Oracle software asset management
476 views | +0 today
Follow
Oracle software asset management
Du contenu autour du software asset management Oracle (gestion des actifs logiciels Oracle).
Curated by Maxime Pawlak
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Top 10 mondial des éditeurs : Oracle passe devant IBM et ... - 01net

Top 10 mondial des éditeurs : Oracle passe devant IBM et ... - 01net | Oracle software asset management | Scoop.it
01net
Top 10 mondial des éditeurs : Oracle passe devant IBM et ...
Maxime Pawlak's insight:

Oracle passe devant IBM, fruit d'une politique agressive de croissance notamment externe.

Salesforce fait son entrée... mais au prix d'une rentabilité toujours pas atteinte.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

IT Management: Les audits logiciels, véritable épée de Damoclès ...

IT Management: Les audits logiciels, véritable épée de Damoclès ... | Oracle software asset management | Scoop.it

Le suivi et la gestion des licences logicielles et des investissements matériels est un défi majeur pour les entreprises »

Maxime Pawlak's insight:

52 % des entreprises n'ont pas d’outil approprié pour la gestion des licences logicielles et 80% se déclarent incapables ou partiellement en mesure d’assurer la transparence financière de leur informatique. La situation est à risques : 91% des entreprises s’attendent à faire face à un audit de leurs licences logicielles au cours des 12 prochains mois...

La solution en monde Oracle : http://easytrust.com/fr/licence-management-description/

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Réduire les dépenses logicielles de l'entreprise grâce à la ... - ITRManager.com

Réduire les dépenses logicielles de l'entreprise grâce à la ... - ITRManager.com | Oracle software asset management | Scoop.it

Réduire les dépenses logicielles de l'entreprise grâce à la réutilisation des licences
ITRManager.com
...

Maxime Pawlak's insight:

Dans un contexte Oracle, la réutilisation des licences logicielles nécessitent quelques précautions : 

 

1/ s'assurer que l'on a réellement des licences sur étagère nécessite généralement l'utilisation d'un outil de software asset management (Easytrust LM) en plus d'une expertise sur la compréhension des contrats

2/ les restrictions d'usage et de transfert des licences sur les contrats OLSA ou OMA classiques apportent souvent une impossibilité de transférer les licences au sein d'un même groupe ou sur une autre zone géographique. Il est nécessaire dans ce contexte d'anticiper ces besoins dans la "customer definition" et dans les restrictions géographiques.

 

En cas d'impossibilité de réutiliser les licences, les clients se posent souvent la question de la suppression des contrats de support. Cette suppression est possible sous plusieurs conditions :

1/ il est la plupart du temps préférable de supprimer un CSI entier car la suppression partielle de produits au sein d'un même CSI entraine le recalcul du montant de support associé, conduisant souvent à une non réduction du coût réel du support

2/ en cas de suppression de support sur un produit encore supporté dans d'autres contrats, le client est dans l'obligation de renoncer à l'usage de ses licences désupportées (Oracle ne pouvant pas faire la distinction entre une licence supportée ou non supportée lors d'un appel au support)

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle a lancé son appliance de virtualisation - Quel impact sur les licences ?

Oracle a lancé son appliance de virtualisation - Quel impact sur les licences ? | Oracle software asset management | Scoop.it
Oracle a lancé son appliance de virtualisation LeMondeInformatique Oracle a présenté la semaine dernière son appliance de virtualisation qui associe des serveurs x86 et des systèmes de stockage avec la technologie SDN (software-defined networking)...
Maxime Pawlak's insight:

L'un des intérêt de la virtualisation sous Oracle VM est la possibilité de pouvoir ne licencier que les coeurs alloués réellement à Oracle.

 

Contrairement à la politique d'Oracle sur VM-Ware qui impose de faire l'acquisition de l'ensemble des processeurs du cluster de machines physiques, même si Oracle n'est déployé que sur une infime partie virtuelle de ces machines.

