réseaux sociaux-relations presse-communication-culture
54 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Elsa Brg from VeilleÉducative - L'actualité de l'éducation en continu
Scoop.it!

Festival de théâtre de rue d’Aurillac : 30e bis ! 17-20 août 2016

Festival de théâtre de rue d’Aurillac : 30e bis ! 17-20 août 2016 | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

"Cette année, le festival d’Aurillac prolonge la fête son 30e anniversaire avec une édition "30e bis". Installations incongrues, machineries à grand spectacle, personnages fantasmagoriques, art du cirque revisité, théâtre et opéra réinventés... Aurillac redevient du 17 au 20 août la capitale internationale du théâtre de rue avec 20 compagnies officielles dont Carabosse, Générik Vapeur, KompleX KapharnaüM... et plus de 650 compagnies de passage."


Via Canopé Dijon
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from CultureRP
Scoop.it!

Gourmet and Colorful Pantone Food Series

Gourmet and Colorful Pantone Food Series | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Les Pantones, associés à la nourriture sont un excellent moyen d’expression pour les artistes qui désirent établir un « Pantonnier &ra

Via Culture RP
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from LaMula.fr
Scoop.it!

Art 42 - Le premier musée dédié au street-art à Paris - Mula

Art 42 - Le premier musée dédié au street-art à Paris - Mula | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Paris s’apprête à accueillir son premier musée entièrement dédié au street-art. Baptisé Art 42, ce lieu, dont l’entrée sera gratuite, réunira pas moins de 150 oeuvres de la collection privée de Nicolas Laugero Lasserre, à la base de ce projet. Ce nouveau projet très prometteur se nichera dans un lieu d’exception et innovant, 42,  l’école d’informatique ouverte 24h …

Via Lamula
more...
Lamula's curator insight, August 2, 2:39 PM
Un musée gratuit et permanent niché dans l'école 42 de Xavier Niel !
Rescooped by Elsa Brg from BeinWeb - Conseils et Formation Webmarketing pour entrepreneurs et PME motivés
Scoop.it!

Les 10 meilleurs outils pros pour gérer vos réseaux sociaux – Les outils de la veille

Les 10 meilleurs outils pros pour gérer vos réseaux sociaux – Les outils de la veille | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Une présence sérieuse sur les réseaux sociaux demande du travail, de la constance, de la réflexion et… de bons outils.
Via Thierry Zenou, BeinWeb
more...
Thierry Zenou's curator insight, August 7, 6:47 AM

Un classique toujours intéressant à revisiter.

#optimisation #socialmedia #veille

Rescooped by Elsa Brg from Le marketing de contenu
Scoop.it!

Quelle place donner à l’image sur votre site web ?

Quelle place donner à l’image sur votre site web ? | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Vous n'êtes pas sans savoir qu'une belle image apporte mémorisation et engagement. Comment optimiser la place qu'elle tient dans votre site web ? Réponse.

Via fullCONTENT Agence
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Cultureveille (revue de presse)
Scoop.it!

Quand la culture fait du marketing : ça décoiffe !

Quand la culture fait du marketing : ça décoiffe ! | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

L'art entretient depuis toujours des liens ambivalents avec la publicité mais les institutions culturelles ont longtemps résisté aux sirènes du marketing. Ce sont elles, pourtant, qui proposent désormais les initiatives les plus riches.

On oppose souvent marketing et culture. Pourtant, jamais les institutions culturelles n'ont autant utilisé de leviers marketing pour se promouvoir. Est-ce parce que les nouvelles générations sont en train de changer leur rapport à la consommation, privilégiant l'expérience et les loisirs à l'achat de biens matériels et devenant ainsi une nouvelle cible des lieux culturels? Est-ce aussi parce que nous entrons dans "l'économie du bonheur", où les marques gagnantes seront celles qui nous aideront à "former notre identité et à créer des souvenirs", comme l'analyse Andrew Oswald, professeur en sciences économiques à l'université de Warwick ? D'ailleurs, le site Bloomberg, analysant les résultats boursiers des 600 entreprises européennes les plus performantes entre 2011 et 2016, confirme que les firmes issues des secteurs du loisir et du voyage creusent l'écart avec les marchands de biens de consommation. Le marketing culturel développe ainsi des stratégies audacieuses, tant pour aller chercher de nouveaux publics que pour animer les collections permanentes, favoriser la création de liens avec le public ou transformer les visiteurs en influenceurs.


