Philosophie et so...
Follow
Find
878 views | +0 today
 
Scooped by Julien Lecomte
onto Philosophie et société
Scoop.it!

Penser ensemble ? Est-ce souhaitable et possible ? | par Michel Tozzi

Au sens le plus large, la pensée est la conscience de soi, la perception de son activité mentale : "Tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l'apercevons immédiatement en nous-même" : aussi bien une sensation ou une image qu'une idée. C'est plus fréquemment les représentations intellectuelles d'un sujet, par opposition aux sentiments ou à la volition. Mais plus précisément, penser est synonyme d'entendement ou de raison, degré de rationalité supérieur à la perception, la mémoire ou l'imagination. C'est en ce sens qu'on parle de pensée scientifique ou philosophique : c'est une "connaissance par concepts", "qui ramène tout divers à l'unité"...

Julien Lecomte's insight:

Une conception du "penser" intéressante, que je dois encore découvrir, d'un triple point de vue :

- ses fondements (éventuellement a priori)

- sa mise en œuvre pratique, sa méthodologie

- son efficacité, ses impacts, ses effets observables

Je pourrai dès lors me faire une idée plus concrète de ce qui me semble être une traduction de la portée "dialogique" de la philosophie. Comme Ricœur, notamment, je pense que la philo s'actualise dans une forme de dialogue, en tout cas dans un processus réflexif de découverte, de rencontre (où l'autre, objet de cette rencontre, peut être abstrait).

more...
No comment yet.
Philosophie et société
Réflexions philosophiques (épistémologie, éthique, anthropologie philosophique) et ressources en sciences humaines et sociales. Voir aussi : <a href="http://www.philomedia.be" rel="nofollow">http://www.philomedia.be</a>
Curated by Julien Lecomte
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

We Are All Confident Idiots

We Are All Confident Idiots | Philosophie et société | Scoop.it

The trouble with ignorance is that it feels so much like expertise. A leading researcher on the psychology of human wrongness sets us straight.

Julien Lecomte's insight:

Le titre est réducteur, bien sûr. L'article pointe un biais de perception d'un individu envers ses propres compétences.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Mais, au fait… l’Économie est-elle une science ? La question et sa réponse | éconoclaste

Guide de lecture : si vous arrivez sur cette page en connaissant déjà les principaux aspects de la méthodologie économique (que Popper, Kuhn et Lakatos n‘ont pas de secrets pour vous) vous pouvez vous dispenser du début du document. Cependant, je vous recommande la partie consacrée à Feyerabend [ http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51#feyerabend ], auteur fort mal présenté par les ouvrages classiques en méthodologie économique. Si vous connaissez également bien Feyerabend, attaquez directement ici [ http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51#eco ].
Si vous ne connaissez pas ces aspects, ou que vous avez besoin de rappels, commencez la lecture du début. Ne soyez pas surpris qu’on ne parle que peu d’économie et beaucoup d’autres sciences dans cette première partie de texte, car les principaux auteurs en épistémologie n’ont que peu abordé celle-ci. L’économie arrivera ensuite.

 

[...]

 

Le vérificationnisme n’est pas très satisfaisant. C’est Karl Popper, dans « conjectures et réfutations » qui a montré que le vérificationnisme comporte une faute logique, à partir du célèbre exemple des cygnes blancs et noirs. Considérons une théorie zoologique aboutissant à la conclusion selon laquelle tous les cygnes sont blancs. En effectuant une promenade au bord d’un lac, on voit des cygnes et on constate qu’ils sont tous blancs. Faut-il en conclure que la théorie affirmant que tous les cygnes sont blancs est vraie? Certainement pas. Il est tout à fait possible que sur un autre lac, dans un autre pays, on trouve des cygnes dont le plumage est noir. Pour que l’expérience puisse valider la théorie, il faudrait faire l’inventaire de tous les cygnes du monde et vérifier qu’ils sont tous blancs. Et même cela ne serait pas suffisant! il faudrait en sus vérifier cela sur les cygnes qui n’existent pas encore parce qu’ils ne sont pas nés, ou sur les cygnes morts (qui sait, peut-être que les cygnes des égyptiens étaient noirs). Il suffit en effet qu’il y ait, ou qu’il y ait eu, un cygne noir pour que toute la théorie tombe par terre. Or, il n’est pas possible de procéder à la vérification pour tous les animaux. De ce fait, le vérificationnisme ne saurait prouver quoi que ce soit. Il n’est pas possible de démontrer par l’expérience qu’une théorie est vraie l’expérience ne permet que d’infirmer une théorie, c’est à dire de prouver qu’elle est fausse.

