Pierre-André Font...
Follow
Find
16.4K views | +6 today
Scooped by Pierre-André Fontaine
onto Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Scoop.it a-t-il un impact sur le référencement ? | NiceToFeedYou

Scoop.it a-t-il un impact sur le référencement ? | NiceToFeedYou | Pierre-André Fontaine | Scoop.it

Amis référenceurs, est-ce que l'un d'entre vous a déjà réalisé des tests à ce sujet ? "Pour vous, créateur de contenu, c’est une garantie d’optimisation du « social rank »."

more...
No comment yet.
Pierre-André Fontaine
Pour développer vos affaires !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

la CONCILIATION | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

la CONCILIATION | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
LA CONCILIATION La conciliation est une procédure ouverte aux personnes exerçant une activité commerciale ou
Pierre-André Fontaine's insight:
"Comment procéder quand son entreprise est en difficultée ?"

En savoir plus : Contactez nous 06 66 89 46 56 Pierre-André Fontaine 

 

Comment procéder quand son entreprise est en difficultée ?, Le mandat ad hoc : pour traiter les problèmes en amont, La conciliation : pour sortir d'une cessation de paiements, La sauvegarde : pour apurer un passif très important, Ce qu'il faut savoir surveiller

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Politique : Place à la dure réalité et aux petits arrangements entres amis "AutreMent"
Scoop.it!

Des députés français qui gagnent beaucoup

Des députés français qui gagnent beaucoup | Pierre-André Fontaine | Scoop.it

(PARIS) Ancien ministre mais toujours député, il a exercé une profession libérale et gagné un deuxième salaire dans les six chiffres en 2013. Le docteur Yves Bolduc? Non, il s'agit plutôt de Pierre Lellouche, le député français le mieux rémunéré dans ses autres activités professionnelles avec un salaire annuel d'appoint de près de 300 000 euros.

Le sénateur le mieux rémunéré? Jean-Michel Baylet, du Parti radical de gauche, qui agit aussi comme PDG d'un groupe de presse de sa région des Pyrénées (salaire annuel: 700 000 euros).

Le sénateur de l'UMP Serge Dassault, aussi président d'un grand conglomérat, lui fait toutefois concurrence. En vertu d'une nouvelle loi, les citoyens connaissent maintenant à l'euro près les autres sources de revenus des députés et la situation financière des ministres (jusqu'au montant de l'hypothèque du premier ministre!).


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Planete DDurable
Scoop.it!

L'appel à projets "territoires zéro déchets" est lancé

L'appel à projets "territoires zéro déchets" est lancé | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Ségolène Royal a lancé un appel à projets territoires zéro gaspillage zéro déchets, aujourd'hui 30 juillet. Il sélectionnera 20 collectivités territoriales volontaires pour s'engager vers des objectifs ambitieux de prévention des gaspillages et d...

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Société RSI – PRESENTATION – rotative offset- rotative service : Impression sur mesure | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Société RSI – PRESENTATION – rotative offset- rotative service : Impression sur mesure | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
impression sur mesure rotative service Source: www.rotativeservice.com MAITRISE DE L'OUVRAGE Nous
Pierre-André Fontaine's insight:

impression sur mesure rotative service

Source: www.rotativeservice.com

MAITRISE DE L'OUVRAGE
Nous sommes…
Compétents par la connaissance des contraintes liées au monde de la rotative offset.
Informés des évolutions des parcs machines.
Attentifs aux nouveautés technologiques de la presse et de la pré-presse

 MAITRISE DU TEMPS
Nous assurons…
Une réponse rapide et pertinente à vos devis.
Un planning avec les délais de fabrication et de livraison des plus courts. MAITRISE DES COUTS
Nous réalisons…
Des milliers de devis sur nos rotatives pour adapter au mieux les formats, les finitions et limiter les gâches.
Une négociation quotidienne auprès des papetiers, nous permet de bénéficier des prix papier au meilleur cours actuel. MAITRISE TECHNIQUE

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Égypt-actus
Scoop.it!

L’Egypte dans le rouge : Crise énergétique

L’Egypte a des ressources en gaz et en pétrole, et est actuellement le second producteur africain de gaz, avec une production qui avait doublé depuis 2004– mais elle manque pourtant cruellement d’énergie – les coupures de courant sont très fréquentes, plusieurs heures par jour.

Certes certains attribuent les coupures à la nécessité d’arrêter les vétustes centrales électriques quand elles chauffent trop, mais les responsables admettent que le déficit journalier en ce qui concerne les besoins des centrales électriques est de 15m2 de gaz, et la même chose en électricité.

Déficit énergétique

Le déficit énergétique daterait de 2007, selon les autorités égyptiennes.
Le Caire aurait importé 75 millions de tonnes de produits pétroliers par an depuis 2008.

Pourtant en 2010 encore, c’est le pétrole qui représentait plus de 50% du total des exportations égyptiennes. Cela s’explique par les obligations de l’Etat envers les compagnies étrangères qui investissent et construisent les installations pétrolières en Egypte, en échange de la garantie de pouvoir exporter.

Quant au gaz, l’Egypte en produisait et en consommait à peu près la même quantité vers 2002/4, puis en a produit considérablement plus que sa consommation jusqu’en 2012 (environ un cinquième d’après les chiffres de BP).
Jusqu’en 2011, l’Egypte exportait également près d’un tiers de son gaz vers Israël et la Jordanie – à des prix peu concurrentiels, ce que beaucoup d’économistes voient comme un très mauvais choix (lié aux considérations diplomatiques et peut-être à des réseaux de corruption) qui pèse sur les capacités financières actuelles de l’Egypte.

