Ikéa : la fin d’un chantage? | Revue de presse "AutreMent" | Scoop.it
Une vaste opération de chantage contre les magasins Ikea vient sans doute d‘être désamorcée. Deux hommes suspectés d’avoir posé des bombes dans des magasins de la chaîne d’ameublement viennent d‘être arrêtés dans le Nord-Ouest de la Pologne.

L’un est déjà connu des services de police pour trafic de drogue. L’autre est un ancien manager, parlant couramment quatre langues.

Après avoir fait explosé des bombes dans plusieurs magasins à travers l’Europe, sans faire de victimes, ils ont réclamé une rançon de 6 millions d’euros à Ikea, pour cesser leurs attaques. Et ces demandes ont été expédiées de Pologne...