Softmobiles - Cré...
Follow
Find
10.0K views | +0 today
Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles
Actualités sur les tendances et les usages du mobile.
Curated by Softmobiles
Your new post is loading...
Scooped by Softmobiles
Scoop.it!

Softmobiles signe avec Samsic pour la création d'une application à destination de son client Alstom !

Softmobiles signe avec Samsic pour la création d'une application à destination de son client Alstom ! | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Softmobiles, éditeur d'applications métiers mobiles et tactiles installé à la Pépinière éco-créative Bordeaux Chartrons, lance une application pour le groupe Samsic à destination de son client Alstom.
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

Le turbo ADSL débarque dans (presque) toute la France à l’automne prochain

Le turbo ADSL débarque dans (presque) toute la France à l’automne prochain | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Le gendarme des télécoms vient d’autoriser la généralisation de la technologie VDSL2 qui offre des débits de plus de 30 Mégabits environ.


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Web-to-Store
Scoop.it!

Le smartphone détourne les clients des magasins

Le smartphone détourne les clients des magasins | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Près d’un tiers (32 %) des consommateurs reviennent sur leur décision d’achat après avoir recherché, via leur mobile, des informations sur un produit vu en magasin, selon une nouvelle étude réalisée dans 9 pays européens par Tradedoubler, le spécialiste du marketing à la performance. Les résultats prouvent combien les recherches en ligne sur terminaux mobiles peuvent influencer les décisions d’achat des consommateurs : un cinquième (20 %) des personnes interrogées finissent par acheter les produits dans un autre magasin, un autre cinquième décide de ne pas acheter et 22 % optent pour l’achat en ligne.


Via Nicolas Prigent
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles
Scoop.it!

Lancement de l'application iPhone gratuite Conseils de Pro : voiture d’occasion

Lancement de l'application iPhone gratuite Conseils de Pro : voiture d’occasion | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
more...
Softmobiles's curator insight, July 8, 1:31 AM

« Conseils de Pro :voiture d’occasion » :une application iPhone gratuite pour vous aider dans votre décision d’achat !

Cette application est un outil d’aide à la décision pour tous ceux qui souhaitent acheter une voiture d’occasion. Elle permet de faire le point sur l’état du véhicule grâce à la vérification par l’utilisateur de différents points indiqués et conseillés. Ainsi, vous facilitez votre démarche et limitez les risques d’arnaques.

 

Visitez, notez, comparez !

Avant de commencer la visite, enregistrez la voiture et ses caractéristiques : marque, modèle, année de fabrication, kilométrage, prix argus, prix vendeur…

Pendant la visite, notez les points de manière intuitive en cliquant sur chaque critère qui le compose pour sélectionner l’état dans la liste de choix. A partir des données que vous avez indiquées, l’application calcule de manière rationnelle le « pourcentage de confiance » de la voiture.

Vous n’avez plus qu’à constater et comparer les scores des voitures visitées et notées.

 

Faites le bon choix en toute sérénité et simplicité !

Grâce à cette application, vous pourrez désormais faire mûrir votre réflexion sereinement en consultant les fiches enregistrées avec toutes les données classées et triées à portée de main, dans votre smartphone !

 

Téléchargez-la gratuitement ici : https://itunes.apple.com/us/app/conseils-pro-voiture-doccasion/id890506310?l=fr&ls=1&mt=8

Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

L'iPhone 6 aurait la même batterie que le 5s

L'iPhone 6 aurait la même batterie que le 5s | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
L'iPhone 6 aurait la même batterie que le 5s... Quelles conséquences pour l'autonomie de l'appareil ? Patience...

 

Si à chaque nouvelle génération d'appareil, on a droit aux classiques améliorations dans le matériel, et donc dans les performances, la batterie, en général, est elle aussi améliorée, pour permettre d'assurer une meilleure autonomie, ou à défaut, de conserver la même. Pourtant, l'iPhone 6 pourrait bien embarquer la même batterie que le 5s.

   
Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Scooped by Softmobiles
Scoop.it!

Lancement de l'application iPhone gratuite Conseils de Pro : voiture d’occasion

Lancement de l'application iPhone gratuite Conseils de Pro : voiture d’occasion | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Softmobiles's insight:

« Conseils de Pro :voiture d’occasion » :une application iPhone gratuite pour vous aider dans votre décision d’achat !

Cette application est un outil d’aide à la décision pour tous ceux qui souhaitent acheter une voiture d’occasion. Elle permet de faire le point sur l’état du véhicule grâce à la vérification par l’utilisateur de différents points indiqués et conseillés. Ainsi, vous facilitez votre démarche et limitez les risques d’arnaques.

