Presse en vrac
Follow
9.1K views | +0 today
Presse en vrac
Une sélection évidemment non exhaustive de papiers intéressants sur les médias, l'information, Internet, etc.
Curated by Laure Colmant
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

Rob Wijnberg, fondateur de De Correspondent : le journaliste qui pensait

Rob Wijnberg, fondateur de  De Correspondent : le journaliste qui pensait | Presse en vrac | Scoop.it

A 30 ans, Rob Wijnberg veut « réinventer le journalisme ». Sur la promesse d’une information différente, 20 000 Néerlandais lui ont confié un million d’euros.


Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

Oser réinventer le journalisme :-)

more...
Béatrice Dillies's curator insight, August 18, 2013 1:59 AM

A 30 ans, Rob Wijnberg veut « réinventer le journalisme ». Sur la promesse d’une information différente, 20 000 Néerlandais lui ont confié un million d’euros. La plateforme sera en ligne le 30 septembre 2013, alimentée par de grandes plumes et dirigée par... Rob.

Son portrait dans le Revue XXI.

Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

Journalisme transparent: protection des sources en danger

Journalisme transparent: protection des sources en danger | Presse en vrac | Scoop.it

Click here to edit the content

 
Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

Sources à protéger, mais transparence obligatoire concernant les conflits d'intérêts…

 
more...
Béatrice Dillies's curator insight, April 25, 2013 2:14 AM

Dans son édito du 18 avril, le rédacteur en chef du journal suisse La Cité dénonce " l’idéologie de la transparence, fille de la société du spectacle et de la communication, qui s’épanouit dans le mécanisme du soupçon. [...]. En agitant la suspicion sur les méthodes des journalistes, nous entrons dans le paradoxe d’une société qui brandit la lumière, mais crée de nouvelles zones d’ombre et d’incompréhension."

S'appuyant sur les affaires Cahuzac, OffshoreLeaks, WikiLeaks ou encore du Watergate, il rappelle un principe de base du journalisme: " La protection des sources, dont le secret doit être préservé au risque d’aller en prison, est le fondement du métier."

 

Ouvertures's comment, April 25, 2013 3:23 AM
Les sources doivent effectivement protégées. En revanche, les journalistes doivent être bp plus transparents sur leurs conflits d'intérêt et les contextes de leurs articles.
Béatrice Dillies's comment, April 25, 2013 3:25 AM
Tout à fait d'accord avec ça. Les conflits d'intérêt sont la plaie du journalisme comme de la politique.
Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

When everyone is an eye-witness, what is a journalist?

When everyone is an eye-witness, what is a journalist? | Presse en vrac | Scoop.it

Click here to edit the content

 
Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

Quand tout le monde peut êre le témoin et rapporter ce qu'il a vu, qu'est-ce qu'un journaliste ? (ou quelle est sa valeur ajoutée)

 
more...
Béatrice Dillies's curator insight, April 22, 2013 3:46 AM

"Social journalism celebrates authenticity over speed, collaboration over competition" reprend Cyrille Frank (@cyceron) sur Twitter attirant ainsi mon attention sur cet article publié dimanche dans Storyful. Et pour cause, le traitement médiatique de l'attentat de Boston nous interroge tous sur notre métier de journaliste dans des circonstances exceptionnelles, quand le moindre témoin devient producteur d'infos (ou de rumeurs) sur les réseaux sociaux, entraînant du coup les journalistes professionnels dans une course parfois fatale à notre engagement éthique et déontologique.

Petit rappel bienvenu donc: qu'est-ce qu'un journaliste?

Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

La disparition d'une noble profession: celle de journaliste

La disparition d'une noble profession: celle de journaliste | Presse en vrac | Scoop.it
Avant l'avènement d'Internet, les journalistes - célèbres et influents - constituaient une caste privilégiée. Le journaliste du XXIe siècle, lui,...

Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

Une analyse au vitriol de l'état des médias en Roumanie qu'on ne peut pas entièrement coller à la France. Cela fait longtemps, chez nous, que les journalists ne constituent plus une caste privilégiée (sauf peut-être certains présentateurs de JT et certains journalistes politiques). Le fait que nombre d'entre eux soient à la botte des patrons ne date pas de l'ère d'Internet, mais de bien avant. Parce que le rapport de sujétion entre salarié et patron fait que le premier doit obéir au second, que ce dernier n'est plus un homme de presse, mais un industriel la plupart du temps, pour qui la marge dégagée est plus importante que le produit créé (et bien plus encore que le salarié qui produit). Quant à la corruption, si on reprend l'état du journalisme de l'entre-deux guerre en France, l'époque actuelle semble beaucoup plus saine. Et plus professionnelle. C'est le paradoxe, nous avons de plus en plus de journalistes professionnels, passionnés, bien formés, et une presse de plus en plus décriée. Internet n'est pas pas la cause de ce marasme, tout juste l'accélérateur… Que ce soit en Roumanie ou en France. Sans doute l'entrée de ce pays dans le monde capitalistique n'a pas du faire du bien à la presse…

