Dans un contexte de fortes tensions sur le marché des céréales, l’Ukraine devrait imposer à partir du 15 novembre un embargo sur les exportations de céréales. D’un strict point de vue technique, cette décision ne devrait pas théoriquement affecter le cours des céréales observent les professionnels.