Regards sur la marginalité et la précarité
1.8K views | +0 today
Follow
Regards sur la marginalité et la précarité
Revue de presse et webographie sur les différentes formes de marginalité et de précarité : itinérance, sans-abrisme, mal-logement, pauvreté, vulnérabilité, inégalités, exclusion...
Curated by Caroline Baret
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Serge Boimare : "la culture pour aider ces enfants "empêchés de penser"

Serge Boimare : "la culture pour aider ces enfants "empêchés de penser" | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it
PAYS : FRANCE
Article publié le 15 décembre 2008 par ppicard3 sur le site du Café pédagogique, à propos de l'ouvrage de Serge Boimare "Ces enfants empêchés de penser" (2008).

Extraits :

"Ce nouvel ouvrage centre son regard sur les mécanismes que mettent en place certains enfants pour "s'empêcher de penser". Dormir, bouger, faire du bruit, se fabriquer une "carapace de certitudes", refuser la règle, aller trop vite, autant de "techniques" utilisées malgré lui par l'enfant qui ne peut entrer dans le cadre scolaire."

"La seconde partie de l'ouvrage cherche donc à proposer des pistes pédagogiques aux enseignants, autour de trois axes : écouter, parler, écrire. Le "rattrapage par des entraînements supplémentaires" lui semble être un chemin très risqué. Il propose plutôt de les aider à mettre des "mots et des images sur leurs inquiétudes". On retrouve ici l'idée qui lui est chère, de recourir aux grands textes culturels : contes, mythes, épopées, fables... d'abord, à partir de lectures faites par l'adulte, avant de construire un temps d'échange collectif, lui-même préalable à la mise en écrit de quelques lignes, non pas sur le seul sens du texte, mais sur une des idées qui a surgi du débat. "

more...
No comment yet.
Rescooped by Caroline Baret from Devenir parents et faire famille
Scoop.it!

Claude Halmos : "Attentats meurtriers de Paris: comment en parler aux enfants ?"

Claude Halmos : "Attentats meurtriers de Paris: comment en parler aux enfants ?" | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Émission du 14  novembre 2015 sur France Info.

Les recommandations de la psychanalyste Claude Halmos par la Rédaction de France Info.

 

Extraits : 

 

"Les parents sont très nombreux à se demander ce matin comment évoquer avec leurs enfants les dramatiques attentats terroristes qui ont frappé Paris dans la nuit de vendredi, faisant 127 morts et plus de 200 blessés. Alors que les images choquantes tournent en boucle sur tous les écrans, il importe de dire la vérité aux enfants mais en veillant à les protéger de tout traumatisme psychologique.

 A tous les parents qui se demandent aujourd'hui s'il faut parler des attentats à leurs jeunes enfants, la réponse est oui:
" C'est extrêmement important d'en parler aux enfants (...) les enfants sentent l'angoisse et l'agitation des adultes, on ne peut donc pas les laisser dans l'ignorance" précise la psychanalyste Claude Halmos.

 

Reste à savoir comment trouver les bons mots et de quelle manière le faire. Alors que de nombreux parents se demandent quelle attitude adopter, la psychanalyste relativise:
"Il n'y a pas de façon idéale d'en parler, l'essentiel est d'aborder les choses ce qui permettra aux enfants de pouvoir ensuite poser leurs questions (...) la seule chose à respecter c'est de dire la vérité mais sans paniquer "

En parler aux enfants oui, mais sans évoquer les images.

Pour autant, peut on tout raconter aux enfants sur la réalité crue de ces attentats meurtriers ?  Pour la psychanalyste Claude Halmos, c'est une chose qui est clairement à éviter: "il faut en parler le plus sobrement possible en évitant les images sanglantes et mortifères (...)" " c'est totalement irréel, cela ressemble à un film donc il faut éviter ces détails aux enfants qui sont psychologiquement plus fragiles que les adultes" (...) il faut vraiment protéger les enfants des images car pour eux elles seront traumatiques"."

more...
No comment yet.
Rescooped by Caroline Baret from Devenir parents et faire famille
Scoop.it!

Parentalisation contrariée chez les jeunes désaffiliés : quand devenir parent est synonyme d’auto-exclusion - Cairn.info

Parentalisation contrariée chez les jeunes désaffiliés : quand devenir parent est synonyme d’auto-exclusion - Cairn.info | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Article publié en 2015 dans Recherches Familiales par Caroline Baret et Sophie Gilbert.

