Revue de presse Knight Frank
2.5K views | +0 today
Follow
Revue de presse Knight Frank
Retrouvez Knight Frank à travers ses apparitions presse. Suivez son actualité et apprenez en plus sur le marché de l'immobilier.
Curated by Knight Frank
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

[VIDEO] Knight Frank parie sur le retour des très grands utilisateurs en 2016

[VIDEO] Knight Frank parie sur le retour des très grands utilisateurs en 2016 | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
[VIDEO] Knight Frank parie sur le retour des très grands utilisateurs en 2016
04.02.2016

Philippe Perello © Business Immo
Localiser cet article sur la carte
Le Paris Vision 2016 © Knight Frank
Mais où sont passés les très grands utilisateurs ? Selon le Paris Vision 2016 de Knight Frank, ces acteurs en recherche d’au moins 20 000 m⊃2; se sont raréfiés l’an passé en Île-de-France. Alors qu’ils concentraient 20 % de la demande placée en 2014 (13 transactions), leur part est tombé à 12 % en 2015 (7 transactions). « Ce recul a été compensé par le réveil des consommateurs de petites et moyennes surfaces », souligne Cyril Robert, directeur études et recherches de Knight Frank. La palme revient au segment des surfaces comprises entre 1 000 m⊃2; et 5 000 m⊃2;, sur lequel l’activité transactionnelle progresse de 12 % d’après l’étude du conseil.

Pour 2016, Knight Frank prédit le retour des très grands utilisateurs. Alors que Deloitte vient de prendre à bail 31 000 m⊃2; dans la tour Majunga à La Défense, d’autres acteurs de poids comme le conseil régional d’Île-de-France, EDF ou encore Alstom sont en recherche. Mais rien ne dit qu’ils trouveront bâtiment à leur pied. En effet, la part de l’offre de grade A, celle qui a leur faveur, s’élevait à 18 % des surfaces disponibles en Île-de-France à fin 2015. Quant aux livraisons de surfaces neuves ou restructurées attendues cette année dans la région, elles devraient s’élever à 640 000 m⊃2; contre 1,3 million l’an passé. Et plus de la moitié de ce pipeline a déjà été commercialisé.

De quoi faire augmenter les loyers ? « Oui mais uniquement pour les meilleurs immeubles situés dans les quartiers les plus demandés », répond Cyril Robert. Pour les autres marchés et les autres actifs, une inflation est exclue par Knight Frank car la faiblesse de la valeur de commercialisation reste leur principal argument.

Dans ces conditions, le conseil anticipe une demande placée tournant autour de 2,3 millions de m⊃2; en Île-de-France en 2016, soit un niveau en ligne avec la moyenne décennale.

Côté investissement, Philippe Perello, associé gérant de Knight Frank, se veut optimiste. Il nous explique pourquoi.



Quant à la conjoncture économique, indissociable de la santé du marché immobilier, elle s’annonce meilleure en 2016 qu’au cours des années précédentes selon Daniel Cohen, professeur en sciences économiques.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Priscilla Charrey nommée directrice PMS du département bureaux de Knight Frank

Priscilla Charrey nommée directrice PMS du département bureaux de Knight Frank | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

Priscilla Charrey a débuté sa carrière en immobilier résidentiel et a rejoint l’équipe bureaux de Knight Frank en 2008 en tant que consultante, et avait été promue associate en 2014. Elle avait été nommée directrice global corporate solutions en avril 2015.

Elle sera en charge d’encadrer l’équipe petites et moyennes surfaces du département bureaux Paris. Cette équipe commercialise des actifs entre 100 et 1 500 m⊃2; et accompagne des utilisateurs sur ce même créneau de surface.

Elle reste opérationnelle sur des sujets entre 1 500 et 5 000 m⊃2;.

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

La vie immo : Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux - 03/12

La vie immo : Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux - 03/12 | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

L’essentiel éco du jour - Le Temps

L’essentiel éco du jour - Le Temps | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
L’essentiel éco du jour

Sélection d’articles à lire dans «Le Temps» de ce vendredi: Dans les Alpes, les stations françaises prennent l'ascendant. Mario Draghi accorde un répit à la BNS. McDonald’s échappe au fisc grâce à la Suisse. Aurélie Duplais, la «locomotive» du groupe Virtua. Licenciement collectif chez MyCartis à Lausanne. Le bras de fer entre Genolier et KPT/CPT s’envenime. Google mise sur l'informatique en nuage. Au travail, le conflit est-il néfaste?

A l’agenda

En Suisse: L’Office fédéral de la statistique (OFS) publiera son indice des prix à la consommation pour le mois de novembre. Economiesuisse présentera sa vision de la situation économique et les perspectives
conjoncturelles 2016 pour le pays.

Etranger: L’Opep tiendra sa réunion ministérielle à Vienne, dans un contexte de prix bas pour le pétrole. Aux Etats-Unis, deux statistiques retiendront notre attention, le commerce extérieur pour le mois d’octobre les chiffres du chômage et de l’emploi en novembre.

A lire

Montagne:La Lex Weber et le franc fort pénalisent Crans Montana ou Verbier. Et font monter le prix des chalets à Val d’Isère, Méribel ou Chamonix. A 30 000 francs le m2, Gstaad reste néanmoins la station la plus chère du massif alpin, selon une étude de Naef et Knight Frank.

Politique monétaire:La BCE continuera d’assouplir sa politique monétaire, mais dans une ampleur moins forte que prévue. Cela a relâché jeudi la pression sur la monnaie helvétique. Un nouvel abaissement des taux négatifs le 10 décembre n’est pas exclu par les experts.

Fiscalité:Une succursale suisse de McDonald’s Europe Franchising joue un rôle clé dans la planification fiscale de la multinationale américaine du fast-food. L’entreprise échappe ainsi au fisc, tant au Luxembourg qu’aux Etats-Unis.

