Santé- Médico social
217 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Uriopss NPDC from Silver économie | Le Numérique pour les Personnes âgées & Autonomie
Scoop.it!

Repenser notre société pour la qualité de vie des seniors

Le monde économique a pris conscience de la responsabilité qui pèse sur lui et commence à s’adapter à ces changements démographiques.

Nous assistons désormais à un nouveau changement de perspective : alors que le débat public s’est longtemps polarisé autour de la gestion de la dépendance et de son impact sur les proches, nous entrons désormais dans l’ère du « mieux vivre en vieillissant ».

 

« Comment offrir une meilleure qualité de vie à nos aînés ? » est désormais la question centrale. Ma conviction est que le secteur des services a une responsabilité dans ce changement de perspective. Sodexo, en tant que leader mondial des services de Qualité de Vie, a très vite vu venir ces nouvelles transformations et saisi l’ampleur du rôle à jouer dans cette révolution démographique.

Au-delà de la simple adaptation des services à une nouvelle catégorie de la population, il est question d’en penser de nouveaux afin d’anticiper et de répondre à des attentes différentes.

En d’autres termes, il n’y a pas seulement davantage de seniors qu’hier : les seniors ne sont simplement pas les mêmes ...


Via France Silver Eco
more...
France Silver Eco's curator insight, December 1, 4:05 AM

Deux milliards. C’est le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans qui vivront sur notre planète d’ici 2050, soit plus du double qu’aujourd’hui. En France, plus d’une personne sur trois aura plus de 60 ans. Ce vieillissement est déjà un enjeu majeur pour le futur de nos sociétés.

Happy Silvers's curator insight, December 2, 2:06 AM
Share your insight
Rescooped by Uriopss NPDC from Actualité sanitaire et sociale, Croix Rouge Française, IRFSS Rhône Alpes, site de Valence
Scoop.it!

Près de 4 Français sur 10 renoncent encore à se soigner pour des raisons économiques

Près de 4 Français sur 10 renoncent encore à se soigner pour des raisons économiques | Santé- Médico social | Scoop.it
Les réformes gouvernementales de généralisation de la complémentaire santé ou de multiplication des contrats responsables n'ont eu aucun effet sur les Français dont la part de ceux qui n'ont pas de mutuelle a encore augmenté.

Via LAFARE
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Novembre : Mois de l’ESS ! - Le Labo de l'économie sociale et solidaire

Novembre : Mois de l’ESS ! - Le Labo de l'économie sociale et solidaire | Santé- Médico social | Scoop.it
Le Mois de l'ESS se déroule tous les ans, en novembre sur l'ensemble des régions de France. Il constitue une vitrine des initiatives des acteurs de (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Mentions légales - Fédération Hospitalière de France (FHF)

Mentions légales - Fédération Hospitalière de France (FHF) | Santé- Médico social | Scoop.it



Uriopss NPDC's insight:
Commission des comptes de la Sécurité Sociale : Malgré des annonces rassurantes, la FHF inquiète du financement des efforts
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Les textes officiels décryptés parus la semaine du 5 septembre 2016 -  Gazette Santé Social

Les textes officiels décryptés parus la semaine du 5 septembre 2016 -  Gazette Santé Social | Santé- Médico social | Scoop.it
Retrouvez notre sélection et notre décryptage des textes officiels parus, non parus, au Journal officiel, des jurisprudences, des réponses aux questions écrites pour les secteurs social, sanitaire, et médico-social parus la semaine du 5 septembre 2016.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Conseils territoriaux de santé : les collectivités à la portion congrue - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Conseils territoriaux de santé : les collectivités à la portion congrue - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Dans le cadre de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé (voir notre article ci-contre du 9 février 2016), un arrêté du 3 août 2016 détaille la composition des conseils
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Des précisions sur les équipes de soins sanitaires et médicosociales - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Des précisions sur les équipes de soins sanitaires et médicosociales - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Un décret du 20 juillet précise la liste des structures de coopération, d'exercice partagé ou de coordination sanitaire ou médicosociale dans lesquelles peuvent exercer les membres d'une équipe de
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Douze mille places supplémentaires pour personnes âgées ou handicapées installées en 2015 - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Douze mille places supplémentaires pour personnes âgées ou handicapées installées en 2015 - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Au début du mois de juillet, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a présenté à son conseil d'administration un bilan des créations de places dans les établissements et services
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