Via Aurelien Guillois
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Lycée Jeanne d'Arc Rennes
Scoop.it!

Plateforme de marque : focus sur la création d’identité de sa marque

Plateforme de marque : focus sur la création d’identité de sa marque | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
La plateforme de marque possède un impact sur les décisions en entreprise et influence chaque stratégie. Voici 5 étapes pour créer l'identité de sa marque !

Via ltpjar
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Lycée Jeanne d'Arc Rennes
Scoop.it!

Quelle couleur pour son logo ou son identité de marque ? - Blog du Modérateur

Quelle couleur pour son logo ou son identité de marque ? - Blog du Modérateur | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Le site 99designs, qui permet de faire appel à des freelances pour réaliser ses logos via la plateforme, vient de publier une étude intéressante sur les co

Via ltpjar
more...
Damien Kiernozek's curator insight, May 4, 9:48 AM

Logo, signification des couleurs...

Rescooped by Elsa Brg from Le Grand Paris sous toutes les coutures
Scoop.it!

#GrandParis > Les métropoles cultivent la culture

#GrandParis > Les métropoles cultivent la culture | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

La culture est aujourd’hui un facteur puissant d’attractivité et d’identification pour les métropoles qui se livrent sur ce terrain une concurrence féroce. Deux économistes de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France se sont penchées sur le phénomène, à l’heure où le Grand Paris est toujours en quête de son identité. Carine Camors et Odile Soulard, économistes à l’IAU d’Île-de-France et auteurs de l’étude «Lieux culturels et valorisation du territoire» Le Guggenheim à Bilbao, le Louvre à Lens, le Centre Pompidou à Metz, le musée Dia:Beacon dans la grande banlieue de New-York sont autant d’exemples montrant que les lieux culturels peuvent générer de la visibilité et des retombées économiques importantes pour les territoires qui les accueillent. Ces succès poussent un nombre croissant d’acteurs locaux à attendre de ces lieux qu’ils contribuent davantage au développement économique et à l’attractivité touristique, dans un contexte où le tourisme culturel est en plein essor au niveau mondial. En Île-de-France, les industries culturelles et créatives totalisent plus de 500.000 salariés, soit 9% de l’emploi francilien. Un pourcentage supérieur à l’industrie automobile, les activités financières ou le secteur de la construction. De plus, la richesse des équipements culturels - la région dénombre plus de 3.900 musées et monuments historiques, 350 théâtres, 310 cinémas et 445 salles de concert - est un atout indéniable en termes d’éducation, d’aménagement et de dynamiques économiques et sociales. Pourtant, comme de nombreuses autres grandes métropoles, la région parisienne fait face à une saturation de son hypercentre. L’un des défis qu’il lui faut donc relever est d’assurer une meilleure irrigation de son territoire. Pour ce faire, il convient de s’interroger sur le rôle que peuvent jouer les lieux culturels en la matière. A lire : L’écosystème créatif en Île-de-France (étude réalisée en 2015 par l’IAU) Infographie : La musique aligne les bonnes notes en banlieue Le 6b à Saint-Denis / © Le 6b LA CULTURE COMME VECTEUR D’IMAGE Par leur dimension symbolique, les lieux culturels sont en capacité de s’inscrire dans une stratégie visant à modifier l’image voire même l’identité dominante d’un territoire. C’est le cas pour le Beamish Museum près de Newcastle, Zollverein à Essen, le Dia:Beacon près de New-York, le Louvre-Lens, l’Istanbul Modern et la Tate Modern à Londres. Si tous les lieux culturels n’ont pas comme vocation première de se fondre dans cette démarche, ils en deviennent des acteurs « malgré eux » et peuvent largement en bénéficier à travers un soutien institutionnel, stratégique et parfois financier. Certains lieux ont même été créés pour agir sur l’identité du territoire d’installation, comme le Louvre-Lens ou le Beamish Museum. Le territoire est ici marqué par une image négative associée au déclin de l’activité industrielle et à une faible attractivité. Le lieu culturel, par sa capacité à véhiculer un imaginaire et une identité, permet de renouer avec cette histoire tout en lui apportant une continuité présente et future. À travers le lieu, c’est ainsi le récit du territoire qui s’écrit et se renouvelle. A voir sur Libé : «Le Louvre-Lens a été créé pour tirer la région vers le haut» Le Louvre-Lens / © Hisao Suzuki Ce récit peut s’inscrire dans un passé « fantasmé » et idéalisé, comme au Beamish Museum près de Newcastle, qui vise à recréer l’atmosphère d’un village anglais avant la guerre, ou offrir un témoignage fidèle du passé, comme le musée de la Ruhr