Rythmes scolaires
8 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by charles voissier from questions d'éducation
Scoop.it!

Faut-il revoir l'orientation des élèves en fin de Troisième en laissant le dernier mot aux familles ?

Faut-il revoir l'orientation des élèves en fin de Troisième en laissant le dernier mot aux familles ? | Rythmes scolaires | Scoop.it
C’est l’enjeu d’une expérimentation de l’éducation nationale approuvé par le Conseil Supérieur de l’orientation lors de la séance du 14 novembre 2013. Dans environ 120 collèges, et pour une durée d...

Via alozach
more...
alozach's curator insight, December 3, 2013 3:06 AM

C’est l’enjeu d’une expérimentation de l’éducation nationale approuvé par le Conseil Supérieur de l’orientation lors de la séance du 14 novembre 2013. Dans environ 120 collèges, et pour une durée de trois ans (2013-16), le dernier mot sera donné aux familles concernant la voie d’orientation. Cette nouvelle procédure revient à supprimer pour ces élèves, familles et collèges, la commission d’appel qui tranche ailleurs les conflits. Cette expérimentation est-elle la solution pour mieux impliquer les familles dans l’orientation des élèves, pour éviter également les orientations subies ?

Parallèlement, une note d’information de la DEPP (novembre 2013) éclaire un peu plus les logiques en œuvre lors de la procédure d’orientation en classe de troisième, soulignant les fortes disparités sociales et scolaires, ainsi que le poids des déterminismes.

Cet article présente les principales conclusions de la note d’information sur l’orientation des élèves en classe de troisième, les modalités et les enjeux de l’expérimentation « le dernier mot aux familles ».

Rescooped by charles voissier from Rythmes scolaires
Scoop.it!

Journée de réflexion de la FCPE "Agir pour la persévérance scolaire" - Les Cahiers pédagogiques

Journée de réflexion de la FCPE "Agir pour la persévérance scolaire" - Les Cahiers pédagogiques | Rythmes scolaires | Scoop.it

Le samedi 16 novembre, le CRAP était invité à participer à une «  journée thématique  » organisée par la FCPE pour ses responsables locaux. Le thème : «  du décrochage à la persévérance scolaire  ».


Via CRAP-Cahiers pédagogiques, charles voissier
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Actualités du site du CRAP-Cahiers pédagogiques
Scoop.it!

Journée de réflexion de la FCPE "Agir pour la persévérance scolaire" - Les Cahiers pédagogiques

Journée de réflexion de la FCPE "Agir pour la persévérance scolaire" - Les Cahiers pédagogiques | Rythmes scolaires | Scoop.it

Le samedi 16 novembre, le CRAP était invité à participer à une «  journée thématique  » organisée par la FCPE pour ses responsables locaux. Le thème : «  du décrochage à la persévérance scolaire  ».


Via CRAP-Cahiers pédagogiques
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Education et TICE
Scoop.it!

Les secrets de l’éducation à la finlandaise : chaque élève est important

Les secrets de l’éducation à la finlandaise : chaque élève est important | Rythmes scolaires | Scoop.it

Depuis plus de dix ans le système éducatif finlandais fait figure de modèle en Europe et plus largement dans les pays occidentaux. Ce petit pays a obtenu des résultats faramineux aux évaluations internationales PISA[1] menées par l’OCDE (2ème mondial en Sciences, 3ème en lecture et 6ème en mathématiques en 2009, loin devant tous les pays occidentaux). Pour comprendre ce phénomène, Paul Robert, principal de collège dans le Gard, a participé à deux voyages d’étude en Finlande. Il a pu y visiter des établissements scolaires de tous niveaux : un jardin d’enfants, deux écoles primaires, deux collèges, deux lycées, un lycée professionnel, une université et un centre de formation continue. Il en a tiré un livre, La Finlande : un modèle éducatif pour la France ? Les secrets de la réussite et un passionnant rapport dont voici les points forts.


Via Laurent Blanquer
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from 694028
Scoop.it!

Niveau scolaire : la France recule dans le palmarès mondial

Niveau scolaire : la France recule dans le palmarès mondial | Rythmes scolaires | Scoop.it
Selon le classement de l'OCDE, les résultats en mathématiques des élèves français sont très décevants.

Via 694028
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from rushes infos
Scoop.it!

