Réseaux sociaux
350 views | +0 today
Follow
Réseaux sociaux
Actualités, conseils, Buzz, Bad buzz et bien d'autres autour des réseaux sociaux
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Comment réagir aux plaintes des clients sur les...

Comment réagir aux plaintes des clients sur les... | Réseaux sociaux | Scoop.it
Etre présent sur les réseaux implique de gérer les plaintes de ses clients. Découvrez 5 types de clients mécontents que vous pourriez rencontrer. (Comment réagir aux plaintes des clients sur les réseaux sociaux?
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Le cyberharcèlement, un fléau qui menace les ados sur les réseaux sociaux

Le cyberharcèlement, un fléau qui menace les ados sur les réseaux sociaux | Réseaux sociaux | Scoop.it
"Tu ne mérites pas de vivre": des propos aussi violents sont relayés par des adolescents sur les réseaux sociaux, devenus le théâtre d'insultes, de moqueries ou de menaces. Le cyberharcèlement prend de l'ampleur et inquiète les associations.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Le cofondateur de Twitter lance Jelly, une app de recherche sociale - Le Monde Informatique

Le cofondateur de Twitter lance Jelly, une app de recherche sociale - Le Monde Informatique | Réseaux sociaux | Scoop.it
Réseaux sociaux : Jelly, l'application mobile de Biz Stone, le cofondateur de Twitter, a quelque chose d'étrange : elle veut apporter des réponses à un sujet en questionnant
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Les réseaux sociaux révolutionnent la relation client/entreprise - News Banques

Les réseaux sociaux révolutionnent la relation client/entreprise - News Banques | Réseaux sociaux | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Médias sociaux : Petite feuille de route en 2014 pour patrons encore réticents

Médias sociaux : Petite feuille de route en 2014 pour patrons encore réticents | Réseaux sociaux | Scoop.it
Et si parmi les bonnes résolutions de ce début de 2014, les dirigeants d’entreprises et d’institutions inscrivaient la nécessité d’enfin effectuer
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Les plus gros "bad buzz" de l'année 2013

Les plus gros "bad buzz" de l'année 2013 | Réseaux sociaux | Scoop.it
MARKETING - Entreprises, si vous nous lisez, ne négligez pas l’effet dévastateur que peut avoir un "bad buzz" sur votre réputation. De nombreuses marques comme Abercombrie, Findus ou Barilla l’ont une nouvelle fois appris à leur dépens cette année.
Guillaume Broudic's insight:

Selon une étude menée par le cabinet américain Freshfields Bruckhaus Deringer, 40% des entreprises n’ont pas de plan d’urgence en cas de buzz négatif affectant leur réputation. Ce phénomène né avec les réseaux sociaux peut faire circuler une information en seulement quelques heures via des relais sur Twitter, Facebook, Tumblr… Une trainée de poudre, que les entreprises n’ont pas encore bien considérée: il faut environ 21 heures après le déclenchement de la crise pour qu’elles réagissent.

Pourtant, moins d'une heure est nécessaire (dans 25% des cas) pour qu'un "bad buzz" dépasse les frontières de son pays d'origine et soit hors de contrôle. A partir de 24 heures, 69% des crises deviennent internationales avec une moyenne de 11 pays atteints par l’information.

Les réseaux sociaux ont un rôle central dans la propagation de l'information dans un cas sur trois. Avec des plaies beaucoup plus profondes que la rapidité du déchainement laisse imaginer: 53% des entreprises touchées continuent d'en souffrir un an après le déclenchement de la crise. Voici les grands gagnants de l’année 2013.

 

Findus, du cheval dans les lasagnes

 

Le scandale éclate au début du mois de février: selon des analyses officielles, on a retrouvé de fortes proportions de viande de cheval (parfois 100%) au lieu du bœuf comme indiqué sur les étiquettes. Certaines préparations surgelées contiennent une viande entièrement frauduleuse, en provenance de Roumanie.

La première société à être touchée est Findus, dont les lasagnes sont préparées par la société Comigel, se fournissant elle-même auprès de l’entreprise française Spanghero. La responsabilité de Findus n’a jamais été formellement mise en cause, mais les réseaux sociaux vont se jeter dessus. Egalement protagonistes, Aldi et Picard seront moins touchés. Voici quelques-uns des meilleurs détournements diffusés sur Internet.

