"Qui si je criais...
Follow
Find
16.8K views | +4 today
 
Scoop.it!

"Le Dernier des injustes" et "L'Image manquante" : Claude Lanzmann et Rithy Panh, face à l'horreur

"Le Dernier des injustes" et "L'Image manquante" : Claude Lanzmann et Rithy Panh, face à l'horreur | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Les deux documentaristes poursuivent leur exploration exemplaire de la tragédie génocidaire dans des films présentés à Cannes, hors compétition et à Un certain regard.
more...
No comment yet.
"Qui si je criais...?"
Veille autour de l'antisémitisme, des exterminations & génocides, répressions, oppression et persécutions, hier et aujourd'hui
Your new post is loading...
Scoop.it!

Ce site est placé sous le parrainage de Claude Mouchard

qui m’a généreusement autorisée à reprendre le titre de son livre, "Qui si je criais...?, œuvres-témoignages dans les tourmentes du XXe siècle", paru aux Editions Laurence Tepper en 2007. Le choix des articles, qui tente d'être fidèle à l'esprit du livre et les éventuels commentaires qui les accompagnent, sont toutefois le fait et la responsabilité de la seule rédaction de ce mini-site de partage de ressources.

more...
Eclaircie's comment, April 10, 2011 12:05 PM
Bravo pour ce nouvel espace, la poésie ne peut se couper de l'actualité. Merci à Claude Mouchard et à vous Florence Trocmé.
Catherine Kauffmann-Saint-Martin's comment, July 9, 2011 3:53 AM
Vraiment indispensable votre site Florence.
Vous avez raison : ne jamais oublier ! afin que jamais cela ne recommence.
carol s. (caravan café)'s comment, January 24, 2013 3:06 PM
voici un scoop it qui pourrait vous intéresser http://www.scoop.it/t/actuel-de-la-shoah-temoigner-de-l-impensable
Scoop.it!

Rencontre Haïm Vidal Sephiha Lundi 20 avril 2015 à 19 h 30 (autour de la langue judéo-espagnole)

Rencontre Haïm Vidal Sephiha avec Dominique Vidal, Claude Hagège, Antoine Spire, Lundi 20 avril 2015 à 19 h 30 au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme


À l’occasion de la parution de son ouvrage Ma vie pour le judéo-espagnol. La langue de ma mère (éditions le bord de l’eau, 2015)
En présence de l’auteur, avec la participation de Dominique Vidal, fils de Haim Vidal Sephiha, journaliste au Monde diplomatiqueClaude Hagège, professeur au Collège de France
Rencontre modérée par Antoine Spire, journaliste, universitaire, éditeur de l’ouvrage Ma vie pour le judéo-espagnol. La langue de ma mère.

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Une carte interactive recense les rafles des enfants juifs

Une carte interactive recense les rafles des enfants juifs | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
On peut désormais localiser sur internet l'endroit où habitaient en France les 11'458 enfants juifs déportés vers les camps de la mort.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

10 avril, Lyon, récital exceptionnel de piano en hommage aux compositeurs déportés au camp de Terezin

Site du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France. Actualité de la communauté juive, informations et débats.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

De Paris à Prague, l’antisémitisme européen est littéralement sculpté dans la pierre

De Paris à Prague, l’antisémitisme européen est littéralement sculpté dans la pierre | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Bien que le Concile Vatican II ait absous les Juifs de toute culpabilité dans les crimes rituels, certains catholiques poursuivent le culte des prétendues victimes
more...
No comment yet.
Scoop.it!

“Les rescapés de la Shoah vivent intensément dans deux mondes”, Aharon Appelfeld

“Les rescapés de la Shoah vivent intensément dans deux mondes”, Aharon Appelfeld | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Aharon Appelfeld est reconnu comme l’un des plus grands écrivains israéliens. Nous avons rencontré l’auteur chez lui, à Jérusalem, pour...
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Parution de "La Littérature en suspens" de Catherine Coquio et évènements autour de ce livre en mai et juin



La Littérature en suspens.

Écritures de la Shoah : le témoignage et les œuvres


paraît jeudi prochain le 2 avril.

Vous trouverez ci-joint le dossier de presse.

Trois événements accompagnent la parution du livre :

- Une rencontre avec Catherine Coquio, Tiphaine Samoyault, Claude Mouchard et Heinz Wismann le 19 mai 2015 à 19h30 organisée par la librairie Tschann au Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris.
http://globalcenters.columbia.edu/paris/

- Une présentation par l'auteur le 28 mai 2015 à 18h à la librairie Tropismes, 11 Galerie des Princes, 1000 Bruxelles.
http://www.tropismes.com/

- Une rencontre avec l'auteur, animée par Claude Mouchard, le 7 juin 2015 à 11h au Mémorial de la Shoah, 17 rue Geoffroy l'Asnier, 75003 Paris.
http://www.memorialdelashoah.org/

more...
No comment yet.
Scoop.it!