La CNSA dégage des crédits pour l'aide à domicile, les conférences de financeurs et la mission d'appui aux départements - Localtis.info - Caisse des Dépôts

La CNSA dégage des crédits pour l'aide à domicile, les conférences de financeurs et la mission d'appui aux départements - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
A la demande du gouvernement, le conseil d'administration de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a adopté, lors de sa séance du 5 juillet, plusieurs décisions correspondant
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

C'est officiel : la France compte 242 hôpitaux de proximité - Localtis.info - Caisse des Dépôts

C'est officiel : la France compte 242 hôpitaux de proximité - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Trois arrêtés publiés au Journal officiel du 7 juillet 2016 et datés du 23 juin précisent la liste et les modalités de financement des hôpitaux de proximité
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

10 questions sur la place de l'usager dans le système de santé -  Gazette Santé Social

10 questions sur la place de l'usager dans le système de santé -  Gazette Santé Social | Santé- Médico social | Scoop.it
Après la consécration de la notion de droits des malades dans le système de santé par la loi du 4 mars 2002, la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé complète le dispositif de protection des droits individuels des patients et consolide les droits collectifs des usagers du système de santé.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Les acteurs du parcours veulent prendre leur place au sein des plateformes territoriales d'appui

Les acteurs du parcours veulent prendre leur place au sein des plateformes territoriales d'appui | Santé- Médico social | Scoop.it


Publié le 23/06/16 - HOSPIMEDIA
Le fait

Maia, Clic, Paerpa, réseaux de santé... le "millefeuille" est souvent dénoncé par les acteurs du parcours qui accompagnent les personnes âgées. L'arrivée des plateformes territoriales d'appui, dédiées à toutes les situations complexes, aurait pu les inquiéter. Ils voient plutôt dans ce nouveau dispositif la chance de coordonner l'existant.
L'enquête
La loi de Santé a confié aux ARS la charge d'organiser des fonctions d'appui aux professionnels de santé, pour la prise en charge des patients en situation complexe. Les plateformes territoriales d'appui (PTA), autre dispositif de la loi, sont désignées comme l'une des solutions possibles. Dans le champ de l'accompagnement des personnes âgées, plusieurs acteurs agissent déjà en faveur de la coordination et de l'intégration : les centres locaux d'information et de coordination (Clic), les méthodes d'action pour l'intégration des dispositifs d'aide et de soins dans le champ de l'autonomie (Maia) ou encore les réseaux de santé. Loin de leur faire peur, l'arrivée des PTA représente pour eux une opportunité, pour enfin clarifier le "millefeuille" et offrir aux professionnels du premier recours un véritable guichet unique pour la prise en charge des situations complexes.
Une contribution au décret d'application
Pour apporter leur contribution à l'élaboration du décret sur ces plateformes, à paraître dans les prochains jours, ces acteurs, ainsi que d'autres représentants des secteurs sanitaire et médico-social, ont organisé un séminaire à Lyon, le 28 novembre 2015. Ils s'inscrivaient donc dès l'amont dans ce nouveau projet, qui doit coordonner tous les autres. "C'était un moment assez fort et structurant, nous avons bien insisté pour qu'il s'agisse d'une organisation qui s'intègre à l'existant, pas d'un dispositif de plus, explique Richard-Pierre Williamson, président de l'Association nationale des coordinateurs et coordinations locales (ANC-Clic). Les généralistes sont de moins en moins nombreux, ils ont besoin de s'appuyer sur un ensemble de compétences."