PME:Aurélie Duplais a été nommée «Femme Digitale de l’année» lors de la cérémonie annuelle du Meilleur du Web. Ce nouveau prix, qui souhaite mettre en avant une femme évoluant dans une industrie où elles sont encore peu nombreuses, a été décerné le 24 novembre dernier au Rolex Learning Center de l’EPFL. La codirectrice de Virtua s’est imposée face à 14 autres candidates.

Emploi:MyCartis à Lausanne licencie, l’entreprise active dans les sciences de la vie veut réduire ses effectifs de moitié. Elle a déjà biffé 10 postes. Et compte se séparer jusqu’à 12 salariés supplémentaires, résiliant au passage son bail pour fin 2016.

Santé: Le groupe vaudois Genolier rebaptisé Swiss Medical Network a dénoncé l’assureur KPT/CPT à la Finma. La caisse maladie a de son côté muselé le groupe de cliniques, par voie judiciaire.

Internet:Google veut accentuer ses efforts dans le cloud computing, afin de diversifier ses sources de chiffre d’affaires.

Carrières:Au travers d’un conflit, les gens s’expriment. Un processus de confrontation qui peut dans certains cas s’avérer constructif et créatif.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux - Emissions Immobilières | LaVieImmo.com

Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux
Réagissez à cet article |   

Avec : Philippe Perello, Président de Knight Frank France. - Intégrale Placements, du jeudi 3 décembre 2015, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.

Tags : Intégrale Placements,paris,Conseil,la vie immo,immobilier d'entreprise,emission,Philippe Perello,dossierplacement,Cédric Decoeur,Immobilier,guillaume sommerer,sièges sociaux
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Immobilier dans les stations de ski alpines, quel versant choisir ? - Prix immobilier | LaVieImmo.com

Immobilier dans les stations de ski alpines, quel versant choisir ? - Prix immobilier | LaVieImmo.com | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

État des lieu du marché haut de gamme dans les Alpes (©Jean-Pierre Clatot - AFP)
Les chalets de prestige avec vue sur les montagnes suisses ont vu leur prix baisser depuis un an. Les raisons? L'incertitude autour de la réglementation du marché immobilier local, mais également la hausse du franc, qui rend les stations helvétiques moins attractives que les françaises.
(LaVieImmo.com) - Le groupe de services immobilier Knight Frank a fait un état des lieux du marché immobilier dans les stations de ski alpines. Selon l'étude, les prix des chalets haut de gamme à fin juin 2015 ont dégringolé du côté suisse, à l'image de Crans Montana (-5% sur un an) ou encore Gstaad (-2%).
Ce qui n'est pas le cas de la plupart des stations françaises, qui trustent les premières places du classement annuel établi par le spécialiste. Ainsi, Val d’Isère affiche le taux de croissance le plus élevé (+5,8%), devant Méribel (+4,5%), Chamonix (+3,2%) et Courchevel où les prix varient selon l'altitude (+2,1% à Courchevel 1550, +1,2% à 1650 et -2% à 1850).
Ces différences s’expliquent par le climat d’incertitude en Suisse, lié à l’application de la loi Weber en 2012, qui plafonne le nombre de résidences secondaires à 20% des logements des communes touristiques. Cette réglementation provoque de l’incertitude depuis bientôt quatre ans, tandis que d’autres questions autour de l’impôt sur les successions ont jeté un coup de froid, souligne le quotidien suisse Le Temps.
Autre cause de la baisse de la pierre dans les stations suisses: l’envolée du franc par rapport aux autres monnaies comme l’euro et la livre sterling, provoquée en janvier 2015 par la décision de la banque centrale helvétique (BNS) d’abandonner le taux plancher fixé en septembre 2011 en pleine crise de l’euro.
"Ils préfèrent acheter ailleurs"

"Pour les étrangers qui ne connaissent pas bien nos réglementations, ces débats génèrent de l’incertitude ou de la complexité. Du coup, ils préfèrent acheter ailleurs", se plaint un constructeur de résidences de luxe à Crans Montana, cité par le journal. Et c’est l’autre côté du versant qui en profite.

Dans ce contexte, certains acheteurs se frottent les mains. C’est le cas des Britanniques, qui peuvent plus aisément s'offrir un chalet d’une valeur de 1 million d’euros dans une station française. Grâce à un effet de change favorable, cette acquisition leur revient 11% moins cher aujourd’hui qu’il y a un an. La même transaction dans une station suisse leur coûterait en revanche 2% plus cher, souligne l’étude, qui s’est basée sur les taux de change relevés en juillet 2014 puis juillet 2015.
Ces trajectoires divergentes entre la Suisse et la France n'empêchent pas Gstaad de demeurer, devant Courchevel 1850, la commune la plus chère parmi les quinze plus riches stations passées au crible par le groupe immobilier. Dans cet huppé village bernois situé à 1.000 mètres d'altitude, le m⊃2; se négocie à 30.000 francs. C'est trois fois plus cher qu'à Chamonix et deux fois plus qu'à Méribel.
Ainsi, pour 1 million d'euros, on peut acheter un studio ou un deux pièces d'environ 40 m⊃2; à Staad ou à Courchevel 1850. Besoin de plus d'espace? Pour le même prix, il est également possible d'acquérir un 140 m⊃2; à Morzine ou à Saint Gervais, des stations de ski plus... accessibles.