 

Visitez, notez, comparez !

Avant de commencer la visite, enregistrez la voiture et ses caractéristiques : marque, modèle, année de fabrication, kilométrage, prix argus, prix vendeur…

Pendant la visite, notez les points de manière intuitive en cliquant sur chaque critère qui le compose pour sélectionner l’état dans la liste de choix. A partir des données que vous avez indiquées, l’application calcule de manière rationnelle le « pourcentage de confiance » de la voiture.

Vous n’avez plus qu’à constater et comparer les scores des voitures visitées et notées.

 

Faites le bon choix en toute sérénité et simplicité !

Grâce à cette application, vous pourrez désormais faire mûrir votre réflexion sereinement en consultant les fiches enregistrées avec toutes les données classées et triées à portée de main, dans votre smartphone !

 

Téléchargez-la gratuitement ici : https://itunes.apple.com/us/app/conseils-pro-voiture-doccasion/id890506310?l=fr&ls=1&mt=8

more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

Wear Aware : l’outil Android Wear pour ne plus oublier son smartphone

Wear Aware : l’outil Android Wear pour ne plus oublier son smartphone | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Vous égarez souvent votre smartphone sous les coussins du canapé, ou vous avez peur de vous faire dérober votre téléphone ? Il existe déjà des porte-clés Bluetooth qui bipent lorsqu’ils sont éloignés du smartphone.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Gouvernance web - Quelles stratégies web ?
Scoop.it!

Facebook peut lire vos SMS depuis juin 2011 | geeko

Facebook peut lire vos SMS depuis juin 2011 | geeko | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Sous Android, les applications du réseau social demande l'autorisation d'accéder aux messages courts pour identifier ses utilisateurs depuis des années. La P

Via A Grolleau-Fricard
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Digital Market - Advertising - E-Business - Mobile and more ...
Scoop.it!

La Commission Européenne promeut le Big Data auprès des États membres

La Commission Européenne promeut le Big Data auprès des États membres | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
La Commission Européenne promeut le Big Data auprès des États membres de l'UE, plaide pour une harmonisation des lois et un partenariat public-privé.

Via Alexandre Gignoux
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

Microsoft fait tomber des millions de sites

Microsoft fait tomber des millions de sites | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Ce 26 juin, Microsoft a obtenu d'une cour de justice le droit de prendre le contrôle de 22 noms de domaines gérés par No-IP, une société qui permet de créer des sous-domaines. Objectif, faire tomber les infrastructures qui ont créé des malwares.


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Digital Market - Advertising - E-Business - Mobile and more ...
Scoop.it!

Application mobile : une priorité pour 25% des entreprises françaises

Application mobile : une priorité pour 25% des entreprises françaises | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Selon un sondage mené auprès de 220 entreprises, le mobile se hisse désormais au deuxième rang des priorités d'investissement.

Via Alexandre Gignoux
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Mobilité du futur & Smart City
Scoop.it!

Innovation: Un « tramway-aérien » pour Bordeaux ?

Innovation: Un « tramway-aérien » pour Bordeaux ? | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Le maire de Bordeaux et président de la Communauté Urbaine, Alain Juppé, a annoncé vendredi 27 juin son projet de « tramway-aérien » pour Bordeaux. Moyen de transport pertinent ? Regard sur une innovation dans les transports publics. Tout se fait à l’envers à Bordeaux. Alors que les élus se sont accordés sur le tracé d’un futur transport …

Via Covivo
more...
No comment yet.
Scooped by Softmobiles
Scoop.it!

Le mobile, canal n°1 de la relation client ?

Le mobile, canal n°1 de la relation client ? | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Tous les spécialistes s’entendent pour dire que le mobile est un canal à ne plus négliger et doit être l’un des principaux foyers d’investissement des ressources marketing.
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Scoop.it!

Les Objets Connectés : Quantified Self et Prospective - le Web des Objets

Les Objets Connectés : Quantified Self et Prospective - le Web des Objets | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Le quantified self, entre rupture et continuité

Le quantified self – la quantification de soi - est une dynamique d’auto-mesure permettant d’accéder à un meilleur niveau de connaissance de son corps. Les utilisateurs peuvent ainsi, adapter leur comportement pour un quotidien plus sain.