Référence :  Baret, C. et Gilbert, S. (2015). Parentalisation contrariée chez les jeunes désaffiliés : quand devenir parent est synonyme d’auto-exclusion, in Recherches Familiales, n°12, 263-277.

 

Résumé : 

 

"Cet article présente les résultats d’une recherche sur la parentalisation de jeunes « de la rue » en situation de désaffiliation familiale et sociale. Notre objectif vise à mieux comprendre l’influence de l’expérience de la parentalité (le vécu subjectif lié au fait de devenir parent) sur la pratique de la parentalité. Par une analyse qualitative descriptive et conceptualisante d’entretiens semi-directifs menés auprès de 12 jeunes parents en difficultés psychosociales, nos résultats dévoilent des conflictualités intrapsychiques importantes concernant la parentalité amenant à une rupture souvent intentionnelle que l’on a appelée « auto-exclusion parentale ». Plusieurs dynamiques ont été mises à jour par notre analyse, explicitant le processus par lequel ces ruptures dans la pratique de parentalité adviennent dans une histoire individuelle et familiale particulière."

more...
Caroline Baret's curator insight, October 15, 2015 3:56 PM

Voici mon premier article issu de ma thèse.

Rescooped by Caroline Baret from Devenir parents et faire famille
Scoop.it!

Parenting from the Inside Out

PAYS : USA

Article publié le 8 décembre 2014 sur http://medicine.yale.edu/

Auteur : Lucile Manget Bruce

 

Extraits :

 

"For people in recovery, many of whom experienced devastating losses and traumas before becoming parents, parenthood may restore their sense of hope and purpose."

 

"Psychologist Nancy Suchman, PhD, a pioneer in the area of working with parents in recovery, developed “Parenting from the Inside Out” from her observations about the developmental needs and experiences of mothers in recovery. Contrary to many approaches that focus on the child’s needs and developmental stages, hers begins in a different place: with the parent.

The basic idea, she says, is to help the parent better understand her or his own mental and emotional experiences as a parent. This is the first step toward developing empathy (including self-empathy), managing one’s emotions, and not becoming overwhelmed by the stress of parenting."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

L'exclusion existe-t-elle ? Réponses de Robert Castel.

PAYS : FRANCE

La table ronde pédagogique "L'exclusion existe-t-elle?" de 2001 accessible sur le site du CNDP, Centre National de Documentation Pédagogique.

Réponses de Robert Castel.

 

Extraits :

 

"Parler de désaffiliation présente l’avantage d’inviter à retracer les trajectoires – on est désaffilié de – c’est-à-dire à voir ce qu’il y a en amont, par rapport à quoi les gens décrochent, et éventuellement pourquoi ils décrochent. L’exclusion a quelque chose de statique, de définitif ; la désaffiliation remonte et essaye d’analyser les situations de vulnérabilité, avant le décrochage."

 

"Il semble que l’on puisse appréhender l’exclusion ou plutôt la désaffiliation, à la conjonction de deux axes : il y a la montée du chômage et de la précarité du travail qui risque de s’installer en « inemployabilité » permanente ; il y a corrélativement une fragilisation des supports relationnels, des formes traditionnelles de socialisation qui risque d’aboutir à l’isolement social. Être exclu, c’est alors se trouver à la fois hors de l’ordre du travail et hors des réseaux concrets de solidarité. C’est se retrouver sans place assignée dans la société."

 

"Comme toutes les notions, la désaffiliation risque de fonctionner comme un piège : elle peut conduire à penser quelqu’un, dont on dirait qu’il est désaffilié, comme étant complètement décroché par perte d’appartenance, comme étant dans le hors social. Or, même dans des situations qui peuvent paraître extrêmes, il n’y a pas nécessairement absence de rapports et de formes de sociabilité, même si elles sont différentes des normes ordinaires. Le comprendre nécessite tout un travail qui reste en grande partie à faire. La désaffiliation invite à réfléchir et à aller plus loin, et elle conserve en cela son caractère dynamique."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

La vie des autres : raconter la vie ordinaire des Français.

La vie des autres : raconter la vie ordinaire des Français. | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Article publié dans le mensuel n°258 de Sciences Humaines et mis à jour le 10 mars 2014.