 

 Scandale viande de cheval1 sur 29   Suiv

 

Findus a particulièrement mal géré sa communication de crise, en délivrant d’abord des informations sur son site officiel. Une opération inutile remontant à la préhistoire du net, lorsque les réseaux sociaux n’existaient pas et que la communication était strictement verticale.

L’entreprise s’est ensuite adressée à des sociétés de e-réputation afin de "nettoyer" le net. Coups de fils dans les rédactions pour changer les titres des articles (sans succès au HuffPost), volonté de faire passer Findus pour la victime… Pas très efficace.

 

Barilla, les pâtes homophobes

 

Parfois l’erreur vient juste d’une parole du grand manitou. Guido Barilla, le patron de la marque du même nom, n’était pourtant pas connu pour ses maladresses médiatiques. Mais il a suffi d'une phrase pour que cette image s'effondre. "Nous ne ferons pas de publicité avec des homosexuels parce que nous aimons la famille traditionnelle". Il répondait à une question sur l'absence d'homosexuels dans ses publicités, célèbres pour jouer sur les concepts d’amour et de couple.

"Nous avons une culture un peu différente", a expliqué Guido Barilla. "Pour nous, le concept de famille est sacré et demeure l'une des valeurs fondamentales de l'entreprise. Nous ne ferions jamais une publicité avec une famille homosexuelle [...]. Si les gays aiment nos pâtes et nos publicités, ils en mangeront. Sinon, qu'ils mangent d'autres pâtes. On ne peut pas toujours plaire à tout le monde. Je ne ferais pas une publicité avec une famille homosexuelle, non pas par manque de respect envers les homosexuels - qui ont le droit de faire ce qu'ils veulent du moment que cela ne dérange pas les autres - mais parce que je ne suis pas d'accord avec eux et que je pense que nous voulons parler aux familles traditionnelles. Des familles dans lesquelles les femmes occupent une place centrale".

Les mots que Guido Barilla a prononcés le jeudi 26 septembre ont allumé un véritable incendie médiatique et virtuel: appels au boycott, tweets vengeurs et pétitions, les initiatives des internautes ont envahi la toile.

 

 Les détournements Barilla1 sur 12   Suiv

 


Face à l’ampleur de la polémique, Guido Barilla a fini par s’excuser sur Twitter. "Je suis vraiment désolé d'avoir heurté la sensibilité de tant de gens. J'ai le plus profond respect pour toutes les personnes sans distinction. Guido Barilla"


Il a aussi publié un message sur la page Facebook de la marque :

"Je m’excuse si mes propos ont suscité une controverse ou un malentendu et ont heurté la sensibilité de certaines personnes. Dans cette interview, je voulais mettre en évidence le rôle central de la femme dans la famille. J'ai aussi dit et répété que je respectais le mariage entre personnes du même sexe. Dans ses publicités, Barilla a toujours choisi de représenter la famille parce qu'il s'agit d'un symbole d’hospitalité et d'affection pour tous."

 

La Caisse d’Epargne, pendue sur le vif

 

L'écureuil de la Caisse d'Epargne a été malmené sur une page Facebook de la banque: en publiant la photo d'un écureuil les testicules coincés dans une mangeoire, la Caisse d'Epargne Auvergne-Limousin s'est offert un bien mauvais buzz.

"Parce que les accidents n'arrivent pas qu'aux autres, la GAV (Garantie des accidents de la vie) de la Caisse d'épargne prend aussi en charge les séquelles temporaires...". Voici le message que voulait faire passer la Caisse d'Epargne Auvergne-Limousin à ses fans Facebook jeudi. Mais pour accompagner ce slogan, la banque a choisi une photo de son animal mascotte dans une posture particulière.


En découvrant cette publication, les internautes ont d'abord pensé que la page Facebook avait été piratée. Mais les critiques n'ont pas tardé à affluer. Face aux commentaires négatifs, la banque a décidé de supprimer son message deux heures plus tard.

La Caisse d'Epargne Auvergne-Limousin s'est ensuite expliquée: "Nous voulions communiquer sur un nouveau produit. C'était un petit clin d'œil, un message décalé destiné aux réseaux sociaux." "Nous ne voulions pas heurter nos clients, seulement être drôles", confient les responsables qui avouent s'être "plantés" en utilisant les codes des réseaux sociaux.

