"Roms" : espaces, frontières, représentations
253 views | +0 today
Follow
"Roms" : espaces, frontières, représentations
Le cas des migrants Roms. Approche géographique.
Curated by Elise Mathevon
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Introduction

Introduction | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
Elise Mathevon's insight:

   Depuis quelques années, les Etats d'Europe de l'Ouest connaissent des migrations de populations venant de l'Est. Gens du voyage, Tziganes, Gitans… Les appellations ne manquent pas tandis que le flou identitaire demeure. Qui sont les « Roms » ? Des nomades que la Roumanie stigmatise ? Des migrants économiques chassés par la pauvreté et la précarité ? Il reste que l'Ouest les attire. Mais qu'en dit-il, cet autre côté de l'Europe, nettement plus riche, bien qu'en crise ?

   En France, le discours ambiant, porté par les médias et les politiques, présente ces flux de populations comme une véritable peste. D'où les volontés d'expulsion. Mais les frontières européennes ont des statuts particuliers, comme celui donné par la convention de Schengen. Bien qu'elle ne fasse pas partie de cet espace, la Roumanie appartient à l'Union Européenne : la circulation des biens et des personnes en est facilitée.

 

   Dans un monde qui se globalise, les frontières semblent avoir tendance, paradoxalement peut-être, à se refermer. L'exemple des Roms est significatif.

Quels sont les espaces mis en jeu par les mouvements de ces populations ? Quelle(s) représentation(s) de la frontière les migrations reflètent-elles et questionnent-elles ?

Nous tenterons de répondre à ces questions grâce au partage de liens concernant notre problématique.


Illustration : dessin de Plantu.

more...
No comment yet.
Suggested by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Circulations, lieux et territoires roms (Planète Terre)

Circulations, lieux et territoires roms (Planète Terre) | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it

Ce mercredi 17 novembre, Planète Terre reçoit deux géographes, membres du collectif de recherche URBA-ROM :Samuel Delépine et Olivier Legros.  

 

Avec nos invités, nous aborderons la question des lieux de vie et des mobilités roms, en France et en Europe. En effet, si les Roms sont définis dans l’imaginaire politique commun comme un peuple itinérant, en réalité "90% des Tsiganes d'Europe sont aujourdhui sédentaires" selon Samuel Delépine. De même, les lieux de vie des Roms demeurent mal connus, leur grande hétérogénéité spatiale et sociale étant souvent sous-estimée.

Elise Mathevon's insight:

Il y a 600 ans, des populations nomades arrivaient en Europe. Les Roms (ou tout du moins leurs ancêtres) en faisaient partie. Ils se sont sédentarisés, soit pour des raisons économiques, soit pour des raisons politiques (ils ont pu être forcés à la sédentarisation). Par conséquent, les mobilités actuelles relèvent des migrations, et non du nomadisme.

Les géographes interrogés soulignent la difficulté de nomer ces populations. D'ailleurs, ce sont les "résonances" qui importent le plus. Par exemple, en France, "rom" a une connotation péjorative, impliquant une population à l'habitat précaire, et donc problématique. Au contraire, en Europe de l'Est, les implications du mot ne sont pas les mêmes. Ainsi, des dirigeants politiques revendiquent cette "appellation", pour ainsi dire.

La représentation des roms, en France, est influencée par leur statut de migrants. En effet, leur seule possibilité d'intégration dans la société d'accueil est de s'installer dans les marges urbaines, c'est-à-dire les espaces répulsifs, dévalorisés de pays d'accueil. D'où, bien entendu, la connotation péjorative du mot.

 

Emission très intéressante, en 30 minutes, bien plus riche que la sélection des informations que nous venons de vous présenter.

more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Roms et gens du voyage : l’histoire d’une persécution transnationale, par Céline Bergeon (Le Monde diplomatique)

Roms et gens du voyage : l’histoire d’une persécution transnationale, par Céline Bergeon (Le Monde diplomatique) | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
« Comment se fait-il que l'on voie dans certains de ces campements tant de si belles voitures, alors qu'il y a si peu de gens qui travaillent ? » (...)
more...
No comment yet.
Suggested by Céline
Scoop.it!

Les Roms sont dangereux pour la santé des morts

Les Roms sont dangereux pour la santé des morts | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
more...
François Arnal's comment, April 2, 2013 10:04 AM
pense à compléter cette annonce et regarde si tu peux améliorer la carte de P. Rekacewicz
Rescooped by Elise Mathevon from L'intégration des Roms.
Scoop.it!

L'intégration des Roms : un défi pour l'Union européenne et ses ...

L'intégration des Roms : un défi pour l'Union européenne et ses ... | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it

La migration économique de familles roms n'est pas un phénomène nouveau. Elle existe depuis des siècles au niveau européen et jusqu'en Amérique...


