Jazz and music
43.4K views | +0 today
Follow
Jazz and music
Toutes les musiques mais un peu plus de jazz
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#Donations are always welcome ! Look at the button "donation" on my blog. Tks ! JC Hernandez - #jazz #photo

#Donations are always welcome ! Look at the button "donation" on my blog. Tks ! JC Hernandez - #jazz #photo | Jazz and music | Scoop.it
Juan Carlos Hernandez's insight:

#Donations are always appreciated ! Look at the button "donation" on my blog. Tks ! Juan Carlos Hernandez - #jazz #photo

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#MauriceRavel - Gaspard de la Nuit - 23 mn #piano #SoloPiano #music #MusicalPoetry #Bavouzet

#MauriceRavel - Gaspard de la Nuit - 23 mn #piano #SoloPiano #music #MusicalPoetry #Bavouzet

"

Ajoutée le 1 sept. 2012

"Gaspard de la nuit: Trois poèmes pour piano d'après Aloysius Bertrand" is a suite of pieces for solo piano, composed in 1908 by Maurice Ravel. It has three movements, each based on a poem by Aloysius Bertrand, and it was premiered on January 9, 1909, in Paris by Ricardo Viñes. The name "Gaspard" is derived from its original Persian form, denoting "the man in charge of the royal treasures": "Gaspard of the Night" or the treasurer of the night thus creates allusions to someone in charge of all that is jewel-like, dark, mysterious, perhaps even morose. "Gaspard de la nuit" is an old French expression for the Devil.
Movements:
1. "Ondine": an oneiric tale of a water fairy singing to seduce the observer into visiting her kingdom deep at the bottom of a lake. It is reminiscent of Ravel's early piano masterpiece, the Jeux d'eau (1901), with the sounds of water falling and flowing, woven with cascades. This piece contains technical problems for the right hand such as the fast repetition of three-note chords.
2. "Le gibet": the observer is presented with a view of the desert, where the lone corpse of a hanged man on a gibbet stands out against the horizon, reddened by the setting sun; the sound of a bell tolls from inside the walls of a far-off city, creating the deathly atmosphere that surrounds the observer. Throughout the entire piece is a B-flat octave ostinato, imitative of the tolling bell, that must remain distinctive and constant in tone as the notes cross over and dynamics change.
3. "Scarbo": this movement depicts the nighttime mischief of a small fiend or goblin, making pirouettes, flitting in and out of the darkness, disappearing and suddenly reappearing. Its uneven flight, hitting and scratching against the walls, casting a growing shadow in the moonlight, creates a nightmarish scene for the observer lying in his bed. With its repeated notes and two terrifying climaxes, this is the high point of technical difficulty of the three movements. Technical difficulties include repeated notes in both hands, and double-note scales in major seconds in the right hand.

Pianist: Jean-Efflam Bavouzet

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#ArvoPärt - Mein Weg (une des plus belles pièces d'Arvo Pärt et un magnifique clip)

#ArvoPärt - Mein Weg (une des plus belles pièces d'Arvo Pärt et un magnifique clip)

Arvo Pärt´s album, "In Principio" from ECM.

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#MichelBuhler  - Mondialisation  - 2007 #ChansonFrançaise #globalisation #néolibéralisme

#MichelBuhler  - Mondialisation  - 2007 #ChansonFrançaise #globalisation #néolibéralisme

De l'album Voisins

MONDIALISATION

Paroles et musique: Michel Bühler.
2000

Ça fait pas mal d'hiers qu'on attend des demains
Ça fait pas mal de temps quand on r'garde en arrière
Qu'ils nous promettent la lune les experts les malins
Tous les fins les finauds qui dirigent la Terre

La mondialisation la globalisation
V'là qu'on n'entend plus qu' ça jusque dans not' village
Ça d'vait faire débarquer l' bonheur dans nos maisons
Après juste quelques sursauts quelques réglages

Eh ben on n' voit rien v'nir, 'vec Marcel et Roger
L'un qu'était cadre et l'autre p'tit paysan moyen
Qu'on a restructurés, fusionnés, r'déployés
Et qui se r'trouvent égaux maint'nant qu'ils sont plus rien

Marcel il dit qu'sûr'ment là on est mal placés
Qu'ailleurs y a du soleil des gens heureux qui rient
Mais oui il a vu ça l'aut' jour à la TV
Mais pourquoi z' ont fermé l'école et l'épicerie?

