaine dehors. L’odeur des brochettes flotte dans l’air. La fumée aussi.

 

Il est 19h00, toujours pas grand monde. On nous montre sur grand-écran les images du Journal Télévisé, où Baroin s’exprime. Le son est mauvais, il parle vite. On ne comprend rien. Après le JT, le “spectacle” commence. L’affiche disait, 10 artistes sur scène, mais on ne sait pas lesquels... Un groupe de jeunes danse du hip-hop. C’est mignon. C’est jeune. Les spectateurs qui ne sont pas si jeunes, eux, ne sont pas très enthousiastes ni encourageants. Serait-ce la différence de générations? On attend patiemment la suite.

 

19h15. Mais où est tout le monde? La salle est encore largement inoccupée. Quelques VIP du carré central commencent à arriver, même si les deux premiers rangs restent encore désespérément vides, à l’exception de QBO, à qui plusieurs personnes viennent dire bonjour. Le spectacle sur la scène continue, sans grand enthousiasme.

 

Il est 19h30. Il y a peut-être... 300 personnes dans cette grande salle. Toutes ces chaises vides. “Quel échec”, dirait un hypothétique jeune.

 

Et soudain, l’évènement! Des petits cris, des drapeaux qui s’agitent, style écoles de samba pendant les défilés du Carnaval. Des flashs crépitent. Quelques applaudissements, encore des petits cris. Une mini-bousculade qui s’avance depuis l’entrée. Mais qui est-ce? Une star du rock qui arrive? Non, C’est Gaston Flosse. Il vient de faire son entrée comme une Sharon Stone au Festival de Cannes, mais sans le décolleté. Des colliers de tiare jusqu’au nez, entouré de gardes du corps, tous vêtus de t-shirts orange. Quelques jeunes filles stratégiquement placées font des photos de lui, débout sur leurs sièges avec leurs iPhones décorés avec des petits brillants, on dirait qu’elles ont vu Mick Jagger. Plus personne ne regarde les artistes qui sont sur la scène. Autour de Flosse, des “militants” arrivent. Tous en même temps. Habillés en t-shirt orange. Tous. Cette salle qui était pratiquement vide, commence à se remplir d’un seul coup, on dirait qu’un paquebot vient de les déverser... Ils arrivent avec leur propre appareil de sécurité. Leur “placeurs”, indiquent aux gens où aller et comment se placer, tout à travers de la salle. Gaston Flosse, qui coordonne le tout, en donnant des instructions, vous allez par ici, vous là-bas... Son staff sécurité semble bien entrainé, gardant un oeil sur lui et surveillant constamment la foule...

 

Les gens habillés en t-shirt orange arrivent en continu, c’est une marée humaine. Ils ont des étendards, écrit “TAHOERAA” dessus, avec des petit trucs dorés qui pendent. Parfois le nom de leur communes écrits aussi dessus. Pendant 25 minutes, plus personne n’a regardé ni la scène ni les artistes, on regardait tous ce... déversement de gens. Menés par les placeurs. Le placeurs sont revenus avec de glacières, et ont distribué des sandwiches et des petites bouteilles d’eau à “leur” foule. La salle est littéralement envahie. Tous en même temps. Il est impossible de faire une image de la salle sans que la couleur orange n'y soit représentée.

 

Gaston Flosse, dans sa bellissime chemise en lin unie, orange clair, parfaitement repassée et portée fluidement par dessus un pantalon ample, pose encore pour les photos. Ca change des traditionnelles chemises à fleurs. Il fait encore un tour du public, déclenchant à son passage des petit cris des “militants”. On a envie de dire des “fans”, tellement ça rappelle une star du rock. Parfaitement coordonné, ça donne même l’impression d’avoir été répété avant. Timing impeccable.

 

Il y a, je dirais, 4000 personnes dans la salle maintenant. Desquelles, 3500 portent un t-shirt orange, le même pour tous. C’est extraordinaire. On en perd le souffle. Je me sens comme dans un match de foot dans un stade au Brésil. Et j’imagine la tête de François Baroin quand il va arriver et qu’il va voir ça. Ha! Si Gaston Flosse voulait faire passer un message, je crois que c’est fait. Et pire, j’imagine la tête de GTS, quand il va voir ça. Les numéros sur scène se succèdent, les oranges sont arrivés déjà chauffés, ils crient, applaudissent et sifflent. Et secouent leur drapeaux orange.