Les barrières de l’intimité sont bousculées, les adeptes du quantified self partagent leurs données facilement et sont sensibles au regard de la communauté. Les applications de quantified self invitent les utilisateurs à se fixer des objectifs, de partager leurs performances avec la communauté et sur les réseaux sociaux. La valorisation des efforts encourage et motive les utilisateurs.

La démocratisation de ces nouveaux usages est liée à l’arrivée des smartphones, véritable élément déclencheur du mouvement de la mesure de soi-même. Les smartphones et les tablettes sont, dorénavant, considérés comme des « hubs numériques » jouant le rôle de télécommande et d’interface préférentielle de consultation des données.

Les adeptes du quantified self se comparent donc entre eux afin de se rapprocher de la « norme » (objectif du nombre de pas moyen, par exemple : 10 000 pas par jour). Cette nouvelle « normopathie » s’installe dans les usages et pousse les utilisateurs à faire toujours mieux, soucieux du regard de la communauté.

Selon le docteur Laurent Alexandre : « Le marché de l’auto-mesure est aujourd’hui infinitésimal, anecdotique… il est loin d’être évident que le marché se développe dans le futur. Les personnes qui se mesurent se lassent très vite : cela amuse un temps, puis elles abandonnent [...] Pour se développer, le quantified self doit être automatique, sans capteur spécifique, à partir du smartphone » . L’écrivain et chercheur, Evgeny Morozov, voit quant à lui, ces outils comme l’incarnation d’une forme de « solutionnisme technologique ».

 

L’explosion du marché de la m-santé

Selon une étude publiée en janvier 2013 par le Pew Internet Institute, 69% des sondés déclarent suivre un indicateur de santé pour eux-mêmes ou un proche. Plus précisément :

60% disent suivre leur poids, leur alimentation ou une autre habitude ; 33% suivent un indicateur de santé (tension, diabète, sommeil) ; 12% celui d’un proche.21% s’aident de technologies pour suivre ces indicateurs, 35% le font sur papier;  49% les mémorisent de « tête » sans les formaliser davantage; 19% des possesseurs de smartphone utilisent au moins une application dédiée.Un tiers des utilisateurs partagent leurs données et, parmi eux, la moitié le fait avec un professionnel de santé.

On parle du « patient 2.0 » , un patient actif, connecté et proactif sur le suivi de son état de santé. Un patient atteint de une ou plusieurs maladies chroniques sera-t-il condamné à être responsable de sa propre santé ? « La décision prise par la plateforme (application) va-t-elle l’emporter sur la décision humaine ? » se demande le docteur Postel-Vinay.

Selon l’étude éditée par le cabinet Research2guidance et publiée en mars 2013 : « Le marché de la santé sur mobile (m-santé) devrait représenter 26 milliards de dollars à l’horizon 2017 et concerner près de 1,7 milliard d’utilisateurs » .

Le marché de la m-santé explose grâce aux app store. Maintenant à maturité, les places de marché d’applications mobiles (App Store, Google Play) vont passer en phase de « consolidation » à partir de 2015-2016 et proposer des applications pouvant directement s’inscrire dans un parcours de soins. Le taux d’équipement en smartphone de 2ème génération va augmenter, des magasins d’applications spécialisées (comme Happtique) vont émerger.

Le marché potentiel des utilisateurs de m-santé va passer de 1 milliard en 2012 à 3,4 milliards en 2017. La vente d’appareils ou de capteurs connectés devrait représenter la deuxième source de revenu avec près de 5 milliards de dollars alors que les services pèseront pour plus des deux tiers.

L’évolution des objets connectés

Selon une des principales banques d’investissement du monde, Morgan Stanley (étude de 2013), il y aura 75 milliards d’objets connectés en 2020.

Les objets connectés évoluent, les capteurs se miniaturisent et son moins coûteux. Les produits deviennent plus accessibles, ce qui favorise l’équipement du grand public. L’installation de ces nouveaux objets est en passe de créer un nouveau réseau de capteurs intelligents.

C’est depuis 2007, avec la sortie de l’iPhone, que le marché des smartphones a explosé. Ensuite, le cloud est arrivé en apportant de la simplicité, de la synchronisation, du stockage « illimité » et de la puissance de calcul aux appareils mobiles. Les objets connectés bénéficient donc de la connectivité des téléphones mobiles et de « l’intelligence » du cloud computing. On parle alors de « Big Data » et d’algorithmes prédictifs.

 

Interopérabilité & convergence

L’Internet des Objets manque encore de standardisation. A ce jour, les protocoles sont multiples et les différents objets « ne se parlent pas entre eux ». Néanmoins, le Wifi et le Bluetooth 4.0 s’imposent, ce dernier est maintenant mature, répandu et économe en énergie.

