Système de santé
2 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Roxanne Gaulin
Scoop.it!

Les pharmaciens sont prêts

Les pharmaciens sont prêts | Système de santé | Scoop.it
Même si les négociations sont toujours au point mort entre le gouvernement du Québec et l’Association des pharmaciens propriétaires du Québec (APPQ), 6200 pharmaciens ont déjà suivi une formation pour être préparés aux nouvelles activités,...
Roxanne Gaulin's insight:

On le dit sans cesse, les files d'attentes dans les hôpitaux et les cliniques de médecines sont sans contredit très longues. Chaque jour des patients se rendent dans ces salles pour de multiples raisons de consultations. Grand nombre d'entres-elle sont pour de récents problèmes de santé, souvent non connus. Cependant, d'autres concernent,  les ajustements de dose,  les prolongements de prescriptions et bien plus encore. Ces consultations prennent du temps et sont nombreuses, elles pourraient être évité afin de désengorger les salles d'attente. On parle alors de permettre aux pharmaciens propriétaires d'effectuer ce genre de tâches, soit la prescription de certains médicaments sans consultation. 

 

Dans l'article lu, on mentionne l'attente de l'entrée en vigueur de la loi 41 qui permettrait une meilleure gestion de certaines prescriptions. À mon avis, ce fonctionnement serait totalement adéquat. Bien que les pharmaciens n'aient pas de formation de médecin, ils ont à mon avis, assez de compétences dans le domaine de la santé pour offrir les services mentionnés dans l'article. Je crois que cette loi permettrait même de diminuer l'attente dans les hôpitaux et les cliniques puisque bien des patients se présentent et attendent très longtemps pour quelque chose qu'un pharmacien aurait pu régler. Pour avoir déjà vécu ou vu quelques situations qui auraient pu être évitées, je suis encore plus positive face à l'intégration de cette loi. Je connais quelqu'un qui a dû se rendre aux urgences pour avoir sa médication puisque son médecin était parti en vacance et que le pharmacien ne voulait pas renouveler sa prescription pour seulement une semaine. Il a donc dû attendre plusieurs heures sur un lit d'hôpital à l'urgence à souffrir, et ce, seulement pour avoir un médicament qui lui permettait de cesser de souffrir. En plus, de souffrir ce patient à prit un lit qui aurait pu être offert à une personne qui n’avait rien de connu et qui nécessitait lui aussi des soins rapidement. 

 

Finalement, c'est pourquoi je suis complètement en faveur de cette nouvelle loi, car je crois qu'elle aura des effets bénéfiques sur le système de santé et fournira en plus probablement de nouveaux emplois dans le domaine pharmacologique.

more...
profODS2013A's comment, December 2, 2013 8:48 AM
commentaire 10 corrigé
Scooped by Roxanne Gaulin
Scoop.it!

Deux moyens pour réduire l'attente d'une consultation | PASCALE BRETON | Santé

Deux moyens pour réduire l'attente d'une consultation | PASCALE BRETON | Santé | Système de santé | Scoop.it
Ce n'est pas tout de trouver un médecin de famille, encore faut-il être en mesure de le voir rapidement quand c'est nécessaire. C'est le coup de barre que veut donner...
Roxanne Gaulin's insight:

On ne va pas sans dire que le système de santé actuelle n'est pas adapté aux besoins de la population québécoise. Chaque jour des centaines de personnes se rendent dans des cliniques privées, des cliniques de sans rendez-vous ou dans des salles d'urgence pour y attendre souvent plusieurs heures. Leurs malaises sont souvent minimes ou bénins, mais nécessitent tout de même une consultation auprès d'un médecin. Or, le fonctionnement de toutes ses ressources est inadéquat et a besoin de modifications pour pouvoir répondre plus rapidement à la grande demande. C'est pourquoi, dans l'article que j'ai lu, on parle de ce qui pourrait être bénéfique pour améliorer ce système.

 