CANCRES et VANITÉS : OCDE, même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève !

CANCRES et VANITÉS : OCDE, même avec les nouveaux rythmes scolaires, la France reste mauvaise élève ! | Rythmes scolaires | Scoop.it

L'IMPORTANT c'est que les professeurs soient contents. Ils ne manifestent pas contre les programmes débiles, tout va bien.

D'après le rapport annuel de l'OCDE, la France doit encore faire des efforts en matière d'éducation. Ses enseignants sont mal payés, le rythme scolaire des enfants d'école primaire doit être amélioré, et les jeunes sans diplôme sont plus au chômage que dans les autres pays. L'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui regroupe les pays les plus riches de la planète, vient de publier son rapport annuel sur l'éducation. L'OCDE met en garde la France sur plusieurs sujets : le salaire des enseignants, la semaine de classe sur quatre jours et demi et le problème de l'avenir des jeunes non diplômés. L'OCDE estime que les enseignants français du primaire et du secondaire sont moins payés que ceux des autres pays. Pour les débutants, comme pour les confirmés, le salaire horaire est en moyenne inférieur de 10 à 15 euros en France, par rapport aux autres nations de l'OCDE. En 2011 en moyenne, un enseignant français du primaire a gagné environ 25.000 euros par an contre 29.000 dans l'OCDE. Dans le premier cycle de l'enseignement secondaire, le salaire moyen français était de 27.000 euros contre 30.000 dans l'OCDE. Dans le deuxième cycle de l'enseignement secondaire, 27.000 euros contre 31.000 dans l'OCDE....

Via Vincent DUBOIS, Rushes Infos
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Le plus grand dysfonctionnement de l’école ? On s’y ennuie à mourir ...!!!

Le plus grand dysfonctionnement de l’école ? On s’y ennuie à mourir ...!!! | Rythmes scolaires | Scoop.it

Dans le jargon journalistique, on appelle ces sujets des marronniers, parce qu’ils refleurissent chaque année à la même époque. Au mois de juin, le dossier sur les régimes pour perdre les kilos superflus avant l’été… En décembre, celui sur les sans-abri qui n’ont bien sûr froid et faim qu’au cœur de l’hiver… Le 1er juillet, l’augmentation du prix du gaz… Et toute l’année, parce que ça fait toujours vendre du papier, le dossier « Spécial Immobilier – Vérifiez que votre maison vaut toujours beaucoup de sous ou que ça va être coton pour pouvoir enfin en acheter une » (ça, c’est parce que j’ai aperçu ce matin la « Une » du Nouvel Obs de cette semaine qui a osé cette ébouriffante audace éditoriale en période de crise syrienne ou de réforme des retraites …) En ce jour de rentrée des classes, le marronnier est donc tout logiquement le sempiternel Bilan et perspectives des réformes scolaires. 4 500 communes ont adopté cette année le nouveau rythme scolaire voulu par Vincent Peillon, un succès colossal selon les uns, une catastrophe navrante selon les autres et fort peu d’analyses nuancées, tant le sujet de l’école est passionnel dans notre pays. Pour preuve, l’un des prochains sujets de réforme pourrait faire « descendre les gens dans la rue », selon les aveux mêmes du ministre de l’Education nationale qui, comme tous ceux qui sont passés par le poste, se méfie des manifestations étudiantes et ne connaît que trop bien cet adage des hauts fonctionnaires du 110 rue de Grenelle : « Les lycéens, c’est comme le dentifrice : quand ils sont sortis du tube, tu ne peux plus les faire rentrer ». Ce sujet redouté par Vincent Peillon, c’est celui des programmes scolaires. Le ministre de l’Education nationale s’apprête à relancer le débat entre les « républicains », partisans de programmes centrés sur les fondamentaux que sont l’écriture, la lecture et le calcul à l’instar de ceux mis en place par Xavier Darcos en 2009, et les pédagogistes, adeptes d’une plus grande liberté laissée aux enseignants dans la façon d’organiser leurs cours et dont les excès ont mené dans les années 90 à considérer les gamins qui jouent au ballon dans la cour de récré comme des « apprenants qui appréhendent un référentiel bondissant dans un espace interstitiel de liberté ». La bataille d’arguments sera saignante, mais il est peu probable qu’elle aborde de front ce qui est peut-être le plus grand dysfonctionnement de l’école française : on s’y ennuie. Année après année, tous les sondages et toutes les études confirment que les élèves s’enquiquinent à mourir en classe, particulièrement au collège et au lycée. Absence de désir d’apprendre, incompréhension de l’intérêt d’acquérir telle ou telle compétence, sentiment d’un empilement sans signification des connaissances : les mômes bayent aux corneilles à s’en décrocher la mâchoire. Contrairement à la violence scolaire ou aux suppressions de postes de profs, ce problème n’a rien de spectaculaire. Les médias n’en parlent jamais. Tout le monde s’est habitué à ce que le cours de grammaire ou d’algèbre soit pénible comme une punition. Ce silence des adultes qui font l’opinion publique s’explique aussi probablement par le fait que cet ennui ne concerne que les enfants et les adolescents, toujours absents lorsque les responsables politiques ou les syndicats d’enseignants discutent de ce que devrait être l’école. Mais l’ennui n’est pas sans conséquence. Il provoque même parfois de véritables séismes. « La jeunesse s’ennuie » écrivait en mars 1968 le journaliste Pierre Viansson-Ponté dans Le Monde, paraphrasant Lamartine avec un éditorial titré « Quand la France s’ennuie ». C’était six semaines avant les évènements du mois de mai.