[note de lecture] "Le chansonnier" de Pierre Drogi par Yann Miralles

Le chansonnier de Pierre Drogi par Yann Miralles, les parutions, l'actualité poétique sur Sitaudis.fr
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Aux sources du #génocide des Tutsi

Aux sources du #génocide des Tutsi | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
À propos de : J.-P. Chrétien, M. Kabanda, Rwanda. Racisme et génocide. L'idéologie hamitique, Belin ; H. Dumas, Le Génocide au village. Le massacre des Tutsi au Rwanda, Seuil
more...
No comment yet.
Scoop.it!

"Austerlitz" de Stan Neumann - Extrait

Un film de Stan Neumann, avec Denis Lavant et Roxane Duran Librement adapté du roman Austerlitz de W.G. Sebald France, 90 min, Les Films d’Ici / Arte France, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Plus d'information : http://www.fondationshoah.org/FMS/Austerlitz-un-film-de-Stan-Neumann
more...
No comment yet.
Scoop.it!

La Rosa Luxemburg latino-américaine

La Rosa Luxemburg latino-américaine | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Une biographie restitue le destin d'Olga Benario, une jeune femme allemande, juive et communiste, qui rêva de soulever le Brésil et fut gazée en 1942. Qui se souvient d'Olga Benario Prestes (1908-1942), allemande, juive et communiste livrée aux nazis par le gouvernement de Getulio Vargas après le soulèvement raté de novembre 1935 à Rio de Janeiro ? Trois ans après l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler, son extradition spectaculaire vers l'Allemagne émut l'opinion internationale. Enceinte de sept mois, l'épouse de Luis Carlos Prestes, le célèbre dirigeant du Parti communiste brésilien, n'était accusée d'aucun délit. Et le gouvernement de Getulio Vargas n'avait reçu aucune demande de la part de Berlin. Cela n'empêcha pas le presidente d'envoyer Olga vers une mort certaine.

« Vargas était un habile », dit-on parfois au Brésil pour expliquer comment le dictateur brésilien réussit à naviguer entre l'Axe et les Alliés durant la Seconde Guerre mondiale. Mais l'habileté des habiles les pousse parfois à se rendre complices de crimes. Dans sa biographie d'Olga Benario, le journaliste et écrivain brésilien Fernando Morais fait de sa livraison aux nazis une histoire de vengeance personnelle. Getulio Vargas et l'ignoble Filinto Müller, le chef de sa police, ne supportaient pas la popularité de Carlos Prestes, le « chevalier de l'espérance » devenu une figure emblématique de la lutte antifasciste et anti-impérialiste du continent sud-américain. Luis Carlos Prestes avait fait partie des jeunes lieutenants idéalistes qui s'étaient révoltés contre la République autoritaire dans les années 20. Il aurait pu, comme tant d'autres, passer de l'idéalisme au fascisme.

Mais il choisit Lénine contre Mussolini. Envoyé à Moscou par le Kominterm, il y rencontra Olga Benario à l'occasion d'un congrès mondial de la Jeunesse communiste internationale. Agée de 23 ans, la jeune femme était déjà auréolée de gloire. Une parfaite bolchevik, qui « parlait couramment quatre langues, savait à fond la théorie marxiste-léniniste, tirait juste, pilotait des avions, sautait en parachute, montait à cheval et avait donné les preuves indiscutables de son courage et de sa résolution », explique Fernando Morais qui restitue son existence brève et tourmentée avec verve et lyrisme - et même un soupçon de romanesque.

Via Uston News
more...
No comment yet.
Scoop.it!

L'incroyable histoire de la pièce de théâtre écrite dans un camp de concentration par un enfant

L'incroyable histoire de la pièce de théâtre écrite dans un camp de concentration par un enfant | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Une Strasbourgeoise a retrouvé une pièce de théâtre écrite à 13 ans par Hanuš Hachenburg, alors qu'il était déporté dans un camp de concentration en Tchéquie en 1943.

Via Valaf Lebu
more...
No comment yet.
Scoop.it!