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris 8e : Cook & Book s'installe rue du Commandant Rivière

Paris 8e : Cook & Book s'installe rue du Commandant Rivière | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Cook and Book, restaurant d’un genre nouveau, imaginé en 2005 par le créateur du Pain Quotidien, mélange de librairie et de restaurant, lieu convivial...
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris, reconnue comme future puissance économique par le classement Knight Frank des villes mondiales

Une nouvelle révolution française est à l’œuvre. Comme la première, elle a pris naissance à Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

L'Angle éco. Immobilier : tour du monde des villes où les prix flambent

Depuis le début de l'année, les prix de l'immobilier sont repartis à la hausse. Devançant largement ses voisins européens, la France est l’un des pays où se loger coûte le plus cher par rapport au revenu moyen. Mais ce n'est pas le seul pays où les prix s'envolent... Tour du monde des villes où la pierre se vend à prix d'or.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Immobilier: Paris, grande gagnante de la révolution numérique?

Immobilier: Paris, grande gagnante de la révolution numérique? | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

Immobilier: Paris, grande gagnante de la révolution numérique?
Par Adrien Schwyter

Le renouveau des 13ème et 19ème arrondissements de Paris pourrait permettre à la capitale de devenir une ville qui compte dans l'immobilier de bureaux selon l'étude publié par Knight Frank.
Le Cargo est le plus gros incubateur de start-up de la capitale. 

Pourquoi Paris gagnerait à faire plus d'affaires avec Pékin
L'étrange fonds chinois qui investit dans le Grand Paris
L'étude de Knight Frank n'y va pas par quatre chemins. "Une nouvelle révolution française est à l'oeuvre dans la capitale". Au delà du cliché, l'étude avance des arguments intéressants pour justifier la montée en puissance de la capitale française dans le marché mondial de l'immobilier de bureaux grâce à la création de nombreuses start-ups. 

"Les entreprises innovantes se ruent sur les zones qui étaient auparavant défavorisée et où il y avait peu d'intérêt dans le secteur d'immobilier d'entreprise jusqu'à maintenant: depuis le nord au sud de Paris, du 13 au 19ème arrondissement, et le long du périphérique" développe l'étude. 

"Ces zones forment un arc de l'innovation qui est activement promu par les autorités locales. Il bénéficie d'un prix compétitif d'achat, d'opportunités de développement et d'une sensation de plus en plus jeune et branchée" ajoute le cabinet Knight Frank. Dès lors le graphique ci-dessous montre que si le taux de vacance des bureaux en Ile-de-France reste important (8%), ce n'est pas le cas de la capitale où celui-ci est en baisse (courbe CBD).

L'exemple du Cargo et de la Halle Freyssinet

L'étude met en exergue deux exemples précis afin de justifier son analyse. Le Cargo situé sur les friches d'anciens entrepôts sur le boulevard Macdonald (19ème arrondissement) aurait pour "objectif de brouiller les lignes entre travail et loisirs, ce qui conduit de moins regarder leurs montres pour les salariés et à instaurer une hiérarchie réduite au sein de l'entreprise".

Le choix du Cargo n'est pas un hasard. Il est le plus gros incubateur de start-up de la capitale avec 15.000 mètres carrés de bureaux, sur six étages. La Halle Freyssinet dans le 13ème arrondissement devrait elle ouvrir ses portes d'ici un an avec un objectif similaire. 

Le cabinet ajoute qu'un "nombre important de nouveaux projets sont attendus dans ces quartiers, avec un appel à propositions des équipes soutenues par les investisseurs, avec le concours des autorités locales qui confient les projets à l'enchérisseur le plus innovant".

"Même les tours d'habitation ne sont plus considérées comme une insulte" ajoute, ironique, le cabinet de conseil en immobilier international. Et de citer en exemple l'approbation par le conseil municipal parisien du projet de tour triangle en juin dernier conduit par Unibail Rodamco. 

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris et sa nouvelle économie reconnues dans le classement Knight Frank des villes mondiales | L'info multi-secteurs

Paris et sa nouvelle économie reconnues dans le classement Knight Frank des villes mondiales
On 3 nov, 2015 By Agglotv With Commentaires fermés sur Paris et sa nouvelle économie reconnues dans le classement Knight Frank des villes mondiales


Paris, à l’est, du nouveau
Une nouvelle révolution française est à l’œuvre. Comme la première, elle a pris naissance à Paris. Mais pas en son centre Tuileries-Louvre-Bastille, comme en 1789. Cette fois, le théâtre des événements se situe dans le sud et l’est, sur un arc reliant le 13ème au 19ème arrondissement de la capitale.

Une grande ville pour investir dans les bureaux de la révolution post-industrielle
Cette analyse figure dans l’édition 2016 du « Global Cities Report » de Knight Frank qui vient de paraître. Chaque année, le cabinet de conseil en immobilier international publie, à l’intention des investisseurs, le classement des villes mondiales qui ont le plus de chances de tirer parti du vaste mouvement démographique annoncé. Il faut savoir en effet que, selon l’ONU, dans les cinq ans à venir, les mégapoles géantes accueilleront 380 millions de personnes supplémentaires. Elles viendront y travailler, voire y vivre. C’est l’équivalent de trois fois la population du Japon.

Une revanche sur le « french bashing »
Or dans cette fresque globale, les auteurs de l’étude s’arrêtent longuement sur Paris. Ils lui consacrent deux pages, autant qu’à Londres, Hong Kong et Singapour. Surtout, ils en parlent dans des termes prometteurs, qu’il est particulièrement rare d’entendre en ces temps de « french bashing ».

Le 13ème et le 19ème arrondissement, the places to be
Ce sont les auteurs eux-mêmes qui emploient l’expression : « yes, the revolution is here » (oui, la révolution est là). Selon eux, elle se situe dans les opérations réalisées sur les friches d’anciens entrepôts sur le boulevard MacDonald dans le 19ème arrondissement. C’est là notamment qu’a accosté Le Cargo. C’est le nom donné au plus gros incubateur de start-up de la capitale. Sur six étages et plus de 15.000 m⊃2;, il accueille des jeunes pousses, mais surtout, riches d’un potentiel de développement. Un mouvement similaire se profile dans le 13ème arrondissement, à la Halle Freyssinet. Ces deux programmes ont particulièrement séduit les économistes de Knight Frank.