more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Contribuable
Scoop.it!

Rythmes scolaires : la semaine de 4,5 jours va coûter cher au contribuable

Rythmes scolaires : la semaine de 4,5 jours va coûter cher au contribuable | Rythmes scolaires | Scoop.it
Alors que la semaine de quatre jours et demi sera réinstaurée dès la prochaine rentrée scolaire, les collectivités craignent le coût de cette mesure pour le contribuable.

Via Félix Contribuables
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Quand l'école de la République fait le lit de l'extrême droite | Journal ...

Quand l'école de la République fait le lit de l'extrême droite | Journal ... | Rythmes scolaires | Scoop.it
Avec le lancement du collectif Racine solennisé par un discours de Le Pen, le Front national tente une percée dans le petit monde de l'enseignement.Partant d'une analyse et de propositions qui ne brillent ni par leur ...
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes : Peillon réplique aux critiques de la Droite

Rythmes : Peillon réplique aux critiques de la Droite | Rythmes scolaires | Scoop.it
Principal représentant du Gouvernement, avec Najat Vallaud-Belkacem, au Forum « La République contre les extrémismes », organisé par le parti socialiste samedi 6 octobre au gymnase Japy à Paris, Vincent Peillon a tenu ...
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires: les maires de France satisfaits mais "vigilants"

Rythmes scolaires: les maires de France satisfaits mais "vigilants" | Rythmes scolaires | Scoop.it
Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France, a rencontré mercredi soir le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour défendre l'intérêt des communes. Il est sorti de l'entretien satisfait des avancées obtenues.
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires : « L'école avec un grand E, c'est fini » | Rue89

Rythmes scolaires : « L'école avec un grand E, c'est fini » | Rue89 | Rythmes scolaires | Scoop.it
A Paris, une directrice d'école a affiché une lettre dénonçant les conséquences de la réforme des rythmes scolaires. Elle parle de « violence inouïe ». Reportage.
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

"On ne reculera pas", dit Peillon sur TF1 - LCI

"On ne reculera pas", dit Peillon sur TF1 - LCI | Rythmes scolaires | Scoop.it
Vincent Peillon, ministre de l'Education, était l'invité du journal de 20h de TF1 pour répondre aux critiques formulées sur sa réforme des rythmes scolaires, assurant que les enfants ne sont pas fatigués comme certains ...
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from CRAP Cahiers pédagogiques
Scoop.it!

les_rythmes_scolaires

les_rythmes_scolaires | Rythmes scolaires | Scoop.it
La question des rythmes scolaires a fait l'objet de nombreux articles dans notre revue depuis 30 ans : ce dossier en propose une compilation que l'on espère utile dans les débats en cours.
 

Via Catherine Des Cahiers Pédagogiques
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Time to Learn
Scoop.it!

Les Unes des journaux. Toute la presse d'aujourd'hui.

Les Unes des journaux. Toute la presse d'aujourd'hui. | Rythmes scolaires | Scoop.it
Les Unes des journaux. Plus de 900 journaux du monde. Journal d'aujourd'hui. Actualité du monde, presse économique, quotidiennes sportifs, Journaux régionaux et des quotidiennes locaux.