à Zollverein ou le People’s History Museum à Manchester. Il peut aussi se tourner vers le futur. La Tate Modern de Londres a ainsi été construite comme musée du nouveau millénaire. Dans la plupart des cas, c’est souvent le mélange entre ces trois postures qui permet au lieu d’être symbole de continuité entre l’histoire et le devenir du territoire. Le musée des Guerres Impériales de Manchester, construit dans un bâtiment iconique et ultra-moderne, en est un exemple. Musée des Guerres impériales de Manchester / DR Beamish Muséum près de Newcastle / DR L’INTÉGRATION DE LA CULTURE DANS UNE STRATÉGIE GLOBALE DU TERRITOIRE Les acteurs locaux attendent des lieux culturels qu’ils soient non seulement des moteurs de l’attractivité du territoire mais aussi qu’ils contribuent à la compétitivité et à l’amélioration sensible de la qualité de vie. Pour réussir, les lieux culturels doivent s’inscrire dans une stratégie plus large développée par les acteurs territoriaux, qu’elle soit urbaine, de développement économique, d’attractivité ou d’éducation. Le musée Guggenheim à Bilbao, ouvert en 1997 sur les rives de la ria du Nervion, est un exemple d’inscription dans une stratégie économique et urbaine plus large. À partir de 1992, le redéveloppement du front d’eau à la place des friches industrielles et portuaires est mis en place par l’agence Bilbao Ría 2000. Le schéma directeur (Masterplan) prévoit alors la construction de deux bâtiments emblématiques, sans en préciser la nature. Le port industriel est déplacé à l’extérieur du centre-ville, l’aéroport est rénové, les trains métropolitains sont modernisés et le métro apparaît en 1995. Le parc technologique de Zamudio, dans la proche banlieue de Bilbao, est également développé. La proposition d’un musée Guggenheim suscite en premier lieu des critiques de la part des habitants et des associations culturelles, qui ne comprennent pas cet ordre de priorité. Il voit finalement le jour en 1997, deux ans avant le Palais Euskalduna (Palais des congrès et de la musique), qui accueille une programmation de concerts, opéras et pièces de théâtre. Le nouvel aéroport ouvre en 2000 et le tramway est opérationnel en 2002. Si l’on considère a posteriori que le musée a été la principale cause du renouveau de Bilbao, cet historique montre que les effets structurels du musée sur son territoire doivent être replacés dans le contexte d’une stratégie plus large impliquant des investissements importants dans différents domaines. Le musée Guggenheim à Bilbao / © Jean-Pierre Dalbéra - Flickr Le cas de Zollverein près d’Essen est sur ce point similaire. Construit sur un ancien complexe minier situé en bordure d’Essen, le projet de Zollverein a été mené dans le cadre de l’Exposition internationale d’architecture de 1989. Il a permis de donner une seconde vie aux installations et aux paysages industriels à travers des projets artistiques, environnementaux et architecturaux. Il s’est poursuivi pendant dix ans et a donné lieu à la création d’Emscher Park, grand projet paysager et culturel de 300 km de long. La stratégie de développement repose sur des investissements massifs dans les infrastructures (traitement de l’eau, réaménagement urbains et paysagers) et le capital humain (travail sur l’identité, la formation). L’objectif est d’améliorer les qualités endogènes du territoire (qualité de vie, identité territoriale, qualité de l’emploi) et son attractivité, qu’elle soit touristique, économique ou résidentielle. Le site de Zollverein abrite aujourd’hui des musées (Musée d’Histoire de la Ruhr, le Red Dot Design Museum), un centre d’arts du spectacle, des galeries et ateliers d’artistes, une école de management et de design ainsi que des activités récréatives (escalades, parc, etc.). Le complexe de Zollverein près d’Essen (Allemagne) / DR LIEUX CULTURELS ET COHÉSION SOCIALE Le dernier exemple de stratégie territoriale impliquant tout ou partie d’un lieu culturel vise à renforcer la cohésion sociale sur un territoire. Il se réfère à l’intensité des relations entre les habitants d’un même territoire, ainsi qu’au partage de valeurs et de règles communes. Les lieux culturels peuvent ainsi jouer un rôle dans la promotion de la diversité culturelle d’un territoire, participer à la vie locale et mener des actions sociales et éducatives. C’est le cas notamment du musée Dia:Beacon à New York. Situé dans une ancienne imprimerie d’emballages, symbole du passé industriel de la ville, il présente des collections d’art de 1960 à nos jours. Le lien avec le territoire est notable et organisé, notamment à travers des actions éducatives, la gratuité des musées pour les résidents, ou le positionnement de la ville comme destination d’art. La ville de Beacon se positionne comme destination d’art et lieu de résidence pour la classe créative. Des