Depuis 2011 la production baisse. En un an par exemple, la compagnie égyptienne dePetrobel, qui compte pour presque un quart dans la production de gaz égyptien, a vu la quantité de gaz fournie diminuer de près de 20%.

Le gaz a été coupé à certaines usines en ce mois de Ramadan, et pour une durée indéterminée : il s’agit de diverses usines productrices d’engrais. Le combustible a été réservé en priorité aux centrales électriques, environ 70% de la production, d’après le cabinet d’analyse Pharos Research.

L’Egypte reçoit de l’aide financière pour payer ses achats de combustibles et ses dettes énergétiques, et de l’aide en nature (des produits pétroliers) de plusieurs pays du Golfe, satisfaits du renversement des Frères musulmans il y a un an.

Elle a aussi demandé récemment la coopération de l’Algérie pour importer du gaz.

Dettes égyptiennes

Comme l’Egypte n’est censée pouvoir utiliser que 59% de la production, et que ce qui reste ne suffit plus pour sa population en constante augmentation, un certain nombre de firmes étrangères, partenaires des Egyptiens dans l’extraction de gaz et de pétrole, ont peu apprécié de voir l’Egypte ne pas respecter sa part du contrat. Lequel était peut-être très défavorable à l’Egypte, mais il était signé. La compagnie anglaise BG s’est ainsi retrouvée pendant des mois avec des tuyaux vides et n’a pas pu honorer ses propres contrats de fournisseur, car le Caire dirigeait le gaz prévu pour l’export par son intermédiaire vers le marché intérieur.

Résultat : non seulement l’Egypte s’endette envers ces compagnies en utilisant les combustibles qui sont censés leur revenir, mais en plus elle s’endette aux prix du marché international, tandis que les combustibles sont revendus en Egypte à des prix très inférieurs, puisqu’ils sont subventionnés par l’Etat. Ou plutôt étaient, car le gouvernement vient de diminuer considérablement les subventions sur l’énergie.
Au total, l’Egypte devait en ce mois de juillet 2014 près de 4,7 milliards d’euros (dont près d’un tiers est constitué d’arriérés de paiements !) aux compagnies pétrolières et gazières étrangères.

Le ministre du Pétrole et de l’Energie, Sherif Ismail, affirme que l’Egypte va repayer ses dettes au plus vite, afin que les compagnies étrangères acceptent d’investir à nouveau en Egypte, et que la production puisse repartir.

Retour au charbon

En attendant, le gouvernement a autorisé en avril dernier certaines entreprises – et principalement les cimenteries, qui avaient fait pression, mais aussi les centrales électriques – à utiliser du charbon plutôt que du gaz ou du diesel. Les opposants à l’utilisation du charbon comme Egyptians Against Coal pointent du doigt son coût environnemental et assurent que les entreprises en question ont tout à fait les moyens de payer le gaz et le diesel au prix mondial et n’ont pas besoin de recourir au charbon, moins cher mais polluant.
Une compagnie égyptienne, Sinai Cement, a annoncé récemment qu’elle établissait un partenariat avec une firme danoise pour son approvisionnement en charbon (FLSmidth).
Plus de 75% des usines de ciment sont en fait détenues par des entreprises étrangères comme Lafarge ou ItalCementi.
La Banque européenne BERD a indiqué son soutien à la reconversion vers le charbon,indignant les activistes égyptiens.


Via Egypt-actus
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Planete DDurable
Scoop.it!

En Alsace, la CGT Equipement demande la fermeture de la centrale de Fessenheim

En Alsace, la CGT Equipement demande la fermeture de la centrale de Fessenheim | Pierre-André Fontaine | Scoop.it

Non, la CGT n’est pas unie pour le maintien du nucléaire : les syndicalistes alsaciens du premier syndicat français prennent position « pour la fermeture de Fessenheim », dans une lettre que Reporterre révèle aujourd’hui.

 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Santé et Hôpitaux "AutreMent"
Scoop.it!

PROBIOTIQUE: Une petite bactérie à l'assaut de l'obésité

PROBIOTIQUE: Une petite bactérie à l'assaut de l'obésité | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Un probiotique contre l'obésité à l'horizon.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

Apple abandonne sa plainte en appel pour demander l’interdiction des appareils Samsung

Apple abandonne sa plainte en appel pour demander l’interdiction des appareils Samsung | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Sans doute convaincu que cela ne servirait à rien, les avocats d’Apple ont décidé d’abandonner la plainte en appel suite au verdict du procès de 2012 entre Apple et Samsung qui avait vu le californien obtenir une réparation financière d’1 milliard...

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Plus de 730 millions non réclamés par les contribuables canadiens | Ross Marowits | Canada | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Plus de 730 millions non réclamés par les contribuables canadiens | Ross Marowits | Canada | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Ottawa est assis sur plus de 730 millions de dollars de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non réclamés, selon
Pierre-André Fontaine's insight:

Ottawa est assis sur plus de 730 millions de dollars de remboursements d’impôt et de chèques du gouvernement non réclamés, selon Travaux publics et Services…

Source: affaires.lapresse.ca

Ottawa est assis sur plus de 730 millions de dollars de remboursements d’impôt et de chèques du gouvernement non réclamés, selon Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

De nombreux Canadiens sont impatients de recevoir leur pension, leurs prestations d’assurance-emploi et leurs prestations fiscales pour enfants, mais le ministère affirme que 3,2 millions de chèques émis au cours des cinq dernières années n’ont jamais été encaissés pour une multitude de raisons.

Certains chèques ont été égarés, d’autres n’ont pas été reçus, et dans certains cas, les récipiendaires ont déménagé sans laisser d’adresse.