Auteur : Martine Fournier

 

Extraits :

 

"Raconter la vie ordinaire des Français ? D’aucuns penseront que les informations dont nous abreuvent les médias sont suffisamment grises et désespérantes pour que l’on n’en rajoute pas en ces temps de morosité ambiante, fût-ce sous forme d’une prestigieuse petite collection ! C’est précisément le contre-pied de cette rhétorique que prend P. Rosanvallon. Il s’en explique dans Le Parlement des invisibles, texte-manifeste de la collection. Pour lui, les profondes mutations de ces dernières décennies ont rendu la société illisible. "

 

"Si l’on en juge par le dynamisme du site participatif Raconterlavie.fr qui accompagne le lancement des livres, la proposition paraît rencontrer un vaste écho. Les témoignages spontanés font florès, sous forme de courts textes, parfois poignants, parfois drôles, toujours bien enlevés. "

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Les mille visages de la dépendance

Les mille visages de la dépendance | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Nouvelle parue le 13 mars 2014 sur le blogue du Centre Québécois de Documentation en Toxicomanie.

Source : Ordre des psychologues du Québec

 

Présentation :

 

L’Ordre des psychologues du Québec vient de rendre disponible un nouveau numéro de son magazine Psychologie Québec qui, ce mois-ci, comporte un dossier intitulé «Les mille visages de la dépendance».

 

Aperçu de la table des matières :

Cyberdépendance sexuelle / Mathieu Goyette et Louise Nadeau

Les traitements autoadministrés chez les joueurs / Isabelle Giroux et Catherine Boudreault

La dépendance aux médias sociaux et à la technologie mobile / Marie-Anne Sergerie

Le trouble hypersexuel / Mathieu Couture et Isabelle Proulx

 

Voir le site du magazine :

http://www.ordrepsy.qc.ca/fr/documentation-et-medias/magazine-psychologie-quebec/index.sn

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

18 choses que les gens créatifs font différemment des autres

18 choses que les gens créatifs font différemment des autres | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article publié le 11 mars 2014 sur http://quebec.huffingtonpost.ca/

Auteur : Carolyn Gregoire

 

Extraits :

 

"La créativité opère de manière mystérieuse et souvent paradoxale. La pensée créative est une caractéristique stable qui définit certaines personnalités, mais elle peut aussi changer en fonction du contexte. On a souvent l’impression que l’inspiration et les idées naissent de nulle part et qu’elles disparaissent au moment où on a le plus besoin d’elles. La pensée créative nécessite une cognition complexe qui est néanmoins complètement différente du processus de réflexion."


"Les personnes créatives le savent bien, malgré ce que leurs professeurs ont pu leur dire: rêvasser n’est pas une perte de temps. Selon Kaufman et la psychologue Rebecca L. McMillan, co-auteurs d’un article intitulé "Ode à la rêverie positive constructive", laisser son esprit vagabonder peut faciliter le processus de "l’incubation créative". Et bien sûr, nous savons par expérience que nos meilleures idées ont souvent l’air de sortir de nulle part, quand nous avons l’esprit ailleurs."


"Une grande partie des histoires et des chansons les plus emblématiques ont été inspirées par des douleurs poignantes et des chagrins déchirants - et le seul réconfort que l’on peut trouver dans ces épreuves, c’est qu’elles ont sans doute été à l’origine de créations artistiques majeures. Un nouveau domaine de psychologie appelé la croissance post-traumatique suggère que beaucoup de gens sont capables de transformer leurs épreuves et les traumatismes de leur enfance en un développement créatif important. Précisément, les chercheurs montrent que le traumatisme peut aider les gens à développer les domaines des relations interpersonnelles, de la spiritualité, de l’appréciation de la vie, ou encore de la force personnelle, et – ce qui importe le plus pour la créativité – leur permettre d’entrevoir de nouvelles possibilités de vie. "Beaucoup de gens sont capables d’utiliser cela comme un moteur qui leur permet d’imaginer des perspectives différentes de la réalité", assure Kaufman. "Ce qu’il se passe, c’est que leur vision du monde comme étant un lieu sûr a été brisée à un moment de leur vie, les forçant à aller aux extrémités et voir les choses sous un nouveau jour – et cela favorise la créativité.""

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Actualités UQAM | Initiative pour aider l'intégration des immigrants

Actualités UQAM | Initiative pour aider l'intégration des immigrants | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article publié le 10 mars 2014 par Actualités UQAM.