Des sociétés gagnantes de la révolution numérique
Ils hébergeront bientôt des sociétés qui ont acté les trois mutations simultanées, celles de la mondialisation, du numérique et de l’avènement d’une génération Y. Du coup, ces entreprises détiennent une place de choix dans le nouveau paysage industriel qui se dessine. La preuve, au dernier Las Vegas Consumer Electronics Show, la France occupait le plus gros stand du Vieux Continent. Il comptait 120 exposants, contre 39 pour l’Allemagne et 33 pour le Royaume Uni.

Des bureaux adaptés à la génération Y
Ces entreprises à la Google développent un management collaboratif, où les hiérarchies anciennes et les signes extérieurs de pouvoir n’ont plus de sens. Elles ont donc besoin d’immeubles de bureaux dont les agencements épousent leurs aspirations. C’est précisément cela qui fait la force du nouveau parc qui est sorti de terre en peu de temps sur les friches de quartiers longtemps délaissés.

L’immobilier de bureaux reste un bon investissement
Il importe que la nouvelle offre de mètres carrés soit en conformité avec les besoins exprimés. L’investissement dans l’immobilier de bureaux garde une place privilégiée dans une stratégie d’allocation d’actifs. Mais à condition d’être pertinent dans ses choix. Or, ne l’oublions pas : la révolution se déroule sous nos yeux. Il faut prendre le premier train de l’avenir, pas le dernier convoi du passé.

Et maintenant la révolution s’étend au sud de la capitale
Les mentalités évoluent. Au mois de juin, le Conseil de Paris s’est prononcé favorablement au projet d’une tour. Pas n’importe laquelle : mixte et écologique, elle permet de faire évoluer le concept et de lever les blocages que rencontrait ce genre de construction il n’y a pas si longtemps. Cette tour, appelée Triangle, portée par Unibail Rodamco, s’élèvera jusqu’à 180 mètres, Porte de Versailles. Signée par les architectes Herzog et de Meuron, elle devrait être, à partir de 2020, la première tour de nouvelle génération dans le ciel de Paris. A moins qu’elle ne se fasse griller la priorité par les tours Duo, dessinées par Jean Nouvel et financées par Ivanhoé Cambridge, qui a obtenu son permis de construire en septembre dernier. L’horizon parisien va changer. Là encore, une révolution !
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris 8e : MedDay prend a bail 343 m² de bureaux boulevard Haussmann

Paris 8e : MedDay prend a bail 343 m² de bureaux boulevard Haussmann | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Paris 8e : MedDay prend a bail 343 m⊃2; de bureaux boulevard Haussmann
28.10.2015

92-96 boulevard Haussmann, à Paris © Knight Frank
Localiser cet article sur la carte
MedDay, société de biotechnologie développant des médicaments pour le traitement des troubles du système nerveux, a pris à bail 343 m⊃2; de bureaux au 7ème étage de l’immeuble situé au 92/96 boulevard Haussmann à Paris.

Dans cette transaction, Knight Frank conseillait le preneur et Cushman & Wakefield le bailleur, AG2R La Mondiale.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Immoweek | Immobilier d'entreprise

MedDay s'installe au 92-96, boulevard Haussmann
MedDay, société de biotechnologie développant des médicaments pour le traitement des troubles du système nerveux, a pris en location, auprès de AG2R La Mondiale, 343 m2 de bureaux au septième étage du 92-96, boulevard Haussmann, dans le 8ème arrondissement de Paris. Dans cette transaction, Knight Frank conseillait le preneur et Cushman & Wakefield, le bailleur.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

"Paris Vision" de Knight Frank : "en piste !" pour 2016 | Immobilier professionnel | Immoweek

"Paris Vision" de Knight Frank : "en piste !" pour 2016 | Immobilier professionnel | Immoweek | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

Lors de la traditionnelle présentation de son "Paris Vision", Knight Frank, société de conseil présidée en France par Philippe Perello, file la métaphore du cirque. Non pas que les professionnels immobiliers soient des fauves, mais plutôt des "magiciens", des "dompteurs" ou des "trapézistes". Explications...

Les utilisateurs jouent le jeu des apparitions et des disparitions
"Rois de l'escamotage, capables de faire apparaître ou disparaître en un éclair un deal plus gros qu'un éléphant. Maîtres des apparitions et des duplications. Ou des disparitions. Le marché locatif a vécu l'année 2015 à leur rythme syncopé" indique Knight Frank en préambule de son analyse du marché locatif francilien. Et Cyril Robert, directeur études & recherches de la société de conseil, explicite : "les grands et très grands utilisateurs (capables de prendre en location 20 000 m2 et plus) ont disparu de façon assez inattendue en 2015 ; on parle d'un recul de près de 40 %. Au bénéfice, peut-être, des utilisateurs de petites et moyennes surfaces (moins de 5 000 m2) qui, très prudents ces dix dernières années, sont revenus en force sur le marché. Au final, nous observons une demande placée équilibrée par rapport à 2014, à 2,1 millions de m2".

L'année à venir recèle, pour le conseil, "un formidable potentiel, mais qui risque d'être bridé". Première menace, une offre de qualité insuffisante par rapport à une demande pour ce type de produit presque deux fois supérieure. "Parmi l'offre disponible en Ile-de-France, seulement 18 % est neuve ou restructurée. Or, la demande pour cette offre s'élève à près de 30 %" étaye Cyril Robert, qui pointe également "des inégalités dans leur répartition géographique".