Il dit qu' ça veut rien dire c' qu'arrive dans un pat'lin
L' Marcel, qu'il faut tout voir à l'échelle planétaire
Et qu'il y a des pays où les exclus vont bien
Où les mecs sous-payés ils ont la pêche d'enfer

Où le quart-monde il mord la vie à belle dents
Comment? Il n'a plus d' dents... C'est c' que j' pensais, c'est clair
Marcel il pète les plombs d'puis qu'il a plus ses champs
Et qu'on a transformé ses vaches en hamburgers

L' Roger il dit plus rien ça fait dix ans qu'il chôme
Qu'il suit des séminaires, des formations, des stages
A poursuivre du vent il r'ssemble à un fantôme
A bosser qu' chez picrate il fait dix fois son âge

C'est qu' du pipeau tout ça, montrez-moi l'embellie
Les rares qu'ont du travail doivent se tuer au boulot
D'accord z'ont des portables, le web qui les relie
Mais pourquoi z' ont fermé la poste et le bistro?

L'autre jour j'entendais un Monsieur de Mon Cul
Ou de Mes Couilles Qui M' Grattent ou de N'importe Quoi
Dire dans mon transistor arrogant convaincu
Qu' sa mondialisation ça créait des emplois

Ouah putain j'ai vu rouge j'aurais voulu l'avoir
Là juste en face de moi pour lui demander où
Pour lui demander quand, eh répond gros connard
T'as vu qu'on embauchait en tout cas pas chez nous

Peut-être qu'il parlait d' ces enfants qu'on enchaîne
Là-bas dans le tiers monde dans ces pays si tristes
Qui bossent douze heures par jour pour un dollar à peine
Tandis que leurs frangines se vendent à nos touristes

V'là leur projet: retour deux siècles en arrière
Et pas qu'au Bangladesh, tu parles, jusqu'ici
Chacun pour soi, pour tous de minables salaires
Mais pourquoi z'ont fermé l'usine et la scierie?

Et comme ils parlent fort, dans la rue, dans l' journal
On finirait par croire au fond qu'ils ont raison
Qu' les pauvres deviennent plus pauvres déjà ça d'vient banal
Y a pas un autr' chemin? Je pose la question

Verrez bientôt ça s'ra l'Amérique par là:
D'un côté des ghettos bien crades et puis bien gros
Quelques prisons tout près pour ceux qui acceptent pas
Puis un tout p'tit quartier d'riches gardé par des Rambo

'lors me dites plus que d'main on va raser gratis
On nous l'a d'jà fait l' coup de l'avenir radieux
Et les lend'mains qui chantent au bon vieux temps jadis
Le résultat d'aujourd'hui ça s'annonce pas mieux

Non je n' déconne pas r'gardez rien que chez nous
Dans ce p'tit bled qu' était blanc suisse quoi... normal
Tout d'vient tell'ment privé qu'on s'ra privé de tout
La preuve: ils vont fermer la gare et l'hôpital!

La preuve: ils vont fermer la gare et l'hôpital!

Ça fait pas mal d'hiers qu'on attend des demains...

more...
No comment yet.
Rescooped by Juan Carlos Hernandez from Infos en français
Scoop.it!

#Sarclo - La #Suisse - ah, c'était notre Fête Nationale hier .. #musique #ChansonFrancophone

Ah, c'était notre Fête Nationale hier ..

 

Sarclo - La #Suisse - ah, c'était notre Fête Nationale hier .. #musique #ChansonFrancophone 

 

Sarclo - La #Suisse -

http://www.sarclo.com

 

"

Quelques cabanons barbelés Du côté de l'aéroport On n'a pas mis les miradors

 

Mais il faut sortir pour pisser Les étrangers qu'ont du pognon Ils ont le quai Gustave Addor Secret bancaire, baignoires en or Inscrits dans la constitution {Refrain} Comment faire un pays heureux En étant si peu chaleureux? C'est bien joli, un pays vert Mais pas tant qu'un pays ouvert Comment faire un pays honnête En étant juste à moitié net? A toujours tout faire pour les riches On est juste un pays qui triche On est juste un pays qui triche La p'tite vendeuse de la Migros Peut vraiment rien pour ses impôts Quand elle a payé son loyer Elle est simplement lessivée La p'tite vendeuse de la Coopé Revérifie sa fiche de paye Quand elle voit sa pile de facture Elle trouve la vie carrément dure {Au refrain} Parquées dans des salons d'massage Des lolitas basanées viennent Astiquer le Suisse de passage Pour la poésie et l'hygiène Tandis qu'au palais fédéral Assis sur des lingots douteux Les banquiers gardent le moral Cervin, cor des alpes et ciel bleu {Au refrain}

"

