Réseaux sociaux, ...
Follow
Find
244 views | +0 today
Réseaux sociaux, SEO and SMO
Que savoir du SEo et du SMO
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

[#Infographie] Influence des reseaux sociaux su...

[#Infographie] Influence des reseaux sociaux su... | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
infographie montrant l'influence des réseaux sociaux sur le webmarketing et spécialement sur le SEO, la notoriété de marque, la relation client et le trafic
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Tests SEO : Les liens sur les images - Yooda.com

Tests SEO : Les liens sur les images - Yooda.com | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Tests SEO : Les liens sur les images
Yooda.com
Voici une série de tests SEO sur les liens sur les images qui devrait intéresser les e-commerçants pour l'optimisation de leur linking interne.
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from SEO et visibilité web
Scoop.it!

Quel rythme d’acquisition pour mes backlinks ? > Blog AxeNet

Quel rythme d’acquisition pour mes backlinks ? > Blog AxeNet | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Dois-je obtenir 10 liens par mois ou 50 pour améliorer mon positionnement ? Et si on raisonnait autrement ?

Via AxeNet
more...
Mohammed ALAMI's curator insight, January 19, 2014 11:20 AM

La vélocité est une règle mais encore plus une vélocité naturelle c'est à dire avec des hauts et des bas : c'est intangible tout comme le décriptage de l'algorythme de Google.

Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Développement sites Web originaux
Scoop.it!

Les 5 problèmes du Responsive Web Design

Les 5 problèmes du Responsive Web Design | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Face à l’explosion de la diversité des supports mobiles et de leur utilisation, le Responsive Web Design apparaît aujourd’hui comme l’une des grandes modes du web. Le Responsive Web Design (

Via André Gentit ✔
more...
André Gentit ✔'s curator insight, January 3, 2014 5:06 PM

5 problèmes identifiés mais le reponsive design reste tout de même une super alternative pour être présent sur les différents terminaux 

Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from High Tech, SEO and Social Media
Scoop.it!

La curation ? Marc Rougier de Scoop.it l’explique en vidéo

La curation ? Marc Rougier de Scoop.it l’explique en vidéo | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Dans cette interview vidéo, Marc Rougier, fondateur de Scoop.it, nous explique ce qu’est la curation, à quoi ça sert et comment s’en servir pour développer sa notoriété sur le web…

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

3 raisons d’écrire des brèves sur un blog

3 raisons d’écrire des brèves sur un blog | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

La brève est un type d’article de blog que nous ne pratiquons pas sur le blog de Pullseo. Comme nous sommes parfois « consultants », nous allons vous prodiguer un bon conseil : « Faites ce que nous disons mais pas ce que nous faisons ». Donc aujourd’hui, découvrez pourquoi vous devez écrire des brèves sur votre blog.

 

1. Facile à écrire

 

Écrire une brève sur un blog est relativement simple. En effet, reprendre un sujet d’actualité dans son domaine ne nécessite qu’une expertise réduite du sujet. Une brève est donc facile à rédiger pour toutes personnes s’intéressant un minimum au sujet.

 

2. Peu chronophage

 

Comme une brève est une actualité sur un format court et qu’elle ne nécessite que peu d’expertise, il est évident que ce type de billet prend moins de temps à écrire qu’un article de fond. De plus, les recherches sont limitées. Vous avez donc tout à y gagner.

 

3. Générer du trafic trends

 

Le troisième intérêt, et qui n’est pas des moindre, réside dans le fait de pouvoir se positionner sur une requête tendances (« hot trends« ) et ainsi de générer du trafic très rapidement, parfois même un très gros volume de trafic.

 

Alors pourquoi pas sur le blog de Pullseo ?

 

Comme nous le disions en introduction, vous ne trouverez quasiment aucune brève sur notre blog. En effet, nous avons pris le parti, pour le moment, de rédiger uniquement, ou presque, des billets de fond. Nous préférons donc continuer sur cette lancée qui nous a permis de multiplier par 10 le trafic en 3 ans.

 

Nous restons donc cohérent avec notre ligne éditoriale et, de ce fait, nous limiterons aussi la déception de notre lectorat qui s’attendrait à lire des actualités et qui n’aurait le droit qu’à des brèves.

 

Enfin, nous pensons qu’il n’y a d‘intérêt de publier une brève que si vous êtes le premier ou que votre site a acquis sa réputation en parti grâce aux brèves.

 

Vous l’aurez compris, publier des brèves est tout aussi chronophage que de publier des billets de fond, surtout si vous voulez être exhaustif et avoir la primeur…

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

12 Erreurs #SEO et un peu plus :) - Miss SEO Girl

12 Erreurs #SEO et un peu plus :) - Miss SEO Girl | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Vous le savez aussi bien que moi, il n’y a pas beaucoup de changements dans le domaine du SEO. C’est plutôt calme en ce moment. Et quand Google nous laisse tranquilles, il faut profiter de sa gentillesse, et consacrer son temps à des choses qu’on ne fait pas forcement quand on entend que Google vient de sortir ses griffes avec sa dernière mise à jour PANDA par exemple.

 

Bref, du temps libre, qu’il serait profitable d’utiliser efficacement. Du temps libre, pour se poser, réfléchir, essayer de structurer son savoir et mettre ses idées et ses connaissances sur papier pour laisser une trace. C’est ce que j’ai fait ce weekend. Je me suis donné un sujet, et j’ai essayé de faire un brainstorming en solo (eh oui, je suis la seule à la maison qui parle SEO), sur les erreurs les plus courantes dans le référencement. Erreurs que j’ai pu faire, voir, entendre, lire dans les livres, …


Un article qui n’a rien d’extraordinaire, le sujet a déjà été traité sur d’autres sites, mais qui je pense, mérite d’exister également sur mon petit blog à moi . Un retour aux bases, un décryptage des fausses idées, des croyances, une mise en garde sur des choses qu’on fait et qui ne sont peut-être pas bénéfiques pour notre référencement.