Auteur : Pierre-Etienne Caza

 

Extraits :

 

"Les jumelages interculturels se sont multipliés depuis 12 ans, touchant quelque 10 000 étudiants."


"Le projet, qui a touché plus de 10 000 étudiants depuis le premier jumelage, a remporté un prix de la Fondation canadienne des relations raciales, en 2005, et a valu à Nicole Carignan la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en 2012 – une distinction décernée à des citoyens qui ont apporté une contribution significative à leur communauté et leur pays. «Les jumelages interculturels offrent, autant aux Québécois francophones qu'aux nouveaux immigrants, l'occasion de développer leur sensibilité, leur empathie et leurs habiletés de communication interculturelle, explique la professeure. Et les immigrants font des progrès fulgurants en français, même en l'espace de quatre rencontres!»"


"«Les problèmes d'adaptation des immigrants ont longtemps été considérés comme étant de leur propre ressort, poursuit-elle [Nicole Carignan]. Ils portaient seuls le poids de l'échec ou du succès de leur intégration à la société d'accueil. Les jumelages démontrent que cela peut dépendre aussi des efforts de la majorité d'accueil, qui peut faciliter cette intégration. Cette prise de conscience par les étudiants contribue à la cohésion sociale d'un Québec qui se doit de demeurer ouvert aux bienfaits de la diversité culturelle, religieuse et linguistique.»

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Actualités UQAM | Politique sur l'itinérance: un levier de changement

Actualités UQAM | Politique sur l'itinérance: un levier de changement | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article du 28 février 2014 publié par Actualités UQAM

Auteur : Claude Gauvreau

 

Extraits :

 

"Le professeur Michel Parazelli commente la nouvelle politique nationale de lutte contre l'itinérance."

 

"«Une politique nationale sur l'itinérance, soutenue  par l'État, constitue un levier de changement important, affirme Michel Parazelli, professeur à l'École de travail social. Cela met la table pour des échanges publics afin de mieux comprendre la nature complexe du phénomène et de tracer des perspectives d'action. Il est important de réaffirmer que les itinérants ont des droits, comme les autres citoyens.»"

 

"La politique parle de facteurs individuels de risque, de vulnérabilité, de prévention et de protection, mais aborde peu les conditions  sociopolitiques et économiques qui alimentent l'itinérance, soutient le professeur. «Il ne faut pas donner prise à une vision pathologique de la marginalité sociale ni réduire l'itinérance à une mauvaise trajectoire personnelle.»"

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

La discrimination : nous ne sommes pas égaux ! - France Info

La discrimination : nous ne sommes pas égaux ! - France Info | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Chronique "Tout Comprendre" de Radio France Info du 21 février 2014.

Par : Pascal Le Guern

Interview de Lionel Maugain, Journaliste à 60 millions de consommateurs.

 

Présentation : 

 

"Origine, âge, situation familiale, handicap... peuvent constituer un obstacle infranchissable lorsque l'on postule pour visiter un logement à louer... "Logement à louer mais pas pour tous" c'est le titre d'un dossier à lire ce mois-ci dans le magazine 60 millions de consommateurs en partenariat avec France Info."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Retrouver un emploi après 55 ans, une gageure

Retrouver un emploi après 55 ans, une gageure | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Article publié dans le mensuel n°257 de Sciences Humaines (Mars 2014) et mis à jour le 13 février 2014.

Auteur : Renaud Chartoire

 

Extraits :

 

"C’est un fait malheureusement connu : les employeurs sont particulièrement frileux à l’idée d’engager des « seniors ». Résultat : nous sommes l’un des pays industrialisés qui connaît le taux d’activité des plus de 55 ans le plus faible (moins de 70 %), surtout pour les hommes."

 

"Passé 55 ans, le chômage devient-il une fatalité ? Non, mais… presque. En effet, lorsque l’âge augmente, les retours à l’emploi sont de plus en plus difficiles : alors qu’à 30 ans, 25 % des personnes sans emploi («chômeuses» ou «inactives») ont retrouvé un emploi un an après, à 55 ans elles ne sont plus que 11 %."

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Caroline Baret from PsychoPress
Scoop.it!