 

[...]

 

Cependant, la recherche sur les sciences ne s’arrête pas à Popper. Il convient de citer ici trois autres auteurs majeurs du XXème siècle en la matière, Kuhn, Lakatos et Feyerabend. Kuhn, dans « la logique de la découverte scientifique » s’est intéressé à la façon dont les sciences évoluaient vraiment. Cela l’a amené à prendre en compte l’attitude des scientifiques, qui n’est pas toujours aussi rationnelle que le sous-entend Popper. Kuhn distingue en effet la science « normale » et les « découvertes scientifiques ». Selon Kuhn, chaque science est caractérisée à un moment donné par un paradigme dominant.

 

[...]

 

Lakatos a lui développé le concept de programme de recherche scientifique (PRS). Un PRS se compose d’un coeur théorique, un ensemble d’hypothèses de base, à partir duquel sont élaborées des théories qui se rattachent à ce programme.

 

[...]

 

C’est au bout du compte Feyerabend qui porte le coup le plus violent sur le réfutationnisme popperien. Dans « Against Method », il montre que l’application du critère de Popper est dépourvue de sens. En effet, le critère lui-même est réfutable. En effet, s’il est possible de trouver un exemple historique dans lequel la science a progressé en utilisant une théorie réfutée par l’expérience, alors cela signifie que le critère de Popper est inapproprié; de ce fait, la réfutation est réfutable. Or le critère de Popper n’a rien de nouveau, il était très couramment utilisé par les sophistes dans l’antiquité grecque (Feyerabend écrit ainsi que dire que Popper a inventé la réfutation est aussi juste que d’affirmer que Ronald Reagan a inventé la métaphysique) et ce critère n’a jamais été utilisé par les scientifiques.

 

[...]

 

Lire l'article complet : http://econoclaste.org.free.fr/econoclaste/?page_id=211&codefaq=51

Julien Lecomte's insight:

Au-delà de la question spécifique de cet article, il fait un topo très clair sur les thèses de Popper, Kuhn, Lakatos et Feyerabend

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Le site "nonfiction.fr - Le quotidien des livres et des idées" [http://www.nonfiction.fr] est un site d'actualité des idées et de critiques des livres animé par un collectif de chercheurs, de journalistes, de militants politiques, syndicaux et associatifs, de chefs d'entreprises et de créateurs de sites Internet. Il vise à renouer avec un journalisme intellectuel de qualité, à donner la parole à une nouvelle génération de chercheurs, à contribuer à moderniser les idées politiques progressistes, à défendre et valoriser les livres de sciences sociales et à ouvrir le monde des idées de notre pays à l'international.

Julien Lecomte's insight:

Le site est alimenté de dossiers, notes de lecture d'ouvrages, critiques de livres et autres ressources à propos de philosophie, de communication, de politique, d'histoire, de science[s], d'art, d'économie, de droit, etc. [ http://www.nonfiction.fr/bibliotheque.htm ]

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Un chemin vers l’emploi - étude auprès des travailleurs sans emploi, par Patricia Vendramin

Étude réalisée par la Fondation Travail-Université (FTU) et publiée avec le soutien de la Communauté française - Septembre 2014.