 

PS 1 : Sur ma liste en vrac, il y avait beaucoup plus d’idées, mais j’ai dû faire un tri, sinon je n’aurais pas fini avant 2014 ! Alors, je vous invite à compléter ma liste avec vos idées dans les commentaires !

PS 2 : Je souhaite attirer votre attention sur deux choses : les erreurs ne sont pas en ordre d’importance, mais dans l’ordre que je les ai imaginés et .. Toutes les erreurs ne peuvent pas être résolues, tout dépend du domaine d’activité.

 

Sur le plan technique…

 

Mes fidèles le savent, je ne suis pas très bonne en technique, j’ai plus un profil marketing…

Heureusement que j’ai mon collègue développeur qui met en place mes recommandations.

Néanmoins, je sais identifier les problèmes, et j’ai des solutions pour les résoudre.

 

Quelques erreurs techniques

 

Voici ma petite liste, de problèmes techniques qui doivent être éliminés, améliorés !

 

-> La balise meta content-type doit être présente juste après l’ouverture de la balise <head> afin qu’elle soit correctement interprétée par les moteurs de recherche (dans l’idéal)

-> Le site doit disposer d’un sitemap et l’adresse du sitemap doit être présente dans le robots.txt pour toucher tous les moteurs

-> Il est préférable d’avoir une page 404 personnalisée

-> Il est conseillé d’avoir un fil d’Ariane

-> Il est conseillé d’utiliser les microformats (schema.org notamment)

-> Les fichiers CSS et JavaScript doivent être compressés (« minifiés »)

-> Optimisez le temps de chargement de vos pages

-> Attention à ne pas avoir une page d’accueil avec une double porte d’entrée ! Attention au  NDD avec et sans www ! Pensez à la redirection 301…

-> Attention à la structure des URL (pas de caractères spéciaux, pas d’ID de sessions…)

-> Ordonner et nettoyer le « head » en HTML, organiser les balises et supprimer les balises peu utiles voire totalement inutiles…

 

Sur le plan contenu…

 

Erreur N°1 : les mots clefs trop génériques

 

Une erreur, c’est de vouloir se positionner sur des mots clefs trop génériques ou trop concurrentiels. Les mots clefs trop génériques, sont rarement à la base d’une conversion, et les mots clefs trop concurrentiels demandent beaucoup de temps et d’investissements financiers.

Il faut travailler la longue traine, et essayer de diversifier ses mots et expressions clefs. Plus c’est ciblé, plus c’est facile pour le SEO et plus vous donner des chances à la conversion.

 

Erreur N°2 : les meta balises absentes ou dupliquées

 

Pour un bon SEO, il faut également soigner ses balises meta. Il s’agit surtout de la balise title mais également de la balise description. Matt Cutts disait récemment, mieux vaut ne pas remplir sa balise description, que d’utiliser la même sur toutes les pages. Si Google ne trouve pas de balise, il va prendre un aperçu de votre texte.

Il est préférable donc de garder la main sur ses metabalises, les soigner, les travailler, pour qu’elles atteignent vos objectifs, et inciter bien sûr au clic. Donc, chaque balise est unique sur chacune de vos pages !

 

Erreur N°3 : le  contenu dupliqué

 

Sur ce sujet, je ne vais insister longuement, car on en parle pas mal du contenu dupliqué et de son impact sur le SEO. Surtout depuis la mise à jour PANDA.

 

Seulement, quelques idées qui me viennent à l’esprit, idées tirées surement de ma propre petite expérience…

 

-> Si vous avez des PDF comprenant le contenu de vos pages web, et que ces PDF sont indexables par les moteurs de recherche, alors oui, même ça c’est du contenu dupliqué.

-> Le même contenu dans les balises meta, ça aussi c’est du contenu dupliqué

-> Le même titre de page sur plusieurs pages, c’est aussi du contenu dupliqué

-> Reprendre le contenu sur une plaquette commerciale qui ne vous appartient pas, ça aussi c’est du contenu dupliqué, car si vous n’êtes pas l’auteur du contenu, il y a de grands risques que d’autres reprennent le même contenu que vous …

-> Traduire d’une langue à l’autre, ça aussi c’est du contenu dupliqué…

-> Avoir deux portes d’entrée, donc NDD sans redirection : avec et sans www

 

Bref, en utilisant du contenu dont vous n’êtes pas l’auteur, ne vous apportera rien, ni en termes de visibilité, car les internautes auront probablement vu le contenu original, ni en termes de SEO, Google privilégie la source (quand il peut l’identifier), et peut même déclasser la deuxième page ayant le même contenu. Prenez-vous la tête et rédigez un contenu unique pour chacune de vos pages, de vos articles… vos lecteurs et les moteurs de recherche vous remercieront.

 

Erreur N°4 : le contenu de mauvaise qualité

 

Même si cet aspect est un peu subjectif, car comme je le disais en intro, tout le monde n’a pas les mêmes besoins, les mêmes gouts, les mêmes attentes… Il y a quand même quelques signes qui ne trompent pas pour pouvoir penser que le contenu est de mauvaise qualité :

-> Les fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation

-> Un contenu peu ou pas du tout structuré (pensez balisage sémantique h1-h6)

-> Un contenu sur un site ayant trop de publicité

-> Un contenu vraiment trop court

-> Un contenu peu vivant, peu attractif (pas d’images par exemple)

-> Un contenu peu partagé, peu commenté…Un contenu avec un sujet trop « connu », trop « exploité »

 

Nota bene : préférez toujours la qualité du contenu à la quantité.