Quand la psychologie sociale prédisait la montée du racisme en France | L'actu sur le divan

Quand la psychologie sociale prédisait la montée du racisme en France | L'actu sur le divan | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Article publié le 8 novembre 2013 sur le blog "L'actu sur le divan"

Auteur : Sébastien Bohler

 

Extrait :

 

"Suite aux insultes proférées à l’encontre de la garde des Sceaux Christiane Taubira, cette dernière s’est récemment étonnée que, plus dix jours après les faits, aucune voix influente d’homme politique ou d’intellectuel d’envergure ne se soit élevée pour alerter sur la cote d’alerte qui est en train d’être franchie."

 

"Voici le moment d’exhumer les travaux fondateurs de Muzafer Sherif, un des fondateurs de la psychologie sociale, dans les années 1950. Celui-ci fut l’initiateur d’une théorie qu’il appela la théorie du conflit réaliste."

 

"La théorie du conflit réaliste aboutit à cette idée simple : en situation de manque de ressources, des camps se forment, des lignes de fracture s’accentuent."


Via Valérie Gall
more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Un centre de désintoxication ferme ses portes et blâme le gouvernement Couillard | ICI.Radio-Canada.ca

Un centre de désintoxication ferme ses portes et blâme le gouvernement Couillard | ICI.Radio-Canada.ca | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article d'Ici Radio-Canada publié le 12 janvier 2016

 

Extraits :

 

"Disant être pris à la gorge depuis que le gouvernement libéral de Philippe Couillard a procédé à une réforme du programme d'aide sociale l'an dernier, le centre de désintoxication Mélaric a annoncé sa fermeture, mardi, après 32 ans de service."

 

"Mme Bourgault a expliqué qu'il importait maintenant pour le centre « d'amoindrir le stress » des pensionnaires, souvent fragiles, qui devront vivre avec les conséquences de cette fermeture."

 

"L'Association québécoise des centres d'intervention en dépendance avait prévenu en février dernier que 40 centres de thérapie risquaient de fermer leurs portes si Québec allait de l'avant avec sa réforme, et que jusqu'à 7320 personnes pourraient devoir se trouver de l'aide ailleurs."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Consultation itinérance à Montréal

Consultation itinérance à Montréal | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article de blogue publié le 4 novembre 2015 sur http://cqdt.dependancemontreal.ca/

Centre québécois de documentation en toxicomanie.

 

Extraits :

 

"Nouveau sur le site de la ville de Montréal : Consultation itinérance – réaménagement du square Viger Menée par l’organisme Exeko, cette étude visait à identifier les enjeux en lien avec l’itinérance au square Viger et à recommander des actions favorisant un partage harmonieux de l’espace public. Plus d’une soixantaine de personnes en situation d’itinérance ont été consultées dans le cadre de cette étude. (français, 64 pages)"

 

"Rapport final sur la consultation auprès des principaux acteurs interpellés par la problématique de l’itinérance Dans le cadre d’un projet de réaménagement du square Viger. Menée par Mme Norma Drolet, consultante, ce projet visait à mettre en lumière les préoccupations en matière d’itinérance et à identifier des actions d’aménagement, d’intervention ou d’animation permettant une cohabitation harmonieuse et une utilisation optimale du square. (français, 17 pages)"

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

L’amour à la rue | L'Itinéraire

L’amour à la rue | L'Itinéraire | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article publié dans le journal L'itinéraire 1er janvier 2013.

Auteur : Vanessa Hébert

 

Présentation :

 

"Maladies vénériennes, prostitution et consommation dressent un sombre tableau des relations intimes que peuvent avoir les jeunes de la rue.

Ignorée ou sévèrement jugée, la sexualité de ces jeunes est souvent réduite par les perceptions extérieures à des coïts risqués. À la rue depuis quelques mois, Julie et Sébastien se sont rencontrés par l’intermédiaire d’amis communs et sont inséparables depuis. Ils ne savent pas où ils vont dormir, mais ils savent qu’ils peuvent compter l’un sur l’autre. «L’amour n’est pas le privilège des gens normaux», tranche Axel Glaize, psychologue pour l’organisme Dans la rue."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Les communautés thérapeutiques dans le traitement des dépendances

PAYS : QUÉBEC

Article de blogue publié le 16 avril 2014 sur http://cqdt.dependancemontreal.ca/

Centre québécois de documentation en toxicomanie.

 

Extrait :

 

"L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT, EMCDDA en anglais) vient de rendre disponible un rapport portant sur les communautés thérapeutiques dans le traitement des dépendances en Europe. Les communautés thérapeutiques ont été développées dans les années ’60 et sont toujours présentes dans l’univers des traitements en dépendances aujourd’hui. Ce rapport présente comment les communautés thérapeutiques se sont développées dans le temps, en faisant référence à sept pays européens, et fournit une vue d’ensemble de la recherche concernant leur efficacité comme traitement ainsi que leur impact sur la société dans son ensemble."

