Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables
1.3K views | +0 today
Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables
L'hydrogène permet de stocker l'électricité produite par le solaire ou l'éolien
Curated by GRDF
Your new post is loading...
Scooped by GRDF
Scoop.it!

Le gaz vert, une solution pour le stockage des énergies renouvelables ? (Lenergeek.com, 05/09/2016)

Le gaz vert, une solution pour le stockage des énergies renouvelables ? (Lenergeek.com, 05/09/2016) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Peu évoquée dans la loi de transition énergétique, la question du gaz comme énergie de complément pour les années à venir paraît pourtant essentielle.

GRDF's insight:

Ses qualités et ses nombreuses applications possibles dans le stockage de l’énergie en font en effet un atout de premier ordre pour servir de base de stabilité et permettre un développement harmonieux des énergies renouvelables intermittentes. Un programme de recherche piloté par le BRGM et baptisé FluidStory étudie actuellement la possibilité de stocker les excédents d’électricité sous forme de gaz dans des cavités salines souterraines.

more...
No comment yet.
Scooped by GRDF
Scoop.it!

De l’électricité en gaz : Power to Gas (Blog-habitat-durable.com, 07/06/2016)

De l’électricité en gaz : Power to Gas (Blog-habitat-durable.com, 07/06/2016) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

La transformation de l’électricité en gaz injecté ensuite dans les réseaux permettrait de valoriser des excédents d’électricité produite par des sources renouvelables comme l’éolien ou le photovoltaïque. Ce principe de conversion, baptisé « Power to Gas » est actuellement à l’étude dans plusieurs pays européens.

GRDF's insight:

Technologie de base du Power-to-Gas, l’électrolyse permet la conversion d’énergie électrique en énergie chimique sous forme de gaz hydrogène (H2), par décomposition de molécules d’eau (H2O). Le gaz produit peut être valorisé de plusieurs manières sur place : par un industriel pour ses propres besoins de procédé ou par une station-service de remplissage de véhicules fonctionnant à l’hydrogène (piles à combustible) par exemple, ou encore être localement stocké pour être reconverti ultérieurement en électricité via une pile à combustible.

Mais il peut aussi être injecté directement dans les réseaux de distribution ou de transport de gaz naturel, créant de fait un couplage entre les différents réseaux et vecteurs énergétiques : ainsi les possibilités de valorisation des excédents d’électricité sont démultipliées tant en termes d’usages finaux qu’en termes temporels et spatiaux.

more...
No comment yet.
Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

Le Power-to-Gas : une solution d’avenir pour stocker l’électricité d’origine renouvelable (Coénove - 05/01/2016)

Le Power-to-Gas : une solution d’avenir pour stocker l’électricité d’origine renouvelable (Coénove - 05/01/2016) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Le Power-to-Gas (PtG) se définit comme un concept regroupant les technologies permettant la conversion de l’électricité en gaz comme procédés de valorisation de l’électricité excédentaire. Il repose sur les technologies de l’électrolyse et de la réaction de méthanation. Le gaz ainsi produit peut être valorisé sur place (par exemple par un industriel pour ses propres besoins ou à des fins de stockage localement pour être reconverti en électricité), mais peut également être injecté directement dans les réseaux de distribution ou de transport de gaz naturel, créant de fait un couplage entre les différents réseaux et vecteurs énergétiques.

Xavier CHARLES's insight:

Avec un taux de pénétration des énergies renouvelables électriques supérieur à 50% en 2050, le Power-to-Gas permettrait de produire entre 20 et 30 TWh/an de gaz renouvelable injectable dans les réseaux existants, s’imposant comme une solution de stockage des excédents de longue durée. Technologie pleinement opérationnelle en France à l’horizon 2030, sans qu’il n’y ait ni rupture technologique, ni besoin de développer de nouvelles infrastructures de transport.

Avec un taux de pénétration des énergies renouvelables électriques supérieur à 50% en 2050, le Power-to-Gas permettrait de produire entre 20 et 30 TWh/an de gaz renouvelable injectable dans les réseaux existants, s’imposant comme une solution de stockage des excédents de longue durée.

 

Technologie pleinement opérationnelle en France à l’horizon 2030, sans qu’il n’y ait ni rupture technologique, ni besoin de développer de nouvelles infrastructures de transport.

more...
No comment yet.
Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

Power to gas : levier de croissances pour les énergies renouvelables (Les Échos - 29/10/2015)

Le 24 septembre, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a rappelé lors d'une conférence de presse ses attentes à l'approche de la COP 21 : chaque pays doit réduire ses émissions de GES et augmenter la part des EnR dans son mix énergétique. Un objectif qui pose la question du stockage d'énergie, dont la réponse pourrait venir du Power to gas.
Xavier CHARLES's insight:

Si l'Allemagne a choisi de bâtir le modèle économique du P2G en sollicitant la volonté de ses citoyens via l'instauration de "certificats verts", la France peine encore à trouver un schéma qui fournirait des capacités de financement suffisantes pour alimenter à la fois R&D et développement de centrales dédiées au Power to gas. Un sujet que le gouvernement et les professionnels du secteur vont devoir considérer avec attention ces prochains mois si la France veut pouvoir honorer ses ambitions en termes de développement des énergies renouvelables et réussir sa transition énergétique.

more...
No comment yet.
Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

MCPHY ENERGY : Contrat majeur en Power to Gas (Bourse Les Echos - 04/06/2015)

MCPHY ENERGY : Contrat majeur en Power to Gas (Bourse Les Echos - 04/06/2015) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Mcphy fournira 2 lignes de production et de stockage d'hydrogène, composée chacune d'un électrolyseur de 2MW et d'une unité de stockage d'hydrogène sous forme solide, destiné à être transporté (en complément de réservoirs traditionnels). Ces systèmes valoriseront les surplus d'énergie produit par un parc éolien de 200MW actuellement en construction en Chine.