 

https://www.youtube.com/watch?v=WIl-DDzaSCE

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

M.I.A. - Paper Planes

M.I.A. - Paper Planes

Follow M.I.A. on: Twitter: http://twitter.com/miauniverse Instagram: https://instagram.com/miamatangi Facebook: https://www.facebook.com/miauk Tumblr

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

Jimmy Castor Bunch It's Just Begun #funk #GreatBlackMusic  1972

Jimmy Castor Bunch It's Just Begun #funk #GreatBlackMusic  1972

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

Audio 60 mn - interview de #GérardManset 14.05.2014 - rts.ch - #musique #art #culture

Audio 60 mn - interview de #GérardManset 14.05.2014 - rts.ch - #musique #art #culture | Jazz and music | Scoop.it

Audio 60 mn - interview de #GérardManset 14.05.2014 - rts.ch - #musique #art #culture

L'artiste français a débuté sa carrière en 1968. Depuis, il a toujours été très discret. A 68 ans, il a sorti un double album intitulé "Un oiseau s'est posé", fin avril 2014. On y retrouve ses incontournables: "Comme un guerrier", "Entrer dans le rêve", ou encore "Celui qui marche" qu'il revisite. Il a notamment convié sur certains titres Mark Lanegan mais aussi Axel Bauer pour l'accompagner.

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#KeryJames - Vivre ou mourir ensemble (Clip Officiel)

#KeryJames - Vivre ou mourir ensemble (Clip Officiel)

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#KeryJames - Lettre à la République (Clip officiel) #France #LesNoirsLesArabesEtLesTartuffes #Rap

#KeryJames - Lettre à la République (Clip officiel) #France #LesNoirsLesArabesEtLesTartuffes #Rap

 

"On ne s'intègre pas dans le rejet ... "

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

Ay Carmela - Viva la Quinta Brigada - #RolandoAlarcon #music #Spain

Ay Carmela - Viva la Quinta Brigada - #RolandoAlarcon #music #Spain

This song is from the album "Canciones de la Guerra Civil Española" by the folk music artist Rolando Alarcón. On the album he is accompanied by Carlos Valladares and Enrique San Martín.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

" La #photographie de #WayneEscoffery est l'oeuvre de l'Irréparable Juan Carlos HERNANDEZ " #jazz #photo

" La #photographie de #WayneEscoffery est l'oeuvre de l'Irréparable Juan Carlos HERNANDEZ " #jazz #photo | Jazz and music | Scoop.it

" La #photographie de #WayneEscoffery est l'oeuvre de l'Irréparable Juan Carlos HERNANDEZ " #jazz #photo

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#PeggyLee and #MelTorme - Bless You For The Good That's In You (Capitol 791) 1949/50  #jazz #vocaljazz #duo

#PeggyLee and #MelTorme - Bless You For The Good That's In You (Capitol 791) 1949/50  #jazz #vocaljazz #duo

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

splendid : Galissa Liebeskind 4tet "Le voyageur" #jazz #kora #guitare #MarcLiebeskind #IbraGalissa #music

splendide : Galissa Liebeskind 4tet "Le voyageur" #jazz #kora #guitare #MarcLiebeskind

Galissa Liebeskind 4tet “Talking Strings“ Ibra Galissa kora, Marc Liebeskind guitar, François Gallix Bass, Stéphane Foucher drums

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

Je dédicace cette chanson "Vulgaire" de Michel Bühler à tous les enculés

Je dédicace cette chanson "Vulgaire" de Michel Bühler à tous les enculés

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#Sarcloret - La saga des machins et des zinzins #ChansonNucléaire

#Sarcloret - La saga des machins et des zinzins #ChansonNucléaire

"Une chanson décapante quelque peu active voir trop pour passer à la radio dont voici une version longue enregistrée lors d'un concert. On trouvera cette chanson sur l'album de 1993 "Sarclosolo" (6ème volume de la collection intégrale "Un enterrement de 1ère classe"). Sarcloret interprète seul, avec sa guitare "La saga des machins et des zinzins" sur les dangers du nucléaire prouvant qu'on peut avoir des préoccupations écologistes tout en restant drôle.

