"Privé de Salaire"
Follow
Find
58.2K views | +2 today
"Privé de Salaire"
Le travail obligatoire remplacera-t-il le droit au travail dans la déclaration universelle des droits de l'Homme?
Curated by Corine Barella
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Bekaert : licencier n’empêche pas de s’augmenter…

Bekaert : licencier n’empêche pas de s’augmenter… | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Bert De Graeve, patron de Bekaert, a perçu, en 2011, une rémunération un tiers supérieure à celle de 2010. Alors même que son entreprise supprime près du quart de ses effectifs en Belgique.
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Eteins la lumière (non pas la chanson d'Axel Bauer ;-) le 31/03 - Earth Hour 8:30 PM Official Video

This Earth Hour 2012: 8.30pm, Saturday 31 March, celebrate your action for the planet with the people of world by switching off your lights for an hour, then...
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

ACTA décision de ratification cet été du PE. Les GreeenEFA voteront NON

Le Parlement refuse de repousser son vote; une victoire pour les anti-ACTA
La Commission parlementaire commerce International (INTA) a décidé aujourd'hui par 21 voix contre 5 qu'elle ne demanderait pas au Parlement de saisir la Cour de Justice de l'Union européenne sur le traité ACTA. La procédure parlementaire pourra donc suivre normalement son cours.

Yannick Jadot, Vice Président de la Commission du commerce international a déclaré :

"Les députés de la commission du Commerce international ont décidé de poursuivre la procédure de ratification d'ACTA, et de ne pas suspendre le texte à une future décision de la Cour de Justice de l'Union européenne. Je me réjouis que le Parlement européen reste ferme et choisisse de ne pas retarder le débat. Après ces longues tergiversations techniques pour gagner du temps, on est enfin sorti du piège administratif. Il est l'heure maintenant pour les députés européens de se saisir du texte et de rejeter cet accord dans un vote attendu avant l'été."

Pour Sandrine Bélier, membre de la Commission Affaires constitutionnelles et de l'Internet Core Group :

"Le vote d'aujourd'hui est une nouvelle victoire pour les opposants à ACTA et je m'en réjouis ! En refusant de s'engager dans une saisine de la CJUE, la Commission parlementaire INTA a non seulement mis la Commission européenne face à ses responsabilités mais elle a également fait échec à sa volonté de retarder le vote sur le traité. Responsabilisation car la Commission européenne n'aura désormais d'autre choix, comme elle s'y était engagé, que de saisir elle-même la Cour si tel est toujours son souhait. Mise en échec, ensuite, car en cherchant à faire pression sur le Parlement pour que celui-ci saisisse lui-même la CJUE, la Commission cherchait avant tout à retarder le vote d'une à deux années, le temps que la pression populaire et politique contre ACTA s'essouffle. Les eurodéputés n'ont pas été dupes de cette manœuvre politicienne et lui ont fait barrage".

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

PNR passenger data retention GreensEFA/Le PE recommande de livrer les données personnelles des passsagers UE aux USA !

PNR passenger data retention

Hypocritical MEPs fail to recommend rejection of controversial EU-US PNR deal
The European Parliament civil liberties committee today voted to recommend the EP give its consent to a controversial draft EU-US passenger data (PNR) agreement, overturning the recommendation of the EP rapporteur. The Greens hit out at the vote, which ignored the fact that concerns raised by the EP have not been addressed in the current draft agreement. Speaking after the vote, Green home affairs spokesperson Jan Philipp Albrecht (Germany) stated:

"Today's vote by MEPs on the civil liberties committee to recommend the EP endorse the EU-US PNR deal represents an exercise in hypocrisy. The core fundamental rights concerns, raised by the Parliament and courts across Europe, have not been redressed in this draft agreement. Against this background, MEPs have a duty to defend the fundamental and legal rights of EU citizens and reject the agreement. Instead, a majority of MEPs seems to want to wash their hands of the PNR controversy.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Fractures françaises le livre de gauche qui inspire Sarko

Fractures françaises le livre de gauche qui inspire Sarko | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Avec «Fractures françaises», Christophe Guilluy place les nouvelles classes populaires de la grande périphérie au cœur de la campagne.
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Collectif Le Ressort in LLB: Vers une relocalisation démocratique

Collectif Le Ressort in LLB: Vers une relocalisation démocratique | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Didier BRISSA, Virginie GODET, Maximilien LEBUR, Laurent PETIT, Sylvain POULENC, Olivier STARQUIT, Karin WALRAVENS...