Xavier CHARLES's insight:

La livraison est prévue en juillet 2016 pour une mise en service en janvier 2017.

more...
No comment yet.
Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

"Power-to-Gas" et biogaz : deux énergies clé d'avenir (Enerzine, 18/03/2015)

"Power-to-Gas" et biogaz : deux énergies clé d'avenir (Enerzine, 18/03/2015) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Notre approvisionnement en énergie est à la veille de subir des changements radicaux ; Ceci concerne principalement la réduction des émissions de CO2 ainsi que le passage des énergies fossiles et nucléaires aux énergies renouvelables. Et ce défi concerne aussi l'industrie automobile. A côté du lancement de véhicules dotés de nouveaux systèmes de propulsion, la mise à disposition des carburants appropriés pour ces derniers est aussi un élément capital. Au laboratoire fédéral - suisse -d'essai des matériaux et de recherche (Empa), des représentants des milieux de la politique, de l'économie et de l'industrie automobile ont montré comment ce scénario pourrait de concrétiser.



Xavier CHARLES's insight:

Au cours de ces derniers dix ans, les véhicules à gaz/biogaz ont opéré le passage de la modification des moteurs à essence vers des moteurs à combustion interne turbocompressés développés à cet effet. Du fait du pouvoir antidétonant élevé du méthane, ces moteurs présentent en partie des rendements plus élevés en fonctionnement au gaz qu'à l'essence. Leur rayon d'action atteint actuellement 400 à 500 kilomètres et ces véhicules sont aussi souvent équipés d'un réservoir d'essence qui accroît encore nettement leur rayon d'action, par exemple pour les voyages de vacance. Les quelques 18 millions de véhicules à gaz et 22'000 stations de distribution de gaz qui existent par le monde montrent de plus qu'ils ne présentent pas de risques plus élevés que les véhicules diesel ou à essence, et cela bien qu'en dehors de l'Europe, ces véhicules utilisent encore souvent des technologies d'adaptation relativement anciennes et que les standards de sécurité des stations de distribution soient notablement moins élevés.

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

Une "révolution de l'hydrogène" est-elle possible? (BFMTV.COM, 28/10/2014)

Une "révolution de l'hydrogène" est-elle possible? (BFMTV.COM, 28/10/2014) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Un vecteur de la transition énergétique : c’est ainsi que beaucoup d’énergéticiens considèrent l’hydrogène. Beaucoup de recherches et d’améliorations technologiques sont encore nécessaires pour réaliser cette prédiction. Mais une dynamique est enclenchée dans plusieurs grands pays du monde. Le rôle de l’hydrogène en tant que vecteur d’énergie  est connu depuis le XIXe siècle. Jules Verne anticipait déjà une véritable révolution énergétique dans son roman "L’Île mystérieuse". L’ingénieur Cyrus Smith apostrophe ses compagnons d’aventure : "oui, mes amis, je crois que l’eau sera un jour employée comme combustible, que l’hydrogène et l’oxygène, qui la constituent, utilisés isolément ou simultanément, fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisables et d’une intensité que la houille ne saurait avoir." Dès les années 1840, l’hydrogène produit à partir de la distillation de la houille fournissait éclairage public et gaz de ville. L’hydrogène trouva ensuite un nouvel élan dans la seconde moitié du XXe siècle, avec les recherches autour des programmes spatiaux. Il s‘agit alors de générer de l’énergie de façon autonome à bord des satellites ou de propulser les lanceurs d’engin. Ce qui est nouveau depuis le début du XIXe siècle, c’est la dynamique qui a mis en mouvement des équipes de chercheurs, notamment en France, et anime de premières applications industrielles, comme au Japon, en Corée, aux États-Unis ou en Allemagne. La commercialisation des premières voitures à hydrogène est annoncée pour 2015, des installations intégrées de la taille d’un containeur commencent à fournir de l’électricité et de la chaleur pour chauffer immeubles et espaces commerciaux, tandis que des bus, des camions et des chariots élévateurs fonctionnent déjà à l’hydrogène et que des couplages décentralisés avec les énergies solaire et éolienne sont déjà réalisés. Si l’utilisation de l’hydrogène reste jusqu’à présent cantonnée essentiellement à la fabrication d’ammoniac et au raffinage  du pétrole, sa capacité de vecteur d’énergie paraît promise à d’importants développements.

