supply chain & eco
47 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Laurence Berthoud Lafarge
Scoop.it!

Présentation / L'impression 3D rendra-t-elle l'Economie Circulaire ?

Présentation / L'impression 3D rendra-t-elle l'Economie Circulaire ? | supply chain & eco | Scoop.it
Plus qu'un simple gadget, l'impression 3D peut être une des technologies pour permettre l'essor de l'économie circulaire.
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Manufacturing In the USA Today
Scoop.it!

China’s Transformation: Implications for Global Supply Chains - The China Sourcing Blog

China’s Transformation: Implications for Global Supply Chains - The China Sourcing Blog | supply chain & eco | Scoop.it
The China Sourcing Blog is an information platform for the procurement and trade industries in China.

Via ManufacturingStories
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from 3d printers and 3d scanners
Scoop.it!

Is 3D Printing the Future of Small Business? | Finances Online™

Is 3D Printing the Future of Small Business? | Finances Online™ | supply chain & eco | Scoop.it
It’s been around for 30 years, but 3D printing never really caught on because, prior to 2013, it was inefficient, inaccessible, and way too slow to be practical. All ...

Via Tony Bannan
more...
Tony Bannan's curator insight, September 25, 2013 9:21 AM

I's not a new question, but good reading none the less

Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Actualité Economique en Normandie
Scoop.it!

La société Jimini's s'installe à Evreux : allier insectes et apéro !

La société Jimini's s'installe à Evreux : allier insectes et apéro ! | supply chain & eco | Scoop.it

Une jeune entreprise spécialisée dans les insectes à grignoter s’installe près d’Évreux pour les fabriquer. Ils seront assaisonnés pour le plus grand plaisir des gastronomes.

 

«Vous reprendrez bien un criquet au curry ou un petit molitor au cumin ? » Avec Jimini’s, une toute jeune société qui s’installe à Miserey, près d’Évreux, l’apéritif devient un moment privilégié pour découvrir les insectes… à croquer.

L’idée est née l’an dernier. Bastien et Clément, amis de longue date, regardent une célèbre émission de téléréalité où les candidats mangent des insectes crus et peu appétissants. Cela leur donne envie d’y goûter. Mais où en trouver ? Ils cherchent, en vain, et finissent par en importer de Thaïlande.

« Traçabilité optimale »

Ils se mettent aux fourneaux et préparent des quiches aux molitors, des cupcakes choco-criquet… Ils testent leurs recettes auprès de leurs amis et c’est sans conteste les apéro-insectes qui suscitent le plus d’enthousiasme. Jimini’s, du nom du célèbre compagnon de Pinocchio, est née.

« La société est basée à Paris mais ce n’est pas possible d’implanter un lieu de production dans la capitale, explique Bastien Rabastens, cofondateur. Nous avions des contacts à Évreux avec Agro-hall, un centre de ressource technologique installé sur le campus de l’IUT et dédié aux secteurs de l’alimentaire et de la cosmétique. Le Grand Évreux agglomération nous a ensuite donné l’opportunité de nous implanter dans la pépinière d’entreprises de Miserey. » Le GEA a également alloué à Jimini’s une bourse à l’Initiative et à l’innovation

Bastien Rabastens et Clément Scellier estiment que leur première chaîne de production sera opérationnelle d’ici un mois et demi. « Notre installation dans la pépinière n’est qu’un tremplin, précise Bastien. Clément et moi travaillons pour l’instant avec des stagiaires et des « free-lances » et nous nous donnons trois ans pour nous développer. »
Dans un premier temps, les produits, déjà vendus sur Internet, seront distribués dans les épiceries fines.

« Les insectes sont élevés dans des fermes spécialisées européennes et arriveront sous la forme de produits déshydratés, reprend le jeune chef d’entreprise. Leur traçabilité est donc optimale. Et la mise en œuvre totalement naturelle puisque nous n’ajoutons ni conservateur ni colorant artificiel. » Une démarche « nature » que Jimini’s met en œuvre tant dans le conditionnement – les boîtes sont composées à 50 % de carton recyclé — que la distribution. « Nous livrerons nos distributeurs parisiens à vélo ou en triporteur. » Peu caloriques et pleins de nutriments, criquets et molitors (sorte de scarabées), assaisonnés avec curry, cumin, poivre et tomate séchée, sésame impérial ou encore ail et fines herbes… assurent un moment de dégustation originale. « La première fois, le consommateur est partagé entre attirance et répulsion, analyse Bastien Rabastens. Amener un insecte jusqu’à sa bouche est inimaginable pour certains. Mais dans la plupart des cas, la curiosité l’emporte. »

Miam !