Les facteurs de forme des objets connectés sont en pleine mutation. Les premiers arrivants ont imposé leurs solutions dédiées à des usages précis : pour le fitness, Fitbit propose un podomètre connecté; pour le style, Jawbone commercialise le UP; pour suivre son poids Withings a conçu un pèse personne connecté… et la liste est longue.
Demain, de simples objets déjà présents dans notre quotidien comme notre montre, notre t-shirt, nos chaussures et nos lunettes seront multi-usage, ils pourront avoir une analyse complète de notre corps de manière transparente. Les produits vont évoluer de la même manière que les smartphones sont devenus nos ordinateurs de poche. Les formats vont se croiser, certains vont disparaître, d’autres vont naître ; le podomètre « basique » pourrait mourir car ses fonctionnalités peuvent être facilement implémentées dans d’autres dispositifs plus complets comme une smartwatch par exemple. La brique manquante d’interopérabilité arrive avec le cloud computing et les API.

L’ouverture des web services des plateformes et des capteurs favorise l’interopérabilité et améliore l’expérience utilisateur. Avec les API, les plateformes appellent les développeurs à prendre en charge les différentes solutions.
Le projet Human API illustre très bien cette démarche. Cette plateforme propose aux utilisateurs de services d’automesure de connecter l’ensemble de leurs données en vue de « bâtir l’infrastructure des données de santé ».

Il y a également un enjeu extrêmement important au niveau des réseaux de communication. En effet, sans connexion, les capteurs ne peuvent pas envoyer les données collectées sur le cloud. Il y a toujours « l’option smartphone » , mais quand aucun appareil mobile n’est à proximité, comment faire ? Comment rendre les capteurs indépendants et autonomes ?
Ce sont des questions auxquelles la société Sigfox essaye de répondre. Cette société française propose un réseau très bas débit dédié aux objets connectés. L’idée est d’étendre un réseau global, dense et simple pour faire transiter les données collectées des objets connectés. Une sorte de réseau parallèle aux réseaux cellulaires classiques (différente fréquence).

D’autres acteurs se positionnent non pas sur les produits et sur les réseaux, mais au niveau des données collectées.

 

La guerre des plateformes big data

La présence des capteurs va se renforcer autour de nous, sur nous avec les wearables, et à l’intérieur de nous avec les nouvelles technologies (nano et bio).

Beaucoup de données vont être générées, la densification du réseau de capteurs va rendre plus facile d’inférer des informations concernant nos intentions et notre contexte. L’analyse des données à l’aide d’algorithmes prédictifs va apporter une nouvelle dimension de compréhension des « individus captés » , une connaissance qui va s’enrichir de l’intimité croissante entre les capteurs, le corps et l’environnement.

Les géants du web et des nouvelles technologies se positionnent.
Apple vient d’annoncer son service HealthKit prochainement présent sur iOS 8, Samsung a présenté sa solution SAMI, Google prépare Google Fit avec Android Wear, même Blackberry travaille sur une plateforme connue sous le nom projet Ion.

Les données de santé et de quantified self sont au coeur des convoitises, mais toutes les sociétés n’ont pas les mêmes stratégies. Apple propose une solution sécurisée plug and play avec les applications des groupes médicaux et hospitaliers. Samsung se positionne plutôt comme une sorte de « place de marché » de données biométriques. Google, quant à lui, assure la continuité de l’expérience utilisateur Android et bientôt Android Wear, avec certainement une approche marketing et publicitaire. Enfin, Blackberry valorise sa technologie QNX comme un socle robuste, flexible et léger pour faire tourner sa plateforme.

De nouveaux acteurs vont entrer sur le marché, et certains vont muter. C’est le cas du secteur des assurances qui est en pleine évolution. La médecine est devenue plus prédictive, notamment avec l’arrivée de projets  tels que la génomique personnelle qui a« révolutionné la notion même de gestion des risques de santé des individus » . Le wearable computing connecte les individus en temps réel pour diffuser leurs informations de santé. Les assurances pourraient ainsi suivre et prédire les risques encourus par les individus. Des géants comme Google pourraient prendre la place des acteurs historiques de ce secteur. Fin 2013, lors d’une conférence, Eric Schmidt, l’ancien président exécutif de Google annonçait : « l’assurance Santé est le secteur qui est à la veille de voir les usages du big data exploser ».