 

Cet avantage concurrentiel qu'Oracle se réserve, rend attractif l'idée de pouvoir déployer les licences au fil de l'eau et au fil des besoins réels de l'entreprise.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle Database 12c : le multitenant une solution d'optimisation des licences Oracle ?

Oracle Database 12c : le multitenant une solution d'optimisation des licences Oracle ? | Oracle software asset management | Scoop.it
Oracle Database 12c : la base de données d'Oracle vise les Clouds ...
Maxime Pawlak's insight:

Certes c'est une option payante de la database 12c et il faudra donc faire le calcul du R.O.I au cas par cas.

 

Néanmoins l'impact sur le licencing pourrait être positif si cette fonctionnalité tient ses promesses de faciliter la consolidation des environnements.

 

La consolidation est en effet l'un des leviers d'optimisation de l'architecture et des licences, or l'impact technique peut être important sur les environnements, notamment dans une consolidation des schémas.

 

Par ailleurs dans le R.O.I il pourra être prise en compte les gains promis notamment dans l'administration des environnements Oracle.

 

A noter que cette option d'optimisation de visera que les clients de la version Enterprise Edition puisque cette option ne sera disponible à priori que pour cette version.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Enseignement : l'Inria contre la priorité au logiciel libre, la ... - ZDNet

Enseignement : l'Inria contre la priorité au logiciel libre, la ... - ZDNet | Oracle software asset management | Scoop.it
Enseignement : l'Inria contre la priorité au logiciel libre, la ...
Maxime Pawlak's insight:

Il est intéressant et courageux que certains acteurs publics comme l'INRIA s'opposent à la piorisation systématique des logiciels libres dans la loi.

 

Il est notamment clair que l'industrie du logiciel en France est un secteur d'avenir qu'il convient de porter et non de pénaliser, que son modèle de distribution soit libre ou soumis à licences.

N'oublions pas que libre ne veut pas dire gratuit.

L'INRIA qui finance des start-up le sait parfaitement bien.

 

Par ailleurs le logiciel libre ne répond pas à toutes les problématiques de l'entreprise et qu'une cohabitation est indispensable...

On peut s'inquiéter que ce soient des technocrates qui légifèrent sur ce sujet qui nécessite une compréhension des enjeux IT.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle pourrait facturer en plus une fonction importante de ... - LeMondeInformatique

Oracle pourrait facturer en plus une fonction importante de ... - LeMondeInformatique | Oracle software asset management | Scoop.it
Oracle pourrait facturer en plus une fonction importante de ...
LeMondeInformatique
Pendant des mois, Oracle a vanté les mérites de la fonction « base de données enfichable » de Database 12c.
Maxime Pawlak's insight:

Encore une nouvelle option à mesurer sur la 12c...

Un nouveau challenge pour les équipes Easytrust LM !

more...
Arnaud Ladrière's comment, July 4, 2013 2:41 PM
Pas très sexy comme article
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Les logiciels sous licences sont 4 fois plus rentables pour la France ... - Global Security Mag

Les logiciels sous licences sont 4 fois plus rentables pour la France ... - Global Security Mag | Oracle software asset management | Scoop.it
Les logiciels sous licences sont 4 fois plus rentables pour la France ...
Global Security Mag
Donner l'exemple en utilisant des logiciels sous licence et en adoptant la « Gestion des actifs logiciels » (ou SAM pour Software Asset Management).
Maxime Pawlak's insight:

Les logiciles sous licences gonflent le PIB...

L'analyse est surprenante mais intéressante : les entreprises créent plus de valeur ajoutée avec les logiciels sous licences qu'avec les logiciels piratés.

En effet on peut quand même espérer que l'acquisition d'un logiciel se fait dans un contexte de R.O.I démontré, surtout en ce moment. D'où probablement le résultat de l'étude.

more...
No comment yet.
Rescooped by Maxime Pawlak from virtualisation serveur
Scoop.it!