Via Nezar Ianis Daouda
more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

VU DE ROUMANIE • France : la chasse aux Roms ne mène à rien

VU DE ROUMANIE • France : la chasse aux Roms ne mène à rien | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
Chose promise, chose due. Après avoir proposé la supression de l'aide au retour des Roms dans leur pays d'origine, le ministre de l'Intérieur l'a mise en œuvre le 19 décembre dernier. Mais le problème des Roms est-il pour autant résolu ?
Elise Mathevon's insight:

Cet article, issu de 'Courrier International', clarifie de manière efficace le "cas Roms" en France : origine des migrants, destination, (non-)accueil…

A lire !

more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Roumanie : Ne nous laissons plus marcher sur les pieds par l'UE

Roumanie : Ne nous laissons plus marcher sur les pieds par l'UE | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
L’Allemagne a annoncé qu’elle opposera son veto à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen. Combien de temps encore les Roumains vont-ils accepter d’être les victimes des jeux politiques de leurs partenaires ?
more...
No comment yet.
Suggested by Céline
Scoop.it!

La France construit sa politique anti-roms sur des cadavres

#Précarité #Exclusion #Ségrégation_urbaine

Elise Mathevon's insight:

Médiapart est un journal d'investigation au ton souvent (très) polémique.

 

Dans cet article, le journaliste présente le drame d'un squat de Roms ayant brûlé lundi 13 mai 2013. Trois personnes sont mortes dans cet accident, dont des enfants. L'incendie a été causé par l'utilisation de bougies par ses habitants, après que le maire a décidé de couper le courant, par "mesure de sécurité".

Plus encore que l'accident, c'est le comportement des personnalités politiques qui révolte le journaliste. En effet, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, une fois sur place, n'aurait aucunement réconforté les familles ou offert ses condoléances. Au contraire, il aurait continué de mener sa campagne, fondée sur l'expulsion toujours plus massive des populations roms, qui seraient inaptes à s'intégrer. Malgré la promesse de méthodes plus douces et d'accompagnements, du chemin reste à faire dans l'intégration des étrangers en France, selon le journaliste.

more...
No comment yet.
Suggested by Géographie de la ville en guerre
Scoop.it!

Les pouvoirs publics et les grands « bidonvilles roms » au nord de Paris (Aubervilliers, Saint-Denis, Saint-Ouen). Réflexions sur la dimension spatiale des politiques de régulation de la grande pré...

Les pouvoirs publics et les grands « bidonvilles roms » au nord de Paris (Aubervilliers, Saint-Denis, Saint-Ouen). Réflexions sur la dimension spatiale des politiques de régulation de la grande pré... | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it

Jusqu’à ces dernières années, on pouvait penser qu’en France, les opérations de résorption de l’habitat insalubre engagées depuis le milieu du siècle avaient éliminé les bidonvilles du paysage urbain. Pourtant, depuis les années 1990, cette forme d’habitat précaire est progressivement réapparue, en région parisienne comme dans d’autres grandes villes. Ce phénomène est souvent lié à l’installation, plus ou moins longue, de populations en provenance d’Europe centrale et des Balkans, et appartenant aux minorités roms1. Sans ressources et en situation irrégulière dans la majorité des cas, ces individus et ces groupes s’installent dans des interstices du tissu urbain ou sur des terrains vagues. Leur présence pose problème aux riverains et aux pouvoirs locaux. Les bidonvilles, qui sont parfois un obstacle à l’urbanisation, peuvent en effet provoquer des réactions d’hostilité ou, au contraire, des mobilisations de soutien aux migrants pauvres, dont les médias locaux et même nationaux se font volontiers l’écho. Comment réagissent les autorités face à ce « problème public », au sens de Joseph Gusfield, c’est-à-dire un « état de fait [qui constitue] un enjeu de réflexion et de protestation et une cible pour l’action publique » (2003, p. 71) ? (...)

Elise Mathevon's insight:

L'arrivée de migrants venant essentiellement de l'Europe de l'Est – dont les minorités roms font partie – a eu pour conséquence le développement d'un habitat spontané et anarchique dans les milieux urbains. Les bidonvilles, que l'on croyait éradiqués d'un pays riche et urbanisé comme la France, semblent hérité d'une seconde vie avec ces nouveaux mouvements de populations.

Les pouvoirs publics s'attachent donc à traiter le problème. En effet, cette nouvelle donnée de l'espace peut devenir une tare, les uns se plaignant, les autres s'attachant à défendre les migrants. Les acteurs institutionnels ont du mis au point un système de « village ». Certaines familles ont été sélectionnées pour vivre dans des habitations spécialement construites pour l'occasion. L'Etat a mis au point une aide humanitaire dans le cadre d'un retour au pays d'origine pour les familles ne bénéficiant pas du « village ».

more...
Léna Faury's curator insight, May 10, 2013 5:57 AM

Les peuples Roms s'installent de plus en plus dans ce que l'on considère aujourd'hui comme des "marges urbaines". Imposés à demeurer dans cet endroit, les Roms tentent tant bien que mal à mettre en place le peu de ressources qu'ils possèdent. La naissance des "bidonvilles Roms" autour de Paris implique une véritable "épreuve spatiale" (Lussault). 