 

Dans le cadre de sa mission d’éducation permanente, reconnue et soutenue par la Communauté française, l’ASBL Fondation Travail-Université publie chaque année une série d’analyses intitulées “Notes d’éducation permanente”, ainsi qu’une étude sur un thème spécifique. Ce rapport « Un chemin vers l’emploi » constitue l’étude 2014. Les “Notes d’éducation permanente” et les études publiées avec le soutien de la Communauté française sont téléchargeables sur http://www.ftu.be/ep.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

John Dewey, Reconstruction en philosophie | Actu philosophia

John Dewey, Reconstruction en philosophie | Actu philosophia | Philosophie et société | Scoop.it

Reconstruction en philosophieest une œuvre écrite dans les années 1920 par un philosophe étasunien, John Dewey, dont on a peu entendu parler en France. On peut dès lors se demander si ce livre, publié il y a un siècle par un philosophe quasiment inconnu, aura pour nous quelconque utilité. D’autant que l’auteur est considéré comme faisant partie d’un mouvement philosophique qui nous est quelque peu étranger : le pragmatisme.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophie des sciences : théories et modèles

Philosophie des sciences : théories et modèles | Philosophie et société | Scoop.it

Traditionnellement, on concevait les théories scientifiques comme un ensemble d'énoncés généraux qui parlent de la nature, des axiomes, desquels on peut arriver par déduction à un ensemble d'autres vérités plus particulières non contradictoires. Par exemple des axiomes de la théorie de Newton (comme F=ma) je peux déduire le comportement d'un pendule ou d'un mobile à la surface de la terre...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Qu'est-ce que le "bon sens" ? (Ooops, Macron vante le « chien de garde de la petite bourgeoisie ») - Rue89

Pour Roland Barthes, le « bon sens », avec ses relents terriens, porte l’aspiration conservatrice à la finitude du monde, à l’immuabilité des choses. Ce concept est vicieux car il empêche « d’imaginer l’autre ». Il ferme le débat, il enferme l’interlocuteur, il bloque le rêve :

 

« Il bouche toutes les issues dialectiques, définit un monde homogène, où l’on est chez soi, à l’abri des troubles et des fuites du “rêve” (...) Les conduites humaines étant et ne devant être que pur talion, le bon sens est cette réaction sélective de l’esprit, qui réduit le monde idéal à des mécanismes directs de riposte » ( « Quelques paroles de M. Poujade » in Mythologies, 1957 : http://www.litt-and-co.org/citations_SH/a-f_SH/R-Barthes_Poujade.htm ).

 

(...) Le « bon sens » serait donc une arme idéologique qu’il faut analyser et contrer. [Comme Durkheim] Pierre Bourdieu lui-même se donnait comme priorité de « rompre avec le sens commun » et invitait les sociologues à forger de nouveaux mots pour se protéger des « projections naïves » de ce dernier.

Julien Lecomte's insight:

Au-delà de l'analyse du discours politique particulier de Emmanuel Macron, cet article traite de la notion de "bon sens" ou encore de "sens commun".

 

Une réflexion à mettre en parallèle avec celle sur les stéréotypes, les préjugés, etc. Selon Bachelard, les préjugés peuvent être un obstacle au jugement. Ils font cependant partie du "background" de croyances qui rendent possibles les jugements : il faut parfois les abandonner, les nuancer, les compléter...

 

Cf. les développements de ces thèses sur philomedia.be :

- http://www.philomedia.be/category/verite-et-epistemologie/

- http://www.philomedia.be/concepts-et-tensions-en-epistemologie/

- http://www.philomedia.be/presupposes-epistemologiques-en-journalisme-et-en-education/

- http://www.philomedia.be/lexique-auteurs-concepts-philo/

- http://www.philomedia.be/les-etapes-de-l-apprentissage/

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophie des sciences : la vérité

Philosophie des sciences : la vérité | Philosophie et société | Scoop.it

Nous avons discuté dans les articles précédents de réalisme, de relativisme et d'empirisme. Mais peut-être aurions-nous du commencer par une question plus fondamentale : qu'est-ce que la vérité ? En effet la question du réalisme scientifique (thèse suivant laquelle les objets postulés par nos théories scientifiques existent dans la réalité) est centrale en philosophie des sciences. Or on peut exprimer cette thèse très simplement : elle consiste à affirmer que nos théories sont vraies. Mais qu'est-ce à dire ?

