Anosognosie : c'est la maladie "en vogue", celle de Jacques Chirac et de Liliane Bettencourt. A cause d'elle on oublie le mal dont on souffre. A bien y regarder, l'ensemble de notre société semble concernée...

Après Jacques Chirac, voilà donc, avec Liliane Bettencourt, une deuxième victime célèbre de la dernière maladie à la mode : l'anosognosie ou perte de conscience de la pathologie dont on souffre.

On se gardera, naturellement, d'ironiser sur un sujet aussi grave. En revanche, on peut légitimement se demander si cette notion n'est pas un tantinet dangereuse et, à l'opposé, si les Français, voire les Occidentaux en général, ne seraient pas atteints d'anosognosie collective...