 

Oh! François Baroin arrive enfin, avec GTS et une petite nuée de photographes. Flosse, qui avait disparu depuis quelques minutes, revient comme par magie juste derrière eux, comme s'ils étaient ensemble. La volumineuse dame qui était assise à coté de moi se lève soudainement et sort son immense étendard, et le secoue sur François Baroin devant la camera de TV. Elle les suit jusqu’à leur place au carré VIP, toujours son drapeau géant juste derrière la tête de Baroin, directement sur le crâne et parfois sur le visage de ceux qui sont autour. A ce moment-là de l’arrivée, aucune image de Baroin n’est possible sans cet immense drapeaux Tahoeraa derrière lui. J’éclate de rire de la manoeuvre, je n’en reviens pas - elle était placée là exprès, et revient toute fière de son exploit...

 

Tout ça avait été planifié à l’avance. Et parfaitement exécuté. Au passage de Baroin, personne ne criait “vive Sarkozy”, ou “vive la France”, Ou “France Forte”, ou “coucou François Baroin”... Ils criaient pour Flosse, comme on leur avait dit de faire. Gaston Flosse, avec l’aide de 3500 t-shirts, une vingtaine de drapeaux, quelques trucks, et surtout un planning, une équipe entrainée, un timing parfaitement maîtrisé, a littéralement avalé le meeting politique tout entier. Quelle organisation. Tout ce qu’on voyait, c’était ça. La marée orange. Impossible de penser à autre chose.

 

L’organisation du “comité de soutien à Sarkozy” et du parti To Tatou Aia, représentant officiel de l’UMP, n’était franchement pas au top. Communication défaillante à propos des horaires, concerts mal-ciblés, présentatrice un peu moyenne (pendant le spectacle de danse elle a dit au moins 4 fois “ces jeunes qui n’ont pas de travail...”), consigne sur “habillez-vous en blanc” pas relayée à l’avance, t-shirts un peu moches, un planning qui semblait amateur. Les seuls agents de sécurité que je voyais à l'intérieur étaient ceux en orange.

 

François Baroin n’a pas beaucoup aidé, non plus. Il commence son discours en disant, “merci beaucoup à Gaston Flosse!”. Foule orange en délire. Il est obligé d’attendre quelques secondes pour recommencer à parler. “Merci beaucoup à Gaston Tong Sang”. Silence de la foule. Il attend. Rien. Il continue. “Merci beaucoup aussi à Quito Braun-Ortega (applaudissements), Bruno Sandras, J-C. Bouissou, ...” et il mentionne tous ceux qui étaient au premier rang... en oubliant Teva Rohfritsch. Ooops. Son discours, dans un français très rapide, à la parisienne, et avec des mots sophistiqués, peu utilisés sur le fenua, était très peu compréhensible. La partie de son discours qui s'adressait à la Polynésie française était très courte et ne soulevait pas les foules. Tout le reste parlait de l’économie mondiale, de l’Europe, de la France... Et toujours dans un langage peu accessible pour le public présent. La partie où il commence à taquiner François Hollande était un petit peu plus intelligible, mais comme il ne mentionnait plus aucun des acteurs locaux, ni en bien ni en mal, les gens ont vite perdu l'intérêt. Pas un mot sur Oscar, sur “les mains pleines de sang”, ni sur les agissements (ou manque de) du gouvernement actuel. Elégant. Les “jeunes qui votent”, autant orange que les quelques autres, en se rendant compte que les concerts étaient finis, ont commencé à se lever et ont quitté la salle peu à peu pour aller manger des brochettes dehors. Au milieu de son discours, Baroin tousse un peu, la gorge sèche. Une dame du premier rang monte sur scène pour lui emmener de l'eau (le comité d'organisation n'y avait pas pensé?). 