galeries d’art, résidences d’artistes et ateliers se sont créés depuis l’ouverture du musée. A lire sur le Bondy Blog : Une Villa Médicis à Clichy-Montfermeil A découvrir : Le chantier Actlab au coeur du futur écoquartier de l’Ile-Saint-Denis et l’espace de création Le 6b à Saint-Denis Dia:Beacon dans la banlieue de New York / DR Le chantier Actlab sur l’Île-Saint-Denis, laboratoire du réemploi qui associe habitants, professionnels de l‘aménagement et artistes / © Bellastock UN POTENTIEL SOUS-EXPLOITÉ EN ÎLE-DE-FRANCE Quelques enseignements sont à tirer pour l’Île-de-France. De nombreux lieux culturels, peu connus du grand public, souvent situés en périphérie de Paris, pourraient attirer davantage de visiteurs avec des actions ciblées mais ils ne peuvent le faire sans une dynamique collective. Cela suppose une véritable stratégie de diversification de l’offre touristique qui permettra d’attirer les touristes au-delà des grands sites de Paris intramuros, du château de Versailles ou de Disneyland Paris, dans un contexte où les flux touristiques augmentent et la concurrence avec d’autres destinations prisées comme Barcelone, Berlin, Londres, New-York ou Shanghai s’intensifie. Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget / DR L’ensemble de la région pourrait davantage tirer parti des nombreux atouts culturels et touristiques situés dans sa périphérie. Il s’agirait pour cela de s’appuyer sur de nouvelles offres basées sur des équipements et lieux récemment ouverts ou en projet (Fondation Louis Vuitton dans le bois de Boulogne, Cité musicale de l’île Seguin à Boulogne, Cité de la gastronomie à Rungis, etc.) ou de renforcer l’attractivité des sites culturels parfois méconnus des touristes, voire des Franciliens eux-mêmes, à l’instar par exemple des châteaux de Fontainebleau, d’Ecouen ou de Vaux-le-Vicomte, de la Cité de la céramique à Sèvres, du musée de l’Air et de l’Espace au Bourget, du MAC VAL à Vitry, de la Ferme du Buisson à Noisiel, du Centre d’art contemporain d’Ivry ou encore du Centre photographique d’Île-de-France à Pontault-Combault. L’accessibilité de certains de ces sites culturels sera améliorée avec le Grand Paris express, qui permettra de renforcer la desserte en transports en commun dans la région avec la création de 200 km de lignes de métro supplémentaires et 69 nouvelles gares d’ici à 2030. Il convient en outre d’encourager la promotion de nouveaux lieux, pas uniquement patrimoniaux, comme les parcours de street art en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, la destination « Impressionnisme » dans le Val-d’Oise en lien avec la Normandie, le tourisme fluvial dans la vallée de la Seine, les sites industriels, (etc.). A lire sur Enlarge your Paris : Pour un GR street art à Vitry Visite street art avec l’association Vitry’n Urbaine à Vitry / © Steve Stillman Des actions en faveur de la formation, de l’offre d’hébergement et de la création d’entreprises culturelles et créatives peuvent également enrichir l’écosystème francilien et stimuler durablement son attractivité touristique. Quant aux candidatures aux Jeux Olympiques de 2024 et à l’Exposition universelle de 2025, elles constituent deux occasions exceptionnelles d’accroître considérablement la fréquentation touristique visiteurs de loisirs et d’affaires en Île-de-France. Rien que pour l’Exposition universelle, les retombées économiques directes sont estimées à 23,2 milliards d’euros et 150.000 emplois créés pour une durée d’au moins deux ans. Elle permettrait également de faire évoluer l’image perçue de la région capitale à l’international afin de satisfaire les attentes de nouvelles clientèles. Enfin, il est déterminant de faire prendre conscience aux élus et à la population de l’importance du tourisme sur le plan économique, mais aussi les bénéfices à en retirer en termes d’image et de réputation. Les lieux culturels sont un facteur puissant d’attraction de visiteurs qu’ils soient de proximité ou plus éloignés. Mais, à l’exception de publics spécifiques (CSP++, enseignants, etc.), ils constituent rarement le motif principal d’une destination. Renforcer l’attractivité d’un territoire à partir d’une offre culturelle suppose de construire ou valoriser une destination par la mise en réseau d’acteurs publics, privés, associatifs qui partagent un projet commun de développement (pas uniquement culturel) et de marketing territorial. Cela passe par la coopération avec les offices du tourisme, les professionnels du tourisme et du développement économique ainsi que la mise en place d’outils communs (informations pratiques sur Internet, création de circuits et d’itinéraires de découverte, visites à thème, signalisation,etc.). Agir ensemble est la condition nécessaire pour faire émerger une image plus contemporaine de la région capitale.


