Sanitaire et social
85 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

L'alcool, deuxième cause de mortalité évitable en France - Le Monde - Le Monde

L'alcool, deuxième cause de mortalité évitable en France - Le Monde Le Monde C'est le constat d'une série de rapports publiés mardi 7 mai dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut de veille sanitaire (INVS), qui détaille la...
more...
No comment yet.
Rescooped by lnpichon from Sanitaire et social
Scoop.it!

Obésité : l'ARS table sur les fruits et le sport | Else, la santé autrement

Obésité : l'ARS table sur les fruits et le sport | Else, la santé autrement | Sanitaire et social | Scoop.it
L'ARS lance l'opération Acti'Fruity. De quoi sensibiliser les enfants de 3 à 6 ans à l'équilibre alimentaire et à l'activité physique. 15.8% des enfants du Nord – Pas-de-Calais sont en surpoids. 4% présentent des signes ...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Obésité : l'ARS table sur les fruits et le sport | Else, la santé autrement

Obésité : l'ARS table sur les fruits et le sport | Else, la santé autrement | Sanitaire et social | Scoop.it
L'ARS lance l'opération Acti'Fruity. De quoi sensibiliser les enfants de 3 à 6 ans à l'équilibre alimentaire et à l'activité physique. 15.8% des enfants du Nord – Pas-de-Calais sont en surpoids. 4% présentent des signes ...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Mal logement : les raisons pour lesquelles les politiques publiques ne réglent rien...!!!

Mal logement : les raisons pour lesquelles les politiques publiques ne réglent rien...!!! | Sanitaire et social | Scoop.it

La Fondation Abbé Pierre publie ce vendredi son 18e rapport sur le mal-logement. Quelles sont aujourd’hui les réalités et les origines du mal-logement en France ? 

Nicolas Costes : Le "mal-logement" est une notion assez floue mais chacun perçoit à peu près bien à quoi elle fait référence; le "mal-logement" peut être perçu en référence à l'inconfort sanitaire du logement occupé ou plus généralement aux conditions de son occupation.

L'inconfort sanitaire a très nettement reculé en France ces 30 dernières années. En 1984, 16% des logements ne disposaient pas de l’ensemble des équipements sanitaires de base (eau courante, baignoire ou douche et WC intérieurs), contre 1,5% en 2006. En ne considérant que les logements occupés par les ménages les plus pauvres (1er quintile de revenu, soit les 20% de ménages les plus pauvres), 31,8% étaient considérés comme inconfortables d'un point de vue sanitaire en 1984, contre 3,8% en 2006. La progression des conditions sanitaires est donc très importante.

Aujourd’hui, le "mal-logement" provient essentiellement des conditions d'occupation du logement. La définition du surpeuplement n'est pas harmonisée mais il est généralement convenu qu'un ménage d’une personne est en sur-occupation lourde s’il occupe un logement d’une surface de 9 m⊃2; ou moins, et en situation de sur-occupation légère si la surface est comprise entre 10 et 16 m⊃2;. Pour deux personnes, les seuils sont respectivement de 18 m⊃2; et 27 m⊃2;. En 2010 en France, la sur-occupation lourde concernait 1% des ménages en moyenne. Les plus modestes sont les plus touchés par le phénomène; ainsi, 3,9% des ménages les plus pauvres étaient en situation de sur-occupation, soit près de 4 fois la moyenne nationale...

Le « mal-logement » n’est en réalité que la manifestation du phénomène plus profond qu’est le manque de logement dans certaines zones, et notamment l’Île-de-France et la région Paca. C’est bien le manque chronique de construction depuis près de 30 ans, particulièrement dans ces zones aujourd’hui très tendues, qui génère un « mal-logement » dans la mesure ou l’évolution des prix ne permet plus aux ménages (et notamment aux plus modestes) d’adapter leur logement à l’évolution de leurs besoins.

Ce phénomène est-il bien compris ? Les politiques ne font-ils pas preuve d'un certain aveuglement quant au véritable visage du mal-logement en France ?

L’article 55 de la loi Solidarité et renouvellement urbain datée de 2000 imposant à certaines communes de détenir au moins 20% (ce taux est passé à 25% en fin d’année dernière) de logements sociaux dans l’ensemble des résidences principales fut une tentative de réponse au mal-logement des ménages modestes. Elle devait permettre d’offrir davantage de logements à loyer modéré et donc permettre une meilleure adaptation des logements aux besoins.

