Le tabou de la retouche photo en France | Photographe : Serge Bouvet | PHOTOGRAPHERS | Scoop.it

"En France, retoucher une photographie est devenue un tabou voire un sacrilège. En ce qui me concerne, sachant que la photo ne sera jamais garante de la transparence du réel, je considère ces controverses sacralisante un peu vaine. Explications(...)"


"(...) Les chiens de garde de la photographie pure, de la photographie objective existait déjà. Parlons-en de ces pourfendeurs de la photographie dite objective. Une certaine caste de photographes a pour dogme que retoucher une photo nuit à l’objectivité. Allons bons ! Et que les photographes qui retravaillent les clichés sont considérés comme des escamoteurs du réel. Si j’en observe l’histoire de la photographie, force est de croire que la polémique sur le sujet n’a pas désenflé puisque le travail quotidien allait et va toujours à l’encontre de ce débat immuable. En effet, dès l’introduction de la photographie dans la presse, au XIXe siècle, les journalistes ont toujours travaillé l’image. L’intervention a posteriori sur le document photographique est attestée dès les débuts de la photographie.(...)


"(...)Je soupçonne ces chiens de garde de la photographie « sans retouche » de souffrir du complexe du bon photographe qui ne rate jamais sa photo. Combien de fois, n’ai-je pas lu dans certains magazines français cette expression  “photo sans retouche” comme d’un label de qualité indiscutable. Pour moi, cela  vise essentiellement à garantir un certain niveau de qualité technique, en signifiant une maîtrise absolu de l’outil pour éviter le recours à des expédients comme Photoshop ou Lightroom. Il laisse par ailleurs sous entendre l’existence d’un photographe parfait, d’un démiurge absolu de l’image reproduite. Allez dire ça à Steve Mc Curry ou Ami Vitale pour qui la post-production, la retouche sont essentielles.(...)" - Serge Bouvet