La création d'habitats précaires, construits spontanément, implique des risques sanitaires : maladies dues à la proximité des habitats, accumulation d'ordures, présence de rats, mais aussi danger potentiel d'incendies qui vu le rapprochement des installations peut se propager très rapidement. 

 

Mais ce qui ménace inévitablement ces populations, c'est l'expulsion. Du jour au lendemain, ces familles non plus aucun suivi sanitaire, les enfants interrompent ou perdent leur scolarité,...

Et après chaque nouvelle installation, il leur faut rechercher prioritairement ce qu'il leur permettra de vivre au début :  « Il faut trouver de l’eau, des revenus, s’installer. La santé vient après. C’est une fois qu’ils se sont installés que la santé redevient quelque chose d’important. » (salariée du CAM).

 

L'approvisionnement en eau manque souvent sur les lieux d'installation puisque ce sont des friches urbaines, des bâtiments désaffectés ou des bords d'autoroute. Le manque d'eau constitue dès lors un risque sanitaire. 

 

L'instabilité de la condition des Roms provoque également des traumatismes : ils doivent constamment quitter leurs biens pour retrouver une autre place où tout est à recommencer.

Des associations dénoncent les conditions insalubres des "bidonvilles Roms" et les conditions de vie qui ne peuvent y être durables. 

http://www.plainecommune.fr/actualites/actualites/actualite-detaillee/article/suite-a-levacuation-du-camp/#.UYy72rUqyUI ;

Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Les Roms, un peuple européen , par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique)

Les Roms, un peuple européen , par Philippe Rekacewicz (Le Monde diplomatique) | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
Le choix d'une seule couleur, la teinte ocre, symbolise l'unité d'un peuple dispersé dans une multitude de pays : la nation romani, qui regroupe (...)
Elise Mathevon's insight:

Philippe Rekacewicz, cartographe engagé, explore ici les trajectoires du peuple romani.

more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Les Inrocks - À Montreuil, le défi de l'intégration des Roms

Les Inrocks - À Montreuil, le défi de l'intégration des Roms | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
Alors que la plupart des municipalités chassent les Tsiganes, la ville du 93 développe un dispositif d'accueil original. Qui ne va pas sans effets pervers.
more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Exposition organisée par Médecins du Monde : "Parias - les Roms en France"

Exposition organisée par Médecins du Monde : "Parias - les Roms en France" | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it

Avec les superbes photographies d'Alain Keler.

Elise Mathevon's insight:

  L'ONG constitue ici un riche dossier, comprenant non seulement des témoignagnes enrichissants, mais également des réflexions autour des thèmes de l'intégration spatiale (où loger ?) et de la santé.

more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Slovaquie : "Nous pouvons favoriser les Roms"

Slovaquie : "Nous pouvons favoriser les Roms" | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
“A partir du mois d’avril, les organisations gouvernementales, les administrations locales, et les entreprises, pourront adopter une approche de discrimination positive quand ils embaucheront du […]
Elise Mathevon's insight:

   Slovaquie.

L'amendement de la loi anti-discrimination vise à faciliter l'emploi des Roms.

 

D'un point de vue géographique, cette courte dépêche évoque les "ghettos roms", 700 en Slovaquie (d'après le ministre du Travail).

La ghettoïsation consiste en la séparation physique d'un groupe de personnes, qui se voit assigner un espace où il devra évoluer (vivre, travailler, dormir…). Ce phénomène entraîne un enfermement et un confinement des populations, qui voient leurs liens avec l'extérieur s'affaiblir. Le ghetto est généralement perçu comme un lieu négatif, dont les habitants sont stigmatisés.

Dans l'histoire collective, les ghettos rappellent affreusement les quartiers où les Juifs étaient condamnés à résider, comme celui de Varsovie, lequel connu une triste fin.

more...
No comment yet.
Scooped by Elise Mathevon
Scoop.it!

Espace Schengen : Bulgares et Roumains restent en deuxième division

Espace Schengen : Bulgares et Roumains restent en deuxième division | "Roms" : espaces, frontières, représentations | Scoop.it
Discrimination à l'embauche, menaces de retour des visas…. Plus de 5 ans après leur adhésion dans l'Union européenne, les Bulgares et les Roumains sont traités comme des citoyens de seconde zone, déplore un éditorialiste de Sofia.
Elise Mathevon's insight:

Un éditorialiste de Sofia (Bulgarie) écrit sur les positions des pays de l'Ouest vis-à-vis de la possible entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen, prévue en 2014.

more...
No comment yet.