La virtualisation, une bombe à retardement en matière de licences logicielles

La virtualisation, une bombe à retardement en matière de licences logicielles | Oracle software asset management | Scoop.it

 

Le développement de la virtualisation oblige les entreprises à revoir leurs stratégies en matière de licences logicielles.

Aujourd'hui, la majorité des entreprises ont recours à la virtualisation des serveurs. Mais, selon l'entreprise License Dashboard, spécialisée dans la gestion d'actifs logiciels, de nouvelles enquêtes montrent que la mise en conformité des licences logicielles est à la traîne.


Via DATA-DESIGN
Maxime Pawlak's insight:

Le marché commence à être alerté de la problématique de la virtualisation et de l'impact fort qu'elle peur représenter sur les licences éditeurs.

 

Chez Oracle, les partitions virtuelles VMWare ne sont pas reconnues comme du "hard partitioning" et il est nécessaire de payer l'ensemble des processeurs physiques de la ferme VMWare qui héberge un produit Oracle.

 

Les solutions existent, même si elles ne sont pas très satisfaisantes d'un point de vue technique, elles permettent d'éviter cet écueil qui représente souvent des centaines de milliers d'Euros d'enjeu.

 

La solution la plus courante consiste à isoler les produits Oracle dans des fermes dédiées. Attention il faut aussi prendre garde aux options, qui si elles sont activées sur une seule base de données, donne lieu à la facturation sur l'ensemble de la ferme.


Or le contrôle de l'activation des options de la base de données est un sujet très complexe chez Oracle et un "piège" dans lequel les clients tombent très souvent.

 

L'approche outillée de SAM est seule garante de ce contrôle. Easytrust LM jour ce rôle sur la durée pour nos clients : l'outil alerte le responsable SAM de l'entreprise de l'activation de toute option payante sur une base de données supervisée. C'est la garantie proactive qu'aucune dérive n'est possible.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Virtualisation, mobilité, BYOD: quand la gestion des licences vire au ...

Virtualisation, mobilité, BYOD: quand la gestion des licences vire au ... | Oracle software asset management | Scoop.it
... licences devient toujours plus complexe pour les entreprises. Ce alors que dans le même temps, les éditeurs renforcent les contrôles de conformité chez leurs clients. ...
Maxime Pawlak's insight:

Article intéressant car il donne des chiffres issus d'un sondage sur les usages du Software Asset Management. Néanmoins de notre expérience sur Oracle, la photo de l'usage est un peu plus belle que la réalité des résultats.

 

En effet, si les 2/3 des sociétés annoncent mettre en place un système de SAM, le résultat des audits sont toujours largement en défaveur du client. De notre expérience (Oracle) la proportion des audits concluant à une non conformité est d'environ 80% avec un taux de non conformité de 10% de la valeur du parc en moyenne.

 

Pourtant : "Pour obtenir la transparence souhaitée, deux tiers des sociétés emploient un système automatisé pour gérer leurs licences et l’utilisation de leurs logiciels"

 

Deux questions se posent : est que ce les bons outils sont utilisés ? Est-ce que les clients sont en mesure d'interprêter les résultats issus de ces outils ?

 

Il faut croire que la démarche menée par les 2/3 des grands clients d'auto-audit de leurs licences n'est pas encore suffisamment efficace.