 

FNAC, un écran abîmé déclenche une polémique nationale

 

Si vous achetez du matériel qui se révèle cassé et que votre vendeur vous envoie sur les roses, pensez à Internet. Une cliente a raconté sa mésaventure sur Facebook et s’est vu envoyer un nouvel ordinateur par la FNAC, ainsi qu’un chèque-cadeau de 150 euros pour s’excuser de la conduite d’un salarié. Il faut dire que son message a été partagé plus de 12.000 fois.


Pour la petite histoire, le post Facebook a été supprimé sur demande de la cliente mécontente. Même l’auteur peut être surpris de sa portée.

 

Crédit Mutuel, une banque qui fait parler

 

Certains ont des idées encore plus originales pour évoquer leurs tracas : l’humour. Cette vidéo réalisée par Kenny Martineau, client au Crédit Mutuel, a été visionnée plus d’un million de fois. Il y raconte comment sa banque creuse son découvert en multipliant les relances l’informant justement de cette situation.

L’entreprise n’a pas choisi de communiquer, afin de limiter le "buzz" de cette vidéo. Il faut dire que le client est humoriste et s’est au passage fait une belle publicité…

 

Abercrombies and Fitch, la palme du bad buzz

 

Plus que les événements narrés précédemment, l’enseigne de prêt-à-porter s’est donné du mal pour salir sa réputation. Pas moins de trois scandales on été relevé en 2013 pour le groupe américain.

En mai, Abercrombie décide de supprimer les tailles au-dessus du 38. Une façon de mettre en pratique cette déclaration du PDG en 2006 : "Dans chaque lycée, il y a des ados cool et populaires, et puis des ados pas aussi cool. Pour le dire franchement, nous recherchons les ados cool. Nous visons les ados séduisants, avec du chien et beaucoup d'amis. Beaucoup de gens n'ont rien à faire dans nos vêtements", avait déclaré Mike Jeffries.

La politique du "cool" et "mince" d'A&F a poussé de nombreux consommateurs à dénoncer les pratiques de la marque. Ces derniers mois, des dizaines d'initiatives anti-Abercrombie ont fait leur apparition sur le Web.

La lettre ouverte d'une blogueuse Jess M. Baker au PDG de la marque a fait le tour du monde. "Le seul effet de vos déclarations a été de renforcer l'idée selon laquelle les femmes grosses n'ont pas réussi socialement, n'ont pas de valeur et ne sont pas désirables. Vos excuses n'y changent rien", écrivait-elle. Des propos illustrés par une fausse campagne de publicité intitulée "Séduisante & Grosse" dans laquelle elle affiche ses formes dans de fausses publicités.


Un internaute crée à son tour la polémique en distribuant des vêtements à des sans-abris. Selon lui, Abercrombie préfère brûler ses invendus plutôt que d’en faire don à gens qui véhiculerait une mauvaise image. Visionnée par plus de 8 millions de personnes, sa vidéo a considérablement impacté la marque.


Les salariés sont également soumis à des directives. Abercrombie a revu ses exigences physiques à la hausse et diffuse de nouvelles directives sur le look de ses employés. La presse américaine s'est procuré un nouveau guide détaillant les coupes de cheveux acceptables ou non dans l'entreprise daté du 29 août dernier.


Pas de "mèches", de reflets exagérés ou de signes évidents de "décoloration". Chez Abercrombie, les cheveux doivent faire "naturel". "Toutes les coupes de cheveux pour hommes et femmes doivent être soignées, propres, naturelles, entretenues et classiques", est-il écrit plus loin dans le guide. "Aucun employé n'est autorisé à avoir une coupe de cheveux ou une coloration 'extrêmes'. La coupe et la couleur de cheveux doivent refléter votre beauté naturelle."

Depuis l'ouverture en 2011 de sa boutique des Champs-Elysées, les méthodes de la société font aussi parler d'elles en France. Mi-juillet, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, a décidé d'enquêter sur les "conditions et le processus de recrutement au sein de la société Abercrombie and Fitch". Il s'est auto-saisi de ce sujet soulignant que l'entreprise américaine "semble fonder ses pratiques de recrutement sur des critères discriminatoires et notamment l'apparence physique". En effet, seules les personnes au physique de mannequin pourraient y décrocher un poste.