 

Du début à la fin, tout était en français. Sauf quelques chansons, qui étaient en anglais... Les deux présentateurs, surement des bénévoles peu expérimentés, étaient tahitiens, mais ne parlaient que français au microphone. Le discours de Baroin n’était ni traduit, ni même projeté sur le grand écran derrière. Le spectacle, c’était: le groupe de jeunes danseurs de hip-hop, une chanteuse qui a chanté une chanson de l’anglaise Adèle, une chorale qui a chanté la marseillaise (tout le public débout mais pas beaucoup qui chantaient), puis l’hymne polynésien, et deux danseuses de Ori Tahiti, pour un aparima. Une danseuse sur scène, l’autre en bas devant le premier rang. Pendant que celle qui dansait en bas s’approchait de Baroin, des gens passaient devant avec des sandwiches dans la main, un enfant courrait autour. Après, le groupe de danseur hip-hop est revenu. Pas une seule chanson d’ici. La dame à coté de moi disait à haute voix, “C’est la Polynésie, ça?”. La présentatrice qui répète, “ces jeunes n’ont pas de boulot”. Mouais. Sur les photos parues dans la presse, on ne voit qu'une partie du premier rang des VIP... Souvent les bras croisés, comme en signe de refus. Souvent ils font la tête, on les imagine mortifiés d’être là au milieu de cette grande tâche orange.

 

Je suis partie avant la fin, pour essayer de parler avec quelques “jeunes qui votent” dehors. Ils n’étaient pas nombreux. A ma question “pourquoi vous êtes venus, ce soir?”, personne ne savait me répondre avec précision. Pas un seul n’a mentionné Sarkozy. Je m’attendais à un grand meeting politique à l’américaine (je rêvais, je sais), je me suis retrouvée dans une ambiance match de foot. En français.

 

Cela m’aurait plu qu’on s’adresse aux gens au moins un peu dans leur langue. Qu’on parle de leur problèmes. De leurs espoirs. De leur envies. De leur pays. Qu’on semble s’y intéresser, ne serait-ce qu’un peu. Qu’on ait la courtoisie de traduire pour eux ce qui se disait dans un français si rapide, dans un système de son pas très bon, ou de nous montrer ces mots-là par écrit pour aider à la compréhension. Cela m’aurait plu qu’on parle des femmes, autrement que “oui, les danseuses sont très belles”. Mais qu’est-ce qu’on en a à faire de la beauté, purée. Cela m’aurait plu qu’on parle plutôt de la santé des femmes, de la prévention, ou de l’égalité, ou de la parité, tiens. Cela m’aurait plu que les gens soient enthousiasmés pour une idée, pour un projet, pour une envie de construire. Et non pas pour un Mick Jagger de 80 ans dans une très belle chemise, qui va les chercher en truck et qui leur donne des sandwiches et leur dit comment s’habiller et où s’asseoir. Que les gens fassent leur propres pancartes pour exprimer ce qu’ils pensent au lieu d’agiter les drapeaux coordonnés qu’on leur donne pendant le trajet dans le truck. Oui, je devais rêver. Mais je n’arrêterai pas de rêver de si tôt. Je n'arrêterai pas de souhaiter que ce monde soit meilleur. Et que ce pays s’en sorte. Sans rêves, la réalité n’est rien.

 

Anik Buhlmann

le 15 Avril 2012

more...
bocharter's comment, April 20, 2012 5:14 AM
Anik,Vivement dimanche qu'on rigole un peu ...Beaut
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Marine Le Pen a ses 500 signatures

Marine Le Pen a ses 500 signatures | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Flash : Marine Le Pen a ses 500 signatures...

Marine Le Pen a déclaré ce matin à Reuters disposer des 500 parrainages requis pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle française d'avril-mai. "J'ai mes 500 parrainages, je serai donc candidate à l'élection présidentielle", a-t-elle dit.

La présidente du Front national a précisé qu'elle ferait une déclaration officielle de candidature à 16 heures à Hénin-Beaumont, sur ses terres électorales du Pas-de-Calais, où elle a obtenu ses meilleurs scores électoraux.