J'ai mis le nez à ma fenêtre ce matin
Y avait une centrale nucléaire dans mon jardin
J'ai dit holà holà qu'est-ce que c'est que ce machin
Vous auriez pu essayer de le mettre un peu plus loin
Le flic m'a dit mon vieux, c'est là qu'on en a besoin
J'ai dit holà holà mais pourquoi qu'on en a besoin
Le flic m'a dit mon vieux, c'est pour faire marcher les machins
J'ai dit holà holà mais pourquoi qu'on fait marcher tous ces machins
Le flic m'a dit mon vieux c'est pour pas les avoir achetés pour rien
J'ai dit holà holà mais pourquoi qu'on achète tous ces machins
Le flic m'a dit mon vieux c'est pour pas les avoir fabriqués pour rien
J'ai dit holà holà mais pourquoi qu'on fabrique tous ces machins
Le flic m'a dit mon vieux vous commencez à me casser les machins
Même que vous commencez aussi à me les hacher fin fin fin
Même qu'il faudrait peut-être arrêter de faire le malin
Parce que si je veux, quand je veux, je vous fais coffrer chez les zinzins
Alors là j'ai couru dans la rue crier holà holà faut arrêter tous les machins
J'ai couru dans la rue crier holà holà vous avez pas vu ce qu'ils ont mis dans mon jardin
Y avait un mec qui regardait le foot en couleur chez les Argentins
Y avait un mec qui regardait tourner un gigot dans un four Arthur Martin
Il avait mis du poivre, du sel, de l'ail et du romarin
Une chiée de trucs, une craquée de bidules et puis un tas de machins
Il attendait d'une minute à l'autre l'arrivée de quelques copains
Et puis j'ai vu une maison ousque y a rien qu'était éteint
Même qu'alors là dans cette maison, c'était allumé dans tous les coins
Même qu'alors y avait pas un seul coin qu'était éteint
Alors j'ai regardé le numéro de la rue et ben c'était le mien
Alors j'ai pensé à la facture du mois prochain
Mais là y a le flic qui m'a dit mon vieux faut pas t'en faire on est voisin
C'est pas pour les prunes que la centrale est dans ton jardin
Alors je me suis dit dans le fond cette centrale, et ben elle est très bien
Y a qu'à la peindre en vert, avec un petit peu de lierre on n'y verra plus rien"

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

M.I.A. - Borders #migrations #refugees

M.I.A. - Borders #migrations #refugees

Available now iTunes: http://smarturl.it/BordersMIA Apple Music: http://smarturl.it/BordersMIAam Google Play: http://smarturl.it/BordersMIAgp Spotify

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

Magnifiques paroles et clip :  #EdgarSekloka - Ici / Là-bas (Clip officiel) #néocolonialisme #colonialisme #racisme

Magnifiques paroles et clip :  #EdgarSekloka - Ici / Là-bas (Clip officiel)

"EP Ici / Là-bas disponible partout:" : https://believedigital.lnk.to/Icilabas Edgar Sekloka - Ici / Là-bas (Clip officiel) Itunes ➜ po.st/IciLaBasiTune

 


réal : Srinath Samarasinghe
texte : Edgar Sekloka
composition : Suga, G. Poncelet
arrangements : Lucas Saint-Cricq, Mathieu Gramoli
management : Leïla Cherikh

je leur réponds que je suis né ici
quand ils me disent qu’ils me veulent là-bas
mais bon je sais bien qu’ici
je serai aimé comme là-bas
parfois je voudrais vivre là-bas
peut-être je ne mourrai pas ici
enterrez-moi dans du béton là-bas
ou dans un champ de coton ici
j’apprécie le confort ici
comme eux le tourisme là-bas
comme ma mère venue ici
récupérer ses richesses de là-bas
la reine Sissi se balade ici
avec les bijoux de là-bas
la reine Saba n’a plus rien là-bas
on sait tous pourquoi ici
les partis politiques d’ici
s’appuient sur les PIB de là-bas
la colonisation il n’y a qu’ici
qu’on croit qu’elle n’existe plus là-bas
les journaux font tout ici
pour qu’on sache rien de ce qui se passe là-bas
s’il y a un génocide là-bas
c’est la coupe du monde ici

hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas…

ils endorment les gens de là-bas
avec un Dieu bien d’ici
In God We Trust c’est ici
et l’argent fait des guerres là-bas
mes frères entretuent là-bas
ils ne se font pas confiance ici
dealers ici, soldats là-bas
mains d’œuvre ici comme là-bas
élevage bovin c’est ici
élevage humain c’est là-bas
on est des sous-hommes là-bas
des hommes en développement ici
le palu, le sida c’est là-bas
les centres de recherche ici
la malnutrition c’est là-bas
la surconsommation ici
les dictatures de là-bas
font les démocraties d’ici
et quand on me contrôle là-bas
j’exhibe mes papiers bien d’ici
pedigree immigré ici
prince dénigré là-bas
pour pas me perdre ici
je chante et ça résonne là-bas..