À l'étranger, la marque a déjà été attaquée pour discrimination. Aux Etats-Unis, lors d'un recours collectif en avril 2005, plusieurs plaignants affirmaient s'être vu refuser un emploi chez Abercrombie en raison de leur origine ou d'avoir été contraints de travailler à des postes loin des regards des clients. L'entreprise a nié mais s'est acquittée quelques mois plus tard d'un dédommagement de 50 millions de dollars (37,8 millions d'euros) pour mettre fin à la procédure.

more...
No comment yet.
Rescooped by Guillaume Broudic from What's up in Social Media?
Scoop.it!

Votre liste d'amis n'est pas protégée sur Facebook

Votre liste d'amis n'est pas protégée sur Facebook | Réseaux sociaux | Scoop.it
Le saviez-vous ? Il y a toujours un moyen de connaître la liste de vos amis sur Facebook, même si vous avez décidé que celle-ci devait rester cachée.

Via Lisa Hoch
more...
Lisa Hoch's curator insight, November 26, 2013 5:11 AM

Malgré le fait que vous ayez décidé de cacher la liste de vos amis sur Facebook, celle-ci est quand même visible. Petite vulnérabilité du réseau social. 

Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Twitter va devenir accessible aux téléphones sans internet

Twitter va devenir accessible aux téléphones sans internet | Réseaux sociaux | Scoop.it

À l'instar de Facebook et son application allégée, Facebook for Every Phone, Twitter s'est associé à l'entreprise U2opia mobile pour développer une application accessible aux feature phones. De quoi être présent dans de très nombreux pays.

Guillaume Broudic's insight:

"À l'instar de Facebook et son application allégée, Facebook for Every Phone, Twitter s'est associé à l'entreprise U2opia mobile pour développer une application accessible aux feature phones. De quoi être présent dans de très nombreux pays."

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Les réseaux sociaux au cœur des manifestations en Ukraine - Sur le Net

Aujourd'hui sur le Net, en Ukraine, la mobilisation des pro-européens passe par les réseaux sociaux. Des activistes du monde arabe font campagne contre les v...
more...
Julia Rippstein's curator insight, December 9, 2013 4:31 PM

L'opposition ukrainienne 2.0

Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Réseaux Sociaux, publier au bon moment ...!!!

Réseaux Sociaux, publier au bon moment ...!!! | Réseaux sociaux | Scoop.it

La clé du succès d’une bonne communication sur les réseaux sociaux, reste pour une entreprise le retour sur investissement. Et pour cela il faut capter le maximum d’audience à un moment T.
Cependant il n’y à pas de recettes miracles, mais en partant d’études publiées sur le Net, et un travail d’analyse personnel, il vous sera plus facile de trouver le bon moment de publication.


Des outils pour votre analyse

Toute bonne analyse ne pourra se faire sans de bons outils. Il en existe une bonne quantité, qui vont vous permettre d’analyser la popularité d’une publication, sa durée de vie, et également pour certain la possibilité d’analyser la concurrence. Les plus connus sont Google Analytics, ou HootSuite, pour ne citer qu’eux. 
Outre l'analytics, je vous conseil également le site buffer, qui va vous permettre de republier automatiquement, vos publication sur les réseaux sociaux, et ainsi vous faire gagner du temps sur une publication manuelle longue et fastidieuse. ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Guillaume Broudic from Mass marketing innovations
Scoop.it!

ETUDE : L’amitié au travail et les réseaux sociaux

ETUDE : L’amitié au travail et les réseaux sociaux | Réseaux sociaux | Scoop.it

Selon un sondage des Editions Tissot réalisé par OpinionWay, 63 % des sondés accepteraient la demande d’ami envoyée par un collègue sur les réseaux sociaux personnels type Facebook ou Copains d’avant. Cette histoire commence bien mais attention aux propos tenus sur ces réseaux notamment lorsque l’on sort des limites de la liberté d’expression et que l’espace se révèle être public.


Via Tolokonnikoff - Seratoo , Aurélien Dalibert
more...
No comment yet.
Rescooped by Guillaume Broudic from L'actualité des réseaux sociaux
Scoop.it!

Réseaux sociaux : quelles tendances pour 2014 ?

Réseaux sociaux : quelles tendances pour 2014 ? | Réseaux sociaux | Scoop.it
L’année 2013 touche à sa fin : que nous réserve 2014 sur Internet ? Quelle application va sortir du lot, pour quel service web les géants de l’Internet vont-ils se battre ?