 

Référence : Vanderplasschen, W., Vandevelde, S., & Broekaert, E. (2014). Therapeutic communities for treating addictions in Europe :  Evidence, current practices and future challenges. Luxembourg, Luxembourg : Publications Office of the European Union.

 

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

L'exclusion existe-t-elle ? Réponses de Serge Paugam.

PAYS : FRANCE

La table ronde pédagogique "L'exclusion existe-t-elle?" de 2001 accessible sur le site du CNDP, Centre National de Documentation Pédagogique.

Réponses de Serge Paugam.

 

Extraits :

 

"Se référer à la notion d’exclusion conduit à mettre l’accent sur les spécificités actuelles des inégalités. Tout en se reproduisant, ces dernières, ainsi que les formes diverses de ségrégation, deviennent plus complexes et nécessitent, par conséquent, d’autres instruments d’analyse. Les situations d’instabilité, qu’elles soient d’ordre professionnel (précarité du statut de l’emploi, chômage), familial (rupture conjugale, recomposition des familles) ou social (difficultés d’accès au logement...), se sont diffusées. La difficulté consiste alors à analyser les inégalités, non plus de façon statique, c’est-à-dire en identifiant les groupes défavorisés et en recherchant pourquoi leur condition sociale n’évolue pas, mais, au contraire, à repérer dans des trajectoires diverses, les processus qui conduisent certains individus à un cumul de handicaps et d’autres à un cumul d’avantages, à l’origine d’une nouvelle forme de fragmentation sociale."

 

« Aujourd’hui, je définis le processus de disqualification sociale comme l’une des formes possibles de la relation d’interdépendance entre une population désignée comme pauvre ou exclue et le reste de la société. Cinq éléments principaux permettent de définir cette relation. »

–      « Le premier est la stigmatisation. Pour les personnes dépendantes des services sociaux, le fait même d’être assistées les assigne à une carrière spécifique, altère leur identité préalable et devient un stigmate marquant l’ensemble de leurs rapports avec autrui. »

–       « Le deuxième élément du concept de disqualification sociale renvoie au mode spécifique d’intégration qui caractérise la situation des « pauvres ». »

–       « Le troisième élément du concept renforce encore le caractère équivoque de la notion d’exclusion en ce qu’il souligne que les pauvres, même lorsqu’ils sont dépendants de la collectivité, ne restent pas dépourvus de possibilités de réaction. »

–       « Le quatrième élément du concept est lié au résultat selon lequel ces modes de résistance au stigmate et d’adaptation à la relation d’assistance varient selon la phase du processus de disqualification dans laquelle se trouvent les pauvres. Les assistés ne constituent pas une strate homogène de la population. »

–       « Enfin, le cinquième élément issu de travaux de comparaison des formes sociales de la pauvreté dans les sociétés contemporaines conduit à préciser les conditions socio-historiques de ce processus de disqualification sociale. »

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Marginalités et exclusions : nouvelles questions de recherche et contributions des personnes concernées - Colloque 24 de l'ACFAS, le 16 mai 2014.

Marginalités et exclusions : nouvelles questions de recherche et contributions des personnes concernées - Colloque 24 de l'ACFAS, le 16 mai 2014. | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Colloque le vendredi 16 mai 2014 dans le cadre du 82ème congrès de l'ACFAS.

Organisé par Jean Gagné et Mario Poirier de la TELUQ.

 

Présentation :

 

"Depuis la fin des années 1980, la marginalité et les exclusions sociales se sont aggravées et diversifiées. Les situations d’itinérance en sont un symptôme patent. Ce phénomène jadis caractéristique des grandes villes centrales est désormais visible dans les municipalités régionales et de moyenne envergure. Autrefois, l’itinérant était un homme adulte, blanc, alcoolique ou toxicomane. Aujourd’hui, ce sont aussi des femmes, des LGBT, des jeunes, des familles, des personnes âgées, des immigrants ou des autochtones. L’évolution sociale et politique de même que les problèmes individuels s’entrelacent pour créer de nouvelles conditions de décrochage. La reconfiguration de la famille, l’éclatement des communautés, les exigences inédites du marché de l’emploi, les nouvelles politiques de gestion des espaces urbains et la rationalisation des services publics haussent les difficultés de franchissement des étapes de vie, des deuils ou les difficultés de vivre avec des différences identitaires, des dépendances, des troubles cognitifs ou de démence, des problèmes mentaux ou des déficiences intellectuelles. Ces éléments interagissent et complexifient le phénomène de l’insertion-marginalité, qui peut prendre diverses formes. Ce sont de nouvelles déviances que prennent en charge, parfois simultanément ou tour à tour, plusieurs secteurs d’intervention tels que la santé, la psychiatrie, les services sociaux ou la sécurité publique. Ces manifestations inédites appellent une nouvelle appréhension.