Transhumanisme et Quantified Self

« La démocratisation du « bricolage du vivant » devrait débuter en 2015. À partir de cette date, nous pourrions commencer à augmenter nos capacités, à remplacer nos « pièces défectueuses » par des implants ou par des prothèses, à nous greffer des électrodes dans le corps, à modifier notre ADN… Bref, ce sera le début de l’ère de l’amélioration. » précise Laurent Alexandre – PDG de DNAVision et Co-Fondateur de Doctissimo.

La technologie prend de plus en plus de place dans le milieu médical et certains veulent briser toutes les limites pour aller plus loin. C’est ce qui caractérise le transhumanisme, une idéologie née dans les années 80, en Californie, qui s’est fixée pour objectif la transformation radicale de l’être humain grâce à la fusion progressive de la technologie et de la vie.

Il s’agit de passer de l’Homme « réparé » à l’Homme « augmenté » et peut être un jour, à un homme immortel. D’après Laurent Alexandre, les dirigeants de Google considèrent l’Homme comme « la version Beta des post-humains ». La compréhension du corps par l’homme grâce au quantified self évolue en quête de performances et de longévité. La prochaine étape est-elle de tuer la mort ? C’est la mission que s’est fixé Google avec sa filiale baptisée Calico qui doit s’attaquer au défi de l’âge et des maladies associées.

La « révolution NBIC »

Les transhumanistes s’appuient sur la technologie NBIC, qui est le fruit de la convergence des Nanotechnologies, de la Biologie (génétique), de l’Informatique et des sciences Cognitives (intelligence artificielle et sciences du cerveau).

Les organes endommagés pourraient être remplacés par de nouveaux organes artificiels. On parle de robots humanoïdes qui pourraient être plus intelligents que les humains. Demain, des nanorobots seront en mesure de circuler dans le corps humain afin d’établir des diagnostics et d’agir en présence d’un problème physique. Nous pourrons réécrire notre génome et transformer notre corps pour le rendre plus « fort ».

Certains « body hackers » ont déjà commencé la « customisation ». Le professeur de cybernétique Kevin Warwick, se voit déjà le premier « cyborg » de l’histoire depuis qu’il s’est greffé des puces dans le corps et que des électrodes, placées dans un bras, sont reliées à son système nerveux et à un ordinateur. Il peut commander un ordinateur et une main robotique par la pensée. D’autres s’implantent des puces RFID comme Amal Graafstra, et certains, une caméra à l’arrière du crâne.

 

Vers le Posthumanisme ?

Cette tendance à évoluer vers un homme « augmenté » ne pourrait-elle pas nous éloigner de notre nature profonde, notre humanité ? Quelle sera la limite de l’homme dans sa quête de l’immortalité ?

De nouveaux débats philosophiques et politiques devront avoir lieu autour de l’évolution du transhumanisme et de ses limites. Jusqu’où un homme pourra-t-il s’augmenter ? Y aura-t-il un seuil de « customisation » limite à ne pas dépasser pour ne pas devenir une « machine-humanoïde » , un Posthumain ?

Les « bio-conservateurs » déplorent l’absence d’une réflexion existentialiste sur la nature de l’humanité. D’autres craignent la construction d’une oligarchie qui posséderait la technologie, mettant ainsi en place une sorte de dictature.

Le débat est ouvert…

Quelle régulation pour la « Santé Mobile » ?

La santé mobile ne fait encore l’objet d’aucune loi spécifique en France.

La CNIL analyse entre autre les méthodes utilisées par la FDA (Food and Drug Administration) aux Etats-Unis. Pour faire simple, tout tourne autour d’une seule question : l’application « quantified self » est-elle un dispositif médical ?

Si l’application est jugée comme un dispositif médical, les développeurs devront alors appliquer les normes de qualité, de sécurité et de confidentialité des données personnelles de santé. S’il ne s’agit pas d’un dispositif médical, alors les normes ne s’appliquent pas. La FTC recommande aux développeurs d’applications mobiles d’obtenir le consentement explicite de l’utilisateur en cas de collecte des données.

En Europe, les lois générales de protection des données personnelles classent les données de santé comme des informations « sensibles ». Leur traitement est impossible, sauf dans des cas précis pour sauver ou protéger des vies par exemple. En 2008, le Conseil des Ministres des Télécoms de l’UE à affirmé la nécessité de reconnaître un « droit au silence des puces » RFID. On parle maintenant de « droit au contrôle ».

En Angleterre, le Service National de la Santé a ouvert un portail d’applications qui propose une sélection d’apps de confiance qui sont évaluées et trier selon leur pertinence médicale.