Hannah's insight:

10 € : ce que devrait coûter, en 2020, 1 kg d’hydrogène, pour rouler plus de 100 km. En matière de coût, l’hydrogène produit par vaporeformage du méthane coûte à la sortie de l’usine, hors distribution, environ 1,5 €/kg d’H2. Le prix de l’hydrogène produit par des électrolyseurs industriels est beaucoup plus élevé : entre 5 et 30€/kg d’H2 suivant le prix de l’électricité. En ce qui concerne le "prix à la pompe" pour les futures voitures à hydrogène, donc après transport et compression, un objectif de 10 euros par kilogramme d’ici 2020 est jugé nécessaire pour convaincre le consommateur, sachant qu’un kilogramme permet de parcourir plus de 100 kilomètres.

more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Electricité ou gaz, quel vecteur pour quelle transition énergétique ? (Actu-environnement.com, 04/11/2014)

Electricité ou gaz, quel vecteur pour quelle transition énergétique ? (Actu-environnement.com, 04/11/2014) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Aujourd'hui, il est classique d'entendre qu'au-delà de 30% d'énergies variables raccordées au réseau, la sécurité électrique française n'est plus assurée. Des solutions existent pour accroître la flexibilité du système électrique (adaptation de l'offre et de la demande, Step, interconnexions, effacement…), mais celles-ci sont limitées par des contraintes techniques, économiques, sociétales… Pour aller au-delà de cette barrière de 30%, une seule solution : la conversion de l'électricité en gaz stockable, estime une étude publiée fin octobre par l'Ademe, GrdF et GRTgaz. Après avoir analysé des scénarios prospectifs français et européens, l'étude conclut que le power to gas est une solution incontournable à moyen ou long terme pour engager une véritable transition énergétique. Si le concept du power to gas a émergé récemment en France avec la publication du scénario négaWatt, "il n'en va pas tout à fait de même dans les autres pays européens, notamment ceux où la question de la transition énergétique est posée de manière plus nette et connaît parfois déjà un début de mise en œuvre à travers des décisions politiques". Ainsi, les pays ayant fait le choix d'un développement massif d'énergies renouvelables (EnR) intermittentes, comme le Danemark ou l'Allemagne, misent sur l'hydrogène (H2) et la méthanation (CH4) afin d'intégrer les nouvelles capacités de production d'électricité renouvelable. Le principal enjeu est de "valoriser les excédents de production d'électricité de longue durée et de grands volumes". Lorsque la production d'électricité d'origine renouvelable (et variable) atteint des taux de pénétration de 40 à 50%, un stockage inter-saisonnier est nécessaire afin de mettre en adéquation production et consommation.

Hannah's insight:

Les possibilités d'injection de l'hydrogène sont actuellement limitées à 2% (en énergie) pour des raisons techniques et de sécurité. A plus long terme, "il semble difficilement envisageable qu'elle[s] dépasse[nt] 20 à 30% en volume soit 15 à 20% en énergie, ce qui constitue de fait un facteur limitant". La méthanation, qui nécessite une étape supplémentaire, présente quant à elle l'avantage de "former du méthane de synthèse (CH4), 100% miscible avec le gaz naturel".

more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

«Power to gas» : stocker l’électricité renouvelable (Ademe, GRTGaz, GrDF, 30/10/14)

«Power to gas» : stocker l’électricité renouvelable (Ademe, GRTGaz, GrDF, 30/10/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

La transformation de l’électricité en gaz injecté ensuite dans les réseaux permettrait de valoriser des excédents d’électricité produite par des sources renouvelables comme l’éolien ou le photovoltaïque. Ce principe de conversion, baptisé « Power-to-Gas » est actuellement à l’étude dans plusieurs pays européens.

A partir de leurs scénarios de prospective énergétique pour 2030 et 2050, l’ADEME et GrDF se sont associés à GRTgaz pour réaliser un état des lieux international des avancées et perspectives du « Power to Gas ». L’étude considère que cette technologie devrait être pleinement opérationnelle en France à l’horizon 2030.

Hannah's insight:

L’ADEME et GrDF se sont associés à GRTgaz pour réaliser un état des lieux international des avancées et perspectives du « Power to Gas »

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

Promouvoir la complémentarité des énergies dans le bâtiment avec Coénove (BFMTV.COM, 24/09/2014)

Promouvoir la complémentarité des énergies dans le bâtiment avec Coénove (BFMTV.COM, 24/09/2014) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it


Dix professionnels de la filière gaz ont lancé, ce 23 septembre, Coénove. À l’heure de la transition énergétique, l’objectif de l’association est de faire la promotion de la complémentarité des énergies et le rôle que peut jouer le gaz dans ce sens.

Hannah's insight:

Les 6 propositions de Coénove :

  • Favoriser un mix énergétique pluriel et complémentaire pour atteindre les objectifs de la  France et proposer des scénarios industriellement et économiquement crédibles pour la période 2015-2050 ;
  • Élargir l’approche environnementale des énergies à l’ensemble du bâtiment, tout au long de son cycle de vie, pour s’orienter vers des choix judicieux dans l’intérêt général ;
  • Poursuivre la mise en place, dans les bâtiments neufs et la rénovation du parc existant, de réglementations énergétiques et environnementales ambitieuses, réalistes et incitatives aux économies d’énergie, couvrant l’ensemble des usages énergétiques et encourageant les solutions présentant le meilleur rapport performance environnementale/coût ;
  • Déployer les solutions d’efficacité énergétique active, basées sur la régulation et le pilotage des systèmes ;
  • Exploiter à pleine capacité les énergies renouvelables dont le biogaz et le biométhane, par l’équilibre entre approches centralisée et décentralisée et l’utilisation des infrastructures existantes en électricité et en gaz ;
  • Stimuler l’innovation technologique pour favoriser la création d’emplois en France et en Europe.
more...
Patrick's curator insight, September 26, 2014 4:29 AM