Au final, le directeur étude et recherches de Knight Frank note "une carence de l'offre de qualité. Mais plus inquiétant, une tendance qui va vraisemblablement s'amplifier dans les quelques années à venir. En effet, au regard des livraisons futures, la baisse du volume livré entre 2015 et 2016 se chiffre à 50 % ! Un phénomène que l'on peut expliquer par le "flight to quality" plébiscité par les grands investisseurs ces dernières années : leur stratégie s'était portée sur des actifs sécurisés... aux dépens des projets "en blanc" ou du "value added". Et le marché en paye le prix".

Tout n'est pas noir. Le conseil note deux grandes forces pour l'année à venir : "on attend le réveil des grands utilisateurs, qui a commencé à se faire sentir fin 2015, à l'image de la prise à bail récente, par Deloitte, de près de 30 000 m2 dans "Majunga". Mais on compte aussi sur le maintien du dynamisme des créneaux de petite et moyenne surfaces. Au final, nous attendons une demande placée autour de 2,3 millions de m2".

Retrouvez, très vite, les "dompteurs" (investissement) et les "trapézistes" (commerce des "high streets" parisiennes)...

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Actualité Immobilière: L’aubaine des zones touristiques internationales pour l’immobilier commercial

Actualité Immobilière: L’aubaine des zones touristiques internationales pour l’immobilier commercial | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
L’aubaine des zones touristiques internationales pour l’immobilier commercial

La mise en place des douze Zones Touristiques Internationales (les ZTI) instaurées par la loi Macron, permettant l’ouverture des magasins le dimanche, est trop récente pour avancer des éléments chiffrés, mais l’impact sur l’immobilier commercial sera certain et son ampleur n’a pas fini d’être mesurée.

Une dimension économique et mondiale jusqu’à présent occultée
En choisissant d’examiner les répercussions de la loi Macron, Knight Frank propose un autre angle que le débat franco-français sur le travail dominical. Son étude Under the Eye resitue Paris parmi les capitales internationales. Or, jusqu’à l’adoption du texte, le comportement du touriste étranger type n’arrangeait pas nos affaires. Celui-ci privilégiait la semaine pour un court séjour à Paris, puis il migrait à Londres pour le week-end, afin de profiter des boutiques et d’y faire son shopping. Comme le note Laurence Karsenti, directrice retail chez Knight Frank France, « progressivement, la loi devrait se matérialiser par du chiffre d’affaires supplémentaire au travers d’un surcroît de dépenses de la part des touristes étrangers et d’un allongement de leur durée de séjour ».

Les premiers ressentis
Les fréquentations, le dimanche, sont comparables à celles d’un samedi. Il en est de même pour les chiffres d’affaires réalisés par les commerçants. Il ne s’agit pas d’un volume d‘activités inchangé, lissé sur sept jours au lieu de six, mais bien d’une augmentation obtenue grâce à la clientèle internationale, de passage à Paris pour quelques jours notamment, un potentiel considérable.

Une rentabilité accrue pour les emplacements retenus
Pour les mètres carrés labellisés ZTI, cet accroissement du chiffre d’affaires procurera mécaniquement une rentabilité accrue. Les investisseurs avaient sélectionné leurs emplacements dans l’anticipation de la montée en puissance du tourisme à Paris. Ils n’avaient pas pris en compte la loi Macron qui n’était alors pas d’actualité. Mais ce texte est un signal fort, qui ne peut que changer la donne. L’attractivité de Paris auprès des investisseurs internationaux devrait se renforcer.

Une valorisation des actifs à terme
De fait, pour les acteurs internationaux du marché de l’investissement, et notamment ceux qui ne sont toujours pas présents à Paris ou en France, un déclic psychologique s’est opéré. L’image économique de Paris a tout simplement changé. La volonté de libéralisation, de souplesse et d’approche favorable au business de la loi Macron pourrait inciter les investisseurs internationaux à s’intéresser à Paris et à s’y positionner.

Cela ne manquerait pas d’encourager la demande locative, ainsi qu’une possible augmentation des loyers et de la valeur des actifs, sans pour autant entrainer une nouvelle compression des taux de rendement. « Les effets de la loi Macron seront réels pour le commerce et ils prendront sans doute de l’ampleur avec le temps », précise Knight Frank.

A titre d’exemple
Au centre commercial Beaugrenelle, sur l’exercice 2014, 20% du chiffre d’affaires global a été réalisé par la clientèle internationale, alors qu’en nombre de visiteurs, elle représente 7% de l’affluence. La dépense du client hors UE, ayant recours au service de détaxe, représente presque dix fois celle du client moyen parisien.
Le Passage du Havre prévoit également une ouverture dominicale à partir du deuxième trimestre 2016.

L’actualité vue sous l’angle immobilier
C’est tout l’intérêt d’Under the Eye, de la dernière-née des publications de Knight Frank. Avec cette publication, le premier réseau mondial indépendant de conseil immobilier abordera désormais un sujet d’actualité, vu sous l’angle immobilier.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

La vie immo : Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux - 03/12

La vie immo : Paris est la deuxième ville au monde accueillant le plus de sièges sociaux - 03/12 | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France 

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France  | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France 
 
Les chalets de prestige avec vue sur les montagnes suisses ont vu leur prix baisser depuis un an. Les raisons? L'incertitude autour de la réglementation du marché immobilier local, mais également la hausse du franc, qui rend les stations helvétiques moins attractives que les françaises.

Le groupe de services immobilier Knight Frank a fait un état des lieux du marché immobilier dans les stations de ski alpines. Selon l'étude, les prix des chalets haut de gamme à fin juin 2015 ont dégringolé du côté suisse, à l'image de Crans Montana (-5% sur un an) ou encore Gstaad (-2%).

Ce qui n'est pas le cas de la plupart des stations françaises, qui trustent les premières places du classement annuel établi par le spécialiste. Ainsi, Val d’Isère affiche le taux de croissance le plus élevé (+5,8%), devant Méribel (+4,5%), Chamonix (+3,2%) et Courchevel où les prix varient selon l'altitude (+2,1% à Courchevel 1550, +1,2% à 1650 et -2% à 1850).

