Amy Winehouse est bien morte d'un abus d'alcool | Revue de presse "AutreMent" | Scoop.it

Comme une confirmation, l'enquête sur le décès en juillet dernier de la chanteuse britannique Amy Winehouse a bien conclu à une «mort accidentelle» due à un abus d'alcool. Le rapport confirme l'hypothèse d'un «stop and go», une absorption massive d'alcool après une période d'abstinence. «Elle avait consommé une telle dose d'alcool, à hauteur de 416 mg par décilitre de sang, que la conséquence...