Les 6 propositions de Coénove :

  • Favoriser un mix énergétique pluriel et complémentaire pour atteindre les objectifs de la  France et proposer des scénarios industriellement et économiquement crédibles pour la période 2015-2050 ;
  • Élargir l’approche environnementale des énergies à l’ensemble du bâtiment, tout au long de son cycle de vie, pour s’orienter vers des choix judicieux dans l’intérêt général ;
  • Poursuivre la mise en place, dans les bâtiments neufs et la rénovation du parc existant, de réglementations énergétiques et environnementales ambitieuses, réalistes et incitatives aux économies d’énergie, couvrant l’ensemble des usages énergétiques et encourageant les solutions présentant le meilleur rapport performance environnementale/coût ;
  • Déployer les solutions d’efficacité énergétique active, basées sur la régulation et le pilotage des systèmes ;
  • Exploiter à pleine capacité les énergies renouvelables dont le biogaz et le biométhane, par l’équilibre entre approches centralisée et décentralisée et l’utilisation des infrastructures existantes en électricité et en gaz ;
  • Stimuler l’innovation technologique pour favoriser la création d’emplois en France et en Europe.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

Energy Storage - Power to Gas (YouTube Tomorrow Today, 15/09/2014)

We talk to Jochen Bard from the Fraunhofer Institute for Wind Energy and Energy System Technology in Kassel on the feasibility of the technique, and where scientists are currently looking for further breakthroughs in energy storage technology.


more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Les technologies vertes produisent maintenant 22% de l'électricité du monde (TheGuardian, 28/08/14)

Les technologies vertes produisent maintenant 22% de l'électricité du monde (TheGuardian, 28/08/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Eolien, solaire et autres capacités d'énergie renouvelable ont progressé  l'an dernier à un rythme jamais atteint et produisent désormais 22% de l'électricité mondiale, a déclaré jeudi l'Agence Internationale de l'énergie  dans un nouveau rapport.

Plus de 250 milliards $ (150 milliards €) ont été investis dans les systèmes «verts» en 2013, mais on s'attend à un ralentissement de la vitesse de croissance, en partie parce que les politiciens deviennent nerveux à propos du coût des subventions.


Maria van der Hoeven, le directeur exécutif de l'AIE, dit que les gouvernements doivent tenir leurs nerfs. "Les énergies renouvelables sont une partie nécessaire de la sécurité énergétique Toutefois, au moment où ils deviennent une option à prix concurrentiel dans un nombre croissant de cas, la politique et l'incertitude réglementaire sont en hausse sur certains marchés clés. Cette situation découle de préoccupations concernant les coûts de déploiement des énergies renouvelables ".

Elle a ajouté: «Les gouvernements doivent établir une distinction plus claire entre le passé, le présent et l'avenir, car les coûts sont en baisse au fil du temps et les énergies renouvelables n'ont plus besoin de niveaux d'incitation élevés mais plutôt, étant donné leur nature forte intensité de capital, les énergies renouvelables ont besoin d'un contexte de marché qui assure un rendement raisonnable et prévisible pour les investisseurs ".

Hydro et d'autres technologies vertes pourraient être la production de 26% de l'électricité mondiale d'ici à 2020, l'AIE a déclaré dans son Rapport sur le marché de l'énergie . Ils sont déjà utilisés autant que le gaz pour produire de l'énergie électrique, il souligne.

Mais le niveau total de l'investissement dans les énergies renouvelables est inférieur aujourd'hui à un sommet de 280 milliards de dollars en 2011 et devrait atteindre en moyenne que 230 milliards de dollars par an à la fin de la décennie si les gouvernements font de plus en plus des engagements politiques à continuer à dépenser plus.

Le taux de croissance actuel de l'installation de nouvelles éoliennes et des panneaux solaires est impressionnant, mais l'AIE estime qu'il n'est pas suffisant pour atteindre les objectifs en matière de changement climatique, déclenchant des appels à Bruxelles à partir de groupes de pression d'alimentation vert pour l'Europe d'adopter des objectifs contraignants, plus sévères.

Justin Wilkes, directeur général adjoint de l'Association européenne de l'énergie éolienne, a déclaré: «Le rapport de l'AIE met le doigt sur la tête quand il s'agit de des objectifs nationaux ambitieux pour 2030 n'est pas seulement une cible trop bas de 27%, mais ce n'est pas obliger les Etats membres à suivre à travers. les chefs d'Etat européens doivent se mettre d'accord en Octobre sur un 30% d'énergies renouvelables objectif contraignant si de réels progrès va être fait pour améliorer la sécurité énergétique, la compétitivité et les objectifs climatiques de l'Europe ».

L'AIE - une agence basée à Paris mis en place pour garantir une énergie fiable, abordable et propre pour ses 29 pays membres - dit que le Brésil, le Chili et l'Afrique du Sud éolien terrestre est déjà une option privilégiée sur de nouvelles centrales à combustibles fossiles tels que le charbon ou le gaz.