 

L'explication à cette situation :

- de l'utilisation d'outils de SAM généralistes, qui n'apportent pas une vision vérifiée par l'éditeur de l'usage des produits (Oracle ne fournit pas d'outil mais vérifie des produits éditeurs, seuls 6 produits sont vérifiés au niveau mondial dont Easytrust LM en France)

- de la méconnaissance des règles de licencing, interprétation des contrats chez les clients qui souhaitent réaliser eux mêmes leurs audits. Du fait de la complexité des règles, il apparait nécessaire de s'appuyer sur des structures spécialistes pour chaque éditeur. Chez Oracle le programme Joint Partner Engagement  (JPE) de LMS estampille les partenaires à même de mener des audits qui pourront être reconnus par l'éditeur. (5 partenaires dont Easyteam en France)

 

 

 

 

 

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Le patron de SAP rêve de dépasser un jour Oracle - Les Échos

Le patron de SAP rêve de dépasser un jour Oracle - Les Échos | Oracle software asset management | Scoop.it
Les Échos
Le patron de SAP rêve de dépasser un jour Oracle
Les Échos
Partenaire hier, concurrent aujourd'hui. SAP rêve de dépasser un jour Oracle dans son domaine de prédilection, les bases de données.
Maxime Pawlak's insight:

SAP va probablement renforcer l'impulsion Cloud dans le monde des bases de données, qui pourrait faire bouger le modèle des licences Oracle dans les mois qui viennent... Ceci étant, un modèle par abonnement incluant la maintenance, Oracle commence aussi à la proposer, mais pour le moment sur ses propres plateformes, tout comme SAP. La vraie question est de savoir si ce modèle par abonnement et prenant en compte la virtualisation va s'étendre en dehors de partenariats très ciblés (la plateforme des éditeurs eux mêmes ou Windows Azure pour Oracle par exemple) comme le réclament beaucoup de clients !

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle critique le choix des logiciels Open Source au sein des ... - Developpez.com

Oracle critique le choix des logiciels Open Source au sein des ... - Developpez.com | Oracle software asset management | Scoop.it
Oracle critique le choix des logiciels Open Source au sein des ...
Maxime Pawlak's insight:

Pas très surprenant : Oracle critique le choix Open Source dans l'administration (Department of Defense). Il est vrai qu'il est difficile de se faire une idée objective sur le sujet...

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Migrations : ces opérations redoutées par les DSI - InformatiqueNews

Migrations : ces opérations redoutées par les DSI - InformatiqueNews | Oracle software asset management | Scoop.it
InformatiqueNews
Migrations : ces opérations redoutées par les DSI
InformatiqueNews
Les migrations logicielles sont désormais permanentes et sont devenues la norme – et les DSI ne sont pas équipés pour les gérer correctement.
Maxime Pawlak's insight:

Dans un contexte de refonte et de migration des architectures, l'utilisation d'un outil de Software Asset Management est fondamentale.

 

Imaginons que dans mon contrôle manuel sur mon architecture source j'oublie qu'une de mes vieilles bases de données Oracle utilise l'option de partitioning.

Rappelons que 90% des clients qui passent un outil de SAM ou subissent un audit Oracle s'avèrent être dans cette situation. Il est donc hautement probable que ce soit aussi votre cas.

 

Je définis une cible VM Ware sur laquelle je mutualise l'ensemble de mes environnements Oracle.

Dans cette migration ma cible comprend elle aussi forcément l'usage de l'option partitioning indispensable à la performance de mon application.


Cependant, dans l'opération, j'ai démultiplié ma non conformité, en passant d'un serveur isolé à 2 processeurs vers une ferme virtuelle à 24 processeurs sur laquelle Oracle impose de licencier l'ensemble des processeurs de la ferme pour tous les produits et options présents...

 

Il est donc indispensable de contrôler son environnement source avec un outil de SAM validé par Oracle afin d'avoir la certitude qu'aucune option n'échappe à la démarche. Eastrust LM est utilisé en licence "Projet" par de nombreux client dans ce contexte. Notre solution de monitoring complémentaire permet par ailleurs de contrôler avant migration les données de performance, consommation CPU : informations indispensables pour définir la cible.

 

Je ne peux donc que adhérer à cet article qui dit notamment :

"Les processus manuels pour la gestion des actifs logiciels peuvent être une grande source d’erreurs et provoquer une utilisation impropre des applications, un suréquipement (ou au contraire un sous-équipement) de licences, ou encore des problèmes de conformité en cas de contrôle des éditeurs. Ces écueils peuvent avoir un impact significatif sur la productivité des utilisateurs et sur les revenus de l’entreprise."

