Simplicité volont...
Follow
Find
589 views | +0 today
Simplicité volontaire
Décroissance, transition, sobriété heureuse et sujets connexes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by ReconquerirSaVie from Monnaies En Débat
Scoop.it!

Paiement des salaires des fonctionnaires publics en monnaie locale : Brixton l'a fait !

Paiement des salaires des fonctionnaires publics en monnaie locale : Brixton l'a fait ! | Simplicité volontaire | Scoop.it

La mairie de Lambeth (quartier Brixton de Londres) propose désormais à ses employés de recevoir une partie de leur salaire en monnaie locale électronique, le Brixton Pound.

 

Les employés remplissent un formulaire en ligne et indiquent le montant mensuel en Brixton Pounds qu'ils souhaitent voir versés sur leur compte : ils reçoivent en prime de la part de la coopérative Brixton Pound un bonus de 10% du montant alloué à ce compte électronique.

 

Ensuite les dépenses se font dans les 100 commerces du quartier acceptant la monnaie électronique en payant par sms.

 

Une première en Angleterre et en Europe !

A lire (en anglais) sur leur site !

 


Via Institut Palmas Europe
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Conférence / débat : “Les économies d’énergies en copropriété” – Pantin | Agence Locale de l'Energie MVE

Conférence / débat : “Les économies d’énergies en copropriété” – Pantin | Agence Locale de l'Energie MVE | Simplicité volontaire | Scoop.it

Votre copropriété a du mal à se chauffer ? Vous payez trop de charges et vous êtes à la recherche de solutions pour économiser l’énergie ? Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation… Ne ratez pas la prochaine conférence / débat dans votre ville !

Animée par un Conseiller Info->Energie, cette conférence est à destination de tous les acteurs de la copropriété : copropriétaires, conseils syndicaux et syndics.

 

Après une présentation du contexte énergétique et règlementaire en copropriété, seront exposés l’ensemble du processus et des étapes pour la mise en place d’une démarche de rénovation en copropriété :

 

- l’importance de connaître son point de départ : l’établissement d’un premier état des lieux de la copropriété, état du bâti, ainsi que des consommations d’énergies et d’eau

- la nécessité d’un audit énergétique : permettant d’avoir plusieurs solutions de travaux, chiffrés à la fois en terme de coût et en terme d’économies d’énergies (et d’argent !)

- l’intérêt des travaux, aboutissement de toute la démarche : travaux d’isolation, de ventilation, de chauffage… Une présentation des aides financières et des éco-gestes à adopter sera suivie d’un échange avec la salle.

 

Venez donc assister à une conférence qui vous apportera des outils concrets pour réduire votre facture énergétique ainsi que des conseils précis pour vos projets de rénovation en copropriété.

 

more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Renault invente la voiture qui roule… sur les trottoirs

Renault invente la voiture qui roule… sur les trottoirs | Simplicité volontaire | Scoop.it
Ça doit ressembler à ça, le véhicule idéal vu depuis les bureaux d’étude des constructeurs automobiles… A une voiture qui  se voudrait dans l’air du temps, donc forcément électriq...
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Vignoble 100% durable, l’Espagne montre l’exemple | Shamengo

Vignoble 100% durable, l’Espagne montre l’exemple | Shamengo | Simplicité volontaire | Scoop.it

Éclairage naturel des bâtiments, production excédentaire d’énergie verte, fertilisation naturelle et recyclage de l’eau ont valu à l’entreprise viticole Matarromera de décrocher le prix européen de l’environnement. Un exemple espagnol

more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

The Dead Sea is Dying: Can A Controversial Plan Save It? by Dave Levitan: Yale Environment 360

The Dead Sea is Dying: Can A Controversial Plan Save It? by Dave Levitan: Yale Environment 360 | Simplicité volontaire | Scoop.it
The Dead Sea — the lowest terrestrial point on the planet — is dropping at an alarming rate, falling more than 1 meter a year.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Comment Facebook et Twitter alimentent le stress et l’anxiété

Comment Facebook et Twitter alimentent le stress et l’anxiété | Simplicité volontaire | Scoop.it

Selon une étude de la Salford Business School de Manchester, au Royaume-Uni, l'utilisation accrue des réseaux sociaux, principalement Facebook et Twitter, alimente le stress et augmente l’anxiété de l’utilisateur.