L'éolien terrestre, en dépit d'être le plus économique des technologies d'énergie renouvelable en Grande-Bretagne, est encore contestée par les parties du Parti conservateur , alors que l'éolien offshore reste controversée en raison de ses coûts élevés.

De nouveaux chiffres publiés jeudi par l'organisme de l'industrie de l'énergie au Royaume-Uni montrent vent ont fourni un peu plus de 4% de la production d'électricité de la Grande-Bretagne en Juillet par rapport à 42% pour le gaz, 24% de nucléaire et 17% pour le charbon.

Hannah's insight:

Le titre des Echos est moins enthousiaste : " La croissance des énergies vertes pourrait marquer le pas". Différence culturelle ?

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0203732555568-la-croissance-des-energies-vertes-pourrait-marquer-le-pas-1036903.php


more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Pile à combustible/hydrogène (Ministère du Développement durable, 05/08/14)

Pile à combustible/hydrogène (Ministère du Développement durable, 05/08/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Le marché des systèmes énergétiques intelligents est en accélération, entrainée par le déploiement d’infrastructures de comptage communicantes et les premiers retours d’expérience de projets de démonstration, qui enrichissent la définition de nouveaux modèles d’affaires

 

Zoom sur les résultats d’une étude de GRT Gaz sur l’injection d’hydrogène dans les réseaux de gaz

L’opérateur du réseau de transport de gaz, GRT Gaz, a publié en mars 2013 les résultats de l’étude « Analyse du rôle du transport de gaz naturel dans l’économie de l’hydrogène en France ». Cette étude technico-économique porte sur le potentiel d’énergies électriques renouvelables qui peuvent être stockées sous forme d’hydrogène injecté dans les réseaux de transport de gaz. Sur la base des scénarios 2050 de l’ADEME, environ 20 TWh d’hydrogène produit par électrolyse à partir d’énergies renouvelables électrique pourraient ainsi être stockées de manière rentable et flexible, représentant en 2050 7% de l’énergie consommée par les utilisateurs de gaz.

 

 

Zoom sur le projet de démonstration GRHYD

Retenu dans un autre Appel à Manifestations d’Intérêt (« hydrogène et piles à combustible ») du programme des Investissements d’Avenir, le projet GRHYD est un premier démonstrateur du rôle transverse du vecteur hydrogène entre les réseaux électriques et gaziers, appelé Power-to-Gas. Ce programme ambitieux, coordonné par GDF SUEZ, vise à valoriser l’électricité "verte" en produisant de l’hydrogène injectable, jusqu’à 20% en volume, dans du gaz naturel à usage résidentiel pour un nouveau quartier d’environ 200 logements dans la Commune de Capelle la Grande, et de l’Hythane (carburant composéde gaz naturel et d’hydrogène, jusqu’à 20% en volume) pour la flotte de bus de la communauté urbaine de Dunkerque.

Hannah's insight:

Quand le gouvernement met en avant les projets d'énergie verte de certaines entreprises... 

more...
No comment yet.
Scooped by GRDF
Scoop.it!

Stockage de gaz renouvelable : la recherche s'intéresse aux cavités salines (Actu-environnement.com, 27/07/2016)

Stockage de gaz renouvelable : la recherche s'intéresse aux cavités salines (Actu-environnement.com, 27/07/2016) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Un programme de recherche piloté par le BRGM étudie la possibilité de stocker les excédents d'électricité sous forme de gaz dans des cavités salines souterraines. Ce gaz vert pourrait accompagner la montée en puissance des énergies renouvelables.

GRDF's insight:

Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) porte depuis janvier dernier un projet de recherche sur le stockage d'énergie par le méthane. Nommé Fluidstory, ce projet s'inscrit dans un contexte de montée en puissance des énergies renouvelables. Avec les surplus d'électricité produite aux périodes de pointe, le stockage s'impose comme une voie d'avenir. Ainsi, des acteurs comme Négawatt ou l'Ademe proposent depuis plusieurs années de jouer sur la complémentarité des réseaux électriques et gaziers, le gaz pouvant être reconverti en électricité, lorsque la demande électrique l'impose.

more...
No comment yet.
Scooped by GRDF
Scoop.it!

Le Power-to-Gas, la solution pour stocker l'électricité ? (Techniques de l'ingénieur, 27/04/2016)

Le Power-to-Gas, la solution pour stocker l'électricité ? (Techniques de l'ingénieur, 27/04/2016) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Le Power-to-Gas fait beaucoup parler de lui pour stocker l'excédent d'énergies renouvelables variables (solaire et éolien) sous forme d'hydrogène ou de méthane. Il existe une cinquantaine de projets dans le monde, dont près de la moitié en Allemagne. Deux projets sont actuellement en cours en France : GRHYD à Dunkerque et Jupiter 1000 à Fos-sur-mer.