Via Brigitte Noirhomme, Frédéric DEBAILLEUL
more...
Brigitte Noirhomme's curator insight, December 2, 2013 4:13 PM

En cliquant sur la photo du journal, on accède à la Une (grand format) et aux principaux titres (résumé). Les choix des journaux proposés restent cependant limités si on s'éloigne de la France: 4 journaux pour toute l'Afrique (!?) et un seul journal francophone pour la Belgique ...

Rescooped by charles voissier from Actualités du site du CRAP-Cahiers pédagogiques
Scoop.it!

Revue de presse du lundi 2 décembre, par Mila Saint Anne - Les Cahiers pédagogiques

Revue de presse du lundi 2 décembre, par Mila Saint Anne - Les Cahiers pédagogiques | Rythmes scolaires | Scoop.it

Former ? - Diviser ? - Réunir ?

Dessin : Fabien Crégut

 

 


Via CRAP-Cahiers pédagogiques
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Education
Scoop.it!

Pisa 2012: l'école française en question - L'Express

Pisa 2012: l'école française en question - L'Express | Rythmes scolaires | Scoop.it
Pisa 2012: l'école française en question L'Express Les études Pisa évaluent tous les trois ans les compétences des élèves de 15 ans des pays de l'OCDE dans trois domaines: la culture mathématique, la culture scientifique et la compréhension de...

Via Didier Fosse
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Éducation : l'école finlandaise, un « miracle » - videos.arte.tv

Éducation : l'école finlandaise, un « miracle » - videos.arte.tv | Rythmes scolaires | Scoop.it
Petites recettes éducatives, grands résultats : focus sur le système éducatif en Finlande, l'un des meilleurs en Europe.

 

Depuis 2000, les études PISA ont placé la Finlande au sommet de la réussite scolaire. Plusieurs raisons ont permis ce classement : le rythme scolaire, la décentralisation, la responsabilisation des professeurs ou encore la gratuité de l'enseignement. Tous ces atouts mis bout à bout ont créé une très efficace machine éducative pour les enfants finlandais, et d'intégration pour les enfants immigrés. Et ces résultats attirent la convoitise d'autres pays européens comme la France. En 2011, Ségolène Royale et Luc Châtel ont fait le voyage en Finlande pour voir ce qui était transposable chez nous. L'éducation - et les moyens qui y sont alloués - est d'ailleurs l'un des grands thèmes de campagne de la présidentielle française.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du système éducatif finlandais, Yannick Cador et Cécil Thuillier, envoyés spéciaux d'ARTE Journal en Finlande, se sont rendus dans l'école "fondamentale" Eläintarhan, une école primaire à Helsinki. Reportage.

Date de première diffusion : Mer., 18 janv. 2012, 12h45


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Adapter le rythme scolaire

Adapter le rythme scolaire | Rythmes scolaires | Scoop.it

 

Selon la Ligue des familles, il faudrait revoir le rythme scolaire des enfants, car «il n’est pas adapté à l’évolution économique et il ne tient pas compte du rythme biologique des enfants », souligne Michaël Verbauwhede, auteur de l’étude.

 

Selon lui, il faut «faire en sorte que l’école dure plus longtemps et intègre d’autres activités».

 

Concrètement, la journée type devrait débuter à 8 h, s’interrompre vers 11h30 pour la pause de midi qui s’étalerait jusqu’à 14h30. Le temps pour les enfants de souffler et de pratiquer d’autres activités, sportives notamment, avant de reprendre les cours jusqu’à 16h30.

 

La journée se terminerait une heure plus tard, ce laps de temps étant mis à profit pour faire les devoirs et ainsi rentrer à la maison en laissant l’école de côté.  Et en réduisant la discrimination entre enfants pouvant être suivis par leurs parents et les autres.

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires : la colère des maires ruraux dans l'Orne (61)...!!!

Rythmes scolaires : la colère des maires ruraux dans l'Orne (61)...!!! | Rythmes scolaires | Scoop.it

Certains maires de l'Orne n'ont pas les moyens de mettre en place la réforme des rythmes scolaires. Ils espèrent une mobilisation lors de l'assemblée générale des maires de France, en novembre.