Via Aurélie Thev'
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Réseaux sociaux : Stratégie digitale et e-reputation des acteurs de l'agroalimentaire | agro-media.fr

Réseaux sociaux : Stratégie digitale et e-reputation des acteurs de l'agroalimentaire | agro-media.fr | Réseaux sociaux | Scoop.it
L'information pour les entreprises agroalimentaires, la veille réglementaire, les actualités pour les professionnels de l'agroalimentaire. Découvrez nos services dédiés aux entreprises agroalimentaires.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Infographie : L’histoire des réseaux sociaux de...

Infographie : L’histoire des réseaux sociaux de... | Réseaux sociaux | Scoop.it
Internet a pris une place de plus en plus importante dans le quotidien de chacun. Avec son avènement, les réseaux sociaux ont explosé.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

38 outils gratuits pour surveiller et analyser votre présence sur les médias sociaux

38 outils gratuits pour surveiller et analyser votre présence sur les médias sociaux | Réseaux sociaux | Scoop.it
Pour tirer le meilleur parti de votre présence web, vous devez mesurer et analyser les résultats de vos actions sur les réseaux sociaux. De cette façon, vous pourrez mieux comprendre le pourquoi de vos réussites et échecs.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

14 tendances sur les médias sociaux en 2014

14 tendances sur les médias sociaux en 2014 | Réseaux sociaux | Scoop.it
Les équipes de la start-up Bringr ont consulté les avis d'experts et publications renommées comme Forbes, ils ont aussi écouté les community managers et responsables marketing pour compiler 14 tend...
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

La pub sexiste de Numericable, premier bad buzz 2014

La pub sexiste de Numericable, premier bad buzz 2014 | Réseaux sociaux | Scoop.it
MARKETING - Nous vous parlions des "bad buzz" de l'année lors de nos rétrospectives, mais voici qu'on pourrait déjà tenir le premier de 2014.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Réseau social : un jeune Grec prêt à concurrencer Facebook

Réseau social : un jeune Grec prêt à concurrencer Facebook | Réseaux sociaux | Scoop.it
Nikos Adam est un Grec de 12 ans et prodige de l’informatique. Il lancera en janvier Tech is Social, inspiré de Facebook mais "plus sécurisé".
Guillaume Broudic's insight:

Nikos Adam, un jeune Grec de 12 ans, devrait lancer officiellement Tech Is Social en janvier 2014. Il pourrait même être dévoilé dès demain.

Il s’agit d’un réseau social confectionné de ses propres mains. Mêlant diverses fonctionnalités à succès de solutions sociales déjà bien connues comme Skype (pour les appels en visioconférence) ou Facebook avec le bouton « j’aime », Tech Is Social sera aussi pourvu de plusieurs fonctionnalités originales conçue par Nikos Adam.

Le jeune garçon n’a pas honte de dire à la presse locale de Thessalonique (où il vie) qu’il s’inspire ouvertement de ses futurs concurrents dans le domaine du réseau social, mais il se veut aussi innovant. Même s’il fait déjà preuve d’un certain sens de la communication en refusant de révéler tous les secrets de Tech Is Social avant le lancement officiel, il aborde quelques points notables. « Tout comme Facebook, les amis seront connectés comme les maillons d’une chaîne. Mais en plus des “like” (j’aime), j’ai ajouté des “dislike” (je n’aime pas) et il y aura une meilleure qualité d’image et de son dans les appels vidéo. »

Nikos Adam est bel et bien un prodige dans son domaine. Selon LeFigaro.fr, Thessalonique pourrait sans mal passer pour une enclave où la technologie a bien du mal à s’épanouir. Pourtant, en septembre dernier, le jeune garçon a su captiver les représentants de Google. Impressionnés par son talent, la firme n’a pas hésité à l’inviter à présenter ses travaux devant 600 personnes lors d’une session Google for Developers, comme le prouve ce reportage de Greekreporter.comréalisé en novembre.

En trois ans, Nikos Adam a su mettre sa curiosité, et visiblement d’extraordinaires capacités d’apprentissage, au service des internautes. Il a ainsi trouvé le temps de développer Minecraft Server Platform (MSP) permettant aux joueurs de ce jeu, sans fortes capacités techniques, de créer des serveurs pour jouer entre amis. Il s’est ensuite attaqué au domaine très fermé de la sécurité informatique en développant son propre protocole anti-hacking DTD (Down The DDOS). Celui-ci permettrait « de mieux cibler, mettre en quarantaine puis exclure les utilisateurs ayant de mauvaises intentions ».