GRDF's insight:

Le Power-to-Gas permet de stocker l’électricité produite par les énergies renouvelables sous forme d’hydrogène par électrolyse de l’eau. Cette technologie permet ainsi de compenser les aléas naturels des sources d’électricité éoliennes et photovoltaïques en stockant sous forme de gaz leur production, lorsque celle-ci dépasse la demande des réseaux auxquelles elles sont connectées.

more...
No comment yet.
Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

Power to Gas, de l'utopie à l'application industrielle ? (Actu-Environnement.com - 02/11/2015)

Power to Gas, de l'utopie à l'application industrielle ? (Actu-Environnement.com - 02/11/2015) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C'est notamment vrai dans le secteur de l'énergie, où faute de pouvoir stocker l'électricité en quantité, il faut bien souvent la convertir en d'autres formes d'énergies pour la rendre stockable. Un défi incontournable alors que l'électricité d'origine renouvelable, souvent intermittente, prend de plus en plus de place dans le mix énergétique. Sur toutes les lèvres, la solution du Power to Gas, après s'être longtemps cherchée un modèle économique, commence à prendre forme.

Xavier CHARLES's insight:

Un article de Thierry Legrand, consultant spécialisé sur les smart-grids et rédacteur en chef de les-smartgrids.fr.

more...
No comment yet.
Rescooped by Xavier CHARLES from Le biométhane, une énergie renouvelable d'avenir
Scoop.it!

Gaz naturel, biogaz, pourquoi ces énergies facilitent la transition énergétique ? (Enerzine - 15/10/2015)

Gaz naturel, biogaz, pourquoi ces énergies facilitent la transition énergétique ? (Enerzine - 15/10/2015) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Début septembre, Ségolène Royal a inauguré à Strasbourg une station d'épuration capable d'injecter du biométhane dans le réseau de gaz de ville. Cette station serait en mesure d'honorer les besoins énergétiques de 5 000 logements à basse consommation et préfigure un modèle qui devrait se multiplier dans toute la France d'ici à 2020. Le gaz naturel et son pendant renouvelable, le biogaz, s'imposent peu à peu comme les moyens incontournables pour la France de réussir sa transition énergétique.

Xavier CHARLES's insight:

Le gaz ne se contente pas d'être une énergie propre, présente en abondance sur la planète, il va également jouer le rôle de levier de développement des EnR. Grâce au Power to gas, il est désormais possible de stocker la surproduction des énergies renouvelables, étape jusqu'à présent très compliquée. Le processus consiste à transformer les énergies renouvelables en hydrogène par électrolyse de l'eau ou en méthane de synthèse par méthanation. On va ensuite injecter les quantités de gaz obtenues dans les réseaux gaziers, ces derniers bénéficiant d'énormes capacités de stockage. Le gaz se stocke facilement, contrairement à l'électricité. Le P2G est une technologie qui permet de valoriser les excédents d'électricité produits par les sources d'énergies renouvelables et de les réutiliser lorsque les centrales de production ne sont plus en mesure de subvenir aux besoins énergétiques de la population. Une propriété qui en fait une solution idéale pour pallier l'intermittence des EnR.

more...
Xavier CHARLES's curator insight, November 17, 2015 7:50 AM

A étudier avec attention les caractéristiques inhérentes au gaz, il devient évident que son utilisation fait figure de véritable porte d'accès vers une transition énergétique réussie. Et dans cette quête d'un monde responsable et soucieux de son environnement, qui sait consommer mieux et moins, le recours aux biométhane fait office d'atout précieux, voire de condition sinequanone. Le biogaz est un gaz 100 % renouvelable, produit à partir de la transformation de matière organique, comme le bois ou les déchets organiques domestiques. Cette énergie présente un bilan carbone nul et est considérée par de nombreux experts comme l'énergie de l'avenir.

Scooped by Xavier CHARLES
Scoop.it!

Power To Gas : et si on stockait les surplus d'énergie électrique ? (energystream - 15/06/2015)

Power To Gas : et si on stockait les surplus d'énergie électrique ? (energystream - 15/06/2015) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it


Pour assurer sa transition énergétique, la France affiche l’objectif ambitieux de consommer 23% d’énergies renouvelables à horizon 2020 (énergie éolienne, solaire, hydraulique, biomasse…). Les deux énergies permettant de produire de l’électricité facilement sont malheureusement aussi les plus intermittentes car elles sont soumises aux caprices de la météo : l’éolien et le solaire. Ces hauts et bas de production sont un immense défi pour l’équilibre du réseau électrique et un danger pour l’approvisionnement du consommateur final, tout cela car l’électricité ne se stocke pas en tant que telle. Le Power To Gas est une solution prometteuse à plus d’un titre pour le stockage d’électricité. En effet, on estime que les surplus pourraient se compter en dizaine de TWh (l’équivalent de la production annuelle de plusieurs centrales nucléaires).


Xavier CHARLES's insight:

Des premiers projets pour faire émerger une nouvelle filière énergétique composée d’un mélange d’hydrogène et de gaz naturel, voient le jour. Un des objectifs est de faire fonctionner une flotte d’une cinquantaine de bus avec un mélange hydrogène-gaz naturel (carburant Hythane®). Une station de bus GNV sera adaptée au mélange hydrogène-gaz naturel, à hauteur de 6% d’hydrogène puis à hauteur de 20%.