Priée de dire si elle avait un volant de sécurité concernant ses signatures, elle a refusé de répondre, précisant que la validité de chaque document serait vérifiée par le Conseil constitutionnel. La date-butoir pour le dépôt des parrainages est fixée à vendredi. Marine Le Pen a tiré à plusieurs reprises la sonnette d'alarme ces dernières semaines, estimant que les élus qui étaient censés lui donner leur signature subissaient des pressions pour ne pas lui fournir les parrainages requis. 

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

En Polynésie, Temaru maintient son soutien à Hollande - LeMonde.fr

En Polynésie, Temaru maintient son soutien à Hollande - LeMonde.fr | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Le Monde.fr - Le président indépendantiste de la Polynésie française, Oscar Temaru, a maintenu samedi 25 février, lors d'un congrès de son parti, son soutien à François Hollande, malgré la prise de position contre l'indépendance, la veille, du candidat socialiste à la présidentielle. "Il dit 'oui' à Oscar, et 'non' à l'indépendance. Est-ce qu'il peut dire oui à l'indépendance ? Je ne crois pas, car ce serait dire oui à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie", a déclaré le président de la Polynésie française aux médias locaux. "Ca serait se détacher de cette fortune", a-t-il ajouté.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Hollande “pas pour l’indépendance”

Hollande “pas pour l’indépendance” | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Dans un entretien accordé à France Télévisions et diffusé par Polynésie 1ère, le candidat du Parti Socialiste François Hollande a clairement affirmé sa position contre l'indépendance du fenua. Une déclaration en réponse directe à Dominique Perben, qui lui demandait urgemment de clarifier le sujet. Et qui tombe alors que le Tavini, signataire d'un accord de partenariat avec le PS depuis 2004, se réunit aujourd'hui pour expliquer son soutien à François Hollande.

François Hollande s'est enfin exprimé clairement sur la question de l'indépendance de la Polynésie en déclarant qu'il n'était “pas pour”
Le Tavini doit se réunir aujourd'hui face aux jeunes, puis aux cadres, afin d'expliquer son soutien au candidat socialiste, prélude à une campagne en sa faveur
Le Parti socialiste et le Tavini sont signataires d'une convention de partenariat depuis 2004, renouvelée en janvier 2011 jusqu'à 2014, qui ne prévoit pas de soutien à la revendication indépendantiste

François Hollande et Oscar Temaru se soutiennent mutuellement, mais sans que le socialiste ne soit favorable à l'idéologie de l'indépendantiste.

Nous ne sommes plus dans les années 80, et François le socialiste n'est pas (encore ?) président de la République, mais hier il a lâché une bombe sur la Polynésie. Précisément sur les militants du Tavini et leur leader Oscar Temaru. Une phrase aura suffi : “Je ne suis pas pour l’indépendance de la Polynésie”. Boum. Voilà qui est dit, lors d'un entretien sur l'outre-mer, dont Polynésie 1ère a diffusé un extrait hier soir, avant l'intégralité aujourd'hui à 12 h 30.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

En quoi le système politique suisse est meilleur?

En quoi le système politique suisse est meilleur? | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Le regard d’élus fédéraux suisses sur la campagne présidentielle française. La bipolarisation PS-UMP est plus paralysante que le système de concordance suisse, estiment quatre élus de quatre partis.

...

Vraiment uun autre monde...

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Le décret de Sarkozy : de “l'esbroufe”

Le décret de Sarkozy : de “l'esbroufe” | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Le décret promis par Nicolas Sarkozy lors de son allocution aux Polynésiens le 3 février, est sorti. Des zones ont été élargies, à Hao et Tahiti, trois nouvelles maladies entrent dans la liste des maladies radio-induites. Moruroa e tatou dénonce des “mesures électorales”, un décret où il n'y a pas “grand-chose”, où on donne au “goutte-à-goutte” aux Polynésiens.

Une réunion de la commission consultative de suivi des essais nucléaires se tiendra le 21 février à Paris


L'occasion pour Moruroa e tatou de dénoncer "l'esbroufe de l'annonce du président Sarkozy", "l'absence scandaleuse du Sahara"
L'association souhaite l'adoption du principe de présomption d'origine et l'annulation de la méthode utilisée par le comité d'indemnisation, l'élargissement des zones à toute la Polynésie et à tout le Sahara, l'adoption d'une liste révisable des maladies radio-induites. 