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Les huit forces à dominer pour éviter un dérapage des coûts de l'IT - Channelnews

Les huit forces à dominer pour éviter un dérapage des coûts de l'IT - Channelnews | Oracle software asset management | Scoop.it
Les huit forces à dominer pour éviter un dérapage des coûts de l'IT Channelnews Virtualisation : Les responsables informatiques éprouvent toujours des difficultés à réduire les coûts logiciels en environnements virtualisés, et à gérer la conformité...
Maxime Pawlak's insight:

Les frais de maintenance, les audits logiciels, la virtualisation... 3 risques de dérapages des coûts IT identifiés par le Gartner...

Rien de neuf sous le soleil !

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle passe Berkeley DB sous licence GNU AGPL - LeMondeInformatique

Oracle passe Berkeley DB sous licence GNU AGPL - LeMondeInformatique | Oracle software asset management | Scoop.it
Oracle passe Berkeley DB sous licence GNU AGPL
LeMondeInformatique
Le 10 juin dernier, Oracle sortait discrètement une nouvelle version de Berkeley DB.
Maxime Pawlak's insight:

A en lire la subtilité et le complexité des licences dites "open source" on comprend qu'il y a un vrai enjeu à savoir les gérer et les optimiser aussi...

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Les 10 conseils pour relever le défi du Software Asset Management

Les 10 conseils pour relever le défi du Software Asset Management | Oracle software asset management | Scoop.it
Tous ceux qui ont vécu un audit logiciel savent qu'une mauvaise gestion des actifs informatiques peut engendrer des dépenses substantielles pour l'entreprise, sans parler du risque de conformité. Il peut être difficile de ...
Maxime Pawlak's insight:

Et oui il faut automatiser... et donc se doter d'un outil. De notre expérience une approche pragmatique peut consister à traiter éditeur après éditeur. D'autres conseils sur l'article.


4 - Offrir de la visibilité sur les chiffres et le suivi de l’information

On ne peut pas gérer ce que l’on ne mesure pas et on ne peut pas

mesurer ce que l’on ne voit pas. Lorsque vous choisissez un outil d’Asset Management, assurez-vous qu’il collecte les métriques nécessaires à l’évaluation de la performance des processus. Assurez-vous également que vous pouvez en extraire facilement les informations dans un tableau de bord accessible à tous. Cela est la meilleure façon de garantir une information fiable et précise lors de la prise de décisions stratégiques.

 

5 - L’automatisation est votre meilleure alliée

Rappelez-vous que si vous utilisez un bloc-notes ou un tableur pour gérer vos actifs IT, le résultat sera à l’image de votre investissement. Appuyez-vous sur des technologies adéquates pour automatiser les tâches qui, effectuées manuellement, représenteraient des sources potentielles d’erreurs. Appliquez dans votre entreprise les mêmes techniques que les sociétés de Logistique en utilisant le RFID et les codes-barres pour mettre à jour votre inventaire IT en temps réel. En plus de la vérification manuelle de cet inventaire, utilisez des outils automatiques de découverte pour repérer les actifs. Enfin, profitez d’un moteur de workflow pour actualiser les données relatives à chaque fois qu’un événement se produit.

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Oracle Database 12c, une base de données pour le cloud - Silicon

Oracle Database 12c, une base de données pour le cloud Silicon Pour répondre aux attentes des entreprises dans le cloud, Oracle rend disponible la nouvelle génération de sa base de données, Oracle Database 12C, dont la principale nouveauté est...
Maxime Pawlak's insight:

La nouvelle version de la base de données Oracle est entièrement orientée Cloud, mais les licences attenantes n'évoluent pas encore. Difficile dans ces conditions de déterminer une métrique de refacturation au client selon les consommés réels quand Oracle reste sur une simple métrique processeurs.

