Les six licenciements prononcés par la direction d’Educatel Rouen sont jugés abusifs. | l'Humanité | Rouen | Scoop.it
Educatel condamné aux prud’hommes

En novembre 2010, la direction rouennaise d’Educatel (enseignement à distance) n’avait pas apprécié, semble-t-il, les quarante-cinq jours de grève (l’Humanité des 15 octobre et 9 novembre 2010) de la quasi-totalité de ses dix-huit commerciales, qui réclamaient une renégociation de leur statut et de leurs objectifs commerciaux. Six d’entre elles, à Rouen, avaient alors été licenciées pour faute grave, la direction estimant qu’elles n’avaient pas atteint leurs objectifs commerciaux durant cette période de grève.

Mais le conseil de prud’hommes de Rouen a annulé, jeudi dernier, ces licenciements, estimant qu’ils avaient été « en réalité motivés par la volonté de la direction de sanctionner » les salariées qui venaient, en outre, d’adhérer à la CGT et de monter une liste en vue des prochaines élections professionnelles.

[...]