Le rapport Syndex sur la situation de la sidérurgie liégeoise rendu public au début du mois de mars confirme la justesse du discours tenu par les syndicats depuis l’annonce par ArcelorMittal de la fermeture de la phase à chaud. Mais plus largement, ce rapport pose la question de l’avenir d’une industrie européenne. Cette question de la réindustrialisation de l’Europe semble devenir progressivement une question d’actualité. C’est ainsi que, au même moment, J.-L. Reginster, président de l’Union des classes moyennes de Bruxelles, évoque le "difficile retour de l’industrie" (1) et que "Trends Tendances" consacre trois pages d’interview à Bernard Delvaux, CEO de la Sonaca, sur le thème "Il faut d’urgence réindustrialiser la Wallonie !" (2). Même le patronat semble donc se rendre compte que la délocalisation à outrance n’est pas une solution viable à long terme, même si les objectifs qu’il poursuit avec cette réflexion sont loin d’être dans l’intérêt de la population. Et qu’une économie ne peut fonctionner uniquement avec une activité de services.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

La France vit dans le déni économique pour The Economist

La France vit dans le déni économique pour The Economist | "Privé de Salaire" | Scoop.it
LE PRESTIGIEUX HEBDOMADAIRE BRITANNIQUE THE ECONOMIST consacre cette semaine sa une à l’élection présidentielle française avec un constat sans appel: les candidats, et à travers eux les électeurs français, sont dans le déni des sérieux problèmes...
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Les cinq grands pays émergeants réunis pour créer une banque commune | Humanite

Les cinq grands pays émergeants réunis pour créer une banque commune | Humanite | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Les dirigeants des cinq pays émergeants réunis au sein du groupe des Brics (Inde, Russie, Chine, Brésil, Afrique du Sud) discutent ce jeudi à New Delhi de la création d'une banque de développement, lors de leur quatrième sommet visant à transformer leur force économique croissante en influence diplomatique.

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, le russe Dmitri Medvedev, le chinois Hu Jintao, le Sud-Africain Jacob Zuma, ainsi que le Premier ministre indien, Manmohan Singh, ont ouvert le sommet par des échanges de poignées de main avant de s'entretenir dans un hôtel de la capitale fédérale. Thème central de leur rencontre, la création d'une banque d'investissement pour financer des projets d'infrastructure et de développement, une idée déjà débattue sous le nom de "South-South Bank" ou "Brics Bank", viserait à renforcer leurs relations. Une telle banque permettrait également aux Etats en difficulté de s’affranchir en partie de la pression libérale du FMI. D’un point de vue politique, les émergeants s’agacent surtout de la gouvernance, tant du FMI que de la banque mondiale, qui ne reflète clairement pas assez l’influence croissante et les intérêts des pays du Sud.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Fnac : les salariés s’invitent aux négociations | Humanite

Fnac : les salariés s’invitent aux négociations | Humanite | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Des salariés de la Fnac Paris se sont invités jeudi à une réunion de négociation salariale, retenant brièvement leur directeur régional selon des sources syndicales, avant de quitter les lieux vers 21 heures.

"La direction et les membres du personnel se sont quittés vers 21 heures sur ce blocage" des négociations, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Fnac. "La police est venue nous demander de partir, nous sommes sortis dans le calme", a confirmé Christian Lecanu, délégué CGT, précisant que des assemblées générales étaient prévues vendredi "pour voir ce qu'on fait la semaine prochaine".

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

En 2020, en Flandre, chaque enfant devrait avoir une place d'accueil | Flanders Today

En 2020, en Flandre, chaque enfant devrait avoir une place d'accueil | Flanders Today | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Hier, le Parlement flamand a approuvé un décret sur la réforme de l'accueil des enfants qui vise à rénover en profondeur ce secteur d'activité dans les prochaines années. Le décret veut fixer le droit à l'accueil, car la Flandre est aujourd'hui confrontée à un manque de places...

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

ArcelorMittal Florange : départ de "la marche de l'acier" sur Paris | Humanite

ArcelorMittal Florange : départ de "la marche de l'acier" sur Paris | Humanite | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Les syndicats de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle), mobilisés depuis cinq semaines pour obtenir un redémarrage de leurs hauts-fourneaux, entame, ce mercredi, un périple à pied de dix jours pour "défendre leurs emplois auprès des populations"...

