YaSound réunit un plateau de rêve pour révolutionner la radio | Radio 2.0 (En & Fr) | Scoop.it
L'entreprise fondée en 2011 a pu ainsi lancer son service dès mars dernier. Il repose sur trois piliers. Le premier est juridique. YaSound a réussi à négocier un contrat global avec les ayants droit de la musique. Les internautes peuvent diffuser les morceaux de leur choix - par ailleurs disponibles à la vente - en toute légalité.

Le deuxième est technique. Sébastien Métrot a mis au point les logiciels qui permettent aux amateurs de réaliser leurs émissions et à YaSound de diffuser, à moyens techniques égaux, cent fois plus de stations que les sites utilisés par les radios conventionnelles.

Enfin, troisième pilier, ses investisseurs lui donnent les moyens de maintenir un modèle gratuit et sans publicité le temps d'attirer des millions d'utilisateurs et d'être à la radio ce que YouTube est à la télévision ou Deezer à la musique. « Nous voulons commencer par créer du trafic avant de le monétiser », résume Jean-Marc Plueger.

 

Sept mois après son lancement, YaSound revendique la création de plus de 7.000 radios légales, soit 56 % de celles qui ont vu le jour pendant cette période dans le monde.