Et si la Grèce retournait à la drachme tout en gardant l'euro | Monnaies En Débat | Scoop.it

Selon Philippe Herlin, économiste et chargé de cours au CNAM, la circulation de deux monnaies permettrait plus de souplesse que le système actuel qui est en train d'étouffer l'économie du pays.

Il prend l'exemple de la Croatie. Le pays, qui vient d'approuver son entrée dans l'Union, a mis en place une double circulation monétaire entre l'euro et sa monnaie locale : la kuna.

Lire aussi la déclaration du responsable de la gestion taux et crédit chez Edmond de Rothschild Investment Managers (Edrim) qui précise qu'"à l'instar de la Californie tombée en faillite en 2009, la Grèce pourrait avoir recours à un autre type de dette, des "I.O.U.", qui fonctionnerait comme une "monnaie parallèle" à l'euro : http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120605.REU7950/la-grece-pourrait-vivre-avec-deux-monnaies-selon-edrim.html

 

Où l'on constate que si le "parallélisme" de nouvelles monnaies face à l'euro est évoqué, on reste bien loin d'aborder les pleines opportunités des dispositifs de monanies sociales et complémentaires.. Dissonance cognitive ?