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Discours de Jean-Luc Mélenchon à Lille 27/03

Mardi 27 mars 2012, devant plus de 20.000 personnes réunies au Grand Palais de Lille, Martine Billard, présidente du Parti de gauche, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français et président du Parti de la gauche européenne et...
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

29/03 Jean-Luc Mélenchon invité de France Info : "Nous nous battons pour gagner, pas pour témoigner" - Politique - France Info

29/03 Jean-Luc Mélenchon invité de France Info : "Nous nous battons pour gagner, pas pour témoigner" - Politique - France Info | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Le candidat du Front de gauche, en veine dans les baromètres d'intentions de vote, se sent pousser des ailes. Pourquoi ne pas passer devant François Hollande au premier tour ?
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Réinstaller les réfugiés dans un pays voisin du leur

Réinstaller les réfugiés dans un pays voisin du leur | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Pour 2013, six priorités de réinstallation ont été définies, concernant des réfugiés en provenance du Congo, de l'Irak, de l'Afghanistan, de Somalie, de Birmanie et d'Erythrée...
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

UE - Produits dérivés; une réforme imparfaite car les pouvoirs de l'ESRB trop limités selon GreensEFA

Produits dérivés : une réforme imparfaite
Après le vote du règlement encadrant les produits dérivés de gré à gré (EMIR) en séance plénière du Parlement européen, Pascal Canfin, député européen, négociateur pour le Groupe des Verts/ALE se félicite :

« L’adoption de cette régulation marque une concrétisation de l'un des engagements de l’Europe au G20. La majorité des produits dérivés sera désormais traitée dans des chambres de compensation, ce qui renforcera la stabilité du système financier. Les régulateurs disposeront d’une information fiable et exhaustive des engagements sur ces produits. Un pan entier du système financier va enfin sortir de l’ombre. »

Pascal Canfin, regrette néanmoins :

«Les pouvoirs de l’autorité européenne des marchés financiers (ESMA) sont bien trop limités. Ce texte concentre des risques auparavant disséminés de manière opaque. Mais si ces entités sont mal supervisées, la concentration du risque pourrait être contreproductive. Or la position britannique l’a emporté en imposant un veto national au détriment d'une supervision européenne. De plus, le texte de compromis ne prend pas en compte les commentaires du comité européen du risque systémique (ESRB) qui demandait un renforcement des pouvoir des régulateurs pour encadrer les risques pris par les chambres de compensation.»

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

ACTA Anti-counterfeiting agreement EP decision this summer, no vote for the Greens EFA.

EP to push ahead with ratification procedure and ensure democratic due process
The European Parliament is set to continue with the ratification process for the Anti-counterfeiting Trade Agreement (ACTA) and the foreseen timetable with a view to taking a decision as regards whether or not to give its consent by the summer. MEPs on the EP trade committee today decided not to push for a separate referral of ACTA to the European Court of Justice, following a decision by the Commission to refer the agreement. The Greens/EFA group welcomed the decision with Swedish MEP Amelia Andersdotter stating:

"The decision to push ahead with the ratification procedure for ACTA is an important step for democratic due process in the EU.

"Should the Commission decide to proceed with its referral of ACTA to the ECJ, this will no doubt bring an important dimension to clarifying the legality of the agreement, however it can be no replacement for the political procedure for verifying this agreement and democratically determining whether its entry into force is in the European interest. Only a democratic ratification process via the European and national parliaments can provide for this, and we therefore welcome today's decision to continue with this process.

"The Greens/EFA group believes this agreement should never have been concluded in the first place - given the serious concerns about its provisions and the shadowy negotiation process - and will push for its rejection by the EP.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Magnifique texte dans Libé Robin Renucci & Bernard Stigler"Cultivons notre droit à l’élévation toute la vie"

Magnifique texte dans Libé Robin Renucci & Bernard Stigler"Cultivons notre droit  à l’élévation toute la vie" | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Par ROBIN RENUCCI Comédien et directeur des Tréteaux de France, BERNARD STIEGLER Philosophe et président d'Ars Industrialis
Nous vivons le temps de l’incapacité - et nous nous sentons de plus en plus impuissants, parce nous tendons à devenir structurellement incapables. Après la destruction des savoir-faire par le machinisme industriel au XIXe siècle, au cours du XXe siècle, le consumérisme a liquidé les savoir vivre - par l’intermédiaire des industries culturelles et du marketing.

Au cours des dernières décennies, les savoirs formels ont été à leur tour réduits à néant : passés dans les appareils, ils ont désintégré les savoirs théoriques, c’est-à-dire critiques, laissant les humains stupéfaits et stupides par exemple face aux robots financiers, remplaçant la décision économique réfléchie par un mécanisme spéculatif aveugle qui a conduit au désinvestissement, à l’insolvabilité, à la paralysie et au règne d’une véritable bêtise systémique.