Pour le moment rien ne laisse entrevoir une évolution vers une telle ouverture...

more...
No comment yet.
Rescooped by Maxime Pawlak from Licencing
Scoop.it!

Conformité logicielle Microsoft : le paradoxe des licences MSDN pour les partenaires

Conformité logicielle Microsoft : le paradoxe des licences MSDN pour les partenaires | Oracle software asset management | Scoop.it
Beaucoup de partenaires Microsoft français (Gold et Silver Partners) ont eu la surprise de recevoir au cours des mois de mai et juin un courrier recom...

Via iMUO
Maxime Pawlak's insight:

Quand le marché va mal, les éditeurs auditent les clients, puis carrément les partenaires ! Bientôt les infogéreurs ?

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

BSA | The Software Alliance : étude sur le piratage logiciel... - Global Security Mag

BSA | The Software Alliance : étude sur le piratage logiciel... - Global Security Mag | Oracle software asset management | Scoop.it

BSA | The Software Alliance : étude sur le piratage logiciel ...

Maxime Pawlak's insight:

Quelques résultats qui vont contre les préjugés, le taux de piratage logiciel n'est pas le plus élevé dans le sud, mais dans l'est de la France pour les entreprises.


François Rey, Président du comité France de la BSA détaille : « selon l’étude, les façons les plus courantes dont les logiciels piratés peuvent se propager en entreprise sont la conséquence d’une gestion des droits d’installation non maitrisée d’une part, et un partage des licences entre salariés qui se ferait en infraction avec le nombre de licences acquises contractuellement d’autre part. Par conséquent, il est crucial de sensibiliser les entreprises à la nécessité d’une gestion rigoureuse de leurs licences, y compris dans une optique de rationalisation et d’optimisation des portefeuilles d’actifs logiciels. »

more...
No comment yet.
Scooped by Maxime Pawlak
Scoop.it!

Perdu dans vos licences et leurs droits associés ? Passez donc au ...

Les politiques de licence des éditeurs de logiciels propriétaires sont devenues de plus en plus complexes à comprendre et par voie de conséquences à appliquer. ...
Maxime Pawlak's insight:

Un article très complet sur la difficulté de gestion des licences et les risques des audits.

 

La conclusion : "donc il faut passer à l'open source" est néanmoins un peu orientée. Quand on parle de logiciels stratégiques pour l'entreprise et des technologies déjà en place, il n'est pas simple de passer à l'open source qui d'ailleurs ne propose pas nécessairement l'équivalent.

 

En revanche la mise en oeuvre d'une réelle stratégie Software Asset Management (SAM) outillée est une réponse qui, de notre expérience, satisfait entièrement nos clients.

La remarque sur les outils de SAM est intéressante mais pas tout à fait exacte :

 

"Des solutions de gestion des licences logicielles (dits SAM, pour Software Asset Management) sont apparues ces dernières années. Mais les informations qu’elles remontent engendrent un gros travail de tri. Selon Raphaël Coche, consultant chez Amettis, elles ont un gros inconvénient : “ elles ne savent pas déterminer le nombre de licences utilisées pour chaque logiciel installé. ” "

 

Intéressant car ce constat fait état de ce que proposent les solutions généralistes de SAM à savoir la remontée d'une quantité importante d'informations qu'il convient de trier (ce qui prend beaucoup de temps et de compétences).

 

Incomplet car il existe des outils (notamment Easytrust LM dans un contexte Oracle) qui remontent l'ensemble des informations pertinentes et directement exploitables par les clients. Accompagné d'un service lui aussi spécialisé - connaissance des contrats et des règles de l'éditeur oblige - c'est une approche SAM "pragmatique" comme la recommande le Gartner, qui permet de tirer un R.O.I rapide.

 

 

more...
No comment yet.