"On ne peut qu'être favorable aux PTA, car l'État a empilé des dispositifs et de nombreux territoires se sont retrouvés avec un Clic, une Maia, un réseau et d'autres structures, estime le Dr Gérard Mick, président de l'Union nationale des réseaux de santé (UNR Santé). Il fallait une clarification et lier ces dispositifs dédiés à la coordination des parcours avec les soins primaires, qui sont les pivots." Pour l'union, c'est bien le rôle dévolu aux plateformes territoriales d'appui, qui doivent "clarifier la place de chacun, rendre interopérable et articuler l'existant".

"Les médecins traitants ont besoin d'une vitrine de tous les dispositifs et d'un accès facilité avec un numéro et un référent unique."
Marc Gronnier, pilote Maia

"Nous sommes plutôt favorables aux PTA et nous souhaitons participer à leur construction", indique de son côté Marc Gronnier, du collectif des pilotes Maia. Une question reste posée toutefois : "Est-ce qu'on va réussir à faire de l'intégration ou simplement une superposition ?" En attendant, le collectif voit les plateformes comme une opportunité, "notamment pour les médecins traitants qui ont besoin d'une vitrine de tous les dispositifs et d'avoir un accès facilité avec un numéro et un référent unique". En effet, cette nouvelle organisation ne sera pas visible pour l'usager, elle s'adresse directement aux professionnels, "ce sera du back office", signale Richard-Pierre Williamson. "Nous sommes vraiment dans le principe de subsidiarité", insiste le président de l'ANC-Clic. Mais nous sommes prudents également, à ce que les plateformes ne se surajoutent pas à l'illisibilité du système. Dans le paysage actuel, on peut espérer que ce soit la dernière brique".
Une place naturelle pour les acteurs existants
Pour Richard-Pierre Williamson, le porteur de la PTA devra être reconnu localement. Certains Clic pourront se positionner s'ils occupent une place importante sur le territoire, et en contractualisant avec d'autres acteurs, comme les maisons de santé pluriprofessionnelles. Quant au champ d'action de ces plateformes, il imagine un périmètre plutôt infradépartemental, "à l'échelle du bassin de vie". Il faudra que cela "corresponde au territoire reconnu par les professionnels et les habitants", ajoute-t-il.

"Les réseaux ont une place à jouer", assure également le Dr Gérard Mick. Il sont une des pièces maîtresses de ces PTA. Selon le président de l'UNR Santé, ces structures ont pour avantage d'avoir évolué depuis 2012 "au plus près de l'appui aux professionnels de soins primaires". Un choix des pouvoirs publics, rappelle-t-il. La plupart des réseaux disposent également d'une gouvernance partagée. Toutefois, "les réseaux ne seront pas les plateformes territoriales d'appui, insiste le Dr Gérard Mick. C'est un espace collectif qui réunit l'existant. Les réseaux ne vont pas s'arroger les plateformes, cela n'aurait aucun sens." L'UNR Santé encourage donc les réseaux à se saisir du sujet et à s'insérer dans la dynamique.

Les Maia également anticipent l'arrivée des plateformes territoriales d'appui, "elles y ont une place naturelle, reprend Marc Gronnier. Pour nous, ce qui est important c'est que l'on s'appuie sur les travaux existants." Guichets intégrés, gestion de cas complexes, annuaires partagés, le pilote Maia rappelle les différentes réalisations de ces structures. "Il y a un enjeu de positionnement des Maia au sein des plateformes, il est important qu'elles puissent être associées dès la constitution des PTA."

more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Les Ateliers santé ville : la proximité et le décloisonnement pour réduire les inégalités de santé - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Les Ateliers santé ville : la proximité et le décloisonnement pour réduire les inégalités de santé - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Lancés en 2000 pour promouvoir une démarche de proximité visant à réduire les inégalités de santé, les Ateliers santé ville (ASV) étaient au nombre de 286 en France en 2013, couvrant la
more...
No comment yet.
Rescooped by Uriopss NPDC from Actualité sanitaire et sociale, Croix Rouge Française, IRFSS Rhône Alpes, site de Valence
Scoop.it!