Les remboursements d’impôt représentent 149 millions de dollars n’ayant pas été réclamés par 338 000 personnes.

 

Plus de 1,5 million de chèques, d’une valeur totalisant 420 millions de dollars non réclamés, ont été émis en vertu d’autres programmes, incluant la Prestation trillium de l’Ontario (40,1 millions de dollars) et le Crédit pour la taxe sur les mesures climatiques aux résidents à faible revenu de la Colombie-Britannique (32 millions de dollars).

Le receveur général du Canada émet des chèques pour près de 30 

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Libre-échange Canada-UE: Berlin rejetterait l’accord | Canada | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Libre-échange Canada-UE: Berlin rejetterait l’accord | Canada | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
L'Allemagne serait sur le point de rejeter l'accord de libre-échange conclu entre le Canada et l'Union européenne (UE) l'an dernier, a
Pierre-André Fontaine's insight:

L’Allemagne serait sur le point de rejeter l’accord de libre-échange conclu entre le Canada et l’Union européenne (UE) l’an dernier, a révélé samedi un quotidien…

Source: affaires.lapresse.ca

 

Agrandir

La chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre canadien Stephen Harper lors d’une conférence de presse organisée à Berlin, le 27 mars.

PHOTO ODD ANDERSEN, AFP

 

L’Allemagne serait sur le point de rejeter l’accord de libre-échange conclu entre le Canada et l’Union européenne (UE) l’an dernier, a révélé samedi un quotidien allemand.

Selon le journal Sueddeutsche Zeitung, Berlin s’opposerait aux clauses concernant la protection juridique qui serait offerte aux entreprises.

Ces dispositions s’apparentent grandement au controversé chapitre 11 de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), qui est vertement critiqué ici comme ailleurs.

En vertu de ces règles, une entreprise peut poursuivre un État si celui-ci adopte une législation qui est nuisible à la poursuite de ses activités.

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Libre-échange Canada-UE: Berlin rejetterait l'accord | Canada

Libre-échange Canada-UE: Berlin rejetterait l'accord | Canada | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
L'Allemagne serait sur le point de rejeter l'accord de libre-échange conclu entre le Canada et l'Union européenne (UE) l'an dernier, a révélé samedi un quotidien...
Pierre-André Fontaine's insight:

 

Agrandir

La chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre canadien Stephen Harper lors d'une conférence de presse organisée à Berlin, le 27 mars.

PHOTO ODD ANDERSEN, AFP

 

L'Allemagne serait sur le point de rejeter l'accord de libre-échange conclu entre le Canada et l'Union européenne (UE) l'an dernier, a révélé samedi un quotidien allemand.

Selon le journal Sueddeutsche Zeitung, Berlin s'opposerait aux clauses concernant la protection juridique qui serait offerte aux entreprises.

Ces dispositions s'apparentent grandement au controversé chapitre 11 de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), qui est vertement critiqué ici comme ailleurs.

En vertu de ces règles, une entreprise peut poursuivre un État si celui-ci adopte une législation qui est nuisible à la poursuite de ses activités.

 

Le porte-parole adjoint de l'opposition en matière de commerce international et député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, rappelle que le Nouveau Parti démocratique (NPD) partage les craintes apparemment exprimées par l'Allemagne.

«Au niveau de ce qu'on a vécu dans l'ALÉNA, certaines de ces critiques ont été confirmées, a-t-il expliqué en entrevue à La Presse Canadienne. Ces dispositions donnent beaucoup de pouvoir aux entreprises pour empêcher des gouvernements de légiférer pour le bien public.»

Depuis l'entrée en vigueur de l'ALÉNA, en 1994, des entreprises étrangères se sont d'ailleurs prévalues de ce droit d'intenter des recours judiciaires contre les différents ordres de gouvernement au Canada.

La protection de l'environnement, du système de santé publique ou de la culture pourrait être menacée par ce type de poursuite, craignent les opposants aux accords de libre-échange.

Samedi, le gouvernement conservateur n'a pas voulu faire grand bruit des rumeurs voulant que l'Allemagne rejette l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne dans sa forme actuelle.

Dans une déclaration écrite, Shannon Gutoskie, porte-parole du ministre du Commerce international Ed Fast, a rappelé que des dispositions visant à protéger les investisseurs font partie de la politique commerciale du Canada et de l'Europe depuis de nombreuses années.

Lors des négociations de l'accord de principe en 2012, le négociateur en chef du Québec, Pierre Marc Johnson, avait également fait valoir qu'il était inconcevable d'établir un accord libre-échange avec l'Europe sans des mesures visant à protéger les investisseurs.

Ce type de dispositions existe dans pas moins de 300 accords commerciaux conclus à travers le monde depuis une quinzaine d'années, avait-il spécifié.

Le texte de l'accord continue d'être peaufiné, a ajouté Mme Gutoskie, en mentionnant que les négociations se poursuivent et que d'excellents progrès ont été réalisés.

Guy Caron émet toutefois des doutes sur le travail qu'il reste réellement à effectuer. «Contrairement à ce que laisse entendre le gouvernement canadien, c'est beaucoup plus que des détails techniques ou de traduction qui sont à régler, croit-il. Il existe, au niveau des pays membres de l'Union européenne, certains problèmes beaucoup plus profonds.»

Le NPD demande d'ailleurs au gouvernement conservateur de lever le voile sur l'accord de principe signé en octobre à la suite de quatre ans de négociations. En rendant le texte public, les citoyens et les parlementaires pourront saisir tant la portée de l'entente que les réserves exprimées par certains partenaires, estime M. Caron.