En effet, je suis tout à fait d'accord avec les recommandations de la fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ). Elle suggère des stratégies afin d'accélérer l'accès aux services, mais aussi afin de désengorger les urgences. Le fait d'inclure dans l'horaire des médecins de famille une plage horaire pour les cas d'urgence serait efficace à mon avis, et ce, pour la simple et bonne raison que plus souvent qu'autrement des gens attendent très longtemps dans les hôpitaux pour de simples maux comme des tendinites, des infections urinaires, des sinusites ou tous autres problèmes de santé bénins qui n'a pas besoin de longs moments de consultation. De ce fait, les gens attendraient moins longtemps dans les hôpitaux, seraient soignés plus rapidement, mais aussi cela permettrait de diminuer le nombre de personnes dans les salles d'urgence. De plus, la présence d'infirmière dans les centres de médecine familiale serait aussi bénéfique puisqu'elle permettrait d'accélérer le service dans ces mêmes centres en effectuant les premières consultations ou ce qui est communément appelé le triage. En ajoutant, une autre proposition touche le nombre de cliniques d'accès populationnel présentes. Ils suggèrent l'augmentation du nombre de ce genre de clinique afin que les Québécois n'ayant pas de médecin de famille puissent eux aussi être soignés le plus rapidement possible. Je crois que ce serait d'une grande importance d'en ajouter, car dans plusieurs cas ils ne sont pas capables chaque jour de répondre à la demande. Dans l'article : Deux moyens pour réduire l'attente d'une consultation, on parle aussi d'autres petites stratégies qui pourraient être bénéfiques. Par contre, bien que je sois entièrement d'accord avec toutes ses recommandations et que le ministre de la Santé Réjean Hébert soit positif face à celles-ci, le temps que cela s'effectue sera probablement très long et d'ici ce moment les services continueront d'être au ralenti comme ils le sont, selon moi, jusqu'à maintenant. Or, il ne faut pas s'en faire, dans chaque sphère de la société il y aura toujours des lacunes significatives, mais il faut les prendre une à une et accepter chaque petite avancée jour après jour, d'un pas positif.

more...
profODS2013A's comment, December 2, 2013 8:50 AM
commentaire 7 corrigé
Scooped by Roxanne Gaulin
Scoop.it!

Longue attente pour des enfants affectés par des troubles du langage | Pierre Pelchat | Santé

Longue attente pour des enfants affectés par des troubles du langage | Pierre Pelchat | Santé | Système de santé | Scoop.it
Des enfants d'âge préscolaire ayant des troubles de langage doivent attendre 163 jours en moyenne, soit plus de cinq mois, avant de voir un orthophoniste à l'Institut...
Roxanne Gaulin's insight:
Comme je l'ai déjà mentionné dans une précédente scoop-it, le système de santé comporte quelque lacune assez importante. Dans plusieurs de ses services, des listes d'attentes ne cessent de s'allonger. Les clients attendent de plus en plus longtemps et la demande augmente aussi considérablement, et ce, précisément en ce qui concerne les services de deuxièmes et troisièmes lignes. C'est exactement ce à quoi les enfants atteints de trouble du langage font face, les longues listes d'attente pour avoir des services, en plus, ses listes augmentent d'année en année. Dans l'article on mentionne que le nombre d'enfants avec un trouble du langage a augmenté dans les dernières années. À mon avis, cette augmentation peut avoir quelque chose de positif comme quelque chose de négatif. Tout d'abord, bien que le nombre de diagnostics augmente, cela ne veut pas dire que le nombre de cas d'enfant aux prises avec des troubles du langage augmente aussi. Cela peut seulement vouloir dire que le nombre d"enfant diagnostiqué augmente, ce qui veut dire le nombre d'enfant qui auront accès à des services. Par contre, il faut aussi prendre en compte le nombre de places disponibles afin d'aider ceux qui en ont besoin. Voilà donc le côté négatif de cette augmentation de diagnostic. Les enfants qui nécessitent des besoins particuliers attendent plus longtemps qu'ils attendaient auparavant. Les services offerts par l'IRDPQ en trouble du langage ont leur limite et ne peuvent pas accueillir de plus en plus d'enfant même si la demande elle cesse de s'élever. Or, leur idée d'offrir des services en formant de petits groupes est, à mon avis, excellente. Elle permet à plus d'enfants d'obtenir de l'aide, mais leur permettre aussi de s'encourager mutuellement et plus loin encore, leur permettre d'augmenter leur estime d'eux. J'explique. Un enfant en difficulté qui se retrouve avec des enfants sans difficulté peut être appelé à se sentir inférieur, différent et à faire rire de lui. Par contre, côtoyant des enfants présentant les mêmes problématiques, il se sent comme les autres sont capables de se sentir aimer par des semblables, ce qui peut avoir comme effet une augmentation de son estime de soi. Cependant, il ne faut pas oublier qu'en ce moment même un agrandissement de l'édifice de l'IRDPQ sur le chemin St-Louis Est en construction, ce qui permettra d'offrir de nouvelles places, mais d'ici là les places seront toujours manquantes. C'est pourquoi je crois que le gouvernement pourrait peut-être offrir des subventions au CPE afin que des éducatrices, des ergothérapeutes et des orthophonistes puissent travailler directement dans les milieux pour faire des ateliers avec ceux qui en auraient besoin et ainsi leur permettre de pallier un petit peu à leur trouble de langage. Cela serait donc bénéfique pour l'entré en milieu scolaire.
more...
profODS2013A's comment, December 2, 2013 8:49 AM
commentaire 9 corrigé