Des moyens pour faire face à la vulnérabilité des professionnels de santé

Des moyens pour faire face à la vulnérabilité des professionnels de santé | Santé- Médico social | Scoop.it
En 2015, près de 50 % des professionnels de santé français estimaient être ou avoir été concernés par le burnout et 14% par des conduites addictives. La souffrance psychologique des soignants est une urgence à prendre en compte structures dédiées en appui

Via LAFARE
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Un nouveau cahier des charges pour les GEM | Ancreai

Un nouveau cahier des charges pour les GEM | Ancreai | Santé- Médico social | Scoop.it
ANCREAI, Association Nationale des Centres Régionaux pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptée, est la tête de réseau des CREAI. Elle optimise la collaboration de leurs actions sur des problématiques communes dans le champ des vulnérabilités sociales : handicap, protection de l’enfance, lutte contre l’exclusion. La mutualisation des réflexions et des méthodes des CREAI dans le champ des politiques sociales, la présentation des analyses et expériences de ce secteur notamment auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux, la conception d’outils techniques, l’organisation de manifestations, la production de publications constituent ses missions principales.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Festival Inter-vues-sociales | CREAI Nord-Pas-de-Calais

Festival Inter-vues-sociales | CREAI Nord-Pas-de-Calais | Santé- Médico social | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Faire de la démocratie en santé un pilier de la gouvernance en santé, pour un système de santé plus solidaire et plus efficient | Ancreai

Faire de la démocratie en santé un pilier de la gouvernance en santé, pour un système de santé plus solidaire et plus efficient | Ancreai | Santé- Médico social | Scoop.it
ANCREAI, Association Nationale des Centres Régionaux pour l’Enfance et l’Adolescence Inadaptée, est la tête de réseau des CREAI. Elle optimise la collaboration de leurs actions sur des problématiques communes dans le champ des vulnérabilités sociales : handicap, protection de l’enfance, lutte contre l’exclusion. La mutualisation des réflexions et des méthodes des CREAI dans le champ des politiques sociales, la présentation des analyses et expériences de ce secteur notamment auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux, la conception d’outils techniques, l’organisation de manifestations, la production de publications constituent ses missions principales.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Les associations veulent une sanctuarisation des réserves de la CNSA - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Les associations veulent une sanctuarisation des réserves de la CNSA - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
En clôturant ses comptes 2015, en avril dernier, la CNSA a mis en évidence un montant de réserves de 744,1 millions d'euros. Alors que les réserves de la Caisse tendaient plutôt à se réduire
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Un décret instaure le numéro national d'accès à la permanence des soins ambulatoires - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Un décret instaure le numéro national d'accès à la permanence des soins ambulatoires - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Dans le cadre de la lutte contre les déserts médicaux, un décret du 22 juillet 2016 met en place un numéro national d'accès à la permanence des soins ambulatoires
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Un décret organise les conditions d'échange et de partage d'informations entre professionnels - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Un décret organise les conditions d'échange et de partage d'informations entre professionnels - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Un décret du 20 juillet 2016 précise les conditions d'échange et de partage d'informations entre professionnels de santé et autres professionnels des champs social et médicosocial et l'accès aux
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Etablissements et services - Fonds pour l'aide à domicile : encourageant mais encore insuffisant, estiment les fédérations - ASH

Etablissements et services - Fonds pour l'aide à domicile : encourageant mais encore insuffisant, estiment les fédérations - ASH | Santé- Médico social | Scoop.it
Fonds pour l'aide à domicile : encourageant mais encore insuffisant, estiment les fédérations