 Les insectes sont riches en protéines, vitamines et minéraux. De plus, ils sont naturellement pauvres en graisse. On recense ainsi plus de 1900 insectes comestibles, (criquets, sauterelles, fourmis, etc.).

Les Français mangent 500 g d’insectes par an sans le savoir.Le colorant E 120, fabriqué à base de cochenille, donne sa couleur rouge à de nombreux aliments (yaourts, confiserie).

Attention : les insectes contenant les mêmes allergènes que les crustacés, mieux vaut s’en dispenser si vous êtes allergique.

Entomophagie

Ce n’est pas demain que les nutritionnistes vont vous abreuver de messages du genre : « Mangez cinq vers et grillons par jour ».
En tout cas, les spécialistes de l’alimentation que nous avons contactés à Évreux sont un peu « secs » sur le sujet de l’entomophagie (le fait de manger des insectes). « On sait qu’il y a des protéines dedans. Après, cela ne représente ni un problème, ni un intérêt particulier », admet Jean-Marc Taillieux. « J’ai déjà mangé du scorpion en Chine, à l’occasion d’un voyage. C’était il y a quatre ou cinq ans », relate Michelle Spiroux. Alors, verdict ? « Ce n’est pas mauvais. Au goût, cela ressemble plus ou moins à celui de la crevette grillée. On sent que ça croque sous la dent. Ce n’est pas plus exotique que de manger un escargot. Mais des larves, non, je ne suis pas tentée », nuance-t-elle toutefois.

 Pas d’assiettes de pattes


Une tartelette aux sauterelles ou des larves de ténébrions au curry en apéro, ça vous tente ? En tout cas, les tables ébroïciennes ou les animaleries du secteur ne sont pas encore prêtes à franchir le pas.

À part quelques restaurants asiatiques de Paris, qui en proposent dans certains menus, il paraît bien difficile de jouer les croqueurs d’insectes.
Cependant, la jardinerie-animalerie Derly, aux Thilliers-en-Vexin (près de Gisors) a bien tenté l’expérience une fois. L’essai n’a pas été concluant. « Il y a six mois, nous avions encore des grillons, des criquets, des vers de farine, cuits et frits au curry. Pour ma part, j’estime que les prix étaient relativement chers et que cela touchait vraiment une certaine catégorie de personnes. Il n’y avait que peu de demandes », constate Lucie, responsable du rayon canin chez Derly.
Aux jardins de Pacy, la parenthèse entomologiste a duré une journée. C’était en février 2012, à l’occasion de la cinquième exposition-vente de reptiles et arthropodes. Alexis Chambon, un éleveur breton d’insectes comestibles, était l’invité vedette de cette édition, qui a viré à la dégustation de vers et de phasmes.
Ces « amuse-gueules du futur », comme les appelle cet ancien restaurateur, il les assaisonne à toutes les sauces depuis 2008. Attention, toutefois : « On ne peut pas manger tout ce qu’on ramasse. En général, ce qui est rouge n’est pas bon pour nous », précisait-il lors de sa venue en terre euroise. Ainsi, la fourmi européenne contiendrait, paraît-il, un acide désagréable en bouche. On vous prévient tout de suite : on ne l’a pas vérifié !


Via Vincent Drouet
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Infographies divers et variées....
Scoop.it!

Infographie : L'innovation, moteur de croissance stratégique

Infographie : L'innovation, moteur de croissance stratégique | supply chain & eco | Scoop.it

Qu'on se le dise : l'innovation sera, pour les années à venir, un vecteur incontournable de la croissance des entreprises. C'est ce qui ressort de la très récente étude internationale réalisée par PwC, synthétisée ici sous la forme d'une infographie.

757 dirigeants de 25 pays ont donné leur vision de la place de l'innovation dans la stratégie de leur entreprise pour les cinq années à venir, et la tendance est sans ambiguïté : 93% des décideurs interrogés estiment que leur croissance organique proviendra de l'innovation.

À l'appui de ce constat, l'étude de PricewaterhouseCoopers France nous apprend qu'au cours des trois dernières années, les 359 entreprises les plus innovantes du panel (soit 20% des répondants) ont généré chacune 250 millions de dollars de CA de plus que les 20% les moins innovantes. Quant aux cinq années à venir, ce revenu additionnel devrait encore doubler, pour s'établir à 500 millions. , la croissance de ces 359 entreprises qui forment le top 20% des plus innovantes devrait être deux fois supérieure à la croissance moyenne de l'ensemble des entreprises sondées.