Puisque l'aval des dix provinces canadiennes et des 28 pays membres de l'Union européenne est nécessaire pour que l'accord de libre-échange entre en vigueur, un vote défavorable de l'Allemagne mettrait le projet en péril.

Une nouvelle ronde de négociations pourrait toutefois être lancée.

L'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'UE représenterait des retombées économiques de 2,2 milliards par année et la création de 16 000 emplois au Québec, selon le gouvernement québécois.

Toujours selon le quotidien Sueddeutsche Zeitung, des diplomates allemands à Bruxelles auraient également affirmé que si l'accord de libre-échange avec le Canada était rejeté, celui avec les États-Unis subirait vraisemblablement le même sort.

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Badinter, le dernier héros républicain – Rootsisrael.com | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Badinter, le dernier héros républicain – Rootsisrael.com | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Par Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux (1981-1986), ancien Président du Conseil constitutionnel (1986-1995), publié dans le
Pierre-André Fontaine's insight:

 

Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne a annoncé sa volonté de mobiliser "300 milliards d’euros d’investissements publics et privés dans l’économie réelle dans les trois prochaines années". Certains, comme le Ministre de l'économie français Arnaud Montebourg, disent soupçonner un "recyclage".
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Badinter, le dernier héros républicain - Rootsisrael.com

Badinter, le dernier héros républicain - Rootsisrael.com | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Par Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux (1981-1986), ancien Président du Conseil constitutionnel (1986-1995), publié dans le Monde le 24 juillet 2014 Français juif ou Juif français, comme on voudra, ces deux qualités étant indissociablement liées en moi, j’assiste avec stupeur et colère à la renaissance d’un antisémitisme proclamé en France. C’est sur ce sujet-là que j’entends […
Pierre-André Fontaine's insight:

 

  

Par Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux (1981-1986), ancien Président du Conseil constitutionnel (1986-1995), publié dans le Monde le 24 juillet 2014

Français juif ou Juif français, comme on voudra, ces deux qualités étant indissociablement liées en moi, j’assiste avec stupeur et colère à la renaissance d’un antisémitisme proclamé en France.

C’est sur ce sujet-là que j’entends ici m’exprimer. Non sur le conflit au Proche-Orient qui oppose Palestiniens et Israéliens, depuis la création de l’État d’Israël par décision de l’ONU en 1948. Dans ce conflit, qui se déroule à des milliers de kilomètres de la France, notre destin national n’est pas en jeu. Mais une certaine idée de la République se trouve menacée à présent en France par les passions qu’il suscite.

La République française repose sur des principes qui fondent notre pacte national. La République est une, indivisible et laïque. Elle est composée de tous les citoyens français, égaux en droits et devoirs, quels que soient leur sexe, leur origine, leurs convictions religieuses, philosophiques, politiques. Elle n’est pas une juxtaposition, une mosaïque de communautés vivant côte à côte. Elle rassemble en une même unité la totalité de ses citoyens, sans distinction aucune. La laïcité garantit à cet égard la liberté religieuse de chaque Français, dans le respect de celle des autres.

Sur ces quatre piliers, liberté, égalité, fraternité, laïcité, repose la République française. Et chacun sait qu’il suffit qu’un des piliers cède pour que l’édifice entier puisse s’écrouler.

Or la menace est là, présente dans les cris et les violences qui ont accompagné certains défilés organisés par des associations de soutien au peuple palestinien hostiles à Israël. Face à l’interdiction de certaines manifestations, suscitée par la menace de troubles graves à l’ordre public, on a invoqué le droit à manifester garanti par la Constitution.

Garantir la paix civile                          

Il s’agit là d’une liberté fondamentale dont l’importance n’est pas discutable. Encore faut-il rappeler que, comme toute liberté, celle de manifester doit s’exercer dans le cadre de l’État de droit. Or, en matière de liberté de manifestation, la loi prévoit que le gouvernement, dont le devoir est de garantir la paix civile, peut prendre des mesures d’interdiction si la sûreté des personnes et des biens lui paraît menacée.

Il ne s’agit pas là d’un pouvoir régalien qui s’exercerait sans limites ni contrôle. La loi donne aux organisateurs de la manifestation le droit de saisir la justice administrative statuant en référé, c’est-à-dire sans délai, d’une demande d’annulation de la mesure d’interdiction décidée par le gouvernement. L’audience est publique et contradictoire. Et la décision rendue est immédiatement exécutoire.

Les organisateurs de toute manifestation doivent se conformer aux décisions de justice. Ils ne peuvent se prévaloir d’un droit absolu et discrétionnaire à manifester. Le gouvernement, et particulièrement le Ministre de l’Intérieur, a à cet égard scrupuleusement observé les règles de l’État de droit.

Reste l’essentiel : au même moment, dans d’autres grandes capitales européennes, des mouvements identiques manifestaient dans la rue leur soutien aux habitants de Gaza écrasés par les souffrances de la guerre. Nulle part ne s’élevaient, à l’occasion de ces défilés, les cris que l’on a entendus à Paris : « A bas les Juifs, à mort les Juifs ».

Le voile était déchiré, le masque arraché. Ce qui s’exprimait à nouveau à Paris dans ces manifestations, c’était, au-delà de l’antisionisme, l’antisémitisme, la haine des Juifs.