L'effort est salué même s'il ne répond qu'en - très petite - partie aux besoins exprimés : c'est globalement le sentiment qui prévaut au sein de la branche de l'aide, du soin et de l'accompagnement à domicile, au lendemain de l'annonce, mardi 5 juillet, de financements supplémentaires en faveur du secteur par Pascale Boistard, secrétaire d'Etat chargée des personnes âgées et de l'autonomie, lors du conseil de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Un fonds "d'au moins" 25 millions d'euros va en effet être débloqué "pour appuyer les bonnes pratiques dans le secteur de l'aide à domicile", indique un communiqué de son cabinet (voir aussi encadré ci-dessous).
"25 millions d'euros, ce n'est pas l'ensemble de l'enveloppe non consommée de la CASA [contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie] mais c'est une décision qui va malgré tout dans le bon sens", indique Jean-Laurent ­Clochard, responsable du secteur famille à la Fnaafp/CSF (Fédération des associations de l'aide familiale populaire).
"Maltraitance financière"

Dans un communiqué diffusé la veille du conseil de la CNSA, les quatre ­fédérations employeurs de la branche - ADMR, Adessadomicile, Fnaafp/CSF et UNA (Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles) - avaient en effet demandé que les réserves de la CASA soient mobilisées en faveur de l'aide à domicile, soit 300 millions d'euros. Elles avaient, par ailleurs, appelé Pascale Boistard à "accorder sans tarder" une dotation complémentaire aux départements afin de leur permettre "de reconnaître les coûts de revient des services d'aide et d'accompagnement à domicile [SAAD] pour l'exercice 2016, voire (...) de rembourser les déficits des années antérieures".
Le fonds annoncé par la secrétaire d'Etat est donc en deçà de leurs attentes : "Si cette somme n'est pas à négliger, elle doit cependant être mise en perspective avec la demande des fédérations du secteur non lucratif de l'aide, du soin et de l'accompagnement à domicile", résume ainsi Adessadomicile, mercredi 6 juillet dans un communiqué. La fé­dération avait déjà alerté les pouvoirs publics sur "la maltraitance adminis­trative et financière" à laquelle sont ­soumis les SAAD, dans une motion adoptée lors de son assemblée générale extraordinaire du 15 juin dernier. Elle soulignait que "la question de fond, à savoir la définition de conditions nationales de solvabilisation à hauteur des besoins et des engagements politiques, reste non traitée".
Utiliser la réserve

Ces 25 millions supplémentaires ne vont en effet pas régler les difficultés structurelles du secteur, confirme Jean-Laurent Clochard : "La solution de fond n'est pas là mais dans une vision plus globale, celle d'une réforme du financement de l'aide à domicile et d'une réflexion au­tour d'un cinquième risque dépendance. La loi [d'adaptation de la société au vieillissement] a été une première étape, il y a des compléments - comme ce fonds de 25 millions - qui vont dans le bon sens, mais ce n'est pas suffisant". Le représentant de la Fnaafp/CSF se félicite en revanche que, dans le cadre des bonnes pratiques auxquelles le gouvernement entend assortir les aides financières, la conclusion de contrats pluriannuels ­d'objectifs et de moyens (CPOM) entre les départements et les fédérations d'aide à domicile soit encouragée.
Son de cloche similaire du côté de l'ADMR qui, par la voix de son secrétaire général Thierry d'Aboville, se déclare satisfaite de ces "25 millions qui vont venir renforcer, via les départements, nos services. C'est une bonne dynamique mais il faut aller plus loin : nous souhaiterions un engagement plus important par rapport aux réserves de la CNSA". Adessadomicile regrette pour sa part que "la destination des 25 millions d'euros [ne soit] pas détaillée".
Enfin, si les fédérations de l'aide à domicile saluent les efforts du gouvernement à destination du secteur, elles entendent continuer à se mobiliser, comme en témoigne Thierry d'Aboville : "Nous allons rapidement faire des propositions et solliciter un rendez-vous avec Pascale Boistard pour l'alerter une nouvelle fois sur les difficultés de notre secteur, dont elle a bien conscience d'ailleurs".