Ces questions sont au cœur des préoccupations des chercheurs et organismes membres et partenaires du Centre de recherche de Montréal sur les discriminations, les inégalités sociales et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS) et de son équipe Pratiques de participation citoyenne dans la recherche et l’action sur les inégalités sociales (PRAXCIT). Ce colloque réunit plusieurs d’entre eux ainsi que d’autres universitaires et militants sociaux qui partagent ces questions. Ils apporteront leur contribution à la diffusion et à la mise en discussion des connaissances sur le recadrage de la recherche et de l’intervention sociale que leurs recherches ont mis en lumière. Ils présenteront des communications alimentées par leurs travaux récents menés auprès ou avec des populations marginalisées. Ils dévoileront leurs résultats et présenteront les différents dispositifs participatifs adoptés afin d’élucider la complexité des représentations sociales à la source des normes, activités et décisions des acteurs engagés dans la construction de ces nouvelles marges sociales."

 

Programme :

 

08h30 - 10h30 : La personne marginale comme sujet de recherche, comme personne et comme citoyenne

10h15 - 12h00 : Nouvelles marginalités ou nouveaux regards sur celles-ci?

13h00 - 15h00 : Recherche par et pour l’intervention

15h15 - 16h30 : Questions de citoyenneté

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Félicité Kindoki et Espérance Miezi : "On a voulu souligner le racisme inconscient" - France Info

Félicité Kindoki et Espérance Miezi : "On a voulu souligner le racisme inconscient" - France Info | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE
Émission radio du 14 mars 2014, Le grand témoin de France Info.

Entretien avec Félicité Kindoki et Espérance Miezi

 

Présentation : 

 

"Félicité Kindoki et Espérance Miezi sont deux soeurs d'origine congolaise. Elles ont grandi en région parisienne dans un environnement afro-européen et se sont enrichies de cette double culture. Adeptes de l'autodérision, elles ont écrit Comment savoir si vous êtes noir, aux éditions J'ai Lu, afin d'immortaliser les moments les plus drôles (mais aussi les plus cruels) de leur existence."

more...
No comment yet.
Rescooped by Caroline Baret from Drogues, addictions & toxicomanies
Scoop.it!

Usage de médicaments comme drogue: l’Ordre des pharmaciens s’inquiète

Usage de médicaments comme drogue: l’Ordre des pharmaciens s’inquiète | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Article publié le 10 mars 2014 sur le Journal Métro

Auteure : Roxane Léouzon

 

Extrait :

 

"De plus en plus d’adolescents prennent des médicaments pour se droguer, s’inquiète l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ), qui a lancé lundi une campagne de sensibilisation sur cette question. Un ado sur huit admet avoir consommé des médicaments d’ordonnance pour se droguer, selon une étude réalisée en Ontario en 2013, et 70% les ont pris à la maison, dans la pharmacie de leurs parents. D’après Manon Lambert, directrice générale de l’OPQ, la situation pourrait être pire au Québec, puisque les Québécois consomment plus de médicaments par habitant que dans le reste du Canada. Les risques? Intoxication, dépendance, surdose, mort."

 


Via FEDITO BXL asbl
more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Efficacité de l’approche «logement d’abord» pour les personnes en situation d’itinérance vivant avec des troubles mentaux ou des troubles liés aux substances psychoactives (revue systématique)

Efficacité de l’approche «logement d’abord» pour les personnes en situation d’itinérance vivant avec des troubles mentaux ou des troubles liés aux substances psychoactives (revue systématique) | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : QUÉBEC

Nouvelle parue le 20 février 2014 sur le blogue du Centre Québécois de Documentation en Toxicomanie.