Déjà, nous avions entendu des néonazis défiler à Paris en février en criant « Les Juifs dehors » dans une indifférence quasi générale. Je m’étais indigné du silence devant ces clameurs antisémites qui n’avaient pas retenti depuis l’Occupation nazie. Et voici que, à l’occasion du conflit au Proche-Orient, des voyous masqués se dirigent vers des synagogues, mus par le désir de frapper, de casser, de brûler… 

 

« MORT AUX JUIFS »

Les agressions contre des synagogues jalonnent l’histoire de l’antisémitisme. Voici qu’elles se renouvellent au motif de solidarité avec les Palestiniens de Gaza. Mais les cris de « Mort aux juifs », c’est à Paris qu’ils résonnent, et aux juifs de France qu’ils s’adressent. Et, au-delà d’eux, c’est la République tout entière qu’ils défient. Au soir de ma vie, je retrouve, hurlés par des fanatiques, les mêmes mots que je voyais, enfant, inscrits à la craie sur les murs de mon lycée parisien, avant la guerre : « Mort aux juifs », avec alors l’adjonction de « Mort à Blum ».

Lors de la commémoration annuelle de la grande rafle du Vél’ d’Hiv, à Paris ce 20 juillet, le premier ministre prononça des paroles fortes et simples contre l’antisémitisme. Il dénonça sa renaissance et la menace qu’il impliquait pour la France. C’était un beau discours, consolateur et rassurant à la fois.

Mais je m’interrogeais : soixante-dix ans se sont écoulés depuis la nuit de l’Occupation, les crimes des nazis et de leurs complices de Vichy. Le temps de l’Histoire a succédé au temps de la Mémoire. Les derniers témoins vont disparaître à leur tour. Et l’antisémitisme est toujours vivant.

Certes, les protagonistes et les circonstances ont radicalement changé. Mais la haine des juifs, elle, n’a pas disparu. Je la revois à l’oeuvre chez ces jeunes gens masqués, l’invective à la bouche et la pierre à la main, animés par les mêmes passions antisémites que leurs prédécesseurs des temps passés pourtant si différents.

Comment éradiquer cette violence, dissiper leur ignorance, les ramener à la République ? La tâche est immense et l’enjeu considérable. Car il en va de l’antisémitisme comme du racisme. Ce sont des poisons de la République. A une certaine dose, elle en meurt.

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

UKRAINE. Moscou menace Washington de conséquences "concrètes"

Les Etats-Unis ont décidé de frapper des secteurs clés de l'économie russe, comme l'énergie, l'armement et la finance.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

Boeing prévoit que 533 000 pilotes devront être recrutés dans le monde d'ici 20 ans

Boeing prévoit que 533 000 pilotes devront être recrutés dans le monde d'ici 20 ans | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Le constructeur aéronautique américaine a revu à la hausse sa prévision du nombre de pilotes et de techniciens qui seront nécessaires pour faire face à l'augmentation du nombre d'avions en circulation.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

Apple abandonne sa plainte en appel pour demander l’interdiction des appareils Samsung

Apple abandonne sa plainte en appel pour demander l’interdiction des appareils Samsung | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Sans doute convaincu que cela ne servirait à rien, les avocats d’Apple ont décidé d’abandonner la plainte en appel suite au verdict du procès de 2012 entre Apple et Samsung qui avait vu le californien obtenir une réparation financière d’1 milliard...

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

PRESENTATION - rotative offset- rotative service : Impression sur mesure

PRESENTATION - rotative offset- rotative service : Impression sur mesure | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
impression sur mesure rotative service
Pierre-André Fontaine's insight:
MAITRISE DE L'OUVRAGE
Nous sommes...
Compétents par la connaissance des contraintes liées au monde de la rotative offset.
Informés des évolutions des parcs machines.
Attentifs aux nouveautés technologiques de la presse et de la pré-presse

 MAITRISE DU TEMPS
Nous assurons...
Une réponse rapide et pertinente à vos devis.
Un planning avec les délais de fabrication et de livraison des plus courts. MAITRISE DES COUTS
Nous réalisons...
Des milliers de devis sur nos rotatives pour adapter au mieux les formats, les finitions et limiter les gâches.
Une négociation quotidienne auprès des papetiers, nous permet de bénéficier des prix papier au meilleur cours actuel. MAITRISE TECHNIQUE
Encre: fluo, or, argent.
Encre cache: or, argent, couleurs.
Vernis: vernis acrylique, UV, machine.
Colle: fugitive, réhumectable, repositionnable.
5ème couleur pantone.
Brochure avec collage au pli et reprise 1 à 3 côtés aux couteaux rotatifs.
Perforation, Sortie à plat, Pré-pliage.
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

Orange fait grise mine ce semestre

Orange fait grise mine ce semestre | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Orange dévoile se résultats semestriels, qui marquent le pas, à la fois en chiffre d'affaires et en bénéfices.L'opérateur, cependant, poursuit son désendettement et ses investissements.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Argent et Economie "AutreMent"
Scoop.it!

Ce supermarché a réussi à vendre ses déchets aux gens

Ce supermarché a réussi à vendre ses déchets aux gens | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
 

Regardez comment ce supermarché a réussi à vendre ses déchets aux gens pour diminuer le gaspillage alimentaire.
Combien de personnes dans ce monde n’ont pas assez à manger ?

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Environnement, Pollution et Eco-Logis "AutreMent"
Scoop.it!

Au Japon, la canicule fait 15 victimes

Au Japon, la canicule fait 15 victimes | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Plus de 8 500 personnes ont dû être hospitalisées la semaine passée à la suite de la vague de chaleur qui frappe l'archipel.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Fontaine from Politique : Place à la dure réalité et aux petits arrangements entres amis "AutreMent"
Scoop.it!

