Utoeya, l'île au coeur brisé | Revue de presse "AutreMent" | Scoop.it

Les innombrables douilles ont été ramassées, les vitres brisées ont été remplacées et le poster annonce encore fièrement en anglais: ''Utoeya. Bienvenue sur l'île, le paradis nordique''.

Petit coin de verdure paisible devenu le théâtre de la fusillade la plus meurtrière jamais perpétrée en temps de paix, l'île norvégienne d'Utoeya a été ouverte à la presse lundi pour la première fois depuis le 22 juillet.
Ce jour-là, l'extrémiste Anders Behring Breivik, armé d'un fusil semi-automatique et d'un pistolet, avait semé la mort parmi quelque 600 jeunes réunis en camp d'été sur l'îlot en forme de coeur, à une quarantaine de km au nord-ouest d'Oslo...