Article rédigé par Emmanuelle Chaudieu

LES REMARQUES D'ADESSADOMICILE SUR LE GUIDE DE BONNES PRATIQUES

Par ailleurs, pour ce qui est du guide de bonnes pratiques lui-même, Adessadomicile a regretté, jeudi 7 juillet, "que ce travail n'ait aucun caractère opposable", en se demandant "comment ce document va se positionner par rapport aux obligations, aux textes ou lois pas toujours respectés".
Certes, poursuit l'association dans un communiqué, "rédigé en concertation avec les acteurs concernés", il reprend nombre de ses propositions et "montre clairement une meilleure prise en considération des problèmes auxquels sont confrontés les services d'aide à domicile". Adessadomicile salue en particulier "le fait que le gouvernement reconnaisse l'existence de 'mauvaises pratiques' et d'iniquités sur les territoires pour les personnes aidées comme pour les services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) dues, notamment, à une mise en oeuvre à plusieurs vitesses de la loi 'adaptation de la société au vieillissement' (ASV) dans les départements". A son crédit, également, les modalités prévues pour les CPOM, "dans la mesure où sont privilégiés les prises en charge globales (et plus fractionnées en heures), les dotations globales et les plans individuels d'intervention, faisant des SAAD de véritables partenaires, en référence aux expérimentations menées depuis 2011 avec l'Assemblée des départements de France". C'est enfin "une satisfaction pour Adessadomicile de voir que le mode prestataire doive être privilégié pour les personnes fragiles".
En revanche, l'organisation ne juge pas "réaliste d'imposer un taux national de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) au minimum au niveau du taux CNAV (20,30 euros pour des personnes en GIR 5 et 6)" car, selon elle, les départements qui sont en deçà de ce taux n'auront pas de moyens supplémentaires pour financer l'écart entre le taux actuel et le nouveau taux et, selon l'étude nationale de coût, le prix de revient des services effectuant des missions d'intérêt générales (auprès de personnes en GIR 1 à 4) se situait aux alentours de 24 euros. Adessadomicile rappelle enfin avoir "toujours soutenu le principe d'un financement de l'accompagnement des personnes en perte d'autonomie par la solidarité nationale".

A. S.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Parcours de santé : les plateformes territoriales d'appui se mettent en place - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Parcours de santé : les plateformes territoriales d'appui se mettent en place - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Un décret du 4 juillet 2016 met en place les fonctions d'appui aux professionnels pour la coordination des parcours de santé complexes. Il s'agit en l'occurrence de la mise en application des
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Les conflits d’intérêts dans le secteur social et médicosocial -  Gazette Santé Social

Les conflits d’intérêts dans le secteur social et médicosocial -  Gazette Santé Social | Santé- Médico social | Scoop.it
Problématique déjà présente dans le secteur social et médicosocial, la question de la prévention des conflits d’intérêts a pris une nouvelle dimension depuis la promulgation de la loi du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires. Devant la portée générale de ce texte, il est nécessaire de sensibiliser l’ensemble des acteurs du secteur sur les conséquences juridiques, opérationnelles et managériales de ce nouvel impératif.
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Appartements de coordination thérapeutique : des infirmiers entre social et médical  - Actusoins

Appartements de coordination thérapeutique : des infirmiers entre social et médical  - Actusoins | Santé- Médico social | Scoop.it
Dans toute la France, les appartements de coordination thérapeutiques permettent de loger des résidents malades et en grande précarité. Entourés d'une équi
more...
No comment yet.
Scooped by Uriopss NPDC
Scoop.it!

Avec +3,5% en 2015, le nombre de bénéficiaires de la CMU-C continue de progresser - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Avec +3,5% en 2015, le nombre de bénéficiaires de la CMU-C continue de progresser - Localtis.info - Caisse des Dépôts | Santé- Médico social | Scoop.it
Le fonds de financement de la CMU (couverture maladie universelle) publie son rapport d'activité 2015. Véritable mine d'informations, le rapport dresse un tableau très complet de la situation
more...
No comment yet.