La production de l'émission "L'amour est dans le pré" sur M6 a décroché des affiches FN chez certains de ses candidats

La production de l'émission "L'amour est dans le pré" sur M6 a décroché des affiches FN chez certains de ses candidats | Pierre-André Fontaine | Scoop.it

#ADP - Surtout, ne pas faire de vagues. Telle est la ligne conduite par la chaîne M6 et la production de son émission "L'amour est dans le pré". Et cela passe par la dissimulation de tout engagement politique pour ses candidats à l'amour.


Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Plus de 730 millions non réclamés par les contribuables canadiens | Ross Marowits | Canada

Plus de 730 millions non réclamés par les contribuables canadiens | Ross Marowits | Canada | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Ottawa est assis sur plus de 730 millions de dollars de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non réclamés, selon Travaux publics et Services...
Pierre-André Fontaine's insight:

Ottawa est assis sur plus de 730 millions de dollars de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non réclamés, selon Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

De nombreux Canadiens sont impatients de recevoir leur pension, leurs prestations d'assurance-emploi et leurs prestations fiscales pour enfants, mais le ministère affirme que 3,2 millions de chèques émis au cours des cinq dernières années n'ont jamais été encaissés pour une multitude de raisons.

Certains chèques ont été égarés, d'autres n'ont pas été reçus, et dans certains cas, les récipiendaires ont déménagé sans laisser d'adresse.

Les remboursements d'impôt représentent 149 millions de dollars n'ayant pas été réclamés par 338 000 personnes.

 

Plus de 1,5 million de chèques, d'une valeur totalisant 420 millions de dollars non réclamés, ont été émis en vertu d'autres programmes, incluant la Prestation trillium de l'Ontario (40,1 millions de dollars) et le Crédit pour la taxe sur les mesures climatiques aux résidents à faible revenu de la Colombie-Britannique (32 millions de dollars).

Le receveur général du Canada émet des chèques pour près de 30 programmes au nom de tous les gouvernements provinciaux, à l'exception de celui du Manitoba.

Parmi les autres sommes qui demeurent à être réclamées figurent:

- 41 millions pour le Régime de pensions du Canada;

- 5,1 millions pour l'assurance-emploi;

- 92,6 millions de crédits pour la TPS/TVH;

- 22,6 millions de prestations fiscales canadiennes pour enfants.

Le fédéral n'est pas le seul dans cette situation. Le ministère ontarien des Finances et celui de la Santé et des Soins de longue durée, par exemple, comptent pour 67 millions de dollars de chèques qui n'ont pas encore été encaissés.

Les chèques fédéraux non encaissés, sans date limite, s'ajoutent à la somme de près de 1 milliard de dollars dormant dans des comptes bancaires inactifs ou dans le programme des obligations d'épargne de la Banque du Canada.

Contrairement à la banque centrale, les gouvernements fédéral et provinciaux n'ont pas de site web permettant aux contribuables de savoir s'ils devraient faire une réclamation.

Les défenseurs des droits du consommateur réclament la mise en place par Ottawa et les provinces de mesures qui rendraient plus facile pour les Canadiens de réclamer leur dû. Actuellement, les contribuables sont tenus de contacter chaque ministère émetteur de chèques.

«Ce n'est pourtant pas dur à comprendre», a affirmé Brenda Potter Phelan, une comptable qui gère le site web et blogue Legacy Tracker.

«Nous sommes en 2014, a-t-elle ajouté. Pourquoi n'avons-nous pas recours à la technologie?»

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ? | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ? | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne
Pierre-André Fontaine's insight:

Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne a annoncé sa volonté de…

Source: www.atlantico.fr

Atlantico : Jean-Claude Juncker a anoncé un plan de relance à 300 milliards d’euros sur trois ans. Quelle est l’origine d’un tel plan ? Que peut-on en attendre ?

Nicolas Goetzmann : Les élections européennes du mois de mai dernier ont abouti à une prise de pouvoir du Parlement européen sur le mode de désignation du Président de la Commission européenne.

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ? | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ? | Developpement d'affaires - Pierre André Fontaine | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne
Pierre-André Fontaine's insight:

 

Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne a annoncé sa volonté de mobiliser "300 milliards d’euros d’investissements publics et privés dans l’économie réelle dans les trois prochaines années". Certains, comme le Ministre de l'économie français Arnaud Montebourg, disent soupçonner un "recyclage".
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ?

Que faut-il penser du New Deal à 300 milliards d’euros de Jean-Claude Juncker ? | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Dans une lettre aux 750 députés européens envoyée mardi 15 juillet, le nouveau président de la Commission européenne a annoncé sa volonté de...
Pierre-André Fontaine's insight:
Atlantico : Jean-Claude Juncker a anoncé un plan de relance à 300 milliards d'euros sur trois ans. Quelle est l'origine d'un tel plan ? Que peut-on en attendre ?

Nicolas Goetzmann : Les élections européennes du mois de mai dernier ont abouti à une prise de pouvoir du Parlement européen sur le mode de désignation du Président de la Commission européenne.

 

 

 

Jean-Claude Juncker a ainsi bénéficié de cette "légitimité" pour être désigné par le Conseil européen dans un premier temps, puis a été confirmé par un vote du Parlement dans un second temps. Le plan de 300 milliards d'euros a été annoncé le jour du vote du Parlement et peut ainsi être considéré comme un discours de politique générale, une déclaration d'intentions. Ce plan se devait de correspondre à la feuille de route qui lui a été donné par le Conseil européen, c'est-à-dire par l'ensemble des chefs de gouvernements. 

Jean-Claude Juncker devait trouver une réponse aux appels en faveur d'une politique de croissance au niveau européen, nouvelle priorité "affichée" par la Commission. Le problème est que Jean-Claude Juncker se trouve contraint d'annoncer monts et merveilles alors même qu'il n'a pas les moyens de ses ambitions, justement parce qu'il s'agit plus d'affichage que d'une réelle volonté des dirigeants européens.