Si globalement les communes se conforment à la loi, la production de logements est par nature longue et l’amélioration des conditions de logement des ménages en situation de sur-occupation, lente. Par ailleurs, les logements sociaux construits sont de moins en moins sociaux… Il existe en effet plusieurs catégories de logements sociaux auxquelles sont rattachées différentes modalités de financement. Or, le volume de logements très sociaux (PLAI) représente seulement 15% de l’ensemble des logements sociaux construits chaque année. Le logement accessible aux ménages les plus modestes est donc rare. Ce phénomène est d’autant plus inquiétant pour les conditions de vie de ces ménages qu’ils sont en concurrence avec une grande partie de la population ; en effet, 64% des ménages sont éligibles à un logement social (de type PLUS, 30% pour les PLAI) en France compte tenu des conditions de ressources fixées par les organismes HLM ! Une politique du logement social efficace appelle donc à mieux cibler les bénéficiaires des logements sociaux.

 

Que faut-il donc penser des objectifs de constructions de logements sociaux fixés aux communes ? Ils apparaissent nécessaires afin de mieux répartir le parc de logements sociaux sur le territoire et ainsi éviter d’accroître la ghettoïsation induite par la trop forte concentration de ce type de construction au sein de quelques communes. Cependant, plutôt que de fixer un objectif unique, il aurait été préférable de tenir compte des besoins locaux afin d’améliorer l’efficacité de cette politique publique. La construction de logements sociaux est subventionnée par l’Etat et très coûteuse. Il apparaît donc inefficace de dépenser de l’argent public pour y loger des ménages non modestes… De ce point de vue, il serait très efficace d’abaisser les plafonds de ressources afin que seuls les ménages modestes soient éligibles au parc social.

Mais parallèlement, il est indispensable de lever les freins à la construction de logements (non sociaux) afin que les ménages plus aisés puissent trouver un logement et ainsi libérer les logements sociaux qu’ils occupent indûment.

Contrôle des prix, réquisitions etc., les solutions avancées jusqu'à présent sont-elles réellement adaptées ?

L’objectif premier de la politique du logement doit consister à assurer à chaque ménage l’accès à un logement adapté à ses besoins, selon ses moyens. L’une des difficultés de la politique du logement provient du fait que le logement est un bien hybride ; il peut à la fois être perçu comme un bien qui procure un service aux ménages et comme un actif qui procure un rendement aux investisseurs.

Si l’Etat a un rôle majeur à jouer dans le financement de logements sociaux notamment, il doit également assurer les conditions du développement de l’offre privée de logements qui émanent d’investisseurs. De ce point de vue, la fiscalité associée au logement joue un rôle majeur en ce qu’elle peut inciter ou désinciter les investisseurs à financer la construction de logements. De même, les contraintes réglementaires comme l’encadrement des loyers, la législation encadrant les relations bailleur-locataire peuvent être perçues négativement par les propriétaires et investisseurs. Elles sont nécessaires pour éviter certains abus mais ne doivent pas relever du symbole politique au risque de produire les effets contraires à ceux recherchés. Nul ne pourra objecter qu’il faille mener une lutte contre les marchands de sommeil mais il existe sans doute des moyens plus appropriés et plus efficace que d’adopter une loi générale qui décourage bon nombre de propriétaires honnêtes d’investir dans la construction d’un logement pour le mettre en location.  

 

Les politiques s'interdisent-ils des méthodes, éventuellement tabous, qui pourraient être davantage efficaces ? Lesquelles en particulier ?

Au-delà des cas avérés de « mal-logement », il faut libérer l’offre globale de logement, c’est-à-dire permettre la construction de plus de logements, quels que soient leurs types (sociaux et non-sociaux). C’est la condition pour faire sauter tous les goulots d’étranglement que l’on trouve aujourd’hui à chaque maillon de la « chaîne du logement » (parc locatif social, parc locatif privé, marché de l’accession à la propriété) et qui ne permettent plus au ménage d’effectuer un parcours résidentiel ascendant le long de cette chaîne, faute de moyens ou d’offre disponible.