more...
Agnès Maillard's comment, August 16, 2013 12:33 PM
La pression sur les salaires des nouveaux entrants est très forte depuis 10 ans pour toutes les professions, mais quand on compare au salaire médian qui est de 1675€ brut, les journalistes salariés restent globalement très bien lotis. Par contre, beaucoup ont préféré ne pas s'attarder sur les rémunérations des correspondants et des pigistes, sans compter le sur-emploi des stagiaires et, à force, ça pèse méchamment sur les salaires entrants.
Laure Colmant's comment, August 16, 2013 3:04 PM
Journaliste salarié ne veut rien dire. Les pigistes sont des salariés. Des salariés précaires mais des salariés. Si on parle des journalistes en CDI, il est exact que les salaires sont globalement bons, voire très bons pour un tiers (le plus âgé) d'entre eux. Mais la pression ne se fait pas uniquement sur les entrants mais sur tous ceux qui changent de contrat. Ce qui explique en partie que le turn over nécessaire ne se fait quasi plus. Et quoi qu'il en soit, on est encore loin, à ancienneté égale, des patrons et des avocats. Sauf à prendre les présentateurs vedettes et les rédacteurs en chef connus. Tout cela à niveau d'études comparables. Ça m'étonnerait que le salaire médian des bac+5 soit de 1600 euros… Il faudrait arrêter de prêter les défauts d'une minorité à l'ensemble d'une profession qui au vu de ses horaires, de sa formation reste sous payée…
Agnès Maillard's comment, August 17, 2013 6:57 PM
Il ne faut pas nier la nouvelle réalité du terrain où de nombreux journalistes, après avoir sauté sur la clause de conscience, se sont retrouvés, au final, à piger sous statut d'autoentrepreneurs. Quant au salaire des bac+5, ils sont comme tout le monde : beaucoup bossent assez loin de leurs qualifications et assez près du SMIC.
Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

How not to criticize social media

How not to criticize social media | Presse en vrac | Scoop.it
As last week proved, social media can be an unpredictable, uncontrollable force. It’s important to critique it and to think of ways it can be tempered, especially during crises.
 
Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

Après le procès de DSK, l'élection de Hollande (et l'image de la voiture qui file vers l'aéroport…), après l'attentat de Boston, les journalistes arriveront-ils à dompter les médias sociaux et l'info en continu… Via Béatrice Dillies et Cyrille Franck

 
more...
Béatrice Dillies's curator insight, April 22, 2013 4:18 AM

Social Media Today livre sa propre analyse des dérives constatées dans la presse et les médias sociaux après les attentats de Boston.

Conclusion:malgré les mises en garde, les médias sociaux sont tellement imprévisibles et incontrôlables qu'il n'y a aucune garantie que les dérives constatées ne se reproduisent pas en cas de nouvelles catastrophes. Encourageant... Cela dit, si les journalistes apprennent à maitriser la "bête", ça laisse de beaux jours devant eux aux journalistes qui ont aussi pour charge de faire le tri entre les infos et les rumeurs.

Encore un article partagé grâce à Cyrille Frank!

Rescooped by Laure Colmant from Les médias face à leur destin
Scoop.it!

Vive la transparence: et si on parlait des journalistes?

Vive la transparence: et si on parlait des journalistes? | Presse en vrac | Scoop.it
MÉDIAS - Le chantier de la rénovation qui est en cours, devrait aussi concerner les journalistes. Mais qui en prendra l'initiative? Et surtout qui y a intérêt? Sûrement le public, mais est-ce si important?
 
Via Béatrice Dillies
Laure Colmant's insight:

On aime critiquer les médias, les médias aiment se critiquer eux-même… Est-ce parce que le journalisme en France est criticable ? En l'absence de toute déontologie (on ne peut pas dire que la Charte soit vraiment appliquée), la critique tient-elle lieu garant. En tout état de cause, un garant qui ne pèse pas lourd…

 
more...
Béatrice Dillies's curator insight, April 14, 2013 1:21 PM

 

Jean-Jacques Cros, lui-même grand reporter, n'est pas tendre avec la "corporation" des journalistes. A l"heure où les médias demandent plus de transparence sur leur situation personnelle aux hommes et femmes politiques, il invite les journalistes à balayer devant leur porte.