Source : INESSS

 

Présentation :

 

"Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) de réaliser une revue systématique de la littérature traitant de l’efficacité des interventions qui s’adressent à la population itinérante vivant avec un trouble mental ou un trouble lié aux substances psychoactives. À la suite de rencontres avec divers experts qui exercent leurs activités dans le domaine de l’itinérance, il a été décidé qu’une revue systématique portant sur l’efficacité et les conséquences négatives de l’approche « logement d’abord » serait réalisée. Cette approche est basée sur la philosophie de l’obligation minimale, c’est-à-dire que les personnes n’ont pas l’obligation d’être abstinentes ou d’avoir suivi un traitement pour accéder à un logement. L’accès au logement se fait directement à partir de la rue."

 

more...
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Le vrai visage de la discrimination au logement / Articles / Actualités - Le site du magazine 60 millions de Consommateurs

PAYS : FRANCE

Article publié le 19 février 2014 par 60 millions de consommateurs.

Auteur : Lionel Maugain

 

Extraits : 

 

"60 Millions publie une enquête exclusive sur ce phénomène. Si trouver un logement en location relève du parcours du combattant, cela devient mission quasi impossible si on a un accent étranger, mais également si on est âgé, mère célibataire ou handicapé."

 

"Malgré une situation financière et professionnelle identique, les réponses des agences vont largement différer selon les profils. Alors qu’Anne (notre candidate référente) a obtenu un RDV dans 100 % des cas, les autres postulants sont une fois sur quatre écartés du programme des visites. Par exemple, la personne âgée essuie 24 % de refus de visite, le candidat à l’accent étranger 33 %, la personne sous curatelle 29 % et la mère célibataire 30 %."

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Collectif Génération Précaire : à la défense des stagiaires en France

Collectif Génération Précaire : à la défense des stagiaires en France | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : FRANCE

Page consultée le 19 février 2014

Site du Collectif Génération Précaire

 

Présentation : 

 

"Le mouvement génération précaire est né d’un appel à la grève spontané et diffusé sur internet début septembre 2005, destiné à dénoncer une situation intolérable : l’existence d’un véritable sous-salariat toujours disponible, sans cesse renouvelé et sans aucun droit. A la suite de cet appel s’est tissé un réseau de stagiaires, présents ex ou futurs, ayant en commun d’être révoltés face au constat qu’il est aujourd’hui possible et légal d’enchaîner des stages non-payés ou sous-payés malgré une formation souvent pointue et renforcée par de nombreuses expériences."

 

"Aujourd’hui étudiants, chômeurs ou salariés précaires pour les plus chanceux, nous dénonçons publiquement une situation dont personne ne parle bien qu’elle soit connue de tous : il existe en France une « armée de réserve » de plusieurs centaines de milliers de travailleurs qui n’ont aucun droit, pas même le droit à un salaire. Scientifiques, juristes, commerciaux, gestionnaires, nous travaillons dans tous les secteurs d’activité, dans le public comme dans le privé. Nous sommes pourtant isolés et aucun syndicat ne nous défend, ne nous comprend. Nous avons conscience de peser lourdement sur le débat social et de tirer l’ensemble des salariés vers le bas. Pourtant, nous n’aspirons qu’à une chose : avoir notre place dans la société."

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Baret
Scoop.it!

Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile

Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile | Regards sur la marginalité et la précarité | Scoop.it

PAYS : CANADA

Rapport du Centre canadien de lutte contre la toxicomanie

Auteure : Loretta P. Finnegan.

 

Présentation :

 

« Le rapport vise à sensibiliser les fournisseurs de soins de santé afin que ceux-ci parlent de ces enjeux avec leurs patientes et offrent des renseignements de manière neutre et compatissante aux femmes en âge d’avoir des enfants et à leurs conjoints.

Les données du Rapport sur la santé périnatale au Canada de 2008 révèlent que 13% des femmes enceintes canadiennes avaient fumé la cigarette et 11% d’entre elles avaient consommé de l’alcool au cours du mois précédent, tandis que 5% d’entre elles ont indiqué avoir consommé de la drogue pendant leur grossesse. De plus, en Ontario, le nombre de cas de syndrome de sevrage néonatal (SSN) a presque quadruplé, passant de 171 cas en 2003 à 654 cas en 2010."

 

Référence :

 

Finnegan, L. (2013). Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile. Ottawa, Ontario : Centre canadien de lutte contre les toxicomanies.

more...
No comment yet.