L'association parle “d'esbroufe” et affirme qu'elle “ne se laissera pas berner par des mesures électorales”. Pour Moruroa e tatou, le nouveau projet de décret aurait dû “porter sur l'annulation de la méthode d'examen des dossiers, choisi par le comité d'indemnisation”. Une méthode dont la conséquence a été le rejet de quasiment tous les dossiers présentés. L'association demande l'application de la “présomption d'origine”. Concernant les maladies radio-induites, le décret étend le cancer du sein à l'homme et rajoute trois maladies : les lymphomes, les myélomes et les myélodysplasies, c'est-à-dire les maladies de la moelle osseuse (21 maladies désormais). “À titre de comparaison, en 2012, la législation américaine comporte une liste de 35 pathologies cancéreuses réparties en deux sous-listes, la première comportant 25 types de cancers pour lesquels s'applique la présomption sans obligation de preuves et la seconde comportant 10 autres types de cancers pour lesquels s'applique le cas par cas”, explique Moruroa e tatou. Sur les zones géographiques, le nouveau décret corrige les zones retenues, les élargissant à l'atoll de Hao dans son ensemble et à Tahiti dans son ensemble. “(…) Prétendant la grande 'générosité' de la France à l'égard de la population polynésienne majoritairement concentrée sur Tahiti, désormais toute l'île de Tahiti sera concernée par la loi d'indemnisation. Mais seulement pour la période allant du 19 juillet au 31 décembre 1974 !” s'étonne l'association, qui rappelle que les documents du ministère de la Défense mentionnaient plus de 200 retombées radioactives sur tous les archipels polynésiens entre 1966 et 1974. 

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Qui va payer les déplacements du Président-candidat Sarkozy ?

Qui va payer les déplacements du Président-candidat Sarkozy ? | TAHITI Le Mag | Scoop.it

À chacun de ses déplacements, Nicolas Sarkozy hésite désormais entre son rôle de Président et celui de candidat à l'élection présidentielle. Le PS vient de l'accuser devant la commission des comptes de campagne de financer sa campagne grâce à l'argent public.
Cette semaine, Nicolas Sarkozy devrait officiellement annoncer sa candidature à l’élection présidentielle d’avril et mai prochains.
Ce qui ne mettra pas fin à l’ambiguïté de son rôle : à chacune de ses apparitions, les médias ne manqueront pas de décrypter qui du président ou du candidat s’exprime.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Trois tours et puis s’en va ?

Trois tours et puis s’en va ? | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Hier, la Polynésie française a probablement dit au revoir à Marie-Luce Penchard en tant que ministre de l’Outre-mer. La dame de Guadeloupe qui rejoignait justement Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, aux Antilles, ce week-end, n’a pas répondu explicitement à la question de la poursuite de sa tâche ministérielle en cas de second mandat du probable candidat-président, Nicolas Sarkozy.

“Je vois que j’ai occupé ces fonctions depuis plus de deux ans. C’est plus que nombre de ministres chargés de l’Outre-mer, à part Mme Girardin, qui est restée trois ans en poste”, a-t-elle commenté. “Je pense avoir contribué à faire avancer un certain nombre de textes en Polynésie, avec la réforme électorale. En Nouvelle-Calédonie, ce n’était pas simple, non plus. J’ai eu beaucoup de crises à gérer, et je crois avoir montré ma capacité d’écoute pour trouver des solutions. Avec toutes ces contraintes, j’essaie de faire au mieux. Maintenant, l’histoire me jugera. J’ai le sentiment d’avoir fait mon devoir.”

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Eric Woerth mis en examen pour recel

Eric Woerth mis en examen pour recel | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Flash : L'ancien ministre UMP Eric Woerth a été à nouveau mis en examen aujourd'hui, cette fois pour "recel de financement illicite de parti politique" dans l'enquête sur l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, a dit à Reuters son avocat. Eric Woerth, 57 ans, avait déjà été mis en examen mercredi pour trafic d'influence passif au terme d'une première audition-fleuve d'une douzaine d'heures devant les juges bordelais.