 

Erreur N°5 : Le contenu peu mis à jour

 

Un site où le contenu est régulièrement mis à jour est plus apprécié par les moteurs de recherche. Si vous ne mettez pas de nouveaux articles, si votre site ne change jamais, vous avez de fortes chances de passer à l’oubliette. Bien évidemment, il y a encore des sites statiques, qui ne sont pas alimentés et qui se retrouvent dans les Serps, mais sachez que le positionnement de ces derniers est limité à uniquement quelques expressions.

 

Erreur N°6 : Le  manque de diversité et créativité

 

L’internet c’est l’endroit où la diversité règne. Il y a du tout et pour tous les goûts. La prévisibilité sur internet tue le trafic. Si c’est du déjà vu, alors, bye bye le trafic. Ce que je veux dire, ce n’est pas d’inventer la roue, qui est d’ailleurs fait impossible, mais de vous diversifier.

 

Cette erreur peut s’appliquer aussi bien aux contenus d’un blog (les mêmes sujets et le même style d’écriture pour la majorité des articles), ou encore pour une Xème boutique de vente en ligne, proposant les mêmes produits, avec les mêmes descriptions, aux mêmes prix que multiples d’autres concurrents sur la toile. Apportez une touche d’originalité, un point de vue diffèrent, un produit nouveau, de nouveaux arguments…

Il faut vous diversifier pour surprendre. C’est que les internautes attendent.

 

Erreur N°7 : Le Keyword Stuffing

 

Avant, plus on utilisait un mot clé, plus on avait des chances de remonter dans les pages des résultats. Mais ça, c’était avant ! (Non, je ne fais pas de pub) Maintenant, Google nous demande d’être naturel dans notre rédaction, ne pas trop penser au référencement.

 

Sur optimiser un contenu, n’aura que de mauvaises incidences sur notre classement dans les SERPs. De plus la lecture pour les internautes ne serait pas agréable. Rédigez donc pour vos lecteurs, et ensuite pensez un tout petit peu à l’optimisation de l’article ! Retenez, trop de mots clefs tuent le mot clef…

 

Pour savoir comment choisir les mots clefs (http://bit.ly/17TOInX), et où les positionner (http://bit.ly/1dvv8AX) pour être efficaces en matière de SEO, vous pouvez lire mes deux articles.

 

Erreur N°8 : Ne pas soigner les autres éléments de la page

 

Sur une page web, il y a évidemment du contenu. Mais pas uniquement ! Que faites-vous des images, des vidéos, des illustrations, des PDF, des liens ? Soignez chacun de ses éléments avec un titre, un descriptif, une taille adaptée et un poids optimal.

 

Erreur N°9 : Trop de publicités

 

Alors là, j’en ai marre des sites qui t’obligent à regarder des pubs avant d’accéder à l’info, des sites où tu as de la publicité partout, ou encore les sites qui t’ouvrent des pop-up de pub…  ils m’énervent.

 

Soyez sympa avec vos lecteurs, ne leur infligez pas trop de publicité. En plus s’il y a trop de pub au-dessus la ligne de flottaison, Google peut même vous sanctionner si vous en abusez (parait-il)

 

Erreur N°10 : Le manque de fiabilité

 

Pour pouvoir constituer une communauté autour de son site ou son blog, créer un groupe de lecteurs fidèles, il faut que ces derniers aient confiance en vous et en vos articles.

 

Pour pouvoir vous placer comme expert dans un domaine ou un autre, il faut maîtriser son sujet, travailler avec des objectifs à long terme, citer ses sources, ne pas décevoir ! Et pour ne pas décevoir, on ne triche pas, on ne ment pas, on n’invente pas… Un facteur clé de succès est d’être passionné, de rester humble et sincère. Tout le monde a le droit à l’erreur, mais…. Vous n’êtes pas sûr de ce que vous dites ? Dites-le à vos lecteurs et demandez leurs avis ! Soyez en toute transparence !

 

Le risque le plus grand est de parler de tout sans être un expert de rien, de donner de fausses informations, est que vous soyez décrédibilisé.

 

Mon propre exemple, j’espère connaître à peu près bien le référencement naturel, mais je ne ferais jamais un article sur le HTML et le CSS, sans me documenter avant et en vous disant que c’est parfait ! J’apprends ces notions, donc je ne peux vous dire uniquement ce que j’ai appris, même à petit niveau… On va grimper les échelons ensemble, et on va devenir tous des experts Oui, oui, je vis dans le monde des bisounours

 

Sur le plan Social et Popularité …

 

Erreur N°11 : Créer des comptes sur les réseaux sociaux et les laisser à l’abandon

 

Depuis quelque temps déjà, les réseaux sociaux font partie intégrante d’une stratégie de visibilité web. Mais à quoi bon un compte sur un réseau social s’il ne vit pas ? S’il n’y a rien dessus ? Si personne ne vous suit ?

 

Les réseaux sociaux sont importants, car ils transmettent des signaux aux moteurs de recherche. Mais pour que cela soit efficace, il faut vous en occuper… créer une vraie communauté, discuter, partager, informer..

 

Bref … ne laissez pas vos comptes à l’abandon, cela pourrait créer l’effet inverse à celui désiré, et donner une mauvaise image du personnage ou de l’entreprise.

 

Erreur N°12: Pas/peu ou mauvais backlinks

 

Même si je ne suis pas une adepte du netlinking, il faut reconnaître que c’est vraiment important d’avoir des liens ! Mais pas n’importe quoi comme lien, des liens de qualité, en provenance de sources de confiance.

Des liens nofollow, dofollow, mais naturels et non pas achetés.  Attention également à vos ancres de liens, qui doivent être diversifiées et surtout pas d’inscription massive ! sinon… pinpin le pingouin 

 

A retenir

 

Google veut la même chose que vous ! Je l’ai déjà dit dans l’article de la semaine dernière : Quelques astuces pour garder une longueur d’avance sur Google Update !

