Droit d'auteur : l'infantilisme des pirates du Net | Social Media and its influence | Scoop.it
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans toute l'Europe contre le projet ACTA qui vise à réprimer à l'échelle internationale les atteintes au droit d'auteur et à la propriété intellectuelle.

 

Ces manifestants, pourtant, même si leurs arguments sont souvent sérieux, ne peuvent éviter de répondre à la question centrale, qui domine toutes les autres dès qu'on parle de circulation des informations et des Ĺ“uvres sur Internet : qu'en est-il, à la fin des fins, du droit d'auteur ?

 

- L'appel bruyant et permanent à la violation du droit d'auteur sur Internet est-il vraiment démocratique ? En démocratie, celui qui conteste une loi en demande l'abrogation ou la réforme. Tant qu'il ne l'a pas obtenue, il doit la respecter. Si un contribuable juge les impôts trop élevés (le cas est assez fréquent), il est néanmoins tenu de les payer.

 

Si les contribuables se comportaient comme les internautes, l'Etat serait bientôt à court de ressources. Il faudrait, par exemple, fermer des écoles et licencier les professeurs. Les pirates disent qu'ils luttent contre la répression.

 

Non : ils luttent pour la loi du plus fort. Ils luttent contre la démocratie.

 

À réfléchir...