L'ex-ministre s'est vu notifier des poursuites sur la partie du dossier qualifiée d'éventuel "financement illicite de parti politique", une allégation portant sur un versement supposé de 150.000 euros en espèces pour la campagne de Nicolas Sarkoy en 2007. "Ces faits n'ont pas existé, M. Woerth s'insurge qu'on lui demande des comptes sur quelque chose qui n'a pas existé", a dit l'avocat à Reuters. Eric Woerth, qui a été entendu pendant neuf heures aujourd'hui , a toujours nié toute malversation et se dit victime de calomnies.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Dominique Perben est préoccupé par la crise en Polynésie.

Dominique Perben est préoccupé par la crise en Polynésie. | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Le conseiller Outre mer de l'UMP est également sur le fenua. Il est venu rencontrer les responsables politiques afin de régler la question des investitures dans la perspective des législatives.
more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Dominique Perben confronté à la situation des entreprises locales

Dominique Perben confronté à la situation des entreprises locales | TAHITI Le Mag | Scoop.it
C'est à l'initiative de l'UMP locale que l'ancien Ministre des DOM TOM (de 1993 à 1995) Dominique PERBEN répondait aux questions de la centaine de personnes présentes vendredi soir à Papeete pour un débat public.
more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Une partie de la classe politique polynésienne sceptique après le message de Sarkozy

Une partie de la classe politique polynésienne sceptique après le message de Sarkozy | TAHITI Le Mag | Scoop.it
PAPEETE, 5 février 2012 (AFP) - Le scepticisme primait dans la classe politique à Papeete après le message de Nicolas Sarkozy aux Polynésiens, diffusé vendredi soir (samedi heure de Paris), dans lequel il annonçait des mesures pour l'emploi et une...
more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

TAVINI : "Indépendance ne signifie pas rupture"

TAVINI : "Indépendance ne signifie pas rupture" | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Dans un communiqué intitulé "De la décolonisation de la Kanaky à la souveraineté Ma’ohi," le Tavini Huiraatira fait suite à la publication du projet pour l'outre-mer de son allié "candidat préféré des Français", François Hollande, qui "s’est bien plus longuement arrêté sur la situation de la Kanaky que sur celle de la Polynésie française," alors que "le PS a signé une convention de partenariat et de soutien avec le Tavini Huiraatira, ce qui n’est pas le cas de nos voisins francophones du Pacifique." Qu'importe, le Tavini en pro-fite pour rappeler combien, à son sens, la réinscription de la Nouvelle-Calédonie sur la liste des territoires non autonomes a été bénéfique à ce territoire. "La Kanaky, ou Nouvelle Calédonie, revient de loin en effet. Là bas, le racisme avait cours, le mépris des autochtones s’affichait sans complexe. (…) Chez eux, les Kanaks res-taient des exclus, même lorsqu’ils rentraient de métropole avec des diplômes et cela ne pouvait pas durer. (…) Le pays était entrain de basculer dans une guerre civile de carac-tère raciste. La gauche au pouvoir a réussi à faire taire les armes et ouvrir le dialogue." La réussite économique qui s'en est suivie "est celle des Kanaks et des Calédoniens grâce au PS." Le Tavini Huiraatira souhaite donc suivre la même voie, et affirme que "la Polynésie française a l’occasion d’offrir à la France une décolonisation réussie (…) car indépendance ne signifie pas rupture, mais nouveau partenariat dans la dignité."

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Henri Guaino: «Si je vous traite de sale con, ça va vous plaire ?»

Henri Guaino: «Si je vous traite de sale con, ça va vous plaire ?» | TAHITI Le Mag | Scoop.it
En débat avec le socialiste Jérôme Guedj, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy a perdu ses nerfs sur le plateau de France 3 Ile-de-France.
more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

“Pouvanaa était craint comme aucun autre homme en France”

“Pouvanaa était craint comme aucun autre homme en France” | TAHITI Le Mag | Scoop.it
L’historien Jean-Marc Regnault demande à consulter les archives déclassifiées

Jean-Marc Regnault a accueilli avec satisfaction l’annonce de Nicolas Sarkozy, relative à l’ouverture d’archives concernant le leader du RDPT, Pouvanaa a Oopa, condamné “de façon inacceptable”, selon lui, en 1959. .