En Europe, il n’existe malheureusement pas de définition officielle de la donnée de santé.


Via le Web des Objets, Denis Granger, dbtmobile
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Mobinautes
Scoop.it!

Comment bien appréhender sa stratégie m-CRM

Comment bien appréhender sa stratégie m-CRM | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
L’arrivée de la 4G combinée à la forte progression des smartphones et tablettes (109% de taux de pénétration⊃1;) remodèle le monde du digital.

Via Sophie Ensminger Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Scoop.it!

Spire, le capteur qui mesure l'activité, la respiration et l'état d'esprit - le Web des Objets

Spire, le capteur qui mesure l'activité, la respiration et l'état d'esprit - le Web des Objets | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Spire est un objet connecté anti-stress, il se présente sous la forme d'un clip à porter à la ceinture, en contact direct avec la peau. Spire analyse la respiration de l'utilisateur et en déduit son état d'esprit. Il peut ainsi savoir s'il est concentré, tendu ou fatigué.

Via le Web des Objets, Lionel Reichardt / le Pharmageek, dbtmobile
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Digital Market - Advertising - E-Business - Mobile and more ...
Scoop.it!

Infographie Etude Les enjeux du marketing mobile pour les entreprises…

Juin2014

Via Alexandre Gignoux
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

Des ustensiles de cuisine pensés pour le tactile !

Des ustensiles de cuisine pensés pour le tactile ! | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
Des ustensiles de cuisine pensés pour le tactile ! L'iSpoon Kitchen Stylus est une cuillère en bois dans le manche peut servir de stylet sur votre tablette.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Scoop.it!

PC, tablettes, smartphones… les tendances du high tech en 2014

PC, tablettes, smartphones… les tendances du high tech en 2014 | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Gartner a dévoilé une nouvelle étude sur le marché des PC, ordinateurs portables, tablettes et téléphones mobiles. Challenges.fr fait le point avec Annette Zimmermann, analyste au sein du cabinet. (ISOPIX/SIPA)Achetez vos accessoires pour Iphone 5c, 5s et Galaxy S5 ici Partager112725Réagir0Recevoir les alertesÀ lire aussiGalaxy S5, iPhone 5S, HTC One M8, LG G3... Quel smartphone choisir?

Le marché des principaux produits électroniques (tablettes, PC et mobiles) devrait atteindre les 2,4 milliards d'unités vendues en 2014, selon une étude publiée par Gartner lundi 7 juillet. Cela représente une croissance de 4,2% par rapport à 2013. Avec une surprise : le retour du marché des PC et ordinateurs portables.

"Pour le marché des PC, nous sommes toujours sur un marché en recul, mais c'est moins mauvais que ce que l'on pouvait prédire l'année passée", explique Annette Zimmermann, analyste à Gartner. Dans les faits, après un recul de 9,5% en 2013, ce segment devrait se contracter de 2,9% seulement cette année. Cette nouvelle donne s'explique en partie grâce à de nouveaux investissements dans les portables sur le marché professionnel. Il y a également la fin de Windows XP qui aide aussi au remplacement du matériel. Gartner table du coup sur 60 millions d'appareils remplacés cette année sur les marchés matures (Europe Occidentale et Amérique du Nord).

Les phablettes vampirisent le marché des tablettes

Le marché des tablettes s'inscrit également sur un ralentissement des ventes en 2014. Gartner table sur des ventes de 256 millions d'unités soit une hausse de 23,9% par rapport à 2014. "Nous voyons toujours une croissance soutenue pour les tablettes sur le marché mondial, mais c'est moins important que ce que l'on a pu prévoir précédemment. La croissance est moins soutenue en Amérique du Nord et en Europe occidentale", explique Annette Zimmermann. A cela deux raisons principales. "Les gens gardent un peu plus longtemps leur appareil et puis il y a la concurrence des phablettes", précise l'analyste. Ce dernier facteur est néanmoins moins important en Amérique du Nord ou en Europe qu'en Asie où les appareils de 6 pouces sont très populaires.  "Les phablettes sont encore un marché de niche en Europe", poursuit-elle, tout en ajoutant que ce sont les formats de 9-10 pouces qui tirent les ventes dans les marchés dits matures.   

"Nous sommes généralement sur un remplacement de produit entre 2,5 et 3 ans en moyenne pour des produits dont le tarif dépasse les 500 dollars. Sur les marchés matures, nous arrivons à un point où la plupart des ménages sont équipés d'une tablette au moins. Nous nous dirigeons progressivement vers une base installée qui va devenir stable et un marché qui va être animé par le remplacement des machines et non par les premières acquisitions", explique-t-elle.