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Élisabeth Badinter : « Une responsabilité nouvelle » pour les parents

Élisabeth Badinter : « Une responsabilité nouvelle » pour les parents | Philosophie et société | Scoop.it

Entretien. Élisabeth Badinter : « Une responsabilité nouvelle »
Pour la philosophe, si la contraception a changé la donne, le choix d’avoir un enfant n’est pas aussi rationnel qu’on pourrait l’imaginer et comporte toujours des dangers. L’idéal familial exige en effet l’excellence afin d’élever cet être qui n’a « pas demandé à naître », tandis que le couple se voit mis à l’épreuve. Article paru dans la rubrique Les idées du n°27 de Philosophie Magazine (version web).

Julien Lecomte's insight:

Elle a des propos un peu trop "universalisant" à mon gout (quelques raccourcis dont je me passerais en ce qui me concerne) -c'est sans doute le format qui veut ça-, mais je trouve la réflexion de fond vraiment intéressante, surtout sur les questions d'idéologies sociales qu'il y a derrière certains "choix"...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Dossier : philosophie et éthique de la communication | Philosophie, médias et société

Dossier : philosophie et éthique de la communication | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Dans le cadre du Master en éducation aux médias de l'IHECS, je suis amené à donner un cours de 30 heures intitulé Philosophie et éthique de la communication.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Internet and Public Sphere - What the Web Can't Do - Jürgen Habermas interviewed by Markus Schwering

Internet and Public Sphere - What the Web Can't Do - Jürgen Habermas interviewed by Markus Schwering | Philosophie et société | Scoop.it

After the inventions of writing and printing, digital communication represents the third great innovation on the media plane. With their introduction, these three media forms have enabled an ever growing number of people to access an ever growing mass of information. These are made to be increasingly lasting, more easily. With the last step represented by Internet we are confronted with a sort of “activation” in which readers themselves become authors. Yet, this in itself does not automatically result in progress on the level of the public sphere. [...] The classical public sphere stemmed from the fact that the attention of an anonymous public was “concentrated” on a few politically important questions that had to be regulated. This is what the web does not know how to produce. On the contrary, the web actually distracts and dispels." This is how, among many more subjects, Jürgen Habermas comments the evolution of democratic participation in the internet era.

 

Reset-DoC is pleased to republish the translated version of a long interview published last June on the "Frankfurter Rundschau" for the philosopher's eighty-fifth birthday.

more...
Claude Dupuy's comment, October 29, 4:50 PM
1
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Markus Gabriel, le philosophe qui envoie bouler le monde

Markus Gabriel, le philosophe qui envoie bouler le monde | Philosophie et société | Scoop.it

“Je nie l'existence du monde, mais je crois en la réalité des choses” explique ce jeune prodige Allemand, chantre d'un “nouveau réalisme” qui dépoussière la philosophie et l’ouvre à notre époque.

Julien Lecomte's insight:

La description de son livre (en français) est la suivante : « La vie, l’univers et tout le reste... chacun d’entre nous s’est probablement déjà souvent posé la question de savoir ce que tout cela veut dire au juste. Où nous trouvons-nous ? Ne sommes-nous qu’un agrégat de particules élémentaires dans un gigantesque réceptacle qui contient le monde ? (…)
Je vais développer dans ce livre le principe d’une philosophie nouvelle qui part d’une idée fondamentale simple : le monde n’existe pas. Comme vous le verrez, cela ne signifie pas qu’il n’existe absolument rien. Notre planète existe, mes rêves, l’évolution, les chasses d’eau dans les toilettes, la chute des cheveux, les espoirs, les particules élémentaires et même des licornes sur la lune, pour ne citer que quelques exemples. Le principe qui énonce que le monde n’existe pas implique que tout le reste existe. Je peux donc d’ores et déjà laisser entrevoir que je vais affirmer que tout existe, excepté le monde. »

 

> Voir aussi : http://www.editions-jclattes.fr/livre-pourquoi-le-monde-n-existe-pas-markus-gabriel-572438

 

La subversion annoncée me laisse un peu sur ma faim, la formule ne me satisfait pas en l'état. C'est indéniablement une prise de position à approfondir pour moi.

 

Qu'y a-t-il au-delà de la formule ?