Un tel malheur n’est pas une fatalité : il ne pourrait advenir que de notre renoncement à vivre dignement, c’est-à-dire à désirer et à penser.

De nouvelles pratiques de savoir et de capacitation émergent de nos jours, que favorisent grandement les technologies numériques pourtant à l’origine des phénomènes les plus récents de la prolétarisation, de l’incapacitation et de la destruction des savoirs.

Il en va ainsi parce que ce que l’on appelle le numérique est la forme contemporaine de l’écriture, et parce que comme l’écriture à l’époque de Platon, il constitue un pharmakon (1).

Il n’y a pas d’avenir en dehors d’un immense processus de recapacitation de tous, dans tous les domaines. Cela suppose que la culture retrouve sa place et son sens, qui est précisément de donner accès à ce que, de l’origine de la philosophie aux Lumières, on appelle penser par soi-même, accéder à l’autonomie, conquérir sa majorité (au sens où Kant et Condorcet entendent ce mot) - la «capacitation» au sens d’Amartya Sen s’élargissant aux savoirs les plus divers, et s’étendant bien au-delà de la raison théorique.

A l’avenir, la culture comme recapacitation doit devenir la priorité - sous toutes sortes de formes qui restent à inventer pour faire fructifier l’héritage immense qui nous est légué, ce qui est d’autant plus accessible que, sur les ruines du consumérisme, émerge une économie de la contribution fondée sur la reconstitution de savoirs et de processus qui tirent le meilleur parti possible des technologies et réseaux numériques.

Seule la culture vivante, entendue en ses sens les plus variés et divers, permettra de lutter demain comme hier contre l’incapacitation.

Le sens, là est la question majeure. Il ne s’agit plus simplement d’«accéder» aux œuvres mais de développer notre potentiel individuel et collectif de production de symboles à travers créations et appréhensions partagées, contributions et expérimentations collectives.

Le défi d’aujourd’hui est de même nature que celui auquel, en son temps, Jules Ferry a invité la république à répondre.

Il nous impose un changement radical de paradigme. Pensons autrement nos politiques de l’art et de la culture et la façon de les écrire.

Sortons des oppositions bien peu innocentes entre une culture «populaire» et une autre qui ne le serait pas. Refusons l’opposition caricaturale entre professionnels et amateurs. Bannissons de notre vocabulaire les qualificatifs stigmatisants - «publics éloignés de la culture», «publics empêchés» - qui ne nous disent rien de la créativité et de l’inventivité populaires.

Il nous faut fabriquer du «commun», révéler l’intelligence collective, explorer tous les chemins qui nous permettront de renouer la conversation avec nos concitoyens. En son temps, Jean Vilar a inventé une place pour le spectateur en affirmant sa dignité, son potentiel et son rôle. Réinventons dans notre contexte la relation entre l’art et la société dans un souci d’élévation permanente. Le théâtre, espace de l’adresse à l’autre, de l’incarnation du verbe et de l’écoute est une formidable école du savoir être et de la recapacitation.

Comment inclure le destinataire dans l’œuvre elle-même, comment le rendre acteur de sa réception et tout autant producteur de symboles ? Pas d’œuvre sans pratique. Le rapport à l’art, la construction culturelle de soi passent par la pratique, par une relation sensible, développée et valorisée dès le plus jeune âge. La formation est le contrepoison du court-termisme. La société de la connaissance ne pourra se construire sans reconnaissance des savoir-faire et des savoir être de chacun et sans l’irremplaçable «partage du sensible» selon Jacques Rancière.

Il nous faut une action publique forte.

Cela suppose de réinventer en profondeur la nature même de la responsabilité et de la puissance publique en ce domaine et de redéfinir ses missions. Cela suppose aussi de revisiter les notions héritées de l’éducationpopulaire - et cela ne signifie certainement pas de reconduire plus ou moins mal une politique qui n’a jamais véritablement conduit à la démocratisation de la culture, laquelle, loin d’avoir échoué et d’être devenue caduque, n’a jamais vraiment commencé et reste entièrement à penser.

La dimension budgétaire des politiques culturelles est déterminante, mais elle ne saurait être le pivot de nos raisonnements. Oui, il faut des moyens nouveaux, bâtissons une fiscalité équitable, mais ils ne prendront sens que si nous engageons une réforme ambitieuse de nos objectifs et de nos actions. Confrontons nos ambitions professionnelles au regard critique et aux attentes de nos concitoyens. Tissons de nouvelles relations entre l’Etat, les collectivités territoriales, les professionnels, les citoyens. Définissons collectivement nos ambitions, donc les moyens à réunir. Faisons-le territoire par territoire, et, en même temps, au niveau de la nation tout entière.

