Rays' world - Le ...
Follow
5.8K views | +0 today
Rays' world - Le monde des raies
Le monde des raies...manta et autres !
Curated by Meilhac Henry
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Meilhac Henry
Scoop.it!

L’Indonésie crée un sanctuaire pour les requins,les raies manta et 600 autres espèces.

L’Indonésie crée un sanctuaire pour les requins,les raies manta et 600 autres espèces. | Rays' world - Le monde des raies | Scoop.it
Indonesia has announced that it will create a protected area for endangered sharks and manta rays in a Pacific dive destination that is known as the 'Amazon of the Ocean'.
Meilhac Henry's insight:

L’Indonésie crée un sanctuaire de 46.000 km⊃2; pour les requins,les raies manta et 600 autres espèces:

more...
No comment yet.
Scooped by Meilhac Henry
Scoop.it!

Une petite lueur d'espoir côté Chine pour diminuer le massacre des requins (et des raies ?)

Une petite lueur d'espoir côté Chine pour diminuer le massacre des requins (et des raies ?) | Rays' world - Le monde des raies | Scoop.it

Les dirigeants chinois seront sous peu privés d'ailerons de requin lors de leurs banquets, dont les fastes constituent une source d'exaspération intarissable dans l'opinion publique. Le Conseil d'Etat, nom du gouvernement central, interdira "d'ici un à trois ans" de commander ce mets lors des réceptions données par les cadres du Parti communiste et de l'administration.La Chine consomme l'essentiel des ailerons de la planète, un plat cartilagineux dont le goût provient essentiellement du bouillon qui l'accompagne ; 73 millions de requins seraient sacrifiés chaque année pour fournir ce marché, selon l'organisation Wild Aid, leur nageoire étant souvent coupée avant que l'animal soit rejeté en mer.

Peter Knight, directeur de cette ONG, juge qu'avec ce nouvel engagement "la Chine devient un pilier de la protection des requins car elle a le potentiel de stabiliser leur population". M. Knight espère que Pékin interdira par la suite l'importation de tous les ailerons de requins d'espèces menacées.

Andrew Rowan, le président de Humane Society International (HSI), a quant à lui félicité la Chine pour cette décision qui marque "un tournant décisif."

En mars, lors de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire, une chambre aux fonctions symboliques, le député Ding Liguo, appuyé par trente représentants, avait proposé pour la deuxième année consécutive d'interdire le commerce des ailerons de requins, au menu en Chine dans tous les restaurants d'un certain standing et dont le prix - rarement au-dessous de 25 euros - en fait une marque de respect que l'invité saura apprécier.

"ARRÊTER LA CONSOMMATION"

Les commentateurs s'amusent du délai relativement permissif adopté pour la mise en place de cette décision, annoncée dans la presse locale lundi 2 juillet. Sur le réseau social Sina Weibo, le Twitter chinois, un internaute surnommé Danbixiaohuihuan, de la ville de Tianjin, s'étonne : "Donnez-leur trois ans pour finir le stock..."

Poussée par la médiatisation nouvelle des questions environnementales, la population fait preuve d'un intérêt croissant pour la protection de la nature alors que la variété de sa cuisine, les spécificités de sa médecine traditionnelle et l'émergence de sa classe moyenne font du pays l'une des principales sources de demande d'espèces menacées.

Dans une campagne publicitaire lancée le 22 septembre 2011, le basketteur Yao Ming, icône pour la jeunesse chinoise, lançait : "Lorsque s'arrêtera la consommation, le meurtre pourra cesser." Sous pression avec la diffusion de spots publicitaires de ce type, les hôtels Peninsula ont arrêté en novembre de servir l'aileron de requin dans leurs restaurants, suivis en janvier 2012 par un autre groupe hôtelier asiatique majeur, Shangri-La.

Harold Thibault (Shanghaï, correspondance)

more...
No comment yet.