L’historien a rencontré, mercredi, le haut-commissaire et s’apprête à adresser un courrier au président de la République afin de pouvoir consulter le “fonds Foccart”,notamment. .

Il espère y trouver de nouveaux éléments tels que “l’ordre d’arrêter Pouvanaa” qui pourraient permettre la révision du procès du Metua.

“Je souhaite (… ) que nous puissions regarder en face toute notre histoire, sans en occulter les éventuelles zones d’ombre. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé aux ministres concernés de permettre aux historiens d’avoir accès à l’ensemble des archives disponibles sur Pouvanaa a Oopa. Pour ma part, j’autoriserai la consultation des documents contenus dans le fonds Foccart. Nous verrons bien, à la lumière de ces archives, si un procès en révision se justifie”.

S’il y a une personne en Polynésie dont les propos du président de la République ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd, c’est bien Jean-Marc Regnault.

L’historien travaille, en effet, depuis 20 ans sur le sujet et, hasard de la vie, avait...

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Présidentielle : la fin des gourous de la communication ?

Présidentielle : la fin des gourous de la communication ? | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Nicolas Sarkozy doit se déclarer candidat ce soir. La campagne va-t-elle s'emballer ? Pour l'heure, le débat politique apparaît beaucoup plus construit qu'en 2007. Une mutation bienvenue. Décryptage.
Nicolas Sarkozy se déclare ce soir. Le ton de la campagne va-t-il changer ? Jusqu'ici, le débat politique est apparu plus construit, plus argumenté qu'en 2007. Comme si, dorénavant, la crise interdisait que l'on dise et promette n'importe quoi.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Sarkozy et Hollande : comment leur corps les trahit

Sarkozy et Hollande : comment leur corps les trahit | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Hausser les sourcils, faire les gros yeux, gesticuler, pointer du doigt... Le langage du corps est souvent plus éloquent que les mots. Quand il ne dit pas le contraire de ces derniers... Démonstration.
Le candidat socialiste et l'actuel président ont chacun leur style. Si François Hollande, officiellement en campagne, garde une attitude bonhomme sur l'estrade, il sait privilégier les gestes forts. Nicolas Sarkozy, plus spontané, multiplie les petits gestes qui rappellent que le président, c'est toujours lui. Quoi.info a demandé à Philippe Turchet, spécialiste du décodage corporel et de la communication non-verbale, de décrypter ces gestes qui peuvent marquer la différence de styles.

more...
Florence Dufour Ferrara's curator insight, November 16, 2013 5:36 AM

de bons éléments mais peut-être incomplets !

Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Guéant hué: "les civilisations se valent, c'est le racisme qui ne vaut rien"

Guéant hué: "les civilisations se valent, c'est le racisme qui ne vaut rien" | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Claude Guéant est arrivé ce samedi soir sans heurt en Martinique, pour une visite aux Antilles qui a toutefois démarré par un refus de la plupart des élus de le rencontrer, après la polémique née de ses propos sur les civilisations. Le ministre de l'Intérieur a atterri à Fort-de-France à 20H00, attendu par une cinquantaine de manifestants cantonnés sur le rond-point d'entrée de l'aéroport Aimé-Césaire, a constaté l'AFP.
Ces derniers brandissaient des pancartes où l'on pouvait lire "les civilisations se valent, c'est le racisme qui ne vaut rien", "raciste dehors, Guéant dégage". Ils ont brièvement hué le cortège ministériel à son passage. Le ministre a ensuite rencontré à huis clos et de manière informelle sept élus et responsables locaux UMP, avant d'aller saluer les équipes de nuit de la police nationale,

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Hollande : Ne pas condamner ceux qui aiment la princesse de Clèves

Hollande : Ne pas condamner ceux qui aiment la princesse de Clèves | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Alors que la lettre de Nicolas Sarkozy aux Français se fait attendre, voire qu'elle pourrait ne pas exister, selon l'éditeur à qui on l'avait prêtée, le candidat socialiste, François Hollande donnait une petite leçon de littérature, au président sortant, hier, à l'occasion d'un meeting à Orléans.