Knight Frank - Évolution des prix des chalets de prestige au 2e trimestre 2015, en glissement annuel
Ces différences s’expliquent par le climat d’incertitude en Suisse, lié à l’application de la loi Weber en 2012, qui plafonne le nombre de résidences secondaires à 20% des logements des communes touristiques. Cette réglementation provoque de l’incertitude depuis bientôt quatre ans, tandis que d’autres questions autour de l’impôt sur les successions ont jeté un coup de froid, souligne le quotidien suisse Le Temps.

Autre cause de la baisse de la pierre dans les stations suisses: l’envolée du franc par rapport aux autres monnaies comme l’euro et la livre sterling, provoquée en janvier 2015 par la décision de la banque centrale helvétique (BNS) d’abandonner le taux plancher fixé en septembre 2011 en pleine crise de l’euro.

"Ils préfèrent acheter ailleurs"

"Pour les étrangers qui ne connaissent pas bien nos réglementations, ces débats génèrent de l’incertitude ou de la complexité. Du coup, ils préfèrent acheter ailleurs", se plaint un constructeur de résidences de luxe à Crans Montana, cité par le journal. Et c’est l’autre côté du versant qui en profite.

Knight Frank - Pour un million d'euros, on peut acheter un chalet de 4-5 pièces de 111 m⊃2; à Chamonix, mais seulement un appartement de 40 m⊃2; à Courchevel ou à Gstaad, en Suisse.
Dans ce contexte, certains acheteurs se frottent les mains. C’est le cas des Britanniques, qui peuvent plus aisément s'offrir un chalet d’une valeur de 1 million d’euros dans une station française. Grâce à un effet de change favorable, cette acquisition leur revient 11% moins cher aujourd’hui qu’il y a un an. La même transaction dans une station suisse leur coûterait en revanche 2% plus cher, souligne l’étude, qui s’est basée sur les taux de change relevés en juillet 2014 puis juillet 2015.

Ces trajectoires divergentes entre la Suisse et la France n'empêchent pas Gstaad de demeurer, devant Courchevel 1850, la commune la plus chère parmi les quinze plus riches stations passées au crible par le groupe immobilier. Dans cet huppé village bernois situé à 1.000 mètres d'altitude, le m⊃2; se négocie à 30.000 francs. C'est trois fois plus cher qu'à Chamonix et deux fois plus qu'à Méribel. 

Ainsi, pour 1 million d'euros, on peut acheter un studio ou un deux pièces d'environ 40 m⊃2; à Staad ou à Courchevel 1850. Besoin de plus d'espace? Pour le même prix, il est également possible d'acquérir un 140 m⊃2; à Morzine ou à Saint Gervais, des stations de ski plus... accessibles.

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

En Suisse, le prix des chalets baisse alors qu'il grimpe en France

Le groupe de services immobilier Knight Frank a fait un état des lieux du marché immobilier dans les stations de ski alpines. Selon l'étude, les prix des chalets haut de gamme à fin juin 2015 ont dégringolé du côté suisse, à l'image de Crans Montana (-5% sur un an) ou encore Gstaad (-2%).

Ce qui n'est pas le cas de la plupart des stations françaises, qui trustent les premières places du classement annuel établi par le spécialiste. Ainsi, Val d’Isère affiche le taux de croissance le plus élevé (+5,8%), devant Méribel (+4,5%), Chamonix (+3,2%) et Courchevel où les prix varient selon l'altitude (+2,1% à Courchevel 1550, +1,2% à 1650 et -2% à 1850).

Ces différences s’expliquent par le climat d’incertitude en Suisse, lié à l’application de la loi Weber en 2012, qui plafonne le nombre de résidences secondaires à 20% des logements des communes touristiques. Cette réglementation provoque de l’incertitude depuis bientôt quatre ans, tandis que d’autres questions autour de l’impôt sur les successions ont jeté un coup de froid, souligne le quotidien suisse Le Temps.

Autre cause de la baisse de la pierre dans les stations suisses: l’envolée du franc par rapport aux autres monnaies comme l’euro et la livre sterling, provoquée en janvier 2015 par la décision de la banque centrale helvétique (BNS) d’abandonner le taux plancher fixé en septembre 2011 en pleine crise de l’euro.

"Ils préfèrent acheter ailleurs"

"Pour les étrangers qui ne connaissent pas bien nos réglementations, ces débats génèrent de l’incertitude ou de la complexité. Du coup, ils préfèrent acheter ailleurs", se plaint un constructeur de résidences de luxe à Crans Montana, cité par le journal. Et c’est l’autre côté du versant qui en profite.

Dans ce contexte, certains acheteurs se frottent les mains. C’est le cas des Britanniques, qui peuvent plus aisément s'offrir un chalet d’une valeur de 1 million d’euros dans une station française. Grâce à un effet de change favorable, cette acquisition leur revient 11% moins cher aujourd’hui qu’il y a un an. La même transaction dans une station suisse leur coûterait en revanche 2% plus cher, souligne l’étude, qui s’est basée sur les taux de change relevés en juillet 2014 puis juillet 2015.

Ces trajectoires divergentes entre la Suisse et la France n'empêchent pas Gstaad de demeurer, devant Courchevel 1850, la commune la plus chère parmi les quinze plus riches stations passées au crible par le groupe immobilier. Dans cet huppé village bernois situé à 1.000 mètres d'altitude, le m⊃2; se négocie à 30.000 francs. C'est trois fois plus cher qu'à Chamonix et deux fois plus qu'à Méribel. 

Ainsi, pour 1 million d'euros, on peut acheter un studio ou un deux pièces d'environ 40 m⊃2; à Staad ou à Courchevel 1850. Besoin de plus d'espace? Pour le même prix, il est également possible d'acquérir un 140 m⊃2; à Morzine ou à Saint Gervais, des stations de ski plus... accessibles.

