Honda Classic : Digne d’un tournoi Majeur ? | Studio Acord Opinie | Scoop.it

Posted by Lionel Vella - February 27, 2013

 

"En préambule au WGC-Cadillac Championship qui doit regrouper tous les meilleurs joueurs du monde du 7 au 10 mars prochains au Doral, le Honda Classic propose déjà cette semaine un savoureux avant-goût avec la présence de Rory McIlroy et Tiger Woods, les numéros 1 et 2 mondiaux. Tout simplement !

 

Quand on consulte le plateau proposé cette semaine à Palm Beach Gardens (Floride) sur le PGA National Champion Course, on frôle l’indigestion de stars : Cinq pensionnaires du Top 10 mondial dont les n°1 et 2, quatorze des trente premiers à ce même classement dont les Sud-Africains Louis Oosthuizen, Ernie Els, Charl Schwartzel ou Branden Grace sans oublier les Américains Jason Dufner, Keegan Bradley, Dustin Johnson et les "Européens" membres du PGA Tour, Lee Westwood, Graeme McDowell, Peter Hanson et Martin Kaymer. Que du très lourd même si tous les regards se portent – quasi exclusivement - sur la doublette Rory McIlroy-Tiger Woods.

Encore en période de réglagles...
Les deux hommes viennent en effet de subir un terrible affront en se faisant éjecter dès le premier tour du WGC-Accenture Match Play Championship à Dove Mountain. Mais si l’Américain s’est déjà mis en avant en 2013 en s’offrant le Farmers Insurance Open à Torrey Pines le 28 janvier dernier, le Nord-Irlandais traverse, lui, une période délicate. Depuis le début du mois de janvier, l’actuel n°1 mondial n’a ainsi joué officiellement que 54 trous (deux tours à Abu Dhabi puis 18 trous à Marana jeudi dernier), offrant à chaque fois un jeu poussif et emprunté (4 double-bogeys, 9 bogeys, 7 birdies), très loin de sa démonstration à l’USPGA au mois d’août (huit coups d’avance sur son dauphin) ou en finale de la Race (European Tour) fin novembre. Bref, passé récemment chez Nike à grands coups de communiqués, l’adaptation avec ses nouveaux clubs continue de faire jaser. Malgré un contrat juteux d’environ 200 millions de dollars sur dix ans…
« Je suis toujours en période de réglages, vient de souligner le jeune homme de 23 ans lors de sa conférence de presse en Floride. C’est plus une question de swing qu’autre chose. Il y a peut-être une part de mental dans ce qui m’arrive mais c’est plus en relation avec le physique et mon swing. La chose la plus importante pour moi aura été de trouver le meilleur driver possible. Et je pense que nous sommes ici sur la bonne voie. Il ne me reste plus qu’à enchaîner les tournois pour prendre confiance en moi. Je n’ai joué que deux épreuves officielles en 2013. J’en ai encore une bonne vingtaine à négocier… »

 


Via Globe Greens