Cultivons notre droit à l’élévation tout au long de la vie dans le respect de notre histoire et de nos principes fondateurs.

(1) En Grèce ancienne, le terme de pharmakon désigne à la fois le remède, le poison et le bouc-émissaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Les députés européens plaident pour un siège unique

Les députés européens plaident pour un siège unique | "Privé de Salaire" | Scoop.it
En séance plénière à Bruxelles, les députés européens ont voté massivement en faveur d’un siège unique à Bruxelles.
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

L’Office national de sécurité sociale (ONSS) perd Sur la période 2006-2010, l’ONSS estime les pertes à 1,5 milliard d’euros pour cotisation sociale patronale impayée.

L’Office national de sécurité sociale (ONSS) perd Sur la période 2006-2010, l’ONSS estime les pertes à 1,5 milliard d’euros pour cotisation sociale patronale impayée. | "Privé de Salaire" | Scoop.it

L’Office national de sécurité sociale (ONSS) perd de l’argent en raison des employeurs qui ne payent pas leur cotisation. Sur la période 2006-2010, l’ONSS estime les pertes à 1,5 milliard d’euros au total, rapporte vendredi De Morgen.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Bekaert : les salariés en grève contre le salaire de leur patron

Bekaert : les salariés en grève contre le salaire de leur patron | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Les employés du groupe Bekaert, qui a annoncé en février la suppression du quart de ses effectifs, se sont mis en grève vendredi après avoir appris la hausse d’un tiers ...lire la suiteArticles en rapportRyanair à Brussels Airlines : « Vous n'allez...
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Austérité : large succès de la mobilisation en Espagne | Humanite

Austérité : large succès de la mobilisation en Espagne | Humanite | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Une marée humaine agitant des nuées de drapeaux rouges a défilé jeudi dans toute l’Espagne, au soir d'une grève générale contre la réforme du travail, alors que ce vendredi le gouvernement de droite présente un terrible budget d'austérité.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Non, Jef tu ne seras pas licencié | Humanite

Non, Jef tu ne seras pas licencié | Humanite | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Grâce à la pétition de la CGT, ERDF et GFDF ont renoncé à licencier Jef Duval, le technicien d’Arcueil qui avait refusé l’été dernier de limiter le courant à des familles en détresse.

«Même lorsque les situations paraissent dramatiques, la solidarité, l’espoir, la volonté collective resteront toujours les seules réponses à l’adversité et à la répression », s’enthousiasme la fédération CGT de l’énergie, en annonçant la belle victoire obtenue cette semaine : Jef Duval, le jeune technicien clientèle ERDF-GRDF d’Arcueil (Val-de-Marne), menacé de licenciement pour n’avoir pas coupé le gaz ou l’électricité à des familles pauvres l’été dernier, ne sera pas licencié.

more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Un partage de la richesse de plus en plus inégal - Alternatives Economiques

Un partage de la richesse de plus en plus inégal - Alternatives Economiques | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Pour réduire les inégalités de revenus, il est possible de jouer sur deux leviers. Le premier porte sur les revenus d'activité et du patrimoine, le second relève du système de redistribution, via les prestations sociales et les prélèvements.
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

#29M Libé #grève «Abandonnée par le système, la jeunesse espagnole est déboussolée»

#29M Libé #grève «Abandonnée par le système, la jeunesse espagnole est déboussolée» | "Privé de Salaire" | Scoop.it
Pour l'universitaire Matilde Alonso Pérez, les jeunes, diplômés ou non, sont les plus durement touchés par les effets de la crise en Espagne.
more...
No comment yet.
Scooped by Corine Barella
Scoop.it!

Toute l'Europe: Etat des lieux de l'extrême gauche en Europe, par Serge Cosseron

Toute l'Europe: Etat des lieux de l'extrême gauche en Europe, par Serge Cosseron | "Privé de Salaire" | Scoop.it

Serge Cosseron : L’extrême gauche européenne renvoie à plusieurs expériences historiques. Pour une partie, la référence est la révolution soviétique de 1917, voire la révolution allemande de 1919 à 1923. Pour une autre, il s’agit plutôt de ce qui s’est passé autour des années 1960-80 (avec les luttes contre la colonisation et le mouvement de 1968 et ses retombées), avec l’émergence des problématiques écologiques et féministes. Il existe enfin une troisième vague, au cours des années 1990, née avec l’altermondialisme qui a succédé à une période marquée par la défaite politique des anciennes extrêmes gauches pendant les années 1980...

more...
No comment yet.