Pourquoi il est urgent de révolutionner l'éducation ! (plutôt que de faire des réformes scolaires) | Système éducatif m'a tuer... | Scoop.it
Découvrez avec Sir Ken Robinson pour les réformes scolaires ne suffisent plus, pourquoi il est urgent de révolutionner le système d'éducation des enfants !

 

Et puis on parle beaucoup aujourd’hui du fameux TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité). C’est l’épidémie des temps modernes… et on bourre les enfants de médicaments pour les calmer.

Pourtant, réalisons que nos enfants vivent l’époque la plus stimulante de l’histoire ! Ils sont submergés d’informations (ordinateurs, tablettes, smartphones, télé, jeux vidéo…)… et nous leur reprochons de ne pas se concentrer… sur des sujets « barbants » dispensés à l’école.

Les arts sont particulièrement victimes de cette mentalité. Car les arts permettent d’être « complètement éveillé », de « vivre intensément le moment présent »… alors que nous anesthésions nos enfants (notamment avec les médicaments « anti-TDAH »). Nous les adaptons à l’instruction en les anesthésiant… alors que nous devrions faire le contraire : nous devrions les éveiller, révéler ce qu’ils ont en eux !

un système d’éducation répond aux intérêts de l’industrie, qui est à son image. Les écoles sont d’ailleurs calquées sur le modèle des usines

POURQUOI ? Quand on sait que certains enfants :

Peuvent être bien meilleur, dans une matière, que leurs copains du même âge,Travaillent mieux à certaines heures,Travaillent mieux en petit groupe, voir tout seul…

Bref la « standardisation » règne… alors que nous devrions aller dans la direction inverse : modifier le paradigme !

Deux constats : 1- nous avons tous cette capacité (de pensée divergente), 2- elle décroît avec l’âge…

Alors qu’on aurait pu penser que plus on grandit, plus on devient bon… c’est l’inverse qui se produit ! 10 ans d’éducation « standardisée ») sont passés par la. On leur a répété : « il n’y a qu’une réponse, elle est inscrite derrière, mais ne tourne pas la page ! Et ne copie pas c’est de la triche » (alors qu’en dehors de l’école on appel ça de la coopération !)

Pour conclure, Sir Robinson nous invite donc à :

Envisager autrement les capacités humaines,A dépasser le mythe de la scission entre capacités intellectuelles et non intellectuellesDe reconnaître que la plupart des acquisitions de base se font en groupe et que la coopération alimente le développement !

 

 


Via Parent Autrement à Tahiti