Via Thomas Hantz
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Be Marketing 3.0
Scoop.it!

Infographie : Les sept qualités d'une marque forte

Infographie : Les sept qualités d'une marque forte | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Il n'est pas nécessaire d'être une multinationale pour construire une identité de marque solide. Une communication cohérente, une image rassurante... l'agence Zeno revient sur les stratégies qui permettent de se différencier.

Via Kevin Dangu
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from CultureRP
Scoop.it!

Culture RP : Création de marque, innovation et communication

Culture RP : Création de marque, innovation et communication | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Culture RP a rencontré Emmanuel Racca, publicitaire, directeur de l’Agence Nouveau Sens.

 

 

 

Qu’est ce qui vous a poussé à monter cette agence?

 

L’agence a été créée suite à différentes demandes lors de ma période où j’étais free lance, juste après avoir quitté l’univers de la pub et celui du cinéma et du théâtre (comédien, scénariste de sitcom mais je n’ai pas dit mon dernier mot, sourire) est venue alors l’idée de créer à la fois une structure d’agence de communication avec une spécialité sur la création de marques verbales et la création d’un site internet Speednaming.com afin de démocratiser le naming auprès d’une autre cible, (jeunes créateurs start-up). Dans ce domaine en France, il y a 5 ans, il n’y avait rien d’abordable …

 

 

Concrètement, comment cela se passe pour choisir un nom pour une marque ou pour une société?