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

Un mot barbare mais à apprendre pour sauver le climat : méthanation (Alternatives Économiques, 24/11/2014)

Un mot barbare mais à apprendre pour sauver le climat : méthanation (Alternatives Économiques, 24/11/2014) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Le principe de la méthanation est tout autre. Voici ce que j’écrivais dans un de mes billets sur négaWatt : « La méthanation, technique éprouvée, part de l’hydrogène issu de l’électricité (celle qu’il faut stocker), hydrogène produit par électrolyse de l’eau. Mais, contrairement aux délires à la Rifkin où chacun produit et stocke son hydrogène à la maison afin de l’utiliser ensuite pour produire de l’électricité dans une pile à combustible, cet hydrogène est alors transformé en méthane (autrement aisé à distribuer et stocker) par réaction chimique avec du CO2. Ce dernier, qui serait ainsi capté au lieu de rejoindre l’atmosphère, proviendrait de sources localisées diverses : chaufferies, industries… 

Hannah's insight:

On pourrait donc avoir des unités de méthanation de format moyen ou plus grand, liées à des lieux de stockage de la même région et dont certains existent déjà ». Vous pouvez également consulter à la suite du billet précité les précisions de Thierry Salomon sur le rôle, limité mais important, de la méthanation dans le scénario négaWatt.

more...
Aline Rastetter's curator insight, November 27, 2014 3:53 AM

Le sujet de la méthanation traité par Alternatives Economiques

Scooped by Hannah
Scoop.it!

"Power to gas" : solution d'avenir pour stocker l'électro-renouvelable (Enerzine, 07/11/14)

"Power to gas" : solution d'avenir pour stocker l'électro-renouvelable (Enerzine, 07/11/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

La transformation de l'électricité en gaz injecté ensuite dans les réseaux permettrait de valoriser des excédents d'électricité produite par des sources renouvelables comme l'éolien ou le photovoltaïque. Ce principe de conversion, baptisé « Power-to-Gas » est actuellement à l'étude dans plusieurs pays européens. 

A partir de leurs scénarios de prospective énergétique pour 2030 et 2050, l'ADEME et GrDF se sont associés à GRTgaz pour réaliser un état des lieux international des avancées et perspectives du « Power to Gas».

Hannah's insight:

L'étude considère que cette technologie devrait être pleinement opérationnelle en France à l'horizon 2030. Avec un taux de pénétration des énergies renouvelables électriques supérieur à 50% en 2050, le « Power to Gas » permettrait de produire entre 20 et 30 TWh/an de gaz renouvelable injectable dans les réseaux existants, s'imposant comme une solution de stockage des excédents de longue durée.

more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Power to gas, transformer de l’électricité en gaz (blog-habitat-durable, 03/11/14)

La transformation de l’électricité en gaz injecté ensuite dans les réseaux permettrait de valoriser des excédents d’électricité produite par des sources renouvelables comme l’éolien ou le photovoltaïque. Ce principe de conversion, baptisé « Power-to-Gas » est actuellement à l’étude dans plusieurs pays européens.

A partir de leurs scénarios de prospective énergétique pour 2030 et 2050, l’ADEME et GrDF se sont associés à GRTgaz pour réaliser un état des lieux international des avancées et perspectives du « Power to Gas ». L’étude considère que cette technologie devrait être pleinement opérationnelle en France à l’horizon 2030. Avec un taux de pénétration des énergies renouvelables électriques supérieur à 50% en 2050, le « Power to Gas » permettrait de produire entre 20 et 30 TWh/an de gaz renouvelable injectable dans les réseaux existants, s’imposant comme une solution de stockage des excédents de longue durée.

S’appuyant sur l’importante capacité de stockage des infrastructures de gaz (stock en conduite et stockages souterrains), la conversion de l’électricité en gaz fait l’objet de recherches dans plusieurs pays européens comme l’Allemagne ou le Danemark. Le « Power to Gas » consiste à transformer l’électricité renouvelable en hydrogène par électrolyse de l’eau, hydrogène qui peut ensuite être injecté dans le réseau de gaz naturel en l’état, ou après une étape de méthanisation, qui consiste à l’associer à du CO2 pour le convertir en méthane.

Le développement des énergies renouvelables électriques intermittentes comme l’éolien et le photovoltaïque nécessite de trouver des solutions pour optimiser leur insertion dans les réseaux d’énergie. En effet, en cas de production trop faible, il faut disposer de capacités de production modulables en appui ; à l’inverse, une production supérieure à la demande requiert le développement de capacités de stockage et/ou de conversion des excédents.

Hannah's insight:

La suite de l'article est un excellent résumé de l'étude Ademe GrDF GRTGaz, avec illustrations

more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Electrolyseur d'eau vs. Pile à hydrogène (Mediapart, 26/10/14)

Electrolyseur d'eau vs. Pile à hydrogène (Mediapart, 26/10/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Certes, la pile à hydrogène est une invention très importante. Pourtant, le chainon manquant du futur énergétique renouvelable est plutôt l'électrolyseur d'eau dont on parle moins.