Jean-Luc Sauron : Jean-Claude Juncker a énoncé ce plan devant le Parlement européen lors de son investiture comme président de la Commission européenne par ce dernier le 15 juillet 2014. Il a présenté cette somme comme un élément d'un plan de lutte contre le chômage en Europe. Il a qualifié la masse des chômeurs de 29ème Etat membre de l'Union européenne. La formule est forte et il est très étonnant qu'elle n'ait pas davantage marqué les esprits. Jean-Claude Juncker a mentionné la durée de trois années comme celle où ces 300 milliards seraient engagés. Il ne s'agit pas d'une petite somme puisque si ce plan se déroule, cela conduirait à ajouter au montant annuel du budget de l'Union européenne de 2014 à 2017 cent milliards pour un budget annuel de 142 milliards (chiffres 2014). Deux précisions n'ont pas été évoquées par le nouveau président de la Commission européenne : d'où proviendraient ces milliards ? quelles utilisations pertinentes pour lutter contre le chômage ? Le plus étonnant est l'absence de débats tant au Parlement européen que dans les capitales des 28 Etats membres sur une décision qui tranche sur le passé récent de l'Union européenne.

 Arnaud Montebourg s'est inquiété de l'existence d'un tel plan, évoquant le recyclage de fonds déjà existants. S'agit-il réellement d'une nouvelle stratégie européenne avec de nouveaux fonds destinés à la relance européenne ?

Jean-Luc Sauron : Comme je viens de le dire, en l'état, personne ne peut l'affirmer ! Un tel recyclage est impossible compte tenu des règles budgétaires européennes. Les dépenses sont fixées dans un cadre allant de 2014 à 2020 (le cadre financier pluriannuel) sur des lignes budgétaires très précises et où les souplesses, permettant d'utiliser des fonds prévus pour une politique pour une autre, existent mais sans commune mesure avec un budget familial et dans un volume bien inférieur à 10 % du budget décidé ! Or une telle stratégie conduirait à redistribuer 300 milliards sur les 450 milliards de budget de l'UE entre 2014 et 2017, soit 70% dudit budget ! La seule explication serait celle d'une mobilisation novatrice et audacieuse de fonds nouveaux et par le biais d'une procédure devant s'appuyer sur un acte de droit dérivé et l'accord tant du Parlement européen que du Conseil de l'Union européenne. Il paraît de plus inenvisageable qu'une telle procédure puisse être lancée avant l'investiture du collège des commissaires européens, c'est-à-dire au mieux à partir du 1er novembre 2014... pour un effet à la mi-2015!

Nicolas Goetzmann : Arnaud Montebourg a raison de s'en inquiéter car il apparaît de plus en plus clairement que les 300 milliards ne sont rien d'autre que les 325 milliards annoncés dès 2013 lors de la présentation du budget de l'union européenne. Il s'agit du montant réservé aux fonds structurels européens au titre du budget 2014-2020. C'est-à-dire que les annonces de Jean-Claude Juncker correspondent à des mesures déjà prises et déjà annoncées. Le cynisme est de faire croire qu'il s'agit là d'une nouveauté alors même que ce montant de 325 milliards est en baisse par rapport à la précédente commission (343 milliards). On ressort du vieux pour faire du neuf, ce afin de contenter les grands perdants, c'est-à-dire les partisans de la relance européenne. Il n'y aura pas de flexibilité budgétaire, il n'y aura pas plus de relance.

Concernant plus directement la France, si les fonds structurels représentaient 23,3 milliards d'euros pour le pays entre 2007 et 2013, ils ne représenteront que 14,2 milliards pour la période 2014-2020. 14 milliards sur 6 ans, soit "un plan de relance" de 0,12% du PIB par an pour les 6 prochaines années. Il n'y a pas de commentaire à faire.

L'ensemble des pays européens sont-ils en accord avec un tel plan, ou s'agit-il plus vraisemblablement d'une confrontation politique ?

Nicolas Goetzmann : Pour le moment la confrontation a tourné à l'avantage exclusif des partisans de la rigueur. Pas de flexibilité budgétaire, un plan de relance qui ne correspond à rien de nouveau, et un budget européen en baisse. La victoire est totale. Les annonces faites autour de la "réorientation" de l'Europe ne correspondent absolument à rien de concret pour le moment. Des mots, des promesses, des slogans, mais aucune réalité. 


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/que-faut-penser-new-deal-300-milliards-euros-jean-claude-juncker-plan-relance-commission-nicolas-goetzmann-jean-luc-sauron-1679729.html#myJekWMP4DK04hM3.99

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Fontaine
Scoop.it!

Badinter, le dernier héros républicain - Rootsisrael.com

Badinter, le dernier héros républicain - Rootsisrael.com | Pierre-André Fontaine | Scoop.it
Par Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux (1981-1986), ancien Président du Conseil constitutionnel (1986-1995), publié dans le Monde le 24 juillet 2014 Français juif ou Juif français, comme on voudra, ces deux qualités étant indissociablement liées en moi, j’assiste avec stupeur et colère à la renaissance d’un antisémitisme proclamé en France. C’est sur ce sujet-là que j’entends […
Pierre-André Fontaine's insight:

  

Par Robert Badinter, ancien Garde des Sceaux (1981-1986), ancien Président du Conseil constitutionnel (1986-1995), publié dans le Monde le 24 juillet 2014

Français juif ou Juif français, comme on voudra, ces deux qualités étant indissociablement liées en moi, j’assiste avec stupeur et colère à la renaissance d’un antisémitisme proclamé en France.