 

On ne crée pas dans l’absolu, il faut toujours un cadre, ce cadre c’est le cahier des charges, c’est l’histoire d’une société ou d’un produit, avec l’environnement dans lequel il va évoluer, les gens qu’il va rencontrer (la concurrence, le marché, la cible) une fois tout ces éléments récoltés  il faudra se démarquer et mettre l’accent soit sur la phonétique soit sur l’originalité du mot, la position des lettres, (doubler une voyelle, une consonne), mettre en avant les qualités, le plus produit par rapport à la concurrence tout ça va être mixé dans la matière grise durant les brainstorming… Trouver ce qui va le différencier en fonction de ce qu’il est avant d’entrer en scène.


Via Culture RP
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Droit des Nouvelles Technologies
Scoop.it!

#StreetArt. L’innovation au cœur d’un mouvement

#StreetArt. L’innovation au cœur d’un mouvement | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Du 24 avril au 30 août 2015

Le Musée EDF Electropolis à Mulhouse accueille l’exposition 

Via Bourdoncle, LexWeb
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Web Increase
Scoop.it!

Les fondamentaux du graphisme

Les fondamentaux du graphisme | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Cette formation de Pierre Ruiz, adaptée d’un cours original de Justin Seeley, a pour objectif de marier théorie et pratique afin de créer des documents de communication pour l’impression.

Via Jean-Jacques Roland
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Cultureveille (revue de presse)
Scoop.it!

Festival de théâtre de rue d'Aurillac : une "30e édition bis" sous haute surveillance

Festival de théâtre de rue d'Aurillac : une "30e édition bis" sous haute surveillance | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

A l'instar des autres grands rassemblements populaires de l'été, le festival a dû s'adapter à la menace terroriste. L'association Éclat, les services de l'État et la ville ont redoublé d'efforts pour assurer la mise en  sécurité du centre-ville. Son accès sera strictement contrôlé et de nombreuses artères seront  réservées aux piétons, dont les sacs seront fouillés. Les rues seront barrées  avec des plots de béton, des chaînes et des barrières installées. Par ailleurs, bouteilles en verre, alcools, bagages et gros sacs seront  interdits. Une consigne gratuite sera mise à la disposition du public.


Via Aurelien Guillois
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from communication et culture
Scoop.it!

Londres : le graffeur Zevs, éclabousse de son huile

Londres : le graffeur Zevs, éclabousse de son huile | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
L'artiste de rue français Zevs, connu pour recouvrir de peinture les logos des marques, inaugure vendredi une exposition à Londres en forme "d'exploration autour de l'huile", pleine de références à la célèbre toile "A Bigger Splash" de l'artiste britannique David Hockney.

Via BELIARD Laura
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Yayoi Kusama
Scoop.it!

DOTS OBSSESSION

DOTS OBSSESSION | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Yayoi Kusama began to paint when she was about ten years old. Colored dots, the so-called polka dots, and nets were her motifs right from the beginning. Kusama initially created fantastic watercolor, pastel and oil paintings. Soon after her arrival in New York, she produced five, nearly monochromatic paintings: white grid structures on a white background. Rather than being repeated at regular intervals as with a pattern, Kusama's structures expanded like nets, without a beginning, end or center. Although they don't adhere to any established rules of order or symmetry, they nonetheless convey a certain balance. The artist herself has associated these structures with the terms "endlessness" and "nothingness" time and again. Soon her nets cover not just canvases but entire rooms. Phallus-shaped protuberances grow out of the ground and out of all possible objects: bulging cloth sacks, saturated with polka dots. Kusama has remained true to this form language throughout her life.


Via KittyMeoww Inked Icon
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Le marketing de contenu
Scoop.it!

Définir le marketing de contenu : work in progress !