 

Offrez aux internautes une parfaite expérience utilisateur ! Google pense à ses utilisateurs, pensez-vous aussi à vos utilisateurs, et tout le monde sera gagnant !

 

 

Gardez à l’esprit :

UNIQUE – ORIGINAL – MIS A JOUR – ACCESSIBLE – EFFICACE – PLAISANT – NATUREL – BON POUR L’UTILISATEUR

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Google Hummingbird (colibri), nouvel algo du moteur de recherche

Google Hummingbird (colibri), nouvel algo du moteur de recherche | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Informations sur Hummingbird (= colibri), le nouvel algo du moteur de recherche Google, révélé à la conférence de presse organisée pour les 15 ans de Google.
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

SEO une espèce en voie de disparition

SEO une espèce en voie de disparition | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Vu que les résultats de Google contiennent de plus en plus de publicités, ne se baser que sur le SEO pour atteindre l’audience que l’on cible devient drastiquement futile, voire inutile.


Le SEO (Search Engine Optimisation ou l’Optimisation pour les Moteurs de Recherche pour les néophytes) a toujours été un concept bancal,de par sa compréhension. Le plus grand problème, et c’est comme ça que le SEO a été interprété a départ, c’est que pour la majorité c’est la création de contenus plus destiné aux robots des moteurs de recherche, et les mystérieux algorithmes de classement des résultats de Google, que pour, les internautes. Cependant, on ne pourra nier le fait que ça a permit aux webdesigners/webdeveloppers de suivre les bonne démarches dans la création d’un site site propre avec des contenus intelligibles, des titres adaptés, de bonnes balises « alt » pour les images, aucun lien bréisé, et tout ce qu’il faut pour faire un site de qualité.

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Introduction au CSS …

Introduction au CSS … | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Il y a une semaine, je vous ai promis un petit article d’introduction au CSS. Eh bien, le voilà ! Après l’article d’initiation au HTML par Mathieu, voici cet article, ayant l’objectif de vous familiariser avec les sélecteurs CSS : qui sont à la base de ce langage.

Un article censé introduire le sujet et ouvrir la porte à d’autres articles CSS plus complexes … Pour ce premier article, vu que je suis comme vous, novice dans le domaine, j’ai demandé à Mathieu de faire une relecture et d’apporter quelques modifications… Alors, merci à Mathieu pour son coup de pouce, et bonne lecture à toutes et tous !

 

Qu’est-ce que c’est le CSS ?


Le CSS (Cascading Style Sheets : feuilles de style en cascade) est un langage informatique qui sert à décrire la présentation des documents HTML et XML, d’après WIKIPEDIA.

Le CSS sert donc à mettre en forme les pages HTML (polices et tailles de caractères, couleurs ou encore alignement du texte). Le CSS vous offre une grande liberté pour styliser vos contenus, il serait dommage de s’en priver.

Ps: cette photo je l’ai prise pendant un voyage à l’Ile Maurice, je la trouve très belle cette cascade, pas vous?

 

Les sélecteurs

 

Avant de créer à proprement parler une feuille de style pour une page web, nous devons comprendre une notion propre au langage CSS : les sélecteurs.

Les sélecteurs permettent de « sélectionner » la partie du contenu qui va être mise en forme. Avant de styliser une section de contenu dans une page, il faut savoir identifier ce contenu.

 

Notez qu’il y a principalement 3 type de sélecteurs : des sélecteurs de balises (ou « tag » an anglais), des sélecteurs de « class » et d’autres pour les « id ». Il existe des différences entre ces trois notions sur lesquelles je vais revenir.

Rapidement, voici à quoi cela ressemble :

+> nom-balise pour styliser un bloc existant en HTML (conçu avec une balise classique).ex : je veux donner un style à tous les liens (<a> en HTML), j’écris simplement a en CSS..nom-de-la-classe pour styliser un bloc HTML qui porte l’attribut class= »nom-de-la-classe ».

+> Une classe (ou « class ») correspond à un élément répété plusieurs fois dans une même page web.ex : j’ai une liste de questions sous le forme <p>…</p> en HTML et je veux lui donner un style spécifique, j’écris .question en CSS pour viser précisément les balises qui contiennent cette classe.

+> #id-du-bloc correspond à une balise dont l’attribut est id= »id-du-bloc ». Contrairement aux classes, l’id est un identifiant unique, il n’a pas le droit d’être répété plusieurs fois dans une page.ex : j’ai une seule entête par page web de la forme <div id= »entete »>…</div> en HTML, j’écris #entete en CSS pour lui donner un style particulier.

 

Le nom que vous attribuez aux ID et CLASS est entièrement libre mais ne doit pas contenir d’accents, de caractères spéciaux ni d’espaces.

 

Sélecteurs de balise

 

Toute balise HTML peut être un sélecteur. Les balises les plus couramment utilisées pour définir une section à styliser sont les balises <div> et <span>, mais d’autres peuvent également être utilisées, telles que <form>, <p>, <hn>, <li>…

 

Un exemple concret de syntaxe avec une balise <div> :

 

<div id=”haut”>Chaussures à talon haut<div>

Si nous voulions utiliser le CSS pour mettre en forme le bloc « Chaussures à talon hauts », voici à quoi doit ressembler votre style CSS :

#haut { text-align:left; color:pink; font-style :italic}
Ici, #haut est un exemple de sélecteur CSS.

 

Sachez également qu’il aurait été possible d’écrire div#haut dans notre cas, cela signifierait en langage CSS « l’id haut intégré dans un <div> », cela serait donc juste également, donc ne soyez pas perdu si vous voyez des écritures différentes, elles ont parfois le même impact.

