Le cinéma français: Le septième art Paupst Merci à l’ECLAT et Azurlingua de Nice