L'architecte Georges Candilis commente la structure de la nouvelle ville de Toulouse-le-Mirail, en traçant différents schémas. Le terrain couvre 700 ha. Arbres et vestiges anciens seront conservés.