Il faut permettre à ceux qui en ont aujourd’hui les moyens de libérer leur logement social pour aller occuper un logement plus adapté à leurs besoins dans le parc privé. Mais pour cela, il faut s’assurer que ces ménages puissent trouver un logement dans ce parc privé et à un prix abordable…

Sur les marchés les plus tendus, la première des solutions à apporter est de mettre des terrains à disposition des promoteurs immobiliers afin qu’ils puissent construire davantage. Cela suppose que des terrains soient à vendre et/ou qu’ils deviennent constructibles. L’outil fiscal (taxe sur les plus-values notamment) peut là aussi être adapté pour lutter contre la rétention foncière à visée spéculative et accélérer la remise sur le marché de terrains inexploités, pourquoi pas par voie d’expropriation si la fiscalité ne suffisait pas... Cela peut paraître extrême, mais l’intérêt collectif doit primer sur l’intérêt individuel dès lors que le marché connaît des dysfonctionnements graves, comme c’est le cas actuellement dans les zones tendues. En plus d’inciter les propriétaires privés à céder leur terrain, il faut accélérer le processus de terrains publics.

De rares communes connaissent enfin une réelle pénurie de terrains constructibles. C’est notamment le cas de Paris. Les réponses à apporter pour résoudre les problèmes de logements sont plus complexes mais pas insurmontables. Il s’agit alors de densifier l’espace en autorisant des constructions plus hautes. Il n’est pas là question de faire de Paris un nouveau New-York mais simplement de desserrer les contraintes locales d’urbanisme qui empêchent souvent les architectes et promoteurs de construire davantage de logements sur un même terrain.

Les difficultés de logement ne sont pas nouvelles mais ses causes sont aujourd’hui bien identifiées. Le maître mot est « l’offre »… libérer une offre aujourd’hui atone pour satisfaire une demande dynamique et ainsi mécaniquement ralentir la hausse des prix voire la stopper. Le mal-logement n’est que la manifestation d’un dysfonctionnement plus profond du marché du logement sur une partie du territoire. Les solutions qui peuvent être apportées à court-terme aux situations d’urgence sanitaire ou sociale sont certes utiles et nécessaires, mais il ne faut pas s’en contenter ; Il est impératif d’agir structurellement sur les causes du déficit d’offre en agissant notamment sur la libération du foncier et la densification.

 

more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Les métiers de la petite enfance, un vivier d'emplois encore peu ...

Les métiers de la petite enfance ont de beaux jours devant eux. Ils connaissent aujourd'hui une pénurie importante, au point que des entreprises de crèches ouvrent leur propre centre de formation ...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Colomiers. Bientôt une maison pour la petite enfance - LaDépêche.fr

LaDépêche.fr
Colomiers. Bientôt une maison pour la petite enfance LaDépêche.fr «La ville offre aux familles columérines 450 places en crèche communale, sur 9 structures d'accueil petite enfance collective et une crèche familiale», indique Bernard...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Actu santé : SOMMEIL du NOURRISSON: Un recadrage s’impose

Actu santé : SOMMEIL du NOURRISSON: Un recadrage s’impose | Sanitaire et social | Scoop.it

Sommeil interrompu pour les parents par les pleurs du nourrisson, besoins liés à l’allaitement maternel, exigences de parentalité et des modes de vie occidentaux, le sommeil du nourrisson facteur indiscutable d’équilibre familial et de bonne santé, reste sujet à discussions enflammées, que ce soit pour les parents ou les professionnels de la Petite Enfance. Deux articles dont une étude, publiés dans le British Medical Journal, suggèrent que les réveils nocturnes font partie intégrante d’un allaitement maternel réussi et que l’objectif du bébé « qui fait sa nuit », le plus vite possible, n’en est pas un.

 

more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Service public de la petite-enfance : la fin du monopole ou la ... - Les Échos

Service public de la petite-enfance : la fin du monopole ou la ... - Les Échos | Sanitaire et social | Scoop.it
Service public de la petite-enfance : la fin du monopole ou la ...
Les Échos
Service public de la petite-enfance : la fin du monopole ou la naissance d'un nouveau modèle. LE CERCLE.
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

HOTEL-DIEU DU CREUSOT : On remet tout à zéro pour le ... - Creusot-infos.com

HOTEL-DIEU DU CREUSOT : On remet tout à zéro pour le ... - Creusot-infos.com | Sanitaire et social | Scoop.it
Creusot-infos.com
HOTEL-DIEU DU CREUSOT : On remet tout à zéro pour le ...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

La députée PS du Tarn-et-Garonne Valérie Rabault chargée d'une ... - France 3

La députée PS du Tarn-et-Garonne Valérie Rabault chargée d'une ... - France 3 | Sanitaire et social | Scoop.it
France 3
La députée PS du Tarn-et-Garonne Valérie Rabault chargée d'une ...
France 3
La députée PS du Tarn-et-Garonne Valérie Rabault chargée d'une mission par Matignon.
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Chikungunya: la situation calédonienne inquiète la Polynésie - Radio 1 Tahiti