Il espère d’ailleurs mettre son savoir en matière de sécurité au profit de son nouveau réseau social en le déclarant d’ores et déjà « le plus sûr du monde » pour ses utilisateurs. Il pourra compter sur le soutien de Google et des professeurs de l’université de Macédoine de Thessalonique pour mener à bien son projet.

Nikos Adam est un jeune Grec de Thessalie. Il lance son propre réseau social : Tech Is Social.
Crédit photo : DR

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Les réseaux sociaux ne rendent pas «accro» à Internet - Figaro Santé

Les réseaux sociaux ne rendent pas «accro» à Internet - Figaro Santé | Réseaux sociaux | Scoop.it
Figaro Santé Les réseaux sociaux ne rendent pas «accro» à Internet Figaro Santé Précisons qu'il n'était pas question de se pencher sur le contenu de ce qu'ils allaient regarder mais sur le type d'activité qu'ils allaient avoir.
more...
No comment yet.
Rescooped by Guillaume Broudic from Mon Community Management
Scoop.it!

Mais à quoi joue Viadeo ?

Mais à quoi joue Viadeo ? | Réseaux sociaux | Scoop.it
Viadeo vous connaissez ? Le réseau social professionnel français qui s'ouvre à l'international. Au début c'était un super concept mais aujourd'hui...

Via Cecile Verdier
Guillaume Broudic's insight:

Voici quelques nouvelles sur l'actualité et l'activité de Viadeo!

more...
Cecile Verdier's curator insight, December 3, 2013 2:35 PM

Pour la peine je scoop un article sur Viadeo ;)

Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

MediasSociaux.fr - Toute l'actualité des plateformes sociales (blogs, wikis, réseaux sociaux, microblog…) et du Social Business (marketing + CRM + commerce)

MediasSociaux.fr - Toute l'actualité des plateformes sociales (blogs, wikis, réseaux sociaux, microblog…) et du Social Business (marketing + CRM + commerce) | Réseaux sociaux | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

78% des voleurs utilisent Facebook, Twitter et Foursquare pour cibler les maisons à cambrioler

78% des voleurs utilisent Facebook, Twitter et Foursquare pour cibler les maisons à cambrioler | Réseaux sociaux | Scoop.it
Utiliser les médias sociaux (Facebook, Twitter, Foursquare, etc.) constitue t-il un risque pour la sécurité de votre maison ?
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Comment votre entreprise peut utiliser Pinterest ...!!!

Comment votre entreprise peut utiliser Pinterest ...!!! | Réseaux sociaux | Scoop.it

Pinterest, le réseau à tête d’épingle n’est pas réservé qu’aux mamans et aux foodies. Non, il se peut que votre compagnie tire profit de ce réseau social à la viralité exemplaire.

Si Pinterest peut se révéler être un formidable vivier d’informations pour les créateurs de mode ou les designers du fait de la quantité d’informations compilées par les utilisatrices du réseau social, les entreprises d’autres secteurs peuvent également y trouver leur compte d’une manière un peu moins académique et singulière.

Alors pourquoi ?...

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

La publicité est-elle en train de pervertir les réseaux sociaux ...???

La publicité est-elle en train de pervertir les réseaux sociaux ...??? | Réseaux sociaux | Scoop.it