La pile à hydrogène est généralement considérée comme l'outil primordial de l'économie de l'hydrogène. Il est vrai que la pile à hydrogène va sans doute équiper la majorité des véhicules électriques du futur. Pourtant, en elle-même, cette nouvelle sorte de pile n'est pas une garantie écologique. Ainsi, une pile à hydrogène fonctionne le plus souvent aujourd'hui avec de l'hydrogène fabriqué à partir d'hydrocarbures, une énergie fossile non renouvelable. Ce blog est intitulé Hydrogène renouvelable précisément pour mettre l'accent sur le double fait

  • qu'il s'agit de produire de l'hydrogène (H2) en dissociant une molécule d'eau (H20) généralement par électrolyse,
  • que l'énergie utilisée pour effectuer cette électrolyse doit provenir d'une source renouvelable (éolienne, panneau photovoltaïque, hydrolienne, biomasse ...)

...

Côté utilisation de l'hydrogène (renouvelable ou pas), la pile à hydrogène va sans doute se généraliser comme batterie des voitures électriques. Il n'en reste pas moins qu'une voiture à hydrogène peut se passer d'une pile à combustible et utiliser un moteur à explosion. S'il utilise de l'hydrogène renouvelable, un moteur à explosions ne pollue pas en roulant. Il ne produit pas de CO2. Comme pour une pile à hydrogène, c'est seulement de l'eau qui sort du pot d'échappement.


Côté production de l'hydrogène renouvelable, il n'existe (aujourd'hui à ma connaissance) aucune alternative industrielle à l'électrolyseur d'eau.  Plusieurs sociétés dans le monde produisent et commercialisent des électrolyseurs et/ou des solutions basées sur cet outil. Citons Hydrogenics au Canada et McPhy en France, cette dernière société propose aussi une solution géniale pour stocker l'hydrogène sous forme solide.

Hannah's insight:

#P2G l'utilisation de l'hydrogène renouvelable (pile à hydrogène) est plus avancé que sa production (électrolyseur) 

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

"Place pour l'hydrogène dans la transition énergétique" l'AFHYPAC répond ! (Enerzine, 15/09/2014)

"Place pour l'hydrogène dans la transition énergétique" l'AFHYPAC répond ! (Enerzine, 15/09/2014) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Une note d'analyse concernant la place de l'hydrogène dans la transition énergétique a été publiée par France Stratégie (auteur, Étienne Beeker) le 26 août dernier et (elle) met clairement en cause l'utilisation à grande échelle de l'hydrogène.

Hannah's insight:

L'Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC) réagit et réfute ce constat plutôt sombre en livrant à Enerzine des contre-arguments sur plusieurs points du document.

more...
No comment yet.
Scooped by Hannah
Scoop.it!

Stockage et stabilité des réseaux: les clés d’une transition énergétique réussie en Suisse (Theark, 08/09/14)

Stockage et stabilité des réseaux: les clés d’une transition énergétique réussie en Suisse (Theark, 08/09/14) | Power to Gas - VGV (Volt Gaz Volt), solution à l’intermittence des énergies renouvelables | Scoop.it

Du stockage sous toutes ses formes, des réseaux électriques stabilisés par des systèmes intelligents et la mise en place de conditions-cadres claires sont les principales clés pour une transition énergétique réussie en Suisse. Tel est le principal constat posé à l’issue de la 4e journée nationale Smart Energy, qui s’est déroulée le 5 septembre dernier à Sion. Autre conclusion intéressante: la Suisse devra trouver des solutions avec les pays voisins pour s’en sortir.

«Le changement est en route et le train énergétique est parti. C’est de la responsabilité des acteurs de la branche de l’accompagner», a précisé Paul Michellod, directeur général de FMV, en introduction de la journée nationale Smart Energy, qui a réuni environ 160 spécialistes du domaine. Nous nous dirigeons vers une interconnexion bien plus forte, avec de grandes capacités éoliennes au nord et du photovoltaïque au sud. Il s’agit donc de développer des réseaux de plus en plus intelligents ainsi qu’une révision de l’ensemble des concepts de commercialisation. «L’idée est de piloter le train énergétique du mieux possible afin d’assurer la sécurité d’approvisionnement».

...

Au niveau du  stockage, il faudra à terme compter sur les centrales de «power-to-gas» pour compléter les centrales de pompage-turbinage. Les représentants de Swissgrid et de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) sont d’accord sur ce principe. Toutefois, Daniel Buechel, vice-directeur de l’OFEN, estime que l’investissement dans ces nouvelles centrales n’est pas urgent. Elles seront nécessaires à l’horizon 2035 seulement.

Hannah's insight:

Recette suisse : des conditions-cadres stables et claires, exploitation de toutes les solutions, smart gridscollaboration avec les pays voisins...

more...
No comment yet.
Scooped by Patrick
Scoop.it!

Le Power to Gas par Jérôme Bonaldi : le projet GRHYD (GDF SUEZ, 20/08/14)

Mené par GDF SUEZ, le projet GRHYD propose de transformer en hydrogène l'électricité issue d'énergies renouvelables et produite en dehors des périodes de consommation, pour ensuite injecter cet hydrogène dans les réseaux de gaz naturel. Ce procédé est appelé "Power to Gas". Les producteurs d'énergies renouvelables intermittentes (éolien, solaire, etc.) disposeront ainsi d'un nouveau vecteur de valorisation de leur électricité et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Hannah's insight:

Comprendre le Power to Gas (ou Volt Gaz Volt en français) en moins de 2 minutes et avec le sourire !

more...
No comment yet.