NUCLEAIRE - Le gouvernement socialiste a annoncé la fermeture de la plus vieille centrale du parc français, Fessenheim, pour fin 2016 et a engagé un débat de six mois sur la transition énergétique.


Une loi de programmation, qui définira comment la France va réduire de 75 à 50% le poids du nucléaire dans la production électrique, développer massivement les énergies renouvelables et réduire sa consommation d'énergie, est prévue pour septembre 2013.


Avec Fukushima, cette pensée moins dogmatique s'est illustrée jusque dans les couloirs de l'Autorité de sûreté nucléaire. La gestion de la catastrophe a radicalement différé de celle de Tchernobyl, le gendarme français ayant été le premier à classer l'accident au niveau le plus élevé sur l'échelle des incidents nucléaires (Ines).


Via EnergyNews