Chikungunya: la situation calédonienne inquiète la Polynésie - Radio 1 Tahiti | Sanitaire et social | Scoop.it
Radio 1 Tahiti Chikungunya: la situation calédonienne inquiète la Polynésie Radio 1 Tahiti Alors que la Nouvelle-Calédonie connait l'une de ses plus importantes épidémies de dengue avec, depuis septembre, 8 346 cas confirmés, les autorités...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Dernière minute : l'ARS serait défavorable aux transferts, confirme le ... - L'indépendant.fr

Dernière minute : l'ARS serait défavorable aux transferts, confirme le ... - L'indépendant.fr | Sanitaire et social | Scoop.it
Dernière minute : l'ARS serait défavorable aux transferts, confirme le ...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Coronavirus : l'ARS ne donnera pas de résultat avant samedi matin - France 3

Coronavirus : l'ARS ne donnera pas de résultat avant samedi matin - France 3 | Sanitaire et social | Scoop.it
France 3 Coronavirus : l'ARS ne donnera pas de résultat avant samedi matin France 3 Les résultats des analyses ne seront pas disponibles avant samedi matin, a indiqué l'ARS qui avait annoncé jeudi soir craindre qu'un patient qui avait côtoyé...
more...
No comment yet.
Rescooped by lnpichon from Sanitaire et social
Scoop.it!

Démographie médicale : le grand n'importe quoi des ARS — Union ...

Démographie médicale : le grand n'importe quoi des ARS — Union ... | Sanitaire et social | Scoop.it
Halte à l'immobilisme , du concret et rapidement Si les tenants de la coercition, qui revendiquent la fin de la liberté d'installation, progressent,
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Démographie médicale : le grand n'importe quoi des ARS — Union ...

Démographie médicale : le grand n'importe quoi des ARS — Union ... | Sanitaire et social | Scoop.it
Halte à l'immobilisme , du concret et rapidement Si les tenants de la coercition, qui revendiquent la fin de la liberté d'installation, progressent,
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

La puériculture touchée par la vague Internet - Les Échos (Communiqué de presse)

La puériculture touchée par la vague Internet - Les Échos (Communiqué de presse) | Sanitaire et social | Scoop.it
Les Échos (Communiqué de presse) La puériculture touchée par la vague Internet Les Échos (Communiqué de presse) Produits à la fois de première nécessité et impliquant pour les parents qui veulent le meilleur pour leurs chérubins, les articles de...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Pôle Emploi prévoit 1, 6 million de recrutements cette année...!!!

Pôle Emploi prévoit 1, 6 million de recrutements cette année...!!! | Sanitaire et social | Scoop.it

Les entreprises françaises envisagent d'embaucher un million six cent mille personnes en 2013, mais la plupart des postes seront en CDD ou en l'intérim, selon l’enquête annuelle "besoin en main d’œuvre" rendue publique mardi par Pôle Emploi.
Commençons par les points positifs. Alorsqu’on frôle officiellement les 5 millions de chômeurs dans l’Hexagone, les prévisions d'embauches, dont la plupart se situent dans le Sud-Ouest de la France, sont en hausse de 0,3% pour 2013.
Parmi les principaux emplois proposés, on retrouve des postes d’agents d'entretien, de serveurs, d’aides à domicile, d’apprentis de cuisine ou d’aides-soignants. En excluant les métiers saisonniers, c’est donc le secteur desmétiers de services qui est le plus demandeur.
Les postes qualifiés ne sont pas en reste : ingénieurs et cadres informatiques, qui se classent à la cinquième place du top 10, devraient plus que tirer leur épingle du jeu. On annonce également des postes qualifiés vacants dans les domaines de la santé et del'action sociale.

Beaucoup de CDD et d’intérim

Cette annonce ne doit toutefois pas être l’arbre qui cache la forêt. Les entreprises proposent majoritairement des emplois courts, CDD ou intérim. Pour preuve, les métiers où l’on recrute le plus de bras sont ceux de vendangeurs et de cueilleurs agricoles.  La palme du secteur qui embauche le plus est attribuée à l'hôtellerie-restauration, avec essentiellement des postes de saisonniers, un statut qui concentre près de 36% des offres.
La main d'œuvre manque aussi cruellement dans le secteur de la petite enfance. Selon l'enquête, les auxiliaires de puériculture sont vivement recherchées.