Je rejoins les développements, mais la définition du monde tel qu'il l'entend me pose question. L'auteur fait par ailleurs écho à des réflexions sur tous les "mondes possibles" (un monde "où" les licornes existent, un autre où je n'aurais pas écrit ce commentaire, etc.), réflexions qui existent déjà dans le domaine de la logique contemporaine. Chaque chose existe, "dans une certaine mesure", ce qui coupe court au relativisme.

 

> A ce sujet, lire aussi http://www.philomedia.be/la-logique-face-aux-mauvais-arguments/

 

Jusque là, il n'innove pas vraiment (cf. la catégorie "Vérité et épistémologie" ou encore le cours de "Philosophie et éthique de la communication" sur http://www.philomedia.be).

Il me semble davantage nier l'idée que l'on puisse parler du monde avec une prétention à l'universalité et à l'absolu, ce qui n'implique pas nécessairement de nier l'existence du monde physique, en tout cas (ou même d'un monde qui mêle du physique et de l'idéel). Si on le suit, il me semble qu'il existe d'ailleurs une ou des pensées de ce monde, et il est possible qu'on puisse accorder au monde une existence en tant que référent, voire signifiant. A ce sujet, la position de Markus Gabriel semble être de dire que "ce concept historique et traditionnel de la philosophie doit disparaître puisqu’il est la cause des errances malheureuses de la pensée occidentale" ( http://philitt.fr/2014/11/07/pourquoi-le-monde-nexiste-pas-approche-critique-de-markus-gabriel-et-du-nouveau-realisme/ ).

 

Il dit par ailleurs que ce qui caractérise sa pensée est "le réalisme. L’idée que notre pensée est aussi réelle que les faits de ce qu’on appelle le monde. Pourquoi nier la réalité de la pensée ? Il faut accepter que notre pensée forge une réalité indépendante, au même titre que les autres faits. Une pensée peut être aussi réelle que l’explosion d’un volcan. C’est un motif qui unit tous ces auteurs qui se revendiquent du “nouveau réalisme”."

 

> Lire aussi : http://www.lesinrocks.com/2014/09/30/livres/markus-gabriel-existe-excepte-monde-11526996/


Le fait qu'il y ait un positionnement quasi métaphysique sur une question à propos de laquelle la métaphysique avait été mise un peu sur le carreau demeure surprenant. Il y a une différence entre dire que la question est stérile / indécidable et apporter une réponse négative (à moins qu'elle ait du sens en tant que postulat fertile, ce qui rejoindrait les philosophies pragmatistes, avec donc des fondements de l'ordre de la philosophie pratique, morale). Sachant qu'il s'agit d'un article de presse et non de l'ouvrage de l'auteur, et au vu des développements qui suivent, cela me donne en tout cas l'envie d'approfondir.

 

Il y a enfin des points discutables, par exemple sur Kant : pour lui, la dignité n'existe pas parce qu'on y croit, c'est un fondement a priori de la morale, un "filtre" constitutif, comme le sont espace et le temps pour la raison pure.

 

Qu'un article de quelques signes provoque chez moi des recherches et un commentaire de quasi autant de signes, c'est pour moi un excellent signe ! (Cf. http://www.philomedia.be/pour-une-ethique-de-la-discussion/ )

 

> Découvrir également :

- http://www.franceculture.fr/oeuvre-pourquoi-le-monde-n-existe-pas-de-markus-gabriel

- https://francoisloth.wordpress.com/2014/12/10/le-nouveau-nouveau-realisme-de-maurizio-ferraris-le-manifeste

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

L’art de l’électrochoc : les mensonges de l’« expérience de Milgram »

L’art de l’électrochoc : les mensonges de l’« expérience de Milgram » | Philosophie et société | Scoop.it

En poussant des quidams à électrocuter des innocents, Stanley Milgram réalisa en 1960 la plus célèbre des expériences psychologiques. Mais en plongeant dans ses archives, on découvre une réalité très différente de celle que le chercheur avait fabriquée […]

Julien Lecomte's insight:

Relativisation des "résultats" de l'expérience de Milgram... Et des conclusions de Hannah Arendt à propos de Eichmann (cf. http://www.philomedia.be/humain-selon-psychologie-sociale/).

