Quand le patron de Total dit "non" au forage en Arctique par soucis d'écologie. | Sustain Our Earth | Scoop.it

Le président de Total, Christophe de Margerie, a confié au Financial Times à paraitre ce mercredi son inquiétude pour l'environnement de l'Arctique en cas de forage pétrolier dans ces régions polaires.Le groupe Total prendrait-il fait et cause pour l'environnement? Son président, Chistophe de Margerie, a déclaré au quotidien économiqueThe Financial Times, qu'il s'opposait au forage dans l'Arctique, et, plus largement au dessus du cercle polaire. Une première pour un groupe pétrolier.Dans le Groenland en particulier, "une fuite ferait énormément de mal à l'image de la compagnie", a-t-il affirmé. Celle-ci a déjà été écornée par le passé, notamment avec le naufrage de l'Erika. Sa condamnation pour "préjudice écologique" a d'ailleurs été confirmée mardi 25 septembre par la Cour de cassation française.


Via Marc Unfried, Maxime Audi, Stephane Bilodeau