Définir le marketing de contenu : work in progress ! | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Quand vous parlez de votre job à vos amis, le comprennent-ils sans plus d’explications ? Si le marketing de contenu est le coeur de votre métier, probablement pas ! Et bien que jouer avec les mots fasse partie de notre quotidien, on se retrouve bien souvent dans une situation plutôt awkward quand on rencontre des difficultés à expliquer ce que l’on fait au travail.

 

Prenons donc le taureau par les cornes et posons nous la question suivante : Qu’est-ce que le Marketing de Contenu ?


Via Pim-Bim, créateur de contenus, fullCONTENT Agence
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from DIGITAL MARKETING
Scoop.it!

11 Astuces sur les Médias Sociaux pour les Petites Entreprises

11 Astuces sur les Médias Sociaux pour les Petites Entreprises | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Vous souhaitez faire passer votre entreprise au niveau supérieur sur les médias sociaux ? Le marketing n’est pourtant pas évident pour une personne qui gère une petite affaire, ou qui travaille de manière indépendante. Vous trouverez justement ici les conseils qu’il vous faut, car cet article aborde onze astuces qui vont vous aider à augmenter vos abonnements et votre engagement au sein des média

Via BEDJA SELIM
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Le marketing de contenu
Scoop.it!

Comment construire une marque forte ?

Comment construire une marque forte ? | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Le concept de marque est quelque chose de fascinant, que chaque entreprise tente de reproduire, avec plus ou moins de succès et parfois sans en avoir conscience. Nous avons tous été influencés par des marques et ceci, souvent, dès le plus jeune âge. De la pâte à tartiner aux marques de jouets de construction, en passant par les vêtements, participant à la construction de l’identité de l’individu. Les marques accompagnent l’adulte toute sa vie : son véhicule, son équipement high-tech, l’alimentation, … Certaines remportent notre préférence, sur des critères que nous sommes pourtant la plupart du temps incapables de définir.


Via Pim-Bim, créateur de contenus
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Web Increase
Scoop.it!

Ce site génial vous permet de reprendre gratuitement des logos refusés par les clients

Ce site génial vous permet de reprendre gratuitement des logos refusés par les clients | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Des logos refusés par des clients gratuits ! Quand il s’agit de recréer une identité pour une marque, les créa font toujours plusieurs propositions de logo
Via Jean-Jacques Roland
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Freewares
Scoop.it!

Créer son identité de marque et une charte graphique simple

Créer son identité de marque et une charte graphique simple | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Voici comme promis la suite de mon article sur les outils et inspirations pour créer soi-même une charte graphique simple.

Via Freewares&Tutos
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from CultureRP
Scoop.it!

Relations presse : 7 erreurs qui font fuir les journalistes

Relations presse : 7 erreurs qui font fuir les journalistes | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Valérie Bauer, coauteur avec Emmanuelle Souffi de l’ouvrage Médiatiser sa boîte, est responsable des relations médias chez Novancia Business School, école de la CCI Paris Ile-de-France. Elle est diplômée de l’IEP de Lyon.

 

La particularité des journalistes ? Être sursollicités, au quotidien, par les entreprises et les attachés de presse. Conséquence : ils consacrent peu de temps à la lecture de leurs e-mails et décrochent peu leur téléphone. Finalement, les courriers, se raréfiant, peuvent permettre de se différencier. Mais au-delà du format, pour leur taper dans l’oeil, votre communication doit être rodée et doit respecter certains codes.

Voici quelques fréquents impairs…

Ne pas se renseigner sur les journalistes

Avant que les journalistes ne s’intéressent à vous, intéressez-vous à eux. En clair, pour quel type de médias travaillent-ils ? Grand public ou professionnel ? Ont-ils des sujets de prédilection ? Quel est le rythme de parution de leurs titres ? Etc. Ces informations vous permettront d’adapter votre discours et donc d’être crédible dès votre premier contact.

