La Commission européenne propose de lever partiellement l'interdiction instaurée après l'apparition de la maladie de la vache folle.