Ainsi, malgré un contexte économique difficile, les dirigeants qui font de l'innovation un axe majeur de leurs décisions stratégiques voient leur compétitivité augmenter.....

 


Via Vincent Drouet
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Supply Chain
Scoop.it!

M4SC Strategy Layer

Slides from our webinar July 23, 2013. 

 

View the webinar recording at http://www.youtube.com/watch?v=JIzzAmuz6sg


Via Supply Chain Council
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from La révolution 3D : Du bit à l'atome
Scoop.it!

Gemmyo : quand l’impression 3D fait naître de nouveaux business models

La bijouterie en ligne Gemmyo se distingue à bien des égards d’un joailler traditionnel. Pour casser les prix, la start up ne s’embarrasse d’aucun point de vente, ni d’aucun stock : les bijoux sont réalisés à la commande, grâce à l’impression 3D.

Via Christophe Loisel
more...
Christophe Loisel's curator insight, July 30, 2013 5:54 AM

La bijouterie 2.O 

Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Supply chain News and trends
Scoop.it!

Does 3D Printing Doom the Supply Chain?

Does 3D Printing Doom the Supply Chain? | supply chain & eco | Scoop.it
The additive manufacturing revolution is underway, and product supply chains lie directly in its path of creative destruction. Which ones, if any, will survive? In additive manufacturing – also kno...

Via Ricard Lloria
more...
Linda Lisle's curator insight, July 24, 2013 9:27 AM

I don't think so

Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Surfing the Broadband Bit Stream
Scoop.it!

Today's complex global supply chains are poised to be dismantled | GigaOM Tech News

Today's complex global supply chains are poised to be dismantled | GigaOM Tech News | supply chain & eco | Scoop.it

Nothing exemplifies the exceptional power and scale of today’s highest performing supply chains than the simple phrase: designed in California, assembled In China. Behind that elegant phrase are some of the world’s most sophisticated supply-chain processes, stitching together networks of suppliers, sub-assemblers and logistics companies around the globe.

 

Supply chains today are big, complex and global. Keeping them humming is an enormous challenge. But does it have to be that way? We think the world is entering the era of small, simple and local supply chains, powered by a new generation of manufacturing technologies such as 3D printing, intelligent assembly robotics and open-source hardware – also known as the Software Defined Supply Chain.

 

Click headline to read more--


Via Chuck Sherwood, Senior Associate, TeleDimensions, Inc
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Supply chain News and trends
Scoop.it!

Hi-Viz Supply Chain | MIT CTL

Hi-Viz Supply Chain | MIT CTL | supply chain & eco | Scoop.it

(Watch the introduction video on the right.)

Want a fast accurate diagram and map of your supply chain?

How about automatic alerts for earthquakes, strikes, and floods?  

This project brings together two concepts:

Automatically draw a flow diagram and a map of a company’s supply chain based on data stored in its corporate databases, andSuperimpose visual displays of alerts and other critical information on top of these images.

Examples of the kinds of critical information to be displayed includes:

Locations of your plants, suppliers, customers, and major transportation lanesAlerts of Natural Disasters, Strikes and Protests, Infrastructure Failure, etc.Heat Maps (frequency diagrams) of hurricanes, floods, earthquakes, etc.Inventory Deployment ($ and Days of Supply) across the networkCapacity Constraints (bottlenecks) in the networkRisk Pathways (most vulnerable segments) across the networkCost Accumulation across the networkCycle Time Accumulation across the network, andMarket Share Impacts of major eventsLater – Carbon Use Across the NetworkLater – Water Use Across the Network

Until now, transportation and network analysts have needed to spend weeks collecting scattered information about suppliers, freight lanes, customers, and products in order to create a network flow diagram. And then it becomes out of date a few months later.