Derrière cette question un peu provocante se dessine en réalité un sujet qui va largement alimenter les conversations en 2014.Quel est le constat ?La plupart des "grands" réseaux sociaux (Facebook, Linkedin, Twitter, Pinterest, ...) sont arrivés à un stade clé de maturité. En quelques années ils sont parvenus "rentrer" de la vie quotidienne de chacun, à la fois dans la sphère privée et professionnelle. Bénéficiant de bassin d'audience faramineux et en forte croissance pour la plupart, se pose aujourd'hui la question vitale de la monétisation de cette audience.En effet, pour croitre et continuer à intéresser les investisseurs, ces fameux réseaux ont déployé de nombreux formats et solutions pour toucher des cibles le plus « finement » possible. On connait déjà le modèle proposé par Facebook et qui démontre une certaine efficacité en terme de recrutement en étant de plus en plus intégré au "newsfeed" des utilisateurs. On commence également à tester les formats déployés par Twitter intégrant la possibilité de cibler de façon très pointue des utilisateurs du réseau. Pinterest a annoncé récemment des choses intéressantes sur ce terrain.D'une façon générale, plusieurs études soulignent le fait que les responsables marketing entendent développer la publicité sur les réseaux sociaux dans les prochaines années. Dans la guerre du contenu et de l'attention qui s'engage, l'arme des réseaux sociaux est devenue de plus en plus incontournable. Quitte à aller à l'encontre des attentes des utilisateurs. La publicité rejetée par les utilisateurs ?Et c'est là que le paradoxe apparait. En effet, une question fondamentale est de savoir si, les internautes souhaitent, réellement, avoir de la publicité sur les réseaux sociaux. Peu d'études fiables existent aujourd'hui mais l'une d'elle expliquait récemment que la présence de publicités sur les réseaux sociaux insupporte(raient) 68% des internautes Français. Et 59% estiment ce type de format inutile et mal ciblé.Dans le même ordre d'idée, seul 9% des utilisateurs de réseaux sociaux aux Etats-Unis estiment que ce type de canal peut influencer, au final, leur acte de d'achat...On pourrait rétorquer que finalement c'est la publicité en général qui répond de moins en moins aux attentes et usages des utilisateurs, d'où notamment l'émergence de techniques de plus en plus raffinées comme la mode du "native ads" qui évite aux publicités d’être perçues comme telles.Le contrat d'utilisation d'un réseau social et de ses membres est basé sur la mise en relation. Et cette dernière repose sur des connaissances (personnelles, professionnelles, ...), des passions, des objectifs (en cas de mobilisation) ou des intérêts communs. Y intégrer des marques ne va donc pas de soi et leur valorisation via des formats publicitaires de plus en plus intrusive non plus.Au contraire, la publicité perturbe l’expérience utilisateur lorsqu’elle s’impose au cœur du flux personnel (au risque de rentrer en dissonance avec le contexte). Forrester soulignait d'ailleurs que pour les marketers Facebook peut être considéré comme un "échec" en pointant du doigt la piètre efficacité sur le long terme des dispositifs proposés par les équipes de Mark Zuckerberg.Le cas de Facebook retient l’attention mais il n’est pas isolé. Chaque réseau se retrouve tôt ou tard devant la même équation insoluble : répondre au besoin des marques de capter l’attention avec des formats toujours plus « visibles » tout en respectant un contrat original basé sur une mise en relation non commerciale souhaitée et consentie.Comment résoudre le paradoxe ?Nous sommes donc arrivés à un stade où les publics, communautés, cibles, clients ... (cela dépend du point de vue) n'ont jamais été aussi nombreux (79 % des internautes sont désormais inscrits sur les réseaux sociaux) et n'ont jamais passé autant de temps sur ces plateformes (quasiment un tiers du temps passé global sur le web).De l'autre côté, il devient de plus en plus complexe de "toucher" cette immense audience (en moyenne 12 % des likers d'une page voient en moyenne les publications d'une marque) et de créer une réelle affinité.La solution ? Elle n’est pas simple mais doit de toute façon partir des besoins et des attentes réels des utilisateurs. Sortir définitivement d'une logique de "push" pour adopter une posture beaucoup plus humble et en cohérence avec ses publics. Changer ses habitudes et éviter de céder à la facilité pour proposer des expériences et des contenus qui rentrent en résonnance avec les usages et les attentes. Un like ne signifie pas en soi le témoignage d’une affinité avec la marque. Il faut avant tout donner un sens à sa présence en utiliser chaque canal pour ce qu’il est : Facebook pour créer de l’engagement « light » sur des bonnes causes ou servir à comprendre ses clients, Twitter pour raconter en live et créer de la relation avec des influenceurs, … En bref, concevoir l’intervention publicitaire comme le déclencheur ou l’amplificateur d’une relation qui doit avoir de la consistance.Les internautes ne sont pas sur les réseaux sociaux pour être abreuvés de publicités, plus ou moins déguisées. Ils attendent qu'on leur parle de ce qui les intéressent ou qu’on leur donne les moyens d’interagir avec leur propre réseau. Sinon il vaut mieux se taire.

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Broudic
Scoop.it!

Facebook teste le bouton "marque-pages" | Actua...

Facebook teste le bouton "marque-pages" | Actua... | Réseaux sociaux | Scoop.it
Après avoir repris des fonctionnalité présentes chez Twitter, Google+ et LinkedIn, c’est au tour des services comme Instapaper, Feedly et Pocket d’être dans le viseur de Facebook, qui veut maintenant aussi devenir votre marque-page.
more...
No comment yet.