 

Dans l'Orne, les maires de Larré, Semallé, et Ménil-Erreux, d’étiquettes politiques différentes, mais à la tête d'un même regroupement pédagogique rural de 104 écoliers, expliquent qu'ils n'ont pas les moyens, tant techniques que financiers, de mettre en place ces nouveaux rythmes scolaires pour la rentrée 2014.

Ils lancent un appel à tous leurs homologues, où qu'ils se trouvent en France. L'un de ces maires ornais, Jérôme Larchevêque :

Les a-t-il entendu ? ce mercredi soir 9 octobre, Jean-Marc Ayrault a annoncé que l'aide financière versée aux communes pour ces rythmes scolaires, prévue uniquement pour 2013, sera finalement renouvelée en 2014. Est-ce assez pour calmer la colère des élus ?

more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires : le bon exemple de Valframbert (61) ...!!!

Rythmes scolaires : le bon exemple de Valframbert (61) ...!!! | Rythmes scolaires | Scoop.it

Fonctionnaires territoriaux et élus étaient réunis, ce matin, à Valframbert, à l’invitation du centre de gestion de la fonction publique territoriale de l’Orne. À l’ordre du jour, la question de l’application de la réforme des rythmes scolaires avec la semaine de 4,5 jours. Le maire de Valframbert, Francis Aïvar, a pu livrer son témoignage et l’exemple de sa commune, seule de la communauté urbaine d’Alençon à avoir appliqué la réforme dès la rentrée 2013. « Nous pouvons dire aujourd’hui que nous sommes satisfaits », a t-il expliqué.

more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Réforme des rythmes scolaires : « Dans la Manche (50) ça se passe mal » ...!!!

Réforme des rythmes scolaires : « Dans la Manche (50) ça se passe mal » ...!!! | Rythmes scolaires | Scoop.it

Le syndicat enseignant Snuipp-FSU dresse un bilan plus que mitigé des débuts de la semaine de 4 jours et demi dans la Manche.

 

Seules une douzaine de communes manchoises appliquent la réforme des rythmes scolaires depuis la rentrée. Selon le SNUIpp-FSU, comme au niveau national, on constate que les jeunes élèves concernés sont« fatigués », que l’organisation se révèle souvent « difficile » pour les familles et que « trouver des intervenants de qualité en quantité suffisante est mission impossible ».

 

Le syndicat enseignant invite les parents et enseignants à signer sa pétition, en ligne sur le site de la FSU, et demande « au ministre de revoir sa copie, de prendre le temps de la concertation » et de reporter l’application généralisée de la réforme....

more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires : ce qu'on peut changer dès maintenant, ce qu'il faudrait changer plus tard ...!!!

Rythmes scolaires : ce qu'on peut changer dès maintenant, ce qu'il faudrait changer plus tard ...!!! | Rythmes scolaires | Scoop.it

Jours non-payés, absences cautionnées par les parents, boycotts annoncés, le passage à la semaine de 4,5 jours n’en finit plus de poser problème. Sachant que ces rythmes scolaires seront probablement maintenus pour cette année, les parents et les enseignants peuvent-ils s’organiser pour sauver les meubles ?

Jean-Rémi Girard : Les marges de manœuvres sont par définition limitées par la loi, ce qui réduit évidemment les possibilités en la matière. Quelques actions restent effectivement envisageables cependant pour tenter d’améliorer ce système. Tout d’abord, il est essentiel que les parents et les enseignants commencent à faire remonter l’ensemble des dysfonctionnements remarqués vers les collectivités locales, en particulier sur le plan des animations encore mal encadrées, sans quoi les problèmes continueront logiquement de se manifester. On peut aussi par ailleurs décréter que certaines des heures de travail des enseignants dédiées aux concertations et réunions soient déplacées vers le temps périscolaire. Cela permettrait ainsi d’offrir à des animateurs parfois dépassés des conseils pédagogiques qui leur permettraient de délimiter ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire avec un groupe d’enfants. Enfin, il est nécessaire de rappeler que ces activités périscolaires ne sont pas obligatoires, donc que les parents sont tout à fait en droit de chercher des solutions alternatives pour les activités de leurs enfants.

L’instauration des TAP (Temps d’Activité Périscolaire) est un des principaux points noirs de la réforme, les enfants concernés étant souvent limités à des « ateliers coloriage » faute de moyens. Peut-on corriger cette faille à l’heure actuelle ?

