Scoop4learning
Follow
Find tag "Histoire"
917 views | +0 today
Scoop4learning
Effectuer des tests et faciliter les formations scoop.it
Curated by Lockall
Your new post is loading...
Rescooped by Lockall from Des outils numériques pour tous
Scoop.it!

Générateur de frises chronologiques, gratuit et sans inscription

Générateur de frises chronologiques, gratuit et sans inscription | Scoop4learning | Scoop.it
Un éditeur en ligne de frises chronologiques qui permet de réaliser des lignes de temps réussies sans inscription ni restrictions d'utilisation.

Via Thot - Cursus
more...
vgpascal's curator insight, August 7, 2013 1:09 AM

A comparer au plug in PowerPoint OfficeTimeLine :http://www.officetimeline.com/

Marc Hiard's comment, August 7, 2013 11:22 PM
testé. Bien plus complet.
vgpascal's comment, August 7, 2013 11:26 PM
Merci pour le feed-back ;-)
Rescooped by Lockall from Technologies numériques & Education
Scoop.it!

Utiliser Twitter pour comprendre la Renaissance

Utiliser Twitter pour comprendre la Renaissance | Scoop4learning | Scoop.it
Twitter et la Renaissance ? Une activité pédagogique pour faire découvrir les personnages de la Renaissance avec l'aide d'une technologie moderne.

Via Lyclic, Terheck
more...
Julien Lecomte's curator insight, April 9, 2013 10:51 AM

Intéressant, mais l'absence d'évaluation des performances liées aux compétences supposées être favorisées par le dispositif avant/après pose la question de l'efficacité pédagogique.

En pratique, si l'objectif est bien de "comprendre la Renaissance", il faudrait comparer ce scénario pédagogique avec d'autres pour mesurer concrètement ses forces et ses faiblesses, selon des critères bien définis (NB : par ailleurs, dans la séquence pédagogique proposée, il y a certaines confusions entre objectifs et moyens). Cela ne peut se limiter à une impression ou à du discursif, impalpables. C'est malheureusement l'écueil de nombreux dispositifs d'éducation par les médias (on n'est pas vraiment ici dans de l'éducation aux médias, si ce n'est dans leur dimension technique, par immersion) : l'idée est très séduisante et le cadrage a été mûrement réfléchi et appliqué, mais quid de la pertinence (tant des méthodes que des contenus) au final par rapport à d'autres modèles pédagogiques?


Sans compter également les innombrables biais possibles dûs notamment aux anachronismes générés (dispositif technique + consigne du musée + certaines discussions entre personnages, genre Raphaël/Descartes) ou encore aux réductions par simplismes (cf. "venez voir ma machine volante" de De Vinci)...

A noter enfin, cette intervention de la professeure en question (@GADoriole), dans laquelle elle "corrige" une "faute d'accord" qui n'en est pas une (le tweet en question : https://twitter.com/GADoriole/status/292217477683896320) : [ Merci pour votre réponse. A corriger "poséES" (à accorder avec questions) et réfléchiS (à accorder avec sujets) ]

(On écrit bien "réfléchi" sans "S" dans "les sujets sur lesquels j'ai réfléchi", contrairement à "sujets que j'ai réfléchis". Autant je ne me permets habituellement pas de reprendre un internaute sur la grammaire et l'orthographe, autant quand on se permet de corriger...

Il y a par contre bien un accord à "posées").

Il est peut-être par conséquent dommage que ce contenu soit public ;-)...

 

Julien Lecomte's curator insight, September 13, 2013 6:46 AM

Intéressant, mais l'absence d'évaluation des performances liées aux compétences supposées être favorisées par le dispositif avant/après pose la question de l'efficacité pédagogique.

En pratique, si l'objectif est bien de "comprendre la Renaissance", il faudrait comparer ce scénario pédagogique avec d'autres pour mesurer concrètement ses forces et ses faiblesses, selon des critères bien définis (NB : par ailleurs, dans la séquence pédagogique proposée, il y a certaines confusions entre objectifs et moyens). Cela ne peut se limiter à une impression ou à du discursif, impalpables. C'est malheureusement l'écueil de nombreux dispositifs d'éducation par les médias (on n'est pas vraiment ici dans de l'éducation aux médias, si ce n'est dans leur dimension technique, par immersion) : l'idée est très séduisante et le cadrage a été mûrement réfléchi et appliqué, mais quid de la pertinence (tant des méthodes que des contenus) au final par rapport à d'autres modèles pédagogiques?


Sans compter également les innombrables biais possibles dûs notamment aux anachronismes générés (dispositif technique + consigne du musée + certaines discussions entre personnages, genre Raphaël/Descartes) ou encore aux réductions par simplismes (cf. "venez voir ma machine volante" de De Vinci)...

A noter enfin, cette intervention de la professeure en question (@GADoriole), dans laquelle elle "corrige" une "faute d'accord" qui n'en est pas une (le tweet en question : https://twitter.com/GADoriole/status/292217477683896320) : [ Merci pour votre réponse. A corriger "poséES" (à accorder avec questions) et réfléchiS (à accorder avec sujets) ]

(On écrit bien "réfléchi" sans "S" dans "les sujets sur lesquels j'ai réfléchi", contrairement à "sujets que j'ai réfléchis". Autant je ne me permets habituellement pas de reprendre un internaute sur la grammaire et l'orthographe, autant quand on se permet de corriger...

Il y a par contre bien un accord à "posées"). Quand on se permet de corriger les autres, d'autant plus sous couvert du statut de prof, il s'agit d'être soi-même irréprochable...

Il est peut-être par conséquent dommage que ce contenu soit public ;-)...