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#GérardManset - Animal on est mal (version 2014)

#GérardManset - Animal on est mal (version 2014)

album  http://musique.fnac.com/a7087775/Gerard-Manset-Un-oiseau-s-est-pose-CD-album

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#KeryJames - Racailles [Clip Officiel] #RapCitoyen #Rap #RéveilCitoyen #HollandeSarkoBHL and Co ...

#KeryJames - Racailles [Clip Officiel] #RapCitoyen #Rap #RéveilCitoyen #HollandeSarkoBHL and Co ...

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#KeryJames - Constat Amer (clip) #Racisme communautaire #communautarisme

#KeryJames - Constat Amer (clip) #Racisme communautaire #communautisme

"

more...
Maalik ANDERSON's curator insight, July 24, 11:49 PM

KERY JAMES Makes stop racism song   to stop hate crimes not just in Europe and America but all around the world. to unite as one more love less hate. 

Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

¡NO PASARÁN! Canciones de guerra contra el fascismo [1936-1939][CDFull] - 49 mn #Spain #NoPasaran #Music

¡NO PASARÁN! Canciones de guerra contra el fascismo [1936-1939][CDFull] - 49 mn #Spain #NoPasaran #Music

 

" Para los que dicen, "pues al final pasamos" y obviedades por el estilo: Lo que empezó el 18 de julio del 36 no fue una guerra civil, lo que sucedió fue que un grupo de militares dio un golpe de estado contra un gobierno y una bandera elegida DEMOCRÁTICAMENTE. Pasasteis, sí, en eso tenéis toda la razón, os costó mucho, pero pasasteis, pasasteis con un golpe de estado, pasaron vuestras fosas comunes, pasaron los 47 campos de concentración, entre ellos el de Albatera en Alicante con más de 22.000 personas, también vuestros pelotones de fusilamiento, vuestra compraventa de niños robados, pasó el aberrante bombardeo de Alcañiz, pasó vuestra impune dictadura, pasaron las escuadras Alemanas de Hitler y las Italianas de Mussolini (ya condenados por la historia y la memoria), pasaron vuestros más de 80.000 moros traídos de África. Pasaron los 100.000 muertos en combate, las 70.000 muertes ocasionadas por la represión franquista durante la guerra y la postguerra, los 50.000 muertos de enfermedad y desnutrición, además seguro que os sentís orgullosos de que también pasaran las vejaciones, el corte de pelo a mujeres y niñas, el ricino, las violaciones, los linchamientos, la obligación de cantar himnos fascistas y de saludar a la romana, el hacinamiento en las cárceles, las torturas, la posibilidad de morir ante un pelotón por haber combatido por la República (unas 130.000 personas entre el 36 y el 52), los juicios sumarísimos y colectivos, la exclusión de la vida normal, la represión cultural y lingüística en Catalunya, el País Vasco y Galicia. Pasasteis con vuestro estado ultranacionalista, católico integrista, autoritario y corporativo, en cambio no tuvieron la suerte de pasar los miles de españoles republicanos exiliados, los cuales fueron detenidos por los alemanes y deportados a campos de trabajo como el de Mauthausen-Gusen, y que se cobró la vida de 11.800 de ellos... pasó el candado de la libertad y del tiempo... La represión no terminó en 1939, los crímenes, torturas y graves violaciones de derechos humanos se prolongaron durante décadas hasta el final del franquismo. El historiador Paul Preston señaló que no existe equivalente en Europa respecto a la intensidad y duración de estas atrocidades de Estado. España es el segundo lugar del mundo con más desaparecidos por detrás de Camboya. Pero por suerte, también pasó con vosotros una losa que nunca os podréis quitar, es el recuerdo para no olvidar, para no cometer los mismos errores, pasasteis junto con la vergüenza y el miedo, pero la historia y el tiempo que quisisteis controlar, ahora os condena, os señala, os señalará y algún día dictará sentencia, las nuevas generaciones no olvidarán, y ahí sí, ¡NO PASARÁN! 14 de abril de 2014 #RepúblicaEspañola   #MemoriaHistórica   #NoPasarán #14deAbril "

more...
No comment yet.
Scooped by Juan Carlos Hernandez
Scoop.it!

#IrmaThomas  : Anyone Who Knows What Love Is - YouTube #soulful #music #soulmusic #slow

#IrmaThomas  : Anyone Who Knows What Love Is - YouTube #soulful #music #soulmusic #slow

Anyone Who Knows What Love Is (Will Understand) by Irma Thomas the Soul Queen of New Orleans

more...
No comment yet.