[parution] "La littérature en suspens. Ecritures de la Shoah : le témoignage et les oeuvres, de Catherine Coquio

[parution] "La littérature en suspens. Ecritures de la Shoah : le témoignage et les oeuvres, de Catherine Coquio | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Des milliers de documents des Juifs de Lituanie retrouvés sous une église

Des milliers de documents des Juifs de Lituanie retrouvés sous une église | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Un vaste projet de numérisation est en route.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Des journalistes allemands victimes de lettres de menace

«On devrait faire avec vous ce qu’on a fait avec les Juifs. En commençant par toi»

Un article de Frédéric Lemaître dans Le Monde

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Ceux qui restent - une pièce de Paul Felenbok, Wlodka Blit-Robertson et David Lescot

Enfants rescapés du ghetto de Varsovie, Paul Felenbok et Wlodka Blit-Robertson sont les témoins vivants d'une histoire qu'ils souhaitent aujourd'hui transmettre.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

La mémoire filmée de la Shoah

La mémoire filmée de la Shoah | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
L'exposition «Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah» qui se déroule en ce moment à Paris présente un point de vue poignant mais parfois insoutenable sur ce que l’on a appelé «la Shoah par balles». Valérie Pozner, spécialiste de l’histoire du cinéma russe et soviétique, nous en explique le caractère inédit.

Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Le fantasme de l’influence, combustible de l’antisémitisme

Le fantasme de l’influence, combustible de l’antisémitisme
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Des centaines de tombes profanées dans un cimetière juif du Bas-Rhin

« La République ne tolérera pas cette nouvelle blessure qui meurtrit les valeurs que tous les Français ont en partage », a déclaré le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve.
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Pour ceux qui aiment vraiment le théâtre

Au fond, qu’est-ce que le théâtre ? Peut-être quelque chose comme ça. Nous sommes en 1943 à Auschwitz. Une française du nom de Charlotte Delbo, déportée pour faits de résistance, réussit à échanger à des gitanes une ration de pain contre un petit livre qu’elles avaient volé entre autres choses : une édition du Misanthrope dans la collection des Petites Classiques Larousse. Chaque soir, celle qui avait été avant-guerre l’assistante de Louis Jouvet de l’Athénée, en apprenait quelques pages par cœur ; chaque matin elle se les récitait durant les heures interminables passées debout dans le froid dans la cour au moment de l’appel. Quitte à paraître pour une folle qui parlait toute seule, elle s’aider des alexandrins pour résister tant à la douleur qu’aux souffrances.

« Il n’y avait pas de spectacle, mais il y avait du théâtre »

Ce spectacle, on nous le fait imaginer ; or rien ne dit plus intensément la vérité du théâtre que cette absence de représentation. Telle est la conclusion de cette histoire vraie que rapporte Jean-Loup Rivière en ouverture de son recueil d’éclats de réflexions Le Monde en détails (308 pages, 21 euros, Le Seuil) nées d’une vie consacrée au théâtre, celui-ci étant peut-être « un lapsus du Monde ». A le lire, l’écouter, l’examiner, le regarder, l’étudier, l’exalter, l’analyser, le scruter, l’aimer- le subir aussi. Ce sont des chroniques de trois pages courtes pages chacune classées par thèmes en toute subjectivité, sans souci d’exhaustivité, en privilégiant les caprices de la mémoire et en obéissant à la mémoire de son bon plaisir. A condition de réduire chacune des entrées à un détail dont on se doute qu’il sera significatif et dira bien autre chose que ce qu’il dit. Les titres, d’un mot et pas davantage afin de mieux inscrire dans l’esprit du lecteur qu’il peut y gambader comme dans un anti-dictionnaire, sont déjà une annonce. Le fragment relatif à Charlotte Delbo s’intitule « 31661 », pour la même raison qu’un semblable numéro est la seule inscription gravée sous son nom sur la pierre tombale de Primo Levi.

Via Uston News
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Stolpersteine profanées sur Twitter

Stolpersteine profanées sur Twitter | "Qui si je criais...?" | Scoop.it
Bilder wie dieses machen deutlich, wie wichtig, richtig und notwendig das Projekt #Stolpersteine ist. pic.twitter.com/XAmK0rhZ5D
Florence Trocmé's insight:

Décryptage

Les Stolpersteine sont des petites plaques de cuivre insérées dans la chaussée de villes devant des lieux où ont vécu des Juifs qui furent déportés. 

Sur le projet, voir ici :

http://www.stolpersteine.eu/


Par ailleurs Lüge siginifie : mensonge.


Traduction du tweet : des images comme celles-ci montrent à quel point le projet Stolpersteine est important, juste et nécessaire. 



Stolpern signifie buter sur, achopper sur....



more...
No comment yet.