« Un recrutement de 30 à 40 postes par mois au minimum »

Stéphane Proust est DRH dans l'entreprise Maison Bleue, qui regroupe 80 crèches privées en France. Il décrit un secteur « en pleine pénurie » et recherche principalement du personnel diplômé : « directrice de crèche, infirmière, éducatrice de jeunes enfants, pour envisager des recrutements à hauteur de 30 à 40 postes par mois au minimum pour la Maison Bleue. Il serait vain de dire qu’on est des petits jobs ou de ne pas les considérer ». Et les salaires s’échelonnent du  « smic, pour les personnels peu qualifiés, jusqu’à des salaires très attractifs, largement au-delà du salaire moyen [ndlr 2410 euros brut] proposé en France ».

« Les agents Pôle Emploi font seulement face à l’urgence »

Mais cette enquête ne serait pas utilisée à sa juste valeur selon Michel Abhervé. Chercheur à l'université de Marne la Vallée et spécialiste des questions d'insertion et d'emploi, il a longuement travaillé sur la question. « Pour des raisons d’augmentation du nombre d’inscrits, on voit que les agents de Pôle Emploi sont seulement capables de faire face à l’urgence et ont beaucoup de mal à construire des parcours, avec les demandeurs, vers les secteurs qui en auraient le plus besoin » confie l’universitaire. La clé de cette crise de l’emploi pourrait bien résider dans les formations proposées par l’organisme : « la majorité des offres concernent des professions supposant la possession de diplômes, de formations longues » avant d’ajouter « ce n’est pas dans la compétence de Pôle Emploi, qui ne finance que des formations de courtes durées ».

more...
No comment yet.
Rescooped by lnpichon from BABinfo Pays Basque
Scoop.it!

Un guide petite enfance pour le 64

Un guide petite enfance pour le 64 | Sanitaire et social | Scoop.it

Qui contacter pour monter un projet d’accueil de la petite enfance ? Comment créer une structure ? Quels services apporter ? Comment aménager les espaces ? Comment financer ? Toutes les réponses à ces questions figurent dans le Guide petite enfance, conçu par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques et les deux caisses d’allocations familiales Béarn et Soule et Bayonne. La semaine dernière, il a fait l’objet d’une présentation à l’institut du travail social à Pau devant les professionnels de la petite enfance.


Via BABinfo
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

M'orienter dans une école de puériculture - Le Progrès

M'orienter dans une école de puériculture - Le Progrès | Sanitaire et social | Scoop.it
Le Progrès
M'orienter dans une école de puériculture
Le Progrès
Rechercher. Vous êtes ici : Accueil · Loire · Saint-Chamond; M'orienter dans une école de puériculture.
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Quand la fête finit aux urgences - LaDépêche.fr

LaDépêche.fr
Quand la fête finit aux urgences
LaDépêche.fr
... ils vont en pédiatrie et les pédiatres constatent aussi de plus en plus d'alcoolisation chez les moins de 15 ans.
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

A Tchernobyl, on soigne enfin les riverains - Terra eco

A Tchernobyl, on soigne enfin les riverains - Terra eco | Sanitaire et social | Scoop.it
Terra eco A Tchernobyl, on soigne enfin les riverains Terra eco A l'époque, il dénonçait un « suivi médico-social largement insuffisant » pour les populations et de nombreux efforts à assurer pour mettre en place « un suivi sanitaire et social de...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

L'austérité nuit gravement à la santé - FRANCE 24

L'austérité nuit gravement à la santé - FRANCE 24 | Sanitaire et social | Scoop.it
FRANCE 24 L'austérité nuit gravement à la santé FRANCE 24 Plus généralement, les coupes franches dans les programmes sociaux qui sont monnaie courante en période d'austérité entraînent une détérioration du niveau de santé des populations les plus...
more...
No comment yet.
Scooped by lnpichon
Scoop.it!

Paris : une auxilière de puériculture mise en examen après la mort d ... - France 3

Paris : une auxilière de puériculture mise en examen après la mort d ... - France 3 | Sanitaire et social | Scoop.it
Paris : une auxilière de puériculture mise en examen après la mort d ...
France 3
Une auxiliaire de puériculture vient d'être mise en examen après la mort d'un bébé d'un mois et demi en septembre dernier.
more...
No comment yet.