L’Angleterre, l’Allemagne et la France veulent attirer les cerveaux étrangers et notamment asiatiques, nombreux parmi les doctorants en sciences. Ces pays facilitent les visas et proposent des cours en anglais.

Via Tiphanie Montus