 

Sélecteurs de classe

 

Les sélecteurs de classe peuvent être utilisés dans tout contexte HTML et permettent d’appuyer sur des éléments répétés dans une même page web, comme je l’ai déjà évoqué. Ajouter une classe est très simple, il suffit d’intégrer la syntaxe dans les balises HTML pour qu’une nouvelle classe de style soit créée. Ensuite, vous devez la récupérer dans les feuilles de style CSS avec la syntaxe .nom-de-la-classe pour indiquer la mise en forme.

 

Voici un exemple plus concret. Admettons que nous ayons un site avec des titres (<h2> en HTML par exemple) rouge et d’autres bleu. Si nous utilisons les sélecteurs de balises, nous précisons que les H2 auront une couleur spécifique, mais malheureusement, elle sera appliquée à l’ensemble des H2 de la page. Dans notre cas, il va falloir distinguer les divers H2 en bleu et ceux en rouge. L’idéal est de créer des classes différentes pour les deux :

<div class=”bleu”>
<h2>Chaussures à talon haut</h2>
<div>

<div class=”rouge”>
<h2>Chaussures sans talon</h2>
</div>

 

En CSS, on peut donc distinguer les H2 en bleu et ceux en rouge grâce aux classes spécifiques.

.bleu { color:blue; }
.rouge { color:red; }

C’est aussi simple que ça. Sachez toutefois qu’il est possible d’ajouter plusieurs classes dans un même attribut « class » en HTML en les séparant par des espaces. Par exemple, écrire permet d’utiliser trois classes différentes qui se cumulent, c’est parfois pratique…

 

Sélecteurs ID

 

L’ID fonctionne globalement comme les classes, si ce n’est que l’attribut HTML s’appelle « id » et que ce dernier n’a le droit d’être utilisé qu’une fois dans la page.

Pour reprendre l’exemple précédent, on a utilisé des classes « bleu » et « rouge » parce que nous risquons d’avoir plusieurs titres colorés par page. En revanche, si nous n’avions qu’un titre en bleu et un seul titre en rouge, nous aurions pu remplacer nos classes par des ID, cela aurait fonctionné aussi bien. Voici ce que ça aurait donné en HTML :

<div id=”bleu”>
<h2>Chaussures à talon haut</h2>
<div>

<div id=”rouge”>
<h2>Chaussures sans talon</h2>
</div>

Et en CSS :

#bleu { color:blue; }
#rouge { color:red; }

 

En général, les ID sont utilisés pour des éléments vraiment uniques comme l’entête, le pied de page, la colonne latérale (…) et moins pour des points de détails, la classe présentant moins de risques d’erreurs. C’est pour cette raison que nous ne trouvons quasiment que des classes dans les principaux CMS du marché, les ID ne sont utilisés que pour des cas précis.

 

Contrairement aux classes, il n’est pas possible de mettre plusieurs ID séparés par des espaces dans un attribut « id » en HTML, tout simplement car cela lui enlèverait son caractère unique, cela n’aurait donc plus aucun sens…

Sélecteurs de lien (ou pseudo-classes CSS)

Les liens possèdent trois états basiques : non visités, visités et actifs (en train d’être cliqués). Un état additionnel (survol) survient lorsque la souris est placée sur le lien, mais sans avoir cliqué.

 

Nous pouvons appliquer des styles aux liens en fonction de leur état :

a:link { color: blue; }
a:visited { color: gray; }
a:hover { color: red; }
a:active { color: orange; }

Dans cet exemple, nous avons coloré les liens non visités en bleu (équivalent de « a » tout seul), les liens visités en gris, les liens survolés en orange et les liens actifs en rouge (pendant que nous cliquons sur le lien).

Il existe d’autres types de sélecteurs que ceux pour les liens !

 

Propriétés & valeurs

 

Les propriétés sont les caractéristiques réelles stylisées dans vos pages web.

La propriété « color » (pour la couleur du texte) est probablement la propriété la plus utilisée en CSS avec « background » (pour les fonds d’écran ou couleur de fond), suivi de la famille de police « font-family » et de la taille de police « font-size ».

Exemple pour le CSS du titre H1 :

h1 { color:pink; font-family:verdana; font-size:24px ; }

Comme vous le constatez, la syntaxe de base est:

sélecteur { propriété : valeur; }

 

Lorsque des combinaisons de multiples propriétés et valeurs sont utilisées, des points-virgules les séparent. C’est toujours le cas en développement web (enfin, en général), les points-virgules marquent les fins d’instructions, on retrouve donc cette logique en CSS.

 

Il existe des centaines de propriétés !

 

Pour aller plus loin :

http://www.siteduzero.com/informatique/css/tutoriels

http://www.siteduzero.com/informatique/tutoriels/apprenez-a-creer-votre-site-web-avec-html5-et-css3/mettre-en-place-le-css

http://css.mammouthland.net/premiers-pas-en-css.php

 

Vérifiez vos feuilles de style CSS et vos documents HTML stylés avec CSS:

http://jigsaw.w3.org/css-validator/

more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Mon Community Management
Scoop.it!

Influence du "like" : sommes-nous tous des "moutons du clic" ?

Influence du "like" : sommes-nous tous des "moutons du clic" ? | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Une étude publiée par la revue scientifique Science étudie l'influence du "like" sur Facebook ou d'autres réseaux sociaux.