Ne pas fournir d’angle

Que mettre en valeur dans votre communiqué ? L’entreprise, ses projets et son dirigeant, tout en vous interrogeant sur la nature de votre message et son originalité. « En clair, quelles informations supplémentaires vais-je pouvoir donner aux journalistes pour qu’ils puissent en tirer une histoire, un fil rouge », explique Valérie Bauer, coauteur avec Emmanuelle Souffi de l’ouvrage Médiatiser sa boîte. C’est ce qu’on appelle « l’angle » d’un papier, dans le jargon journalistique. Si vous êtes capable de le présenter clairement dans votre communiqué de presse, vous avez de fortes chances d’attirer l’oeil du journaliste. Communiquer sur votre actualité ou surfer sur un sujet d’actualité peuvent par exemple porter leurs fruits.


Via Culture RP
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from CultureRP
Scoop.it!

Culture RP : Création de marque, innovation et communication

Culture RP : Création de marque, innovation et communication | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it

Culture RP a rencontré Emmanuel Racca, publicitaire, directeur de l’Agence Nouveau Sens.

 

 

 

Qu’est ce qui vous a poussé à monter cette agence?

 

L’agence a été créée suite à différentes demandes lors de ma période où j’étais free lance, juste après avoir quitté l’univers de la pub et celui du cinéma et du théâtre (comédien, scénariste de sitcom mais je n’ai pas dit mon dernier mot, sourire) est venue alors l’idée de créer à la fois une structure d’agence de communication avec une spécialité sur la création de marques verbales et la création d’un site internet Speednaming.com afin de démocratiser le naming auprès d’une autre cible, (jeunes créateurs start-up). Dans ce domaine en France, il y a 5 ans, il n’y avait rien d’abordable …

 

 

Concrètement, comment cela se passe pour choisir un nom pour une marque ou pour une société?

 

On ne crée pas dans l’absolu, il faut toujours un cadre, ce cadre c’est le cahier des charges, c’est l’histoire d’une société ou d’un produit, avec l’environnement dans lequel il va évoluer, les gens qu’il va rencontrer (la concurrence, le marché, la cible) une fois tout ces éléments récoltés  il faudra se démarquer et mettre l’accent soit sur la phonétique soit sur l’originalité du mot, la position des lettres, (doubler une voyelle, une consonne), mettre en avant les qualités, le plus produit par rapport à la concurrence tout ça va être mixé dans la matière grise durant les brainstorming… Trouver ce qui va le différencier en fonction de ce qu’il est avant d’entrer en scène.


Via Culture RP
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from CultureRP
Scoop.it!

Relations média internes ou externes : que choisir ?

Relations média internes ou externes : que choisir ? | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Une gestion en interne ou en externe des RP

Les deux méthodes présentent chacune leurs avantages. Avec ses connaissances sur l’entreprise, le responsable en interne apporte plus de précisions sur une information véhiculée et assure un suivi pointu des différents dossiers en cours. Une agence facilite quant à elle les relations avec la presse et les éventuels consultants travaillant sur des sujets variés. En ayant accès direct au management, elle facilite la mise en relation entre un responsable de votre entreprise et les journalistes de son réseau. Elle se positionne en lobbyiste pour convaincre les journalistes de porter un intérêt aux messages et à la valeur ajoutée de l’entreprise. 

Une personne dédiée pour la gestion des RP en interne ? 

Aujourd’hui, on se pose la question de savoir s’il est réellement nécessaire de confier la gestion des RP en interne à un employé dédié. Sachez que certaines entreprises s’en passent facilement, à condition qu’elles soient aptes à fédérer, regrouper et valider les informations à transmettre à son agence de Relations Presse. 

Quel prestataire choisir ?

Via Culture RP
more...
No comment yet.
Rescooped by Elsa Brg from Lycée Jeanne d'Arc Rennes
Scoop.it!

Le récit de marque, moteur de la communication post digitale

Le récit de marque, moteur de la communication post digitale | réseaux sociaux-relations presse-communication-culture | Scoop.it
Il n’y a plus guère que les professionnels de la communication pour parler de « digital ». Pour le consommateur, très concrètement, le

Via ltpjar
more...
No comment yet.