 

Une autre source en ce sens (en, 2013) : http://boingboing.net/2013/09/11/revisiting-milgrams-obedienc.html

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

La logique face aux mauvais arguments | Philosophie, médias et société

La logique face aux mauvais arguments | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Comment lutter contre les propos fallacieux, illogiques ?

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

La formalisation de la dialectique de Hegel. Bilan de quelques tentatives

Hegel rejects formal logic as a too abstract one. He prefers a more concrete logic, the famous Hegelian dialectics. Now that formal logic has known extraordinary progresses, one can ask again whether the Hegelian logic could be formalized...

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophical Dinosaur

Philosophical Dinosaur | Philosophie et société | Scoop.it
Julien Lecomte's insight:
:-)
more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

"Le testament antisémite de Heidegger" (Le Nouvel Observateur)

"Le testament antisémite de Heidegger" (Le Nouvel Observateur) | Philosophie et société | Scoop.it

En France, plusieurs des plus grands penseurs se réclament du philosophe allemand. Mais voilà que ses "Cahiers noirs" sèment le désarroi chez ses fidèles. Enquête.

Julien Lecomte's insight:

Une réponse parmi d'autres (qui n'épuisera pas la polémique) : http://salon-litteraire.com/fr/martin-heidegger/review/1902436-chronique-pour-en-finir-avec-martin-heidegger

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Philosophie des sciences : la connaissance

Philosophie des sciences : la connaissance | Philosophie et société | Scoop.it

Après avoir vu les différentes façons de concevoir la vérité, nous pouvons aborder une deuxième question de philosophie générale qui peut avoir un intérêt en philosophie des sciences : celle de la connaissance. Il s'agit du thème de l'épistémologie : l'étude de la connaissance.

 

Quelle différence y a-t-il entre une connaissance (je sais que j'ai deux mains, que Paris est la capitale de la France, que la terre est ronde, que mes clés sont dans ma poche) et une simple croyance ?

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Honesty/Ethics in Professions | Gallup Historical Trends

Honesty/Ethics in Professions | Gallup Historical Trends | Philosophie et société | Scoop.it

Honnêteté & éthique perçues dans les professions : infirmières 82, police 54, clergé 47, banquiers 27, juristes & journalistes 20, publicitaires 14, vendeurs de voitures 9, lobbyistes 6...

Julien Lecomte's insight:

Il convient d'insister sur le mot "perçue", puisqu'il s'agit de ce que les gens déclarent (leurs opinions) et non d'une évaluation des standards éthiques ou de l'honnêteté "réelle" de ces professions.

 

Les données du site Gallup semblent principalement US-centrées, mais il n'est pas facile d'en apprendre plus sur les sources et méthodologies utilisées (prudence donc)...

 

Par contre, ces résultats sont fort proches de ce "baromètre de confiance" (Canada 2013) http://www.leger360.com/admin/upload/publi_pdf/JML20131012.pdf

more...
No comment yet.
Rescooped by Julien Lecomte from Varia
Scoop.it!

Oeuvres d'art et philosophie | Philosophie, médias et société

Oeuvres d'art et philosophie | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Quelques peintures représentant des personnages ou des thèmes de la philosophie

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Pour une éthique de la discussion | Philosophie, médias et société

Pour une éthique de la discussion | Philosophie, médias et société | Philosophie et société | Scoop.it

Conditions de possibilité d'une discussion authentique et constructive, et de l'enrichissement potentiel de la connaissance qui en résulte.

more...
No comment yet.
Scooped by Julien Lecomte
Scoop.it!

Recension : Putnam, L’éthique sans l’ontologie | Implications philosophiques

Recension : Putnam, L’éthique sans l’ontologie | Implications philosophiques | Philosophie et société | Scoop.it
Julien Lecomte's insight:

Je relayais un article sur cet ouvrage en décembre 2013 (http://www.scoop.it/t/philosophie-et-societe/p/4013136000/2013/12/23/h-putnam-2013-l-ethique-sans-l-ontologie-que-vaut-un-jugement-de-valeur), en voici une recension.

more...
No comment yet.