Via Cecile Verdier
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Types de backlink « WANTED » par Google

Types de backlink « WANTED » par Google | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Dernière nouvelle à GoogleLand: Google à mis à jour les exemples de pages qui contiennent des backlinks que Google considèrent comme spam. Les nouveaux venus dans cette liste des « WANTED » par le bestiaire de Google sont:

le guest blogging avec des liens optimisés (on le répète assez souvent, Google n’aime ce qui est optimisé. C’est pour cela qu’il optimise son moteur de recherche)les publireportages avec des liens payants (publireportages avec des liens payants.. faudrait que je vois à quoi ça ressemble ce truc)les communiqués de presse avec des liens optimisés (on le répète assez souvent, Google n’aime pas… et patati et patata)


Moi ce que je vous propose, c’est une liste des autres fugitifs dont Jean Claude Panda et Chuck Pingouin recherchent toujours. Accrochez votre ceinture, préparez vos yeux, et soyez prêts à appeler le SAMU au cas où.

1.Les liens payants

Acheter ou vendre des liens (acheter des liens c’est mal, acheter Adwords c’est bien) pour modifier son PageRank peut être extrêmement, mais alors là EXTRÊMEMENT destructeur pour le classement de votre site dans les SERPs. Sont inclus dans ces fameux liens payants tout type de mise en place de lien rémunéré (que ce soit des sous ou des services/produits).

Dark Jedi: Fuir l’argent tu dois, quand regardé tu seras.

2.Echanges de liens abusifs

On le sait tous: Trop c’est trop, et trop c’est mauvais.

La base du net c’est les liens. Sans liens, il n’y a pas de toile. Cependant, aux yeux de Google, ces liens doivent êtres naturels. Cela signifie que si vous parlez de cochon sur votre site (je dis bien cochon, pas site cochon), vous pouvez faire des liens vers des boucheries, des fermes, mais surement pas vers des bottes, même si le fermier porte des bottes.

3.Campagne massif d’articles marketing ou de guest blogging

Il n’y a rien de mal dans le fait de publier des articles, tant que ce n’est pas massif. Aimeriez-vous recevoir des centaines de mail par jour? Et bien Google aussi n’aime pas le concept.

Dark Jedi: Publier tu feras pour contribuer réellement.

4.Création automatique de backlinks

Qui n’a pas entendu parler de ces outils créateurs automatique de backlinks? Toi? Et bien ce sont des outils qui vous promettent des centaines (voire des milliers) de backlinks, le tout pour un moindre effort. Et ces outils ne mentent pas. En quelques minutes vous aurez droit à toute une armada de liens (vous pouvez même défier l’armada espagnol de Christophe Colomb avec), mais comme tout se paye, et vous allez le payer, Google se chargera de faire donner l’addition, qui saura plus que salée.

5.Textes publicitaires

Si vous avez des publicités sous forme de textes sur un autre site, assurez-vous qu’ils soient en « nofollow », si vous ne voulez pas que Google les considère comme une manipulation (faut dire qu’ils sont un peu maniaques chez Google)

6.Annuaires pourris

Vous avez fait des soumissions dans des centaines d’annuaires qui ne vous renvoient aucune visite? Pas de problème. Ces liens ne vous apporteront rien au niveau de votre classement dans Google.

Dark Jedi: Vous recevez des visites à partir d’un annuaire? C’est bien. Ignorez les autres.

7.Liens footer ou en blogroll

Ah ces bons vieux liens en footer et en blogroll. S’il fut un temps où ce type de liens marchait vraiment, de nos jours ces liens livrent l’apocalypse à la porte de votre site.

Dark Jedi: Ces liens, fuyez comme la peste!

8.Liens dans des widgets distribués sur plusieurs sites

Certains développeurs proposent des widgets gratuits contenant des liens gratuits vers d’autres sites.

Exemple: Nombre de visites: 125 – audit seo

Si des développeurs vous proposent ce type de lien, assurez vous qu’ils soient mis en « nofollow », encore mieux, n’acceptez pas du tout

9.Lien optimisé dans commentaire ou signature de forums

Qui n’a jamais reçu ce type de commentaire sur son site:

Afin d’attirer les visiteurs et se trouver dans les premières pages des moteurs de recherche. En fonction de votre choix, xxxxxx.com un service de référencement naturel ou payant selon votre attente.
achat lien - referencement

Ce type de commentaire démontre bien que le commentaire ne peut être que spam ou envoyé automatiquement à partir de logiciels. Jamais, au grand jamais, vous ne devez utiliser cette méthode pour promouvoir votre site.

Pour résumer, sachez que déteste les liens payés et les liens massifs. Ce que je vous conseille c’est de parler avec des spécialistes pour discuter d’une stratégie efficace pour votre présence sur le web. Sinon, je peux vous conseiller une agence, ou vous pouvez également faire une demande ici.

Et vous quels sont les types de liens qui selon vous peuvent causer une chute dans les abysses des SERPs?

 

Article tiré de : SEOprofiler

more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Mon Community Management
Scoop.it!

Médias sociaux : Comment se mettre à dos des internautes avec un ...

Médias sociaux : Comment se mettre à dos des internautes avec un ... | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Médias sociaux : Comment se mettre à dos des internautes avec un concours ? Le cas Gandi. Connaissez-vous Gandi ? Très probablement pas. Rien à voir avec le célébrissime maître spirituel et libérateur de l'Inde.

Via Cecile Verdier
more...
Cecile Verdier's curator insight, August 6, 2013 1:52 AM

Faire un concours sur le web est une bonne idée mais attention à la façon de le faire car cela peut vite se retourner contre l'organisateur

Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Mon Community Management
Scoop.it!

Google Penguin 3.0 : les premiers constats

Google Penguin 3.0 : les premiers constats | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
La nouvelle version du filtre Penguin, très attendue, a été diversement ressentie. Une étude française fait remonter les premières tendances, encore assez brutes.

Via Cecile Verdier
RAKOTOMANGA Anja's insight:

Pas d'impact chez moi pour l'instant. Évolution à suivre de près

more...
Cecile Verdier's curator insight, October 21, 2014 3:34 AM

Avez-vous remarqué le passage à Google Penguin 3.0 ?

Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Guide rapide pour MailChimp

Guide rapide pour MailChimp | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
MailChimp ça vous dit quelque chose? Non? Je vous propose ainsi mon article ici pour savoir ce que c'est. En gros c'est une plateforme vous permettant de gérer une campagne de newsletter.
Si vous n
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

« Référencement local » : Signification, questions et réponses [1] - Ya-graphic.com (Blog)

« Référencement local » : Signification, questions et réponses [1] - Ya-graphic.com (Blog) | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
« Référencement local » : Signification, questions et réponses [1]
Ya-graphic.com (Blog)
Des experts SEO d'outre-Atlantique pensent que le référencement local est devenu beaucoup plus complexe aujourd'hui.
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Référencement internet
Scoop.it!

Les Tops 2013 des métiers de l'informatique, et leurs salaires

Les Tops 2013 des métiers de l'informatique, et leurs salaires | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Quels sont les métiers IT qui ont vu la demande le plus augmenter ? Quid de leur rémunération ? Après les Flops de 2013, le cabinet Clémentine fait le point sur les Tops.

Via Ariane Bourgeois, Arobasenet
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Mon Community Management
Scoop.it!

Infographie : Seul un quart des entreprises disposent d’une page Google+

Infographie : Seul un quart des entreprises disposent d’une page Google+ | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Qui dit nouvelle enquête, dit nouvelle infographie.
Cette fois-ci, l'enquête concerne l'usage des médias sociaux sur le lieu de travail.

Via pascal leclerc, Cecile Verdier
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from Création de sites, référencement, ...
Scoop.it!

Conseils SEO Référencement : Audit de référencement d'un site

Conseils SEO Référencement : Audit de référencement d'un site | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Technique, contenu et popularité constituent les 3 parties essentielles d'un audit de référencement (Conseils SEO Référencement : Audit de référencement d'un site http://t.co/pEcpRECeK9)...

Via Jérôme G
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Comment survivre sans pagerank de Google ? > Blog AxeNet

Comment survivre sans pagerank de Google ? > Blog AxeNet | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Quels indicateurs peut-on utiliser pour son SEO ? Parce que le Pagerank que Google affiche n'est plus mis à jour ni très parlant. (Comment survivre sans pagerank de Google ?
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Woorank engage la star du SEO: Aleyda Solis

Woorank engage la star du SEO: Aleyda Solis | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
L`entreprise bruxelloise, à l`origine de la plateforme spécialisée dans le référencement SEO et la veille sociale, vient de recruter Aleyda Solis: un profil éminemment réputé au niveau international pour ses compétences pointues en SEO et Web...
more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

La France a-t-elle perdu la bataille du SEO ?

La France a-t-elle perdu la bataille du SEO ? | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Les modèles économiques des acteurs du web sont-ils devenus otages de Google et consorts ? Les dernières évolutions dans l’algorithme du géant de la recherche en ligne tendent à renforcer sa position extrêmement dominante.
more...
No comment yet.
Rescooped by RAKOTOMANGA Anja from High Tech, SEO and Social Media
Scoop.it!

Avoir une bonne réputation sur le web

Avoir une bonne réputation sur le web | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Se faire connaître sur le web n'est pas chose facile et peut prendre du temps (d'ailleurs tout sur le web prend du temps comme le netlinking ou toute autre campagne). Mais pourquoi se faire une visibilité sur le web ? La prolifération des réseaux sociaux a entraîné une augmentation de la notion de e-réputation car on peut actuellement découvrir une personne grâce aux in formations qui y sont affichées, et c'est même devenue une habitude de "checker" sur internet tel ou tel personne afin de voir son identité. Cette recherche sur le web d'une personne est plus pratiqué chez les recruteurs dans les métiers du web qui avouent effectuer une recherche sur l'identité des postulants avant de prendre un décision. Y a pas photo: l'e-réputation est bien une notion importante à prendre en compte en ces temps de tout-numérique.

Définition de l'e-réputation

Alors c'est quoi l'e-réputation? Et bien, l'e-réputation c'est la manière dont on est vu sur le web. En clair, c'est la façon dont les internautes vous perçoit, que vous soyez une personne morale ou physique. Cette identité numérique est importante du fait que les gens se baseront dessus pour avoir une première estimation de qui vous êtes. Cette identité est essentiellement constitué des informations que vous divulguez sur les réseaux sociaux, et sur le web en général (forums, blogs, etc.).
Alors que faire pour avoir une bonne e-réputation? Voici deux conseils que je vous donne volontiers et cela gratuitement (merci qui?)

Présence sur les réseaux sociaux

Comme ce qui a été dit dans la définition, l'e-réputation est principalement basé sur les réseaux sociaux. Il vous faudra donc une présence. Cependant, votre présence ne devra pas juste être une présence pour être présent. Dans les bancs de l'école, ceux qui avaient eu cette attitude ont bien eu une réputation, mais pas la meilleure.
A votre présence devra donc s'ajouter une activité, une activité qui se traduit par une interaction avec les autres membres. D'ailleurs, la base des réseaux sociaux est l'interaction, le partage, le conseil, bref tout ce qui est interaction quoi. Ce sont donc des plateformes de choix pour se faire un nom dans votre domaine de prédilection.
Attention toutefois à ce que vous publiez sur ces réseaux sociaux car ces publications sont par défaut "publiques" c'est-à-dire visible par tous. Évitez donc d'insultez votre actuel/ancien boss si vous êtes travailleur, ou évitez les publications à contenu privée pour boss et patrons.

Présence sur les blogs

Dis moi chez qui tu écris, et je dirais comment tu es perçu.