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Cook and Book ouvre son premier concept parisien dans le 8ème | Immobilier professionnel | Immoweek

Cook and Book ouvre son premier concept parisien dans le 8ème | Immobilier professionnel | Immoweek | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Cook and Book, "restaurant d’un genre nouveau mélange de librairie et de restaurant", ouvre son premier espace sur 330 m2 au 10, rue du Commandant Rivière, dans le 8ème arrondissement Parisien.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

En plein essor, le coworking révolutionne l'immobilier d'entreprise

En plein essor, le coworking révolutionne l'immobilier d'entreprise | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Paris (AFP) - Réputés stimuler les échanges et la créativité des salariés, les espaces de travail partagé, ou coworking, fleurissent en France, amenant les professionnels de l'immobilier à enrichir leur offre et bouleversant les habitudes de travail.

Au salon Simi de l'immobilier d'entreprise, du 2 au 4 décembre à Paris, le coworking sera l'une des tendances à l'honneur.

Pour les travailleurs indépendants et les auto-entrepreneurs, il permet de rompre l'isolement, d'accéder à des outils technologiques, de recevoir partenaires et clients et parfois, de développer des synergies d'affaires.

Le succès du coworking est aussi lié aux avantages qu'il offre à ceux qui lancent leur activité: une absence d'engagement et le paiement au mois, à la semaine, voire à l'heure, à des tarifs réduits.

Apparu à San Francisco il y a dix ans, il s'est développé dans le monde entier. Le site eworky.com répertorie 4.500 lieux en Europe, promettant des postes de travail "jusqu'à cinq fois moins chers qu'en location traditionnelle".

En France, de jeunes sociétés de la net économie s'installent dans des locaux de plus en plus vastes à Paris, Lyon ou Lille, et les professionnels de l'immobilier s'engouffrent dans la brèche, en développant leur offre.

Le loueur de bureaux Regus a ainsi racheté le néerlandais Spaces, spécialiste du coworking, qui génère 10 à 15% de son activité, un business en "forte croissance depuis 5 ans", et a ouvert de nouveaux lieux à Londres, New York et Melbourne, indique à l'AFP son directeur général, Christophe Burckart.

De 39 euros mensuels pour accéder à un poste de travail dans un des 3.000 "business lounge" de Regus dans le monde, à 799 euros, les tarifs grimpent toutefois avec l'ajout de services (salles de réunion, matériel de visio-conférence) facturés à part.

"La rentabilité est similaire à celle de bureaux classiques", explique M. Burckart à l'AFP, car "si les tarifs sont inférieurs de 30%, les espaces ouverts permettent de mettre davantage de personnes au m2".

En Ile-de-France, qui compte près de 53 millions de m2 de bureaux, le coworking demeure marginal: il ne concerne que quelques dizaines de milliers de m2.

- Bruit et manque de confidentialité -

Toutefois, "on observe une montée en puissance des structures de coworking dans des immeubles construits ou restructurés à Paris", observe Cyril Robert, directeur études et recherche de la société de conseil Knight Frank.

"Dans les nouveaux immeubles mis sur le marché, il y a de moins en moins d'espaces dédiés, attribués à une personne. En contrepartie, on développe des lieux d'échanges où les individus vont pouvoir se regrouper, qui changent le rapport au travail et favorisent la créativité", dit-il.

Toutefois, le système a ses limites: bruyants, ces espaces sont peu propices à la concentration et à la confidentialité. Et lorsque l'activité se développe, il est difficile d'y caser de nouveaux collaborateurs.

Le site de financement participatif toulousain Wiseed l'a vécu: au bout de 7 mois, il a quitté son espace de coworking parisien... pour des bureaux classiques.

"Lorsqu'on démarre une activité, il y a plein de bénéfices: on n'est pas tout seul, on partage les frais fixes, il y a une dynamique", explique à l'AFP Elodie Manthé, sa responsable recherche et développement.

"Mais en passant de trois personnes à six, c'est devenu compliqué: on ne pouvait pas s'isoler pour les rendez-vous avec les clients", dit-elle.

Enfin, le manque de confidentialité pose problème: "Nous finançons des start-up grâce à des particuliers. Parler de leur business-model au beau milieu de start-up était délicat...", selon Mme Manthé.

Le coworking séduit désormais jusqu'aux grandes entreprises, telles que Thalès, Orange ou EDF, qui aménagent dans leurs locaux des espaces "ouverts et conviviaux, afin de stimuler la créativité des salariés et de développer des projets transversaux", rapporte Olivier Estève, directeur général délégué de Foncière des Régions, qui intègre ces nouvelles conceptions.

"Ces entreprises ont pris conscience que pour faire émerger la véritable innovation, il faut sortir les cadres de leur contexte, les faire travailler autrement".
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Où fait-il bon vivre pour un jeune diplômé, financièrement parlant ?

Où fait-il bon vivre pour un jeune diplômé, financièrement parlant ? | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Jeunes diplômés, si vous voulez vous sentir plus riche, mieux vaut poser vos valises à Berlin ou à Edimbourg que dans la capitale française, rapporte le site du quotidien britannique The Telegraph.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Le siège UK de Skanska change de mains | Immobilier professionnel | Immoweek

Le siège UK de Skanska change de mains | Immobilier professionnel | Immoweek | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it

TH Real Estate a cédé le siège UK du groupe de construction suédois Skanska, "Maple Cross House", Denham Way, Rickmansworth, Hertfordshire au Royaume-Uni,  à des investisseurs privés du Moyen-Orient. Montant de la transaction : 47,8 millions d'euros environ, reflétant un rendement initial net de 6,49 %.