 

Ce sondage, commandité par l'Organisation britannique Anxiety UK, a été mené auprès de 298 internautes utilisant Facebook et Twitter de manière assidue.

On apprend ainsi que 53% des sondés affirment avoir ressenti un changement de comportement depuis qu’ils emploient ces réseaux sociaux et 51% d’entre eux qualifient cette altération comme « négative ». Plus encore, 55% des répondants déclarent se sentir « inquiets et mal à l’aise » s’ils n’ont pas accès à leur compte Facebook, Twitter ou encore à leur e-mail pendant une journée. En outre, deux tiers des interrogés reconnaissent avoir des difficultés à se reposer complètement ou à trouver le sommeil après avoir passé plusieurs heures connectés à Facebook et Twitter.

 

Les auteurs de cette étude parviennent à la conclusion suivante : les utilisateurs ressentent une perte de confiance en soi consécutive à l’utilisation de ces plateformes car ils se comparent aux « profils » et aux « réussites » de leurs contacts virtuels. Cette enquête révèle encore que 60% des personnes interrogées se sentent incapables de se détendre si leur dispositif mobile est allumé.

 

Le quotidien britannique The Telegraph rapporte les propos de Linda Blair, psychologue clinicienne : « Je pense que l’un des facteurs clés de l'étude est que nous nous comportons à présent comme si la technologie nous dominait et non l'inverse. Il est possible de se passer de ces gadgets mais un grand nombre d’entre nous ne sait plus comment ».

 

Enfin, selon Nicky Lidbetter, responsable d'Anxiety UK, « Si vous êtes prédisposé à l'anxiété et au stress, il semble que les pressions de la technologie agissent comme un point de basculement ».

more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

L'harmonica peut-il lutter contre le bruit, pollution et nuisance pour 2/3 des Français ?

L'harmonica peut-il lutter contre le bruit, pollution et nuisance pour 2/3 des Français ? | Simplicité volontaire | Scoop.it

Le bruit est une source majeure de pollution : un sondage TNS Sofres montre que 2/3 des Français sont gênés par le bruit. Une pollution importante, placée en 3e position des troubles de la qualité de vie (après les déchets et la qualité de l'air). La nuisance est bien entendu encore plus importante dans les villes.

 

Il est alors logique de constater que l'ADEME possède dans ses missions principales la lutte contre le bruit. Cela montre bien que ce sujet concerne une majorité d'entre nous.

 

Le projet "Harmonica" entend répondre à ce problème. Mené par l’observatoire francilien Bruitparif et le lyonnais Acoucité, il va s'effectuer en 2 temps :

1) création d'indice de la qualité sonnore,

2) développement de mesures de lutte contre le bruit.

 

Un indice du bruit, destiné au grand public, devrait voir le jour en 2014, sur le modèle de l’indice sur la qualité de l’air.

 

Comme le note le "Journal de l'Environnement" :

Dès l’été, plusieurs indices seront testés auprès du public et en laboratoire: sur le bruit de fond, sur la façon dont le bruit varie au cours de la journée, sur les événements perturbants [...] et sur la valorisation des événements calmes.


Ensuite, des mesures de lutte contre le bruit seront développées. «Avec cette nouvelle plate-forme européenne, on devrait pouvoir élaborer des solutions comme la gestion du trafic en amont », détaille Fanny Mietlicki.

 

Sources :

Etude TNS Sofres sur la nuisance du bruit : http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2010.06.29-nuisances-sonores.pdf

Wikipédia sur les nuisances sonores : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_sonore ;

Article Journal de l'environnement sur le projet Harmonica :http://www.journaldelenvironnement.net/article/un-harmonica-pour-mesurer-le-bruit,29749?xtor=RSS-31

Projet Harmonica pour étudier la qualité sonore : http://www.harmonica-project.eu/

more...
No comment yet.
Rescooped by ReconquerirSaVie from Transitions
Scoop.it!

Végétariens : et s'ils avaient raison ? - Terra eco

Végétariens : et s'ils avaient raison ? - Terra eco | Simplicité volontaire | Scoop.it

Ne plus faire souffrir les animaux, refuser leurs conditions d'élevage, réduire son impact écologique sur la planète. Une vague végétarienne semble déferler sur la France


Via Pierre Johnson
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Une conférence sur la transition énergétique « dès la rentrée »

Une conférence sur la transition énergétique « dès la rentrée » | Simplicité volontaire | Scoop.it
La conférence environnementale consacrée à la transition énergétique et à la biodiversité aura bel et bien lieu. Et ce, « dès la rentrée », a déclaré Jean-Marc Ayrault dans sa déclaration de politique générale ce mardi devant l'Assemblée nationale.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Les valeureux colibris: La décroissance. 10 questions pour comprendre et en débattre (3)

Les valeureux colibris: La décroissance. 10 questions pour comprendre et en débattre (3) | Simplicité volontaire | Scoop.it

Bayon Denis, Flipo Fabrice, Schneider François, La décroissance. 10 questions pour comprendre et en débattre, Editions La Découverte, Paris, 2010, 236p.

 

Ce livre que je choisis de vous présenter ici constitue un ouvrage de référence pour comprendre le mouvement de l'objection de croissance, découvrir ses propositions émergentes et répondre aux questions qui fâchent.

Dans le contexte de ce blog, je vous propose de découvrir ce livre chapitre par chapitre, à travers divers articles numérotés. N'hésitez pas à les diffuser auprès de vos proches, de vos amis et hors de votre réseau social habituel. Diffuser, c'est déjà militer.

Dans cette présentation morcelée, simplifiée et forcément subjective, vous pourrez observer de nombreux ajouts entre [crochets] : ceux-ci constituent des compléments d'informations ou des commentaires personnels.

Sur simple demande (christophe.lecolibri@hotmail.com), un résumé plus complet de ce livre peut vous être envoyé.

Christophe.

1. Que signifie « décroissance » ?

De la critique écologique à la critique du système des besoins

La critique écologique défend le respect des écosystèmes et critique la société industrielle. Comme les écologistes, les objecteurs de croissance [abréviation : OC] affirment que le niveau matériel de consommation des pays « développés » est très inégalitaire vis-à-vis du Sud ou vis-à-vis des générations futures. Il s’agit donc de réduire nos consommations.

Les politiques de « croissance verte » suggèrent de ralentir la croissance des inégalités, les OC pensent qu’il faut se mettre le plus vite possible sur le chemin d’une croissance de l’égalité. Cette option implique une remise en cause radicale du système des besoins instauré par les pays développés, qu’ils soient capitalistes ou socialistes.

Pour Ivan Illich, la sortie du système des besoins constituerait un mouvement d’émancipation véritable.

De l’entropie à la critique de l’économie politique[1]

La signification exacte du terme entropie est complexe et fait débat mais les enjeux sont simples : le monde est soumis à des transformations irréversibles.

Cette irréversibilité peut prendre plusieurs formes :

- elle peut être chimique : quand le pétrole est brûlé, il est dissipé et ne peut pas se reformer à l’échelle de l’espèce humaine;

- elle peut être mécanique : un métal qui est extrait des mines est un métal qui existe à l’état concentré. Son utilisation le disperse et il est difficile de le « reconcentrer » car les systèmes de recyclage consomment eux-mêmes beaucoup d’énergie, de matière et ne sont jamais totalement efficaces.

Toute activité humaine transforme des ressources de « basse entropie » c’est-à-dire offrant une énergie ou une matière facilement utilisables en ressources de « haute entropie » c’est-à-dire des ressources inutilisables par les êtres humains : des zones stériles, des déchets, de la pollution.

La plupart des économistes ne prennent pas en compte ce processus d’irréversibilité. Ils laissent penser que ce qui a été construit, accumulé, peut durer pour l’éternité.

Selon Nicholas Georgescu-Roegen, l’activité économique moderne est une vaste entreprise de raréfaction matérielle des ressources utilisables au profit d’une croissance des zones stériles, des déchets et de la pollution. Il écrivait en 1971 que la fin de la phase industrielle serait atteinte d’autant plus vite que la croissance économique serait élevée. Selon lui, chaque voiture produite l’est au détriment d’une autre à venir.

Pour Howard T. Odum, le recyclage de la matière peut encore être assurée par le soleil pendant quelques milliards d’années. La société doit basculer dans l’usage des ressources renouvelables. En 2001, ce chercheur reconnaît toutefois l’inévitabilité de la décroissance.

Kenneth E. Boulding : c’est à lui que l’on attribue la célèbre citation « Celui qui croit qu’une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste ». Contrairement à ce que laisse penser cette citation, Boulding repousse la fin de la croissance à des échéances lointaines. Pour lui, l’énergie solaire est abondante, l’enjeu est de réussir à la capter en quantités significatives. Cela pourra se faire grâce à la progression du savoir, avec la création de techniques de collecte, de stockage et de distribution. L’énergie nucléaire est aussi potentiellement illimitée. Cette idée est reprise par les lobbies nucléaires depuis que les USA se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’épuisement des ressources fossiles ne nous contraindra pas à la décroissance.

Pour les OC, l’énergie solaire est certes abondante mais la part récupérable est faible lorsque l’on voit l’énorme masse d’énergie fossile sur laquelle repose la société industrielle.

["(...) ce sont les caractéristiques de nos sources d'énergie actuelles (principalement le pétrole, le charbon et le gaz naturel) qui nous ont permis de développer une société à grande mobilité, large population et taux de croissance élevés. L'examen des sources d'énergie alternatives disponibles nous indiquent qu'aucune ne semble en mesure de perpétuer ce genre de société. De plus, les infrastructures nationales de production d'énergie sont onéreuses et lentes à développer. S'il existe de nombreuses installations productrices d'énergie alternative fonctionnelles dans le monde (allant des petits systèmes photovoltaïques individuels aux grandes « fermes » de turbines éoliennes de trois mégawatts), il y a en revanche peu de nations modernes et industrielles capables d'obtenir actuellement l'essentiel de leur énergie par des sources autres que le pétrole, le charbon et le gaz naturel. Dès lors, toute transition réelle hors des combustibles fossiles ne reste que théorie et optimisme inconscient, certainement pas réalité. Ainsi la conclusion que j'ai tirée d'un examen attentif des énergies alternatives, c'est qu'il est peu probable que les combustibles fossiles conventionnels comme les sources d'énergie alternatives puissent fournir la quantité et la qualité d'énergie nécessaires au maintien de la croissance économique, ni même les niveaux actuels d'activité économique, pour le reste du siècle en cours. Or, le problème s'étend bien au-delà du pétrole et des autres combustibles fossiles : les ressources mondiales en eau sont mises à contribution au point que des milliards d'êtres humains risquent de bientôt se retrouver avec seulement un accès précaire à l'eau potable et pour l'irrigation. La biodiversité décline rapidement. A cause de l'érosion, nous perdons 24 milliards de tonnes de terre cultivable chaque année. Par ailleurs, de nombreux minerais économiquement significatifs, de l'antimoine au zinc, sont en voie d'épuisement rapide, nécessitant l'extraction de minerais de qualité moindre dans des zones toujours plus reculées. Aussi la crise du pic pétrolier n'est-elle que le côté tranchant d'un dilemme de pic général plus large.
(...) Si nous prenons un peu de recul et observons la période industrielle dans une perspective historique large et en ayant conscience des limites écologiques, il est difficile de passer outre la conclusion que nous vivons aujourd'hui la fin d'une parenthèse relativement brève : une phase d'expansion rapide de 200 ans rendue possible par une manne énergétique temporaire (sous forme de combustibles fossiles très bon marché) et qui sera inéluctablement suivie d'un repli encore plus rapide et dramatique avec l'épuisement de ces combustibles. La survenue de cet élan croissance-contraction ne signifie pas nécessairement la fin du monde, mais cela implique effectivement la fin d'une certaine forme d'économie. D'une façon ou d'une autre, l'humanité doit revenir à un mode plus normal d'existence se caractérisant par son appui sur l'afflux solaire immédiat (par les cultures, le vent ou la conversion directe du rayonnement solaire en électricité) plutôt que sur une ancienne énergie solaire stockée. Il ne s'agit pas d'affirmer que le reste du 21ème siècle doive consister en un effondrement de l'industrie, une disparition de l'essentiel de la population humaine et à un retour des survivants à un mode de vie pratiquement identique à celui des paysans du 16ème siècle ou des chasseurs-cueilleurs primitifs. Il est possible en revanche d'imaginer des façons acceptables et même attirantes pour l'humanité de s'adapter aux limites écologiques tout en développant plus encore sa richesse culturelle, sa compréhension scientifique et sa qualité de vie. Mais peu importe comment elle est amenée, la transition sera synonyme de fin de la croissance économique au sens conventionnel. Et il semble que cette transition ait démarré (...)".] Heinberg Richard, Le pic du pétrole est un volcan, in La Décroissance – Le journal de la joie de vivre, n°72, septembre 2010.

Plutôt que de parier sur des miracles, beaucoup d’OC estiment qu’il faut s’appuyer sur les techniques existantes et rechercher une voie plus démocratique et plus équitable à l’échelle globale. Avec ces techniques existantes, le consensus aujourd’hui est que les énergies renouvelables pourraient fournir environ la moitié de l’énergie commerciale utilisée à l’heure actuelle.

Beaucoup d’économistes du 19ème siècle (Ricardo, Mill, etc.) favorables à l’économie marchande envisageaient, voire souhaitaient, une sortie de l’économie de croissance par la survenue d’un « état stationnaire » c’est-à-dire une croissance nulle. Ce sera aussi le souhait ardent d’un grand économiste du 20ème siècle : Keynes.

[1] L’entropie peut être [interprétée comme la mesure du degré de désordre d'un système au niveau microscopique. Plus l'entropie du système est élevée, moins ses éléments sont ordonnés, liés entre eux, capables de produire des effets mécaniques, et plus grande est la part de l'énergie inutilisée pour l'obtention d'un travail ; c'est-à-dire gaspillée de façon incohérente] Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie

more...
No comment yet.
Rescooped by ReconquerirSaVie from Objection de croissance
Scoop.it!

Objets à durée déterminée

Objets à durée déterminée | Simplicité volontaire | Scoop.it
Ordinateurs, téléviseurs, joujoux électroniques… La mort leur va si bien, si vite. Alors, plus neufs et plus beaux, nous les rachetons.

Via Jean-Philippe BOCQUENET
more...
No comment yet.
Rescooped by ReconquerirSaVie from Shabba's news
Scoop.it!

Non à la privatisation de « 60 Millions de consommateurs »

Non à la privatisation de « 60 Millions de consommateurs » | Simplicité volontaire | Scoop.it
Indépendant, sans publicité, 60 Millions de consommateurs informe les consommateurs et défend leurs droits depuis plus de quarante ans. Mais il fait plus que cela : il remplit avant tout une mission de service public et c’est bien pour cette raison qu’il fait partie intégrante de l’Institut national de la consommation (INC).

Via Shabba
more...
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

« Vers une société d’abondance frugale », Serge Latouche, 2011

« Vers une société d’abondance frugale », Serge Latouche, 2011 | Simplicité volontaire | Scoop.it
On reproche souvent à la Décroissance d'être un projet utopiste. "Oh quelle belle idée... de doux rêveurs". Mais voyons, concrètement, "ça ne marcherait jamais !". L'économiste est alors appelé à la rescousse, pour confirmer la viabilité du projet...
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Parfois, il ne faut pas faire grand chose pour diffuser nos idées - Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Parfois, il ne faut pas faire grand chose pour diffuser nos idées - Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC) | Simplicité volontaire | Scoop.it
Certains de nos membres habitent sur les chemins menant aux urnes.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Sherry Turkle : "Par SMS, nous trichons avec nous-mêmes"

Sherry Turkle  : "Par SMS, nous trichons avec nous-mêmes" | Simplicité volontaire | Scoop.it
"Les relations humaines sont riches, compliquées et exigeantes. Nous nettoyons tout cela avec les technologies", estime l'enseignant au MIT.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Festival des Utopies Concrètes » Samedi 6 et dimanche 7 octobre : Automnales de la permaculure

Festival des Utopies Concrètes » Samedi 6 et dimanche 7 octobre : Automnales de la permaculure | Simplicité volontaire | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Extreme Weather Disaster Area: This Is What the Climate Crisis Looks Like

Extreme Weather Disaster Area: This Is What the Climate Crisis Looks Like | Simplicité volontaire | Scoop.it
The U.S. Department of Agriculture has named over 1,000 counties in 26 states as disaster areas -- the largest declaration in history.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Nettoyons la nature 2012... nouvelle édition de l'opération écologique ou commerciale de E.Leclerc??

Nettoyons la nature 2012... nouvelle édition de l'opération écologique ou commerciale de E.Leclerc?? | Simplicité volontaire | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Un décroissant chez Ruquier: Patrick Baronnet

La décroissance dans "On a tout éssayé" du 16 février 2007, de Laurent Ruquier sur France 2.

 

Patrick Baronnet s'en tire avec les honneurs. Où l'on peut constater que la mission principale de la télé s'est de rendre con et de surtout ne pas réfléchir...

more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

La filière éolienne réclame des mesures d’urgence

La filière éolienne réclame des mesures d’urgence | Simplicité volontaire | Scoop.it
Le syndicat France Energie éolienne (FEE) a lancé ce 3 juillet un appel au gouvernement afin qu’il prenne des mesures d’urgence en faveur de la relance de l’éolien.
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Le Mené en Bretagne : vers un territoire à énergie positive - Rue89

Le Mené en Bretagne : vers un territoire à énergie positive - Rue89 | Simplicité volontaire | Scoop.it
Reportage dans les Côtes d'Armor, où des communes se sont lancé un défi peu commun : arriver à produire sur place toute l'énergie consommée par la collectivité.
more...
No comment yet.
Rescooped by ReconquerirSaVie from The Great Transition
Scoop.it!

Décroissance: how the French counter capitalism - FT.com

"Décroissance is a kind of environmentalism, but it is more than that. An important intellectual underpinning of the movement is the idea that gross domestic product is a deficient yardstick for economic performance and growth. It doesn’t measure the degradation of the environment as lost wealth, nor distinguish between productive economic activity and pointless (or destructive) make-work. And we now know that the huge role of debt in a growth-obsessed economy makes any measurement of its size untrustworthy."

Great to see an article on the French degrowth movement in the Orange Stronghold of Capitalism.


Via Willy De Backer
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Soldes: et si vous donniez vos vêtements?

Soldes: et si vous donniez vos vêtements? | Simplicité volontaire | Scoop.it

Envie de faire des folies durant les soldes? L'occasion de faire un petit tri dans nos armoires et, pourquoi pas, un don à des associations!

 

C’est parti pour les soldes, jusqu'au 31 juillet! Envie de ce sac repéré en vitrine ou encore d'un énième jean? Un petit plaisir égoïste qui peut aussi être l'occasion de faire un geste solidaire. Face à des armoires déjà bien encombrées, où tout s'entasse, pourquoi ne pas donner une seconde vie à ces pulls et chaussures délaissés? Les associations caritatives s'en chargent volontiers.

 

A qui donner?

Il existe de nombreuses associations ou organismes qui collectent divers objets (vêtements, chaussures, meubles, etc.), tout au long de l'année, pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.


La principale et plus connue reste Emmaüs. Au niveau national, ce sont de 15.600 personnes qui se mobilisent et près de 1300 personnes rien que pour l’Ile-de-France. Comme tant d'autres, Emmaüs revend à des prix imbattables les vêtements collectés pour financer sa lutte contre la misère. Pour faire un don, il est possible de se rendre dans les différentes structures d’accueil, certaines étant spécialisées dans le textile.

Outre ces dépôts, de nombreux conteneurs de récupération de textile (ou bornes/box) sont mis à disposition par Le Relais, réseau d'entreprises membre d’Emmaüs France. Une fois triés, les vêtements en très bon état sont revendus dans les boutiques Ding Fring, ouvertes à tous, ou à très bas prix en Afrique. Les habits les plus abîmés sont, eux, reconvertis en chiffons, isolant thermique, etc.

 

Le Secours populaire agit également face aux situations d'urgence en redistribuant gratuitement les vêtements aux plus démunis. A Paris, un espace vestimentaire est ouvert dans le XIe arrondissement.


Il y a bien évidemment d'autres associations qui collectent des dons: le Secours catholique, la Croix-Rouge et ses "vestiboutiques" ou encore les Petits frères des pauvres. Il suffit de contacter la délégation la plus proche.

 

Donner quoi?

Un don est un geste de solidarité. Mais ne donnons pas n'importe quoi comme nos vêtements les plus usés et sales dont personne ne voudrait! Les associations rappellent que les vêtements collectés doivent être propres et réutilisables. Question de dignité pour les bénéficiaires.

 

Des vêtements de saison sont préférables également: des manteaux pour l'hiver, des tee-shirts pour l'été.

 

Pour les conteneurs, il est recommandé de mettre les vêtements dans des sacs fermés. Les chaussures doivent être à part, comme la maroquinerie, et attachées par paires.

Donner, et après?

 

La collecte impose un tri, une remise en état puis, le plus souvent, une revente. Tout cela créé des emplois. Des emplois solidaires de surcroît. Le Relais s'engage ainsi pour la réinsertion professionnelle, donnant une seconde chance à ceux qui sont exclus de l'emploi, comme à ces vêtements. La réutilisation est aussi un geste écologique non négligeable.

 

Consommer différemment

Un budget soldes revu à la baisse? Le beau sac repéré en vitrine n'est alors plus qu'un rêve... Pas de souci, en période de crise, les petits trucs et astuces pour continuer à consommer comme avant se développent. Tout s'échange, se donne...

Et c'est ainsi que, depuis quelques temps déjà, le troc est réapparu! Dans des arrière-boutiques ou à domicile, les "troc parties", séances d'essayage puis d'échange entre copines ou inconnues, permettent de recycler sa garde-robe sans dépenser un sou.

Des vide-dressing se multiplient également, avec des prix négociés pour récupérer une petite somme, même minime. Enfin, des sites internet surfent sur la tendance du don, de l'échange et de l'entraide comme Recupe ou encore Donnons.

 

Nos armoires ainsi vidées, ces soldes d'été 2012 apparaissent un peu plus solidaires et responsables. Preuve que la mode et la solidarité peuvent aller de pair!

Crédit photo: Tighten up!/Flickr

 

Cet article a été publié une première fois en janvier 2012. Il a été mis à jour et modifié à l'occasion des soldes d'été

more...
No comment yet.
Rescooped by ReconquerirSaVie from Objection de croissance
Scoop.it!

La Décroissance : l'histoire d'un mouvement

Entretien de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Via Jean-Philippe BOCQUENET
more...
No comment yet.
Scooped by ReconquerirSaVie
Scoop.it!

Alain Duez : le Plan ESSE | Shabba's news

Alain Duez : le Plan ESSE | Shabba's news | Simplicité volontaire | Scoop.it
Alain Duez, fondateur du mensuel l’âge de faire nous présente le Plan ESSE, un projet ambitieux et assez facile pour développer ensemble fortement l’économie sociale, solidaire et écologique en tant qu’alternative crédible à un système économique...
more...
No comment yet.