C’est sur ce sujet-là que j’entends ici m’exprimer. Non sur le conflit au Proche-Orient qui oppose Palestiniens et Israéliens, depuis la création de l’État d’Israël par décision de l’ONU en 1948. Dans ce conflit, qui se déroule à des milliers de kilomètres de la France, notre destin national n’est pas en jeu. Mais une certaine idée de la République se trouve menacée à présent en France par les passions qu’il suscite.

La République française repose sur des principes qui fondent notre pacte national. La République est une, indivisible et laïque. Elle est composée de tous les citoyens français, égaux en droits et devoirs, quels que soient leur sexe, leur origine, leurs convictions religieuses, philosophiques, politiques. Elle n’est pas une juxtaposition, une mosaïque de communautés vivant côte à côte. Elle rassemble en une même unité la totalité de ses citoyens, sans distinction aucune. La laïcité garantit à cet égard la liberté religieuse de chaque Français, dans le respect de celle des autres.

Sur ces quatre piliers, liberté, égalité, fraternité, laïcité, repose la République française. Et chacun sait qu’il suffit qu’un des piliers cède pour que l’édifice entier puisse s’écrouler.

Or la menace est là, présente dans les cris et les violences qui ont accompagné certains défilés organisés par des associations de soutien au peuple palestinien hostiles à Israël. Face à l’interdiction de certaines manifestations, suscitée par la menace de troubles graves à l’ordre public, on a invoqué le droit à manifester garanti par la Constitution.

Garantir la paix civile                          

Il s’agit là d’une liberté fondamentale dont l’importance n’est pas discutable. Encore faut-il rappeler que, comme toute liberté, celle de manifester doit s’exercer dans le cadre de l’État de droit. Or, en matière de liberté de manifestation, la loi prévoit que le gouvernement, dont le devoir est de garantir la paix civile, peut prendre des mesures d’interdiction si la sûreté des personnes et des biens lui paraît menacée.

Il ne s’agit pas là d’un pouvoir régalien qui s’exercerait sans limites ni contrôle. La loi donne aux organisateurs de la manifestation le droit de saisir la justice administrative statuant en référé, c’est-à-dire sans délai, d’une demande d’annulation de la mesure d’interdiction décidée par le gouvernement. L’audience est publique et contradictoire. Et la décision rendue est immédiatement exécutoire.

Les organisateurs de toute manifestation doivent se conformer aux décisions de justice. Ils ne peuvent se prévaloir d’un droit absolu et discrétionnaire à manifester. Le gouvernement, et particulièrement le Ministre de l’Intérieur, a à cet égard scrupuleusement observé les règles de l’État de droit.

Reste l’essentiel : au même moment, dans d’autres grandes capitales européennes, des mouvements identiques manifestaient dans la rue leur soutien aux habitants de Gaza écrasés par les souffrances de la guerre. Nulle part ne s’élevaient, à l’occasion de ces défilés, les cris que l’on a entendus à Paris : « A bas les Juifs, à mort les Juifs ».

Le voile était déchiré, le masque arraché. Ce qui s’exprimait à nouveau à Paris dans ces manifestations, c’était, au-delà de l’antisionisme, l’antisémitisme, la haine des Juifs.

Déjà, nous avions entendu des néonazis défiler à Paris en février en criant « Les Juifs dehors » dans une indifférence quasi générale. Je m’étais indigné du silence devant ces clameurs antisémites qui n’avaient pas retenti depuis l’Occupation nazie. Et voici que, à l’occasion du conflit au Proche-Orient, des voyous masqués se dirigent vers des synagogues, mus par le désir de frapper, de casser, de brûler… 

 

« MORT AUX JUIFS »

Les agressions contre des synagogues jalonnent l’histoire de l’antisémitisme. Voici qu’elles se renouvellent au motif de solidarité avec les Palestiniens de Gaza. Mais les cris de « Mort aux juifs », c’est à Paris qu’ils résonnent, et aux juifs de France qu’ils s’adressent. Et, au-delà d’eux, c’est la République tout entière qu’ils défient. Au soir de ma vie, je retrouve, hurlés par des fanatiques, les mêmes mots que je voyais, enfant, inscrits à la craie sur les murs de mon lycée parisien, avant la guerre : « Mort aux juifs », avec alors l’adjonction de « Mort à Blum ».

Lors de la commémoration annuelle de la grande rafle du Vél’ d’Hiv, à Paris ce 20 juillet, le premier ministre prononça des paroles fortes et simples contre l’antisémitisme. Il dénonça sa renaissance et la menace qu’il impliquait pour la France. C’était un beau discours, consolateur et rassurant à la fois.

Mais je m’interrogeais : soixante-dix ans se sont écoulés depuis la nuit de l’Occupation, les crimes des nazis et de leurs complices de Vichy. Le temps de l’Histoire a succédé au temps de la Mémoire. Les derniers témoins vont disparaître à leur tour. Et l’antisémitisme est toujours vivant.

Certes, les protagonistes et les circonstances ont radicalement changé. Mais la haine des juifs, elle, n’a pas disparu. Je la revois à l’oeuvre chez ces jeunes gens masqués, l’invective à la bouche et la pierre à la main, animés par les mêmes passions antisémites que leurs prédécesseurs des temps passés pourtant si différents.

Comment éradiquer cette violence, dissiper leur ignorance, les ramener à la République ? La tâche est immense et l’enjeu considérable. Car il en va de l’antisémitisme comme du racisme. Ce sont des poisons de la République. A une certaine dose, elle en meurt.

more...
No comment yet.