En effet, on se souvient qu'en début de mandat, le président avait, dans une démonstration crasse de vulgarité, prouvé quel cas il faisait de la princesse de Clèves.

À l'époque, même Pierre Assouline avait trouvé que le président en faisait un peu trop. Le président nous avait en effet expliqué que « savoir par coeur la princesse de Clèves » n'était pas vraiment une qualité qu'il portait en haute estime. « J'ai rien contre... mais j'avais beaucoup souffert sur elle », confiait-il, comme un gosse qui a fait une bêtise...

D'ailleurs, Frédéric Martel, dans le livre J'aime pas le sarkozysme culturel, taclait allégrement les tics de langage du président, autant que ses manies, ou les nombreuses attaques qu'il porta de fait à la Princesse de Clèves.

L'anecdote était devenue risible au point que même les eurodéputés s'en étaient emparés, pour railler la politique culturelle de Sarkozy, alors que l'on évoquait avec intérêt la TVA sur le livre numérique : Catherine Trautmann avait ainsi déclaré : « Il est temps pour lui de lire la Princesse de Clèves sur un livre électronique ! »

Donc, François Hollande était à Orléans hier, et a évoqué le pan éducatif, à l'honneur dans sa campagne. L'occasion rêvée pour ne pas rater son concurrent, et rappeler au public présent combien le président, en attaquant le livre avait pu se couvrir de ridicule...

« Personne ne doit être jugé indigne de lire 'La Princesse de Clèves' au prétexte que l'un d'entre nous (...) a eu des difficultés pour accéder à cette lecture », rapporte l'AP.

Comme cela est fort joliment dit.

Pour conclure sur la page présidentielle du jour, le candidat, dont le monde entier sait maintenant qu'il a décidé de passer par la meilleure agence de presse de l'UMP, Le Figaro magazine, pour s'exprimer. Et il a confirmé que son livre ne contiendrait aucune trace de repentance. À voir...

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

De quoi Éric Woerth est-il accusé ?

De quoi Éric Woerth est-il accusé ? | TAHITI Le Mag | Scoop.it

Mercredi 8 févier, l'ancien ministre du Budget puis du Travail Éric Woerth a été mis en examen pour "trafic d'influence passif". Jeudi 9 est venu s'ajouter le chef d'accusation de "recel de financement illicite de parti politique".
Empêtré dans l'affaire Bettencourt, Éric Woerth avait dû quitter le gouvernement en novembre 2010. Entre les différentes ramifications de cette affaire, il n'est pas forcément facile de se souvenir de ce qui est reproché à l'ancien ministre.
Le "trafic d'influence passif" peut consister à utiliser de l'influence conférée par son poste politique pour obtenir des emplois, des distinctions ou tout autre avantage. Un délit pour lequel Éric Woerth encourt dix ans d'emprisonnement et 150 000 € d'amende.

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Du jamais vu depuis l'affaire Dreyfus !

Du jamais vu depuis l'affaire Dreyfus ! | TAHITI Le Mag | Scoop.it
Il faut remonter à la fin du XIXe siècle pour voir un ministre quitter l'hémicycle de l'Assemblée nationale, comme l'a fait le gouvernement de François Fillon mardi après-midi, après…...
more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Le Tavini adresse un communiqué à Madame Marie-Luce Penchard

Le Tavini adresse un communiqué à Madame Marie-Luce Penchard | TAHITI Le Mag | Scoop.it

La Tavini Huiraatira a fait parvenir un communiqué pour répondre à l'intervention de Madame Marie Luce Penchard: Lire le communiqué du Tavini sur ce document

more...
No comment yet.
Scooped by Anik Buhlmann
Scoop.it!

Message aux polynésiens: le PS critique le "long sommeil" de Sarkozy

Message aux polynésiens: le PS critique le "long sommeil" de Sarkozy | TAHITI Le Mag | Scoop.it
PARIS, 5 février 2012 (AFP) - Nicolas Sarkozy "se réveille d'un long sommeil" concernant la situation en Polynésie française, a critiqué dimanche Victorin Lurel (PS), responsable de l'outre-mer dans l'équipe de François Hollande, après la diffusion...
more...
No comment yet.