Les reproductions de documents présentées jusqu'à la guerre, proviennent des fonds des archives municipales de Châtellerault et départementales de la Vienne. Car beaucoup de documents ont disparu, en particulier les archives de la Bourse du travail de Châtellerault qui ont été enterrées au début de la guerre par les responsables de l'Union locale CGT pour « protéger les syndiqués », apprend-on à l'entrée de l'exposition. « Ils sont morts pour leurs actes de résistance et les archives n'ont jamais été retrouvées. »