88% de smartphones en 2018

Les téléphones mobiles sont incontestablement les produits phares du high tech. Ce sont les produits les plus vendus, avec 1,86 milliard d'unités en 2014, soit une hausse de 3,1% par rapport à 2013.

 

Mais sur ce segment, ce sont les "features phones" qui accusent le plus le coup au profit des smartphones. Il se vendra 66% de smartphones en 2014 sur le marché des mobiles, un chiffre qui devrait passer à 88% d'ici 2018, selon Gartner.

Si le segment du haut de gamme reste stable, grâce notamment aux bonnes ventes du Galaxy S5, c'est le segment du milieu de gamme qui enregistre la plus forte croissance, selon l'analyste de Gartner. Il faut suivre de près ce que va faire Samsung dans les prochains mois, selon elle. Le groupe coréen doit effectivement embarquer davantage d'innovations dans le milieu de gamme pour faire la différence. " Le patron de Samsung a déclaré que le 2e trimestre serait moins bon que prévu. On ne sait pas s'il parle des ventes ou bien des profits. La compétition porte désormais sur le prix des appareils. Ils débarquent tous avec l'idée d'offrir le meilleur produit au meilleur prix. Pour faire face à cette compétition, Samsung devrait sacrifier davantage ses bénéfices, toujours selon l'analyste même si Samsung bénéficie de la puissance de sa marque. " Je pense que le principal constructeur à suivre en ce moment est Lenovo. Ils ont augmenté leur part de marché l'année dernière et ils sont très ambitieux sur les marchés occidentaux", indique Annette Zimmermann, notamment depuis le rachat de Motorola.

Si l'on regarde d'un peu plus près les systèmes d'exploitation, Android se taille toujours la part de lion, suivi par l'iOS d'Apple. L'un et l'autre affiche respectivement une croissance de 30 et 15% en 2014. Quant à Windows Phone, il devrait atteindre une part de marché de 10% d'ici 2018. "Microsoft a le pouvoir et l'argent pour investir dans le marketing. Ils vont aller vers le bas du marché. Nous allons voir des smartphones à 100 euros pour attaquer les marchés émergents", prédit Annette Zimmermann. 

 

 

Sur le web : Culture Geek: Monocycle et vélo sophistiqués pour profiter de l’été – 07/07


Via Jean-Philippe Veziat, dbtmobile
more...
MMA France's curator insight, July 7, 10:34 AM

88% de smartphones en 2018 : Les téléphones mobiles sont les produits phares du high tech avec 1,86 milliard d'unités en 2014,

Rescooped by Softmobiles from Gouvernance web - Quelles stratégies web ?
Scoop.it!

Les ventes de tablettes dépasseront celles des ordinateurs en 2015 - FrenchWeb.fr

Les ventes de tablettes dépasseront celles des ordinateurs en 2015 - FrenchWeb.fr | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
321 millions de tablettes devraient être écoulées l'an prochain, contre 316,7 millions d'ordinateurs.

Via A Grolleau-Fricard
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Médias mobiles
Scoop.it!

La croissance des ventes de tablettes ralentit

La croissance des ventes de tablettes ralentit | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
C’est bien connu, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. Quatre ans après le lancement de l’iPad par Apple et l’invasion de tablettes...

Via Gengembre Dominique
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Scoop.it!

Le M2M séduit de plus en plus les entreprises

Le M2M séduit de plus en plus les entreprises | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

L’adoption du M2M a marqué une hausse de plus de 80% entre 2013 et 2014, selon le second rapport annuel « M2M Adoption Barometer » que Vodafone a publié le 3 juillet. Plus d’une entreprise interrogée sur 5 a recours aujourd’hui à la technologie qui permet aux machines de communiquer entre elles et de manière automatique en passant par Internet, selon l’enquête dirigée par Circle Research auprès de 600 responsables M2M issus de 7 secteurs industriels clés dans 14 pays.

 

Trois secteurs émergent particulièrement avec plus de 30% d’adoption : l’automobile (pour la maintenance à distance et l’infotainment); les appareils électroniques de grande consommation; et l’énergie/services (notamment dans les solutions de sécurité résidentielles et de bureaux). Selon l’étude, près des trois quarts des entreprises du secteur des appareils électroniques grand public auront embrassé des solutions M2M qu’elles utiliseront dans leurs nouveaux produits, leur production ou la logistique.

Progression du retour sur investissement

Le secteur de la santé représente également un fort potentiel de croissance du Machine to Machine. Toujours selon l’étude, 57% des entreprises de ce secteur auront elles aussi recours au M2M dans leur mode de fonctionnement d’ici deux ans. Le secteur du transport devrait également y trouver son compte à travers la gestion des flottes et des tournées, et la maintenance des véhicules.

Néanmoins, les freins à l’adoption existent. Particulièrement ceux propres à la gestion de la sécurité et les défis à relever face aux déploiements à l’échelle mondiale. En revanche, 46 % des entreprises sondées déclarent constater une hausse sensible du retour sur investissement. Elles étaient 36% en 2013.

10 milliards de machines connectées en 2018

Sur le plan géographique, l’Asie-Pacifique s’inscrit comme la région qui connaît le plus fort taux d’adoption du M2M devant les Etats-Unis désormais. Mais le rapport parie que l’avance sera négligeable dès 2016 avec un taux global d’adoption autour de 56% (53% en Europe). Selon le cabinet d’analyse Machina Research, 4,4 milliards de terminaux seront connectés en M2M en 2014 et 10,3 milliards en 2018.

« Le rapport de cette année ne laisse aucun doute sur le fait que la dynamique s’accélère alors que les entreprises commencent à réaliser le potentiel commercial de l’Internet des objets, commente Erik Brenneis, responsable M2M chez Vodafone. Cette technologie est en train de transformer des pans industriels entiers alors que les entreprises trouvent de nouvelles façons de fonctionner et de communiquer avec leurs clients. Le M2M se déplace de l’arrière boutique au devant de la scène. » Il ne reste plus aux opérateurs qu’à savoir exploiter ce nouveau marché porteur pour tirer profit de leurs infrastructures.

 

crédit photo © Tonis Pan – Fotolia.com


Via Jean-Pierre Blanger, dbtmobile
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Digital Market - Advertising - E-Business - Mobile and more ...
Scoop.it!

Exploring the New Frontier of Digital in-Store Retail

Exploring the New Frontier of Digital in-Store Retail | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
The intersection of digital and retail is creating several new trends both globally and in Asia. Here's a look at some of these emerging trends.

Via Alexandre Gignoux
more...
No comment yet.
Scooped by Softmobiles
Scoop.it!

Un lien modifié perdrait de son poids dans l'algorithme de Google - Actualité Abondance

Un lien modifié perdrait de son poids dans l'algorithme de Google - Actualité Abondance | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it
3 juillet 2014 - Un ancien googler a indiqué cette semaine sur Twitter que lorsqu'un lien changeait (texte d'ancre ou URL), son poids diminuait dans l'algorithme de Google. par Actualité Abondance
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Veille Techno et Informatique "AutreMent"
Scoop.it!

Bientôt un projecteur holographique dans nos smartphones !

Bientôt un projecteur holographique dans nos smartphones ! | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Les hologrammes vont envahir notre vie quotidienne et conquérir nos smartphones. Ostendo, une start-up, vient en effet de présenter une technologie économique et miniaturisée capable de projeter des images de très haute qualité en 3D.


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Softmobiles from Le monde du mobile et ses nouveaux usages : news web mobile, apps en m sante et telemedecine, m learning , e marketing , etc
Scoop.it!

L’explosion des objets connectés

L’explosion des objets connectés | Softmobiles - Créateur de solutions mobiles & tactiles | Scoop.it

Patients Want Digital from Pharma
by Sam Welch on June 9th, 2014

 

 

New survey data released by Accenture found that more than 75% of consumers expect drug companies to provide additional services that complement their medical products.

Digital platforms are frequently mentioned as the preferred method of contact. Sixty-nine percent of respondents said they’d prefer information from pharma companies via email, followed by printed materials (66%), websites (48%), mobile apps (44%) and social media (38%). Print media made the list, though patients have made it clear that they are seeking resources through digital channels.

Of interest to marketers, the data show that 64% of patients are willing to trade personal information to get free, relevant content. Not only should we engage around this opportunity, this indicates that marketers can achieve access to more customer data in order to personalize information to each patient’s needs. And digital expands opportunities to track outcomes and tailor content to the individual.

Consumers want more tools to manage their healthcare. If we’re really moving into an age where “an app a day can keep the doctor away,” then we must address this need to make valuable tools available to patients.

Read the full Accenture report here.


Via Clinique PASTEUR, dbtmobile
more...
No comment yet.