Bien que les gouvernements africains soient souvent critiqués pour leur incapacité à réaliser les retours sur investissements escomptés dans le secteur agricole, en réalité la cause sous-jacente de cette situation relève de l'incapacité des fermiers à adopter et utiliser les technologies appropriées.

 

Les paysans africains souhaitent une "révolution" en phase avec une approche "agroécologique" et non "agrochimique" du modèle agricole. Leurs pratiques innovantes doivent être diffusées, croisées avec les résultats des recherches scientifiques ...