Dans la banlieue nord-ouest de la capitale britannique, à proximité des bureaux de Renault ou de Nissan Motors, l'ensemble développe 8 756 m2 environ et un bail long avec l'entreprise de construction suédoise court jusqu'en avril 2023.

Cette dernière a, en 2014, achevé de lourds travaux de rénovation énergétique, afin "d'améliorer l'environnement de travail de ses quelque 450 collaborateurs". Ainsi, les 1,8 million d'euros environ engagés dans ces travaux ont satisfait 90 % des collaborateurs et près de 300 d'entre eux ont noté des améliorations significatives concernant la luminosité et la ventilation. Les 340 panneaux solaires installés sur le toit y sont certainement pour quelque chose...

L'équipe sud-est Capital Markets de Knight Frank a bouclé la transaction. 

more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Bali penche pour les Villas - LaQuotidienne.fr

Bali penche pour les Villas - LaQuotidienne.fr | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Les prix flambent sur Bali

Le prix des propriétés s’envole à Bali. L’augmentation en 2014 aura été de 15 % selon Knight Frank. Une augmentation bien supérieure à ce qui est observé sur Ibiza par exemple dont les propriétés ont augmenté de 5 %.

Cette croissance vient des acheteurs indonésiens mais également étrangers. Bali reste une destination de rêve pour les touristes de l’Asie Pacifique mais également de l’Europe et la France en particulier.
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Les 13ème et 19ème de nouveaux quartiers d’affaires émergents à Paris

Les 13ème et 19ème de nouveaux quartiers d’affaires émergents à Paris | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Les 13ème et 19ème de nouveaux quartiers d’affaires émergents à Paris
Par PATRICK DÉSAVIE - Publié le 06 novembre 2015, à 15h14
Île-de-France

Jusque-là défavorisés au plan économique les 13e et 19ème arrondissements parisiens deviennent des secteurs recherchés par les entreprises innovantes selon une étude du cabinet Knight Frank.

©Knight Frank - "Le Cargo" le nouvel incubateur de la Ville de Paris dans le 19ème arrondissement.
Une révolution est en marche ! C’est l’avis sans nuance délivré à propos de l’immobilier d’entreprises à Paris dans le "Global Cities report 2016" du cabinet conseil en immobilier international Knight Frank.
Pour étayer son propos, le rapport prend en exemple "Le Cargo" le nouvel incubateur de la Ville de Paris construit dans d’anciens entrepôts boulevard McDonald dans le 19ème arrondissement. Plus grand équipement de ce type dans la capitale avec quelque 15 000 mètres carrés répartis sur six étages, "Le Cargo", est aussi une réussite architecturale avec sa longue façade percée d’immenses hublots qui le font ressembler à un bateau. Mais il a surtout valeur de symbole aux yeux du cabinet Knight Frank.
"Le Cargo a clairement un statut de porte-drapeau. Il est un élément d’un nouveau modèle urbain qui reconnaît que les salariés des entreprises ont de nombreux et différents besoins qui doivent être satisfaits", affirme l’étude de Knight Frank qui relève que le nouvel incubateur s’inclut dans un environnement mêlant l’habitat, des commerces et des endroits pour se détendre.
ATTIRER LES ENTREPRISES INNOVANTES
"En proposant un lieu de travail intégrant les modes de vie individuels les entreprises forgent des lieux avec leurs employés et une communauté se créée", note le rapport.
L’étude relève d’ailleurs que Paris déploie d’importants efforts pour attirer les entreprises les plus innovantes y compris étrangères comme le démontre le "Paris French Tech Ticket".
"La place technologique de Paris est particulièrement active et toujours à l’affût d’une opportunité de croissance", analyse l’étude. Ainsi, avec 120 exposants, la France était-il le pays européen le plus représenté au Consumer Electronics Show de Las Vegas en 2015.
"Le Cargo" ne restera d’ailleurs pas longtemps le plus important incubateur parisien et devrait être supplanté en 2016 par le projet de la Halle Freyssinet dont les quelque 30 000 mètres carrés cœur du 13ème arrondissement devraient permet d’accueillir 1 000 start-up.
TOUR AYANT DROIT DE CITÉ
"Les entreprises innovantes se ruent sur les zones qui étaient auparavant désavantagées au plan économique, réputées ouvrières et de faible intérêt pour le marché de l’immobilier, du nord au sud de Paris, du 13ème au 19ème arrondissement et le long du boulevard périphérique" développe l’étude Knight Frank.
Ces zones sont des éléments essentiels d’un arc de l’innovation ; projets chers aux élus parisiens. "Ces secteurs sont activement promus par les autorités locales. Ils sont relancés grâce à des prix d’achat compétitifs, des opportunités de développement", complète l’étude.
Le rapport relève enfin que même les immeubles de grande hauteur ne sont plus interdits de cité à Paris. Et de rappeler la récente décision du conseil de Paris d’autoriser le projet de la Tour Triangle à la Porte de Versailles.
Patrick Désavie en Île-de-France
more...
No comment yet.
Scooped by Knight Frank
Scoop.it!

Paris : Knight Frank installe MedDay sur 343 m2, boulevard Haussmann | Immobilier professionnel | Immoweek

Paris : Knight Frank installe MedDay sur 343 m2, boulevard Haussmann | Immobilier professionnel | Immoweek | Revue de presse Knight Frank | Scoop.it
Paris : Knight Frank installe MedDay sur 343 m2, boulevard Haussmann

28/10/2015 11:44

MedDay, société de biotechnologie développant des médicaments pour le traitement des troubles du système nerveux, a pris en location, auprès de AG2R La Mondiale, 343 m2 de bureaux au septième étage du 92-96, boulevard Haussmann, dans le 8ème arrondissement de Paris. Dans cette transaction, Knight Frank conseillait le preneur et Cushman & Wakefield, le bailleur.
more...
No comment yet.