Via Ricard Lloria
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

Économie circulaire, vers un nouveau modèle de prospérité

Économie circulaire, vers un nouveau modèle de prospérité | supply chain & eco | Scoop.it

L’Institut de l’économie circulaire est une association nationale multi-acteur dont l’objectif est la promotion de l’économie circulaire en France et en Europe. Lancé en février 2013 l’Institut compte à ce jour plus de 150 membres ; entreprises, collectivités, associations, fédérations, parlementaires, centres de formation et de recherche…


 
Président : François-Michel Lambert, Député, Vice-président de la commission développement durable
 

Marraine de l’Institut : Coline Serreau
 

Membres fondateurs : Le Groupe La Poste, FEDEREC, La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, GRDF, Kedge Business School, Le Syndicat Français des Industries Cimentières, Ecofolio
 

Plus d’infos : www.institut-economie-circulaire.fr
Contact : contact@institut-economie-circulaire.fr


Via Christophe CESETTI
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from économie et production collaboratives
Scoop.it!

C. Eisenstein: "Nous entrons dans l'ère où tout devient possible"

C. Eisenstein: "Nous entrons dans l'ère où tout devient possible" | supply chain & eco | Scoop.it

La crise financière est en train de dévoiler un long processus  de re-exploration d’idées anciennes et de valeurs oubliées, explique Charles Eisenstein dans cette interview. Pour ce penseur, la réponse à la crise se trouve dans la magie du don et la narration d’une nouvelle histoire.


Via Christophe CESETTI, Solange Hémery, Kelle FabriK - Fablab Dijon
more...
Marc Tirel's curator insight, September 24, 2013 11:09 AM

Brillant ce Charles Eisenstein ... mais bon il y a du Einstein dedans aucun mérite ;-)  

Stéfane Grandcamp's curator insight, September 27, 2013 9:20 AM

Positiver la crise ! 

Scooped by Laurence Berthoud Lafarge
Scoop.it!

Will the value chain supplant the supply chain? | Bangkok Post: business

Will the value chain supplant the supply chain? | Bangkok Post: business | supply chain & eco | Scoop.it

With the dynamic changes in the marketplace, from the age of "mass production" to the interim phase of "mass customisation" phase to the present "touchscreen" world, it seems the value chain will soon... 

Please credit and share this article with others using this link:http://www.bangkokpost.com/business/news/364505/will-the-value-chain-supplant-the-supply-chain. View our policies at http://goo.gl/9HgTd and http://goo.gl/ou6Ip. © Post Publishing PCL. All rights reserved.

more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Manufacturing In the USA Today
Scoop.it!

U.S. Manufacturing Comeback on Horizon | Ideas Lab

U.S. Manufacturing Comeback on Horizon | Ideas Lab | supply chain & eco | Scoop.it

The steady emergence of the U.S. as one of the lowest-cost countries for manufacturing in the developed world is a trend that is likely to have major implications for manufacturers around the world


Via ManufacturingStories
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from impression 3D
Scoop.it!

Ford engineer 3d prints haptic gear shift using open-source electronics | 3D Print Plan | All about 3D Printing

Ford engineer 3d prints haptic gear shift using open-source electronics | 3D Print Plan | All about 3D Printing | supply chain & eco | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from impression 3D
Scoop.it!

3D Printing Supply Chain Infographic

3D Printing Supply Chain Infographic | supply chain & eco | Scoop.it
Take a look at the impact of 3D Printing on supply chains by comparing traditional and 3d printing chains.

Via ManufacturingStories, Kalani Kirk Hausman, Laurence Berthoud Lafarge
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurence Berthoud Lafarge from Supply chain News and trends
Scoop.it!

Integrated Supply Chains Maximize Efficiencies and Savings

Integrated Supply Chains Maximize Efficiencies and Savings | supply chain & eco | Scoop.it

An integrated supply chain allows manufacturers to look into business processes across multiple suppliers and across disparate platforms to follow materials and components wherever they are — expanding traditional supply chain management beyond tracking materials, information, and finances as they move from supplier to manufacturer.

Related StoriesSteps Toward a More Integrated Supply ChainLifecycle Assessment in Sustainable Supply ChainsGreen Chemistry Impacts Manufacturing Supply Chains

As ERP solutions provider Eresource notes, integration transforms the supply chain into a network of relationships among trading partners. This almost always means linked computer systems.

Effective supply chain integration starts with C-level commitment at the buyer. WBResearch notes, “The heart of an effective supply chain is the purchasing department that initiates all ordering documents. As such, the manager of the purchasing function or the company officer to whom purchasing reports is the final authority on supply chain management decisions.”

So even though proper supply chain integration will include representatives from sales, engineering, logistics, and purchasing to verify customer needs, confirm deliverability, and iron out transportation, the C-level executive overseeing purchasing must back the project.


Via Ricard Lloria
more...
No comment yet.