Le problème est ici que l’on a une réforme nationale dont les modes d’applications sont forcément locaux. Sachant que le contexte varie en fonction des municipalités, il devient extrêmement difficile d’apporter une réponse globale en la matière. Il serait nécessaire néanmoins de commencer à instaurer, pour les élèves les plus âgés, la possibilité d’avoir une activité d’aides aux devoirs au sein de l’école. Ce serait déjà un moyen d’étendre la palette d’activités pour les établissements qui se limitent pour l’instant aux ateliers coloriages.  

Ensuite, bien qu’une telle mesure dépende du ministère de l’Education nationale, il m’apparaît important d’accorder des heures supplémentaires aux enseignants, puisqu’ils sont logiquement ceux qui sont le mieux formés pour ce type de situation. Intégrer les enseignants dans le périscolaire permettrait de simplifier le dispositif, pour peu que l’on décide d’y mettre les moyens.

Enfin, il me semblerait bénéfique de laisser la décision des horaires des différentes activités soient laissés au conseil d’école et non à la municipalité comme c’est le cas actuellement. On se retrouve aujourd’hui avec des situations parfois délirantes en termes de longueur d’activités ou d’interruption de siestes chez les plus petits pour correspondre aux rythmes imposés. Il est donc logique que les parents et les enseignants soient ici consultés sur la composition des emplois du temps.

De plus en plus d’établissements font désormais appels à des bénévoles pour combler le manque de personnel. Cette option est-elle un moindre mal en dépit du problème de formation qui se pose ?

Ce n’est hélas pas vraiment un « moindre mal » puisque le fait d’engager des personnes qui ne savent pas s’y prendre peut causer des dégâts par la suite (organisation, gestion de l’autorité…). Dans le principe on serait tenté de dire « pourquoi pas » à l’option des bénévoles mais il est dans ce cas nécessaire de les former, plutôt que de les envoyer directement sur le terrain comme c’est parfois le cas actuellement. Je pense donc qu’il ne serait pas absurde de demander aux inspecteurs de l’Education nationale ainsi qu’aux conseillers pédagogiques, chargés initialement de former les professeurs, de s’investir aussi dans la formation de ces personnels auxiliaires chargés des activités périscolaires.

Le mouvement contestataire prend de l’ampleur alors qu’une journée de « boycott » est prévue pour le 13 novembre prochain et que de nombreux maires réclament une refonte de la réforme. La pression actuelle suffira-t-elle à changer les choses ?

Ce qui est sûr, c’est qu’on ne reviendra probablement pas à la situation antérieure, mais on peut cependant imaginer une réécriture de la loi qui prendrait compte des nombreux problèmes que l’on recense en ce moment. Une fois encore, je pense que les conseils d’écoles doivent avoir un pouvoir de décision accru pour une meilleure souplesse dans la construction des rythmes. Dans certains cas, on pourrait même imaginer que certaines écoles, si elles estiment qu’elles fonctionneront mieux ainsi, rétablissent la semaine de 4 jours. Il s’agit là d’une solution qui pourrait faire consensus, ne serait-ce que dans le monde de l’éducation et chez les parents d’élèves.

J’aimerai conclure cependant en disant qu’il faudrait éviter d’instrumentaliser la grogne actuelle à des fins purement politiques alors que les municipales approchent. Il est vraiment nécessaire d’aborder le problème avec pragmatisme et consensus pour tenter de régler au mieux les dysfonctionnements que l’on constate aujourd’hui. 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by charles voissier from Actualité de la politique française
Scoop.it!

Adhésion autour des nouveaux rythmes scolaires

Adhésion autour des nouveaux rythmes scolaires | Rythmes scolaires | Scoop.it
Un mois et demi après la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, la satisfaction prédomine dans les écoles gersoises. Même si des détails méritent une réflexion plus approfondie. La semaine de quatre jours et demi fait le bonheur des petits ...

Via Mathieu Gervais
more...
No comment yet.
Scooped by charles voissier
Scoop.it!

Rythmes scolaires : 4 raisons de défendre la réforme

Rythmes scolaires : 4 raisons de défendre la réforme | Rythmes scolaires | Scoop.it
Ce n'est qu'un début : il faudra étendre cette réforme aux collèges et lycées.
more...
No comment yet.