Plusieurs blogs proposent de devenir contributeur. C'est excellent moyen pour débuter car vous n'aurez plus besoin de vous créer une audience qui est déjà présente. De plus c'est du gagnant-gagnant car si vous vous faîtes de la visibilité, le blog, lui, se fera du contenu à présenter à ses lecteurs.
Sinon, si vous ne trouvez pas des blogs proposant cette opportunité de devenir contributeur, vous pourrez toujours contacter les blogs les plus populaires de votre secteur et leur proposer de vous interviewer. Ce ne sera pas certes facile au début car il faudra que vous ayez un truc intéressant à raconter du genre "J'ai trouvé un excellent moyen de faire grimper mon e-répuation, et j'aimerais vous partager mes techniques" ou "J'ai réussi à créer un moteur à eau, et le principe c'est blabla blabla".
Et si jamais vous calez sur les deux points précédents (faut dire que n'avez de chance), vous pouvez toujours créer un blog sur votre domaine d'expertise. Cette option vous fera décoller plus rapidement tant que vos articles seront de bonne qualité et intéressant.

D'autres idées pour améliorer voter e-réputation? Et si on en parlait autour d'un verre de limmonade?

more...
No comment yet.
Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Responsabilitées du webmaster : Droit du web (juridique, fiscalité...)

Responsabilitées du webmaster : Droit du web (juridique, fiscalité...) | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it
Conception alsacréations.fr · Mentions légales Mentions légales WebRankInfo · Plan du site Plan du site WebRankInfo · WebRankInfo, portail du référencement · Formulaire de contact Contact · Charte de condidentialité de WebRankInfo ...
more...
Eric Lopez's curator insight, August 9, 2013 3:07 AM

Webmaster respect de la loi

Scooped by RAKOTOMANGA Anja
Scoop.it!

Infinisearch est de retour

Infinisearch est de retour | Réseaux sociaux, SEO and SMO | Scoop.it

Vous l'attendiez ? Il est de retour après un peu plus d'un mois de gestation, de réflexions, de litres de café avalés, de nuits blanches et d'écritures de milliers de lignes de code. C'est évidemment d'Infinisearch dont je parle.

Un visuel noir et coloré

La première réflexion concernait le visuel du site. J'avoue que je me lasse rapidement d'un design, d'autant que j'ai le nez dessus à longueur de journée. Et pour ses trois ans (le 8 septembre, dans 1 mois pile), je me suis dit qu'il méritait bien une refonte totale. Car ce n'est pas seulement le visuel qui a subit mes tortures depuis sa fermeture.

La première chose que vous verrez, c'est le visuel. Un mélange de blanc, gris et noir. Ca vous rappelle quelque chose, non ? Et une petite touche de couleurs pour égayer l'ensemble.

D'un point de vue technique, ma première idée était de conserver uniquement le contenu le plus riche. De fait, dans mon esprit les coups de coeur et les vidéos n'avaient plus leur place au sein d'Infinisearch. Mais pas seulement pour cette raison. J'ai profité de mes travaux pour restructurer la base de données. Les coups de cœur et les vidéos n'étant pas rattachés à des catégories, il ne m'était pas possible de les conserver.

Tout n'est pas perdu pour autant si vous avez fait des liens vers ces fiches. Dans la mesure du possible, j'ai mis en place des redirections 301 des coups de cœur vers les sites dont ils étaient rattachés. En tout cas pour ceux qui l'étaient.

Des améliorations dans tous les coins

J'ai tellement farfouillé dans le code pour optimiser tout ce qui pouvait l'être qu'il ne reste plus aucune toile d'araignée. Pas mêmes dans les recoins les moins accessibles.

Parmi les modification que vous pourrez voir, voici une liste non exhaustive :

Nouvel éditeur de texte dans lequel vous pouvez placer des images et des vidéos en plus des fonctionnalités classiquesNouvel affichage des messages d'erreur (en couleur en plus ^^)Zone de commentaires Facebook en bas des fiches + boutons de promotion vers les réseaux sociauxSuppression des sous-catégories (elles sont redirigées vers les catégories)Mise en place d'un scroll infini dans les catégories

Je pourrais lister toutes les améliorations que j'ai apporté à Infinisearch mais ça risque d'être long. Et puis, il faut bien garder une part de secret. :) Je me suis tout de même arraché les cheveux sur un truc : le crop des images des vignettes à la volée. Ce petit bout de code n'a pas été simple à mettre en place mais le résultat en valait la chandelle.

Par contre, j'ai eu une idée qui a surgit dans ma tête le week-end dernier. Un truc un peu con mais que j'avais envie de mettre en place pour m'éclater un peu. Chaque catégorie possède son propre code couleur. Ca a été sympa de coder le truc pour avoir le détail qui tue et continuer à marquer ma différence par rapport aux annuaires que l'on a l'habitude de voir.

Bref, je me suis éclaté (et fatigué un peu) sur ce projet. Je suis content d'avoir remis en selle Infinisearch. J'espère que pour vous c'est pareil étant donné les nombreux messages reçus par mail, sur Twitter et Skype me demandant la date de réouverture. Voilà qui est fait !

J'allais oublier. Il y a un truc qui n'a pas changé. C'est mon intolérance chronique face aux référenceurs bourrins. Soyez respectueux et responsable et tout ira bien pour vous. D'ailleurs ceux qui s'amusaient à ouvrir un compte sans commander d'abonnement ne vont pas être déçus de la modification que j'ai mise en place pour le processus de commande . ;)

Si vous avez réussi à aller au bout de ce billet, vous avez le droit d'aller découvrir cette nouvelle mouture du portail Infinisearch.

J'attends vos avis mais en gros le premier qui critique, je le bannis :-)))))))

+ Hervé UET

more...
No comment yet.