Le président de la mission parlementaire sur le Mediator, Gérard Bapt, est mis en cause pour sa participation à un club parlementaire.