Le panga fait l'objet d'une culture intensive/industrielle au Viêtnam dans le delta du fleuve Mekong, l'un des plus pollués au monde. Il absorbe de grandes quantités de poison et de bactéries (arsenic contenu dans les déchets, produits toxiques et sous-produits pernicieux émanant du secteur industriel croissant), de métaux polluants, de phénols polychlorés (BPC), de DDT, de chlorate et de dérivés chlorés (CHL), d'hexachlorocylohexane, d'isomères (